Valérie Pecresse

Ayant fait un survol de beaucoup de candidats, je ne pouvais que faire une étude rapide de Valérie Pécresse, la candidate de la droite traditionnelle, que les médias  et les humoristes ont cruellement mis en pièces. Mais je suis prise de vitesse  parce qu’il est interdit de parler des candidats *depuis minuit  samedi 9 avril et jusqu’à l’annonce des résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2022, ce dimanche 10 avril à 20 heures, c’est silence radio pour la propagande électorale. Une interdiction qui s’applique aussi bien aux candidats et aux médias qu’aux particuliers.

Son parcours et ses études , sa vie privée ne suscite aucuns commentaires, ou presque, on s’est attaqué à sa prestation, or la solidarité féminine demande qu’elle soit traitée comme les autres avec le même égard qu’un autre candidat. Elle représente le seul parti de droite qui n’ait  pas été extrémiste jusqu’ici. Elle a sa place comme successeur de la majorité des  présidents de la Ve république.

Malgré les sondages, va-t-elle susciter un engouement soudain ? Pourquoi la chance qu’elle a eu dans la vie politique l’abandonnerait ?

Pourrait-elle être le premier ministre de quelqu’un , étant donné qu’ on parle surtout d’incarner  la France où l’on fait barrage à toutes les femmes ? Ségolène Royal en son temps, a subit  les quolibets. Mais n’oublions pas qu’elle fut ministre de Jacques Chirac et qu’elle a une longue expérience des affaires. 

Son Soleil en Cancer est à 21°:  elle est née au tournant de minuit un 14 juillet 1967, elle a donc son Soleil en IV,  qui se fête par des feux d’artifice, car en enlevant – 1h, on se retrouve le 13  la veille. Les hommes et femmes politiques du Cancer, signe de la patrie sont nombreux. Angela Merkel qui a fait le job durant  est née le 17 juillet, on ne peut pas dire qu’elle soit charismatique. Le style de Valérie Pécresse? c’est plutôt celui d’Ursula Van der Leyen. La lune, maîtresse du Soleil est en Balance : l’équilibre et le droit. dans le signe de Vénus la rend conciliante, mais  elle est en opposition à Saturne, elle en souffre, ses émotions ne sont pas partagées. Elle se ferme pour encaisser les coups durs, et elle n’oublie pas d’où ils viennent. Cependant, Saturne maître du MC, indique  qu’elle est ambitieuse et pugnace.

Son Soleil est en trigone avec Neptune et en conjonction avec Mercure. Elle est idéaliste et  obstinée, comme tous les Cancers, qui avancent en zig zag  masqués par une carapace, mais malgré tout avancent.

Neptune fait un grand trigone avec Chiron en XII, ce qui lui donne une valeur ajoutée au niveau du cœur, et de la sensibilité : elle peut soigner, consoler et comprendre.

Si je commence par cela, c’est qu’il faut voir ce qui fonctionne bien, notamment sa Vénus en Vierge en VI (le travail soigné) , en trigone avec l’ascendant Bélier et la Lune noire. Sous son air modeste, elle sait s’y prendre, elle peut séduire, mais c’est un peu froid (feu et terre).

Son problème a été sa maladresse, alors qu’elle a une grande expérience de la politique. D’où vient cette maladresse ?

Ascendant Bélier, signe de feu volontaire,  avec Saturne sur l’ascendant mais encore en XII, elle a le gouverneur du thème Mars en VII, chez les autres, l’autre (les ennemis aussi) ce sont eux qui l’agressent, car elle semble  les laisser agir à sa place, elle semble agir selon leur  volonté ; en fait, on a eu l’impression qu’ils pensent qu’ils peuvent la manipuler.

Jusqu’où la rivalité entre les hommes de son parti a joué,  pour que ce soit la seule  femme qui soit mise en avant ? D’autre part , le Bélier est “rentre dedans”, et peu parfois ne pas mettre les formes. Chiron en face d’Uranus indique qu’elle aussi a souvent envie de renverser la  table, mais Mars  en exil en Balance, opposé à Saturne c’est la voiture qui marche avec son frein.

L’alliance Feu + Eau  de l’As et du Soleil est également difficile  : c’est ce qui lui donne cet air timide, ce sourire crispé qui n’ose pas sortir, elle semble souffrir quand elle parle. Ceci lui a fait un grand tort tandis qu’on les voyait trépigner à son côté : couler le parti plutôt que de gagner semble leur choix. Certains ont dit qu’il fallait qu’elle fende l’armure (la carapace du Cancer).

Neptune en VII, le nœud sud en Scorpion indiquent qu’elle en a supporté pas mal de la part des autres pour en arriver là, car l’alliance de Mars et de Neptune en VII donne l’envie d’agir pour un idéal. Elle fonde le mouvement “Soyons libres en 2017” et quitte le parti Les Républicains (LR) en 2019. Qui en a entendu parler ? C’est pourtant une initiative intéressante.

Si elle a réussi sa carrière  jusqu’ici c’est qu’elle a des atouts : Jupiter en V (expression du moi) , sextil à la Lune en  VI et le noeud nord à l’As en Taureau en I, indique qu’elle doit  manifester son ego.

Sa  position de l’axe nodal est celle que nous avons actuellement, ce qui est significatif d’un moment karmique : le nœud sud est sur sa planète Neptune en VII. C’est une crise, une désillusion, elle va devoir rebondir sur quelque chose.

Le jour de l’élection du 10 avril, la Lune arrivait sur son Jupiter, en V, il pouvait y avoir une surprise. Vénus  passée en Bélier,  le Soleil passant sur son AS , était bon pour elle.

Cependant, le grand t-carré de transit avec la conjonction Mars-Saturne en Verseau se fait entre sa maison XI (espoirs, projets, résultants de la carrière en X) et l’axe I/VII.

La conjonction Jupiter-Neptune se situe dans le signe quasi intercepté  des Poissons, dans sa  maison XII,  cette conjonction trigone au noeud sud est aussi en trigone avec son Neptune qui est conjoint. Le passé va donc avoir un impact : face aux extrêmes, le choix est réduit.

 

Sa biographie : Ancienne élève de HEC et de l’ENA, elle fut membre du Conseil d’État de 1992 à 2015. Elle a également enseigné à l’Institut d’études politiques de Paris de 1992 à 1998 (maître de conférences en droit public). Conseillère du président de la République Jacques Chirac de 1997 à 2002 puis députée de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) dans la deuxième circonscription des Yvelines en 2002. Elle est réélue en 2007, mais ne siège pas en raison de son entrée au premier gouvernement François Fillon, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de 2007 à 2011, elle mène la réforme de l’autonomie des universités. Elle est ensuite ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État et porte-parole du troisième gouvernement François Fillon de 2011 à 2012. En 2015, elle est élue présidente du conseil régional d’Île-de-France, succédant au socialiste Jean-Paul Huchon. En , elle abandonne son mandat de députée, qu’elle avait retrouvé en 2012. Elle fonde le mouvement “Soyons libres en 2017” et quitte le parti Les Républicains (LR) en 2019. Réélue en 2021 à la tête de la région Île-de-France, elle adhère à nouveau à LR et devient la candidate du parti à l’élection présidentielle de 2022, l’emportant au second tour d’une primaire interne face à Éric Ciotti. Le , elle est déclarée officiellement en lice pour la présidentielle.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.