La marche de Saturne et de Jupiter en 2021

Ici nous allons parler de Jupiter qui comme Mercure relie mais dans sa marche dans le ciel, agissant par transit.

Durant une rétrogradation, Rudhyar souligne que c’est le  moment  de réfléchir, de revoir nos valeurs, nos façons de penser, surtout si l’on a déjà les mêmes planètes rétrogrades. Il s’agit d’évolution intérieure plutôt qu’extérieure.

Si une de vos planètes est concernée, il faut cependant considérer que l’aspect est d’abord appliquant au degré avant, transit le plus fort, et  séparant un degré après, et que c’est à l’aspect exact, qu’on est impacté.

Avec les aspects  par carré, il peut s’agir de quelque chose d’extérieur, par opposition ou conjonction, on est entre soi et soi, il faut prendre conscience de notre façon d’agir et de réagir ; théoriquement, avec une accentuation de liberté dans l’opposition qui permet de prendre du recul, tandis que la conjonction est plus subjective, nonobstant le fait que les planètes sont des énergies qui incarnent des facultés en nous, que nous devons essayer de dominer, sinon nous sommes instinctifs, passionnels, et nous allons dans le mur en répétant à chaque fois les mêmes erreurs !

Chaque fois, qu’une planète change de sens, elle est stationnaire durant quelques jours du fait de l’inertie de sa masse,  qui joue sur l’énergie qu’elle envoie, donc tout cela n’est pas un timing exact. Je parlerais plutôt de ressenti, mais un Mercure natal qui passe de direct à  rétrograde par progression (1j=1an), vous invite fortement à déménager, et vous déménager dans votre tête en tout cas, et pour un moment (20j = 20 ans). Vous êtes destabilisé et quand elle revient directe vous n’avez plus les idées que vous aviez avant, forcément en vingt ans on peut changer, me direz-vous !

La marche de Jupiter a commencé en janvier 2021  à 2° Verseau, et Jupiter entre en Poissons le 15 mai 2021 ! C’est court pour le séjour Verseau qui demande la protection de cette planète bénéfique dont la moyenne est d’un an dans un signe !  Le jour du solstice du 21 juin, Jupiter entre en rétrogradation  à  2°11 Poissons, retournant en Verseau le 29 juillet 2021 à 29°59,  pour redevenir  directe le 19 octobre à 22° 20 en Verseau ; elle a fait environ 10° de rétrogradation.La planète  entre finalement en Poissons le dernier jour de l’année 2021 ! Le Verseau aura donc une partie du séjour de Jupiter en rétrogradation sur les derniers degrés entre 22° et 30°. Les transits de Jupiter sont des boosters , passant d’un signe au suivant, en restant en moyenne un an : quand ils arrivent dans votre signe, vous souhaitez que cela aille mieux, que tout s’allège, ça peut aussi accélérer le rythme cardiaque , et bizarrement alors qu’on a fait de Saturne le seigneur  du karma, la “faucheuse,” c’est souvent Jupiter qui déclenche la disparition ou la maladie, car Jupiter  régit dans le corps humain, les artères, et on l’on voit la planète angulaire ! Mais pas d’affolement, c’est une question également liée à l’âge dans ce cas là, puisque cela peut aussi concerner les événements heureux de la vie..

Les personnes ayant des planètes en Verseau  seront  concernées par la rétrogradation de Jupiter  par conjonction ,  ou avec   opposition au Lion, ou en carré aux signes du Scorpion et du Taureau.  Je rappelle qu’il y a  le transit d’Uranus en Taureau  en carré aux signes fixes cités plus haut. D’autre part, l’axe nodal traverse l’axe Gémeaux-Sagittaire donc que Jupiter est le régent karmique sud du Sagittaire. Je rappelle à ce propos qu’ Uranus en Taureau est aussi actuellement, le maitre de Saturne.

Le 17 décembre 2020 Saturne entrait en Verseau. Le 24 mai, la planète arrive à 13°31 et recule jusqu’au 12 octobre à 6°53, donc en marche arrière de 6°30 environ, elle ne repasse à 7° que le 24 octobre car il faut douze jours pour qu’elle revienne à la même allure, le fait d’être direct n’est pas tout de suite une marche normale. Les transits de Saturne  affectent au minimum psychologiquement,   mais ils usent car ils limitent, restreignent, positivement ils structurent ce qui signifie qu’ils mettent un peu de bon sens dans des visions irréalistes, qu’ils obligent à mettre le nez dans les choses que l’on repousse toujours par ennui, ou paresse, qu’ils nous mettent face à nos responsabilités.

Toute personne ayant une planète en Verseau dans les degrés cités va donc avoir eu deux passages par conjonction de Saturne : par exemple, une Lune à 10° en Verseau,  mais un Soleil en Lion l’aura par opposition , tandis que les signes du Taureau et du Scorpion auront des transits par carrés ,  dans les signes fixes. Puis en redevenant  directe la planète repasse une troisième fois tant qu’elle n’est pas arrivée au   point de départ de la rétrogradation. 

Pour info, Pluton se trouve encore un moment dans le Capricorne : Pluton est à 26° en mai 2021 et sort du Capricorne en novembre 24 pour aller en Verseau. D’ici là, Saturne et Jupiter seront sorties. C’est ainsi que les personnes qui sont concernées actuellement pourront enfin se reposer, si elles ont compris le but de tout ce remue ménage !

Partager avec:

Quels défis pour la nouvelle lune de mai

Ce qui caractérise la Nouvelle lune de mai, n’est pas l’accumulation de planètes dans le signe Lune -Soleil -Uranus -Lune noire, bien qu’elles amènent un changement matériel par Uranus, ambigu avec la lune noire : c’est surtout le carré entre les planètes en Verseau* avec  Saturne qui va faire perdurer l’ ambiance spéciale dans laquelle nous vivons depuis des mois. 

Le Taureau nous invite à vivre proche de la nature, mais avec Uranus, on a vu l’apparition du virtuel  (Verseau) et de la distanciation (non ego Verseau)  prendre dans notre vie des proportions jamais atteintes jusqu’ici. Certains le refuse, mais y sont contraints malgré tout.

Uranus maitrise Saturne et Jupiter : c’est lui qui, même gêné en Taureau par la lenteur et le conservatisme du signe, prend la main sur les anciennes coutumes et manières de vivre !

Les va-et-vient entre deux styles de vie, virtuel ou naturel sont incessants. Le changement c’est maintenant, mais pas de la manière dont l’envisageaient les révolutionnaires traditionnels de la rue en 2019.

Déjà, il faudrait sortir de la situation, ce qui n’est pas immédiat, et entre temps, nous aurons pris de nouveaux réflexes : plutôt que de prendre une voiture polluante  pour aller acheter quelque chose, nous le commanderons sur internet (en tout cas beaucoup le feront), compte tenu de l’habitude prise face aux multiples   distanciations sociales : après tout que de temps et d’energie sont  gagnés !

Déjà nous avons pris l’habitude du “drive” (quand nous le pouvons), qui fait gagner un temps précieux, et quatre manipulations entre le chariot et la voiture ! Les personnes qui font du télé-travail sont en pantoufles, et peuvent lancer une machine en travaillant. 

Le retour vers la nature  Taureau se fait en même temps, puisqu’il n’est plus nécessaire de se perdre dans des embouteillages, de prendre des trains. Croyez-moi, ces habitudes ne vont pas se perdre : les jeunes et le vieux  les ont déjà  acquises, et se rencontrent en réseaux ; c’est d’ailleurs le principal danger de la situation : elle désocialise totalement ! Mais après tout rencontrer l’autre, quand on n’en a pas besoin, à quoi bon ? Les relations sont déjà tellement peu naturelles, entre des gens qui “consomment” les autres, les groupes, comme moyen de se distraire sans jamais s’impliquer personnellement, en manifestant une amitié de circonstance !

Des enjeux majeurs sont donc entrain de se produire. Le matériel d’origine naturelle symbolisé par le Taureau, est déconstruit par ces nouvelles habitudes de consommation c’est le grand écart entre le bio, les “anarchistes” de tout bord, et les traditions. Les nouvelles idéologies lancées par les “extrémistes” verts appelant à la décroissance : il n’est pas étonnant que ce mouvement se fasse entendre au  prétexte du changement climatique, et il y a toute les chances de penser que ceci ira  en s’accentuant  lorsque Pluton sera en Verseau en 2025, les planètes lentes Jupiter et Saturne en Poissons* durant leur passage auparavant auront encore plus accentué les illusions utopiques de la plupart  “en noyant les Poissons”,  si vous me permettez l’expression, sous des injonctions de catastrophes.

Un monde de nouvelles utopies  essaient de remplacer les anciennes en les remisant au placard,  le monde moderne apparaissant comme trop compliqué, dur, couteux ! Mais qui financera la santé de ces hippies tristes, lorsqu’ils auront tout déconstruit , que mangerons-nous quand il n’y aura plus de paysans  pour élever nos vaches devenues des idoles à préserver  (voir la pauvreté endémique de l’Inde),  les cabanes dans les arbres résisteront-elles aux tempêtes climatiques qui nous assaillent ? Filons -nous vers le monde d’Orwell ?

Actuellement, l’axe Gémeaux-Sagittaire qui a été carré à Neptune le 26 janvier 21, s’est défait en février-Mars ,  faisant espérer une amélioration de la contagion Covid (ce qui n’est pas encore visible). Pour certains d’entre-nous concernés par cet axe, ceci a diffusé une sensation dépressive pénible à cause de la perspective de  revoir venir , encore, une année blanche,  s’ajoutant à la gravité de l’insécurité matérielle, s’aggravant de ce fait.

Bien sur, on déconfine, mais sous la pressions de la reprise du Covid, et avec la perspective de vaccination en septembre, quand tout le monde se sera bien mélangé avec les nouvelles variantes : Soleil et Lune, Lune noire  formant sextil à Neptune ! 

Nous avons un sextil Mars – Uranus intéressant par sa violence contenue, formant yod avec deux quinconces vers le noeud sud, le passé : les philosophies passées en Sagittaire, le désir de voyages, les égarements de l’ancienne civilisation occidentale qui devraient se remettre en cause par des actes progressistes.

L’attitude à adopter est la prudence, avec un mental positif, en se disant que les extrêmes sont toujours mauvais, ce qui est difficile à faire comprendre aux occidentaux méditerranéens que nous sommes,  qui pensent que seule la passion vaut la peine d’être vécue.

*la planète rapide Jupiter se sépare progressivement de Saturne qu’elle suit dans le Verseau   en conjonction pour s’éloigner définitivement au début du mois de mars (elle quitte le Verseau en mai  2021 pour entrer en Poissons, réintégrant le Verseau  le 29 juillet 21 en rétrogradation jusqu’à 22° , redevenant directe pour partir définitivement le 30 décembre 2021 en Poissons).

Partager avec:

L’esclavage fléau de toute l’humanité

Le crime contre l’humanité que constitue l’esclavage est une affaire mondiale , elle n’est pas seulement européenne.* Actuellement , il y a toujours autant, sinon plus  d’ esclaves, il suffit de s’informer sur le sort des migrants dont certains sont  exploités dans les camps d’internement aux frontières de la Turquie payée par l’Europe pour les contenir, sur le sort des travailleurs clandestins sous payés non déclarés dans les chantiers, et pire encore, sur les enfants utilisés dans les mines à cause de leur petite taille , qui alimentent l’industrie  prospére  : 50 000 enfants travaillent  dans les mines de lithium pour les batteries des véhicules électriques dont on nous rabat les oreilles, exposés à de multiples risques physiques, à des violations et abus psychologiques, uniquement pour gagner un maigre revenu nécessaire à la subsistance de la famille, de même que les enfants qui travaillent dans les mines de cobalt au service d’Apple  (cherchez sur internet les articles d’Amnesty international). On  commémore le passé et on  avance dans l’hypocrisie la plus totale, qui surfe sur le commerce. Voici un pan d’histoire négrière, qui est un peu méconnue en occident : 

“En 1698, Zanzibar est passé sous le contrôle du Sultanat de Muscat et d’Oman. Ce dernier se livrait de longue date à un lucratif commerce d’esclaves à travers l’Afrique de l’Est.

Quelques décennies plus tard, le sultan omanais, Sayyid Said Bin Sultan, a encouragé le développement de plantations de girofle à Zanzibar avec l’aide d’esclaves. Au début du XIXe siècle, la demande d’esclaves pour les plantations de canne à sucre principalement à l’île Maurice et à La Réunion s’est intensifiée fortement et a donné une nouvelle impulsion à la traite négrière.

Étant donné que les Sultans de Zanzibar contrôlaient une grande partie de la côte est de l’Afrique et des routes commerciales pénétrant à l’intérieur de l’Afrique, Zanzibar est devenu le principal marché d’esclaves en Afrique de l’Est.

Beaucoup de caravanes partaient de Bagamoyo sur la côte du continent et parcouraient à pied plus de 1300 kilomètres, allant même jusqu’au Lac Tanganyika, achetaient des esclaves aux dirigeants locaux ou simplement les capturaient en cours de route. Les esclaves étaient enchaînés et portaient des défenses d’ivoire sur le chemin de retour à Bagamoyo. Puis de Bagamoyo, les esclaves étaient expédiés, entassés dans des boutres, à Zanzibar, où le marché aux esclaves s’était institué. D’innombrables esclaves mourraient bien avant d’atteindre le marché.

Les esclaves étaient mis en vente sur le marché de Stone Town (la vieille ville de Zanzibar) en fin d’après-midi. Ils étaient placés en lignes, les plus jeunes et les plus petits à l’avant et les plus grands à l’arrière, et ils défilaient pendant que le propriétaire énumérait leur prix de vente.

Après avoir été vendus à un nouveau propriétaire, les esclaves étaient mis au travail à Zanzibar ou expédiés à Oman ou ailleurs dans l’océan Indien. Un riche marchand arabe d’esclaves avait l’habitude d’envoyer en détention les esclaves rebelles dans la petite île de Changuu, située juste au large de Stone Town.

Au milieu du XIXe siècle, environ 50 000 esclaves étaient vendus annuellement à Zanzibar. Ce commerce d’esclaves et celui de l’ivoire qui lui était associé firent de Zanzibar, une ville prospère, célèbre dans le monde entier.

Le marché aux esclaves de Stone Town a persisté jusqu’en 1873,  lorsque le Sultan Barghash y a mis fin sous la pression des Britanniques. Ce fut probablement le dernier marché officiel d’esclaves dans le monde.

Les cellules où les esclaves étaient entreposés subsistent. Les esclaves étaient enchaînés dans 15 chambres souterraines, séparés en compartiments pour hommes d’une part, pour femmes et enfants d’autre part.

Jusqu’à 60 esclaves pouvaient être entassés dans chacune de ces très petites chambres avant d’être emmenés au marché. En vue d’obtenir un prix plus élevé, les esclaves étaient nettoyés juste avant l’enchère. Un grand arbre était utilisé comme poste de flagellation pour tester la force des esclaves. Ceux d’entre eux qui ne criaient pas de douleur pouvaient être vendus à un prix plus élevé.

Un monument aux esclaves , mémorial de l’esclavage,  a été construit sur le site de l’ancien marché aux esclaves de Stone Town. La sculpture représente cinq esclaves placés dans une fosse aux abords de la cathédrale anglicane. Les esclaves ont un collier autour du cou et sont enchaînés les uns aux autres. La chaîne serait l’une des chaînes originales utilisées à l’époque de la traite négrière.

Hamed bin Mohammed bin Juma bin Rajab el Murjebi, bien mieux connu sous son pseudonyme de Tippu Tip (1837-1905), a été l’un des plus riches marchands d’esclaves et propriétaires de plantations à Zanzibar. Il a mené plusieurs expéditions en Afrique centrale.

Tippu Tip  a soutenu plusieurs explorateurs européens sur le continent africain et occasionnellement aidé certains missionnaires. Cet homme habile réussit à établir son ascendance sur un certain nombre de chefs africains ainsi que sur ses rivaux de Zanzibar qui l’avaient précédé dans des expéditions dans le Haut-Congo.

Tippu Tip prit sa retraite en 1891 à Stone Town et écrivit une autobiographie. Il possédait plus de 10 000 esclaves et sept plantations. Il avait un harem personnel qu’il visitait  chaque jour. Il est mort en 1905 à son domicile de Stone Town.
La maison de Tippu Tip est située à quelques mètres de l’Africa House Hôtel, un ancien club britannique. Jadis l’une des maisons les plus riches de Zanzibar .

d’après le site Will to go

*Lire aussi “Les négriers en terres d’islam VIIe-XVIe siècle de Jacques Heers” professeur à la Sorbonne

Partager avec:

Planètes rétrogrades natales

Rétrograder, pour un homme, signifie être déchu ou rabaissé dans ses fonctions, pour une voiture, cela signifie qu’on va passer à un rapport inférieur pour  diminuer sa vitesse.

Selon Alexandre Ruperti, «La fonction d’une planète retro est obscure et très difficile à reconnaitre objectivement. Les pulsions de la planète Rétrograde se manifestent plus dans la réflexion et la contemplation. La rétrogradation stimule des facettes peu évidentes de la personnalité, qui demeurent derrière la scène ordinairement.

Le ralentissement indique qu’il y a quelque chose dans le passé qui doit être réétudié, ou reconsidéré pour l’assimiler. Les planètes retro manifestent des pulsions en résonance avec des conditions précédentes de conscience, vers quelque chose qui n’est pas terminé. A un niveau conscient, le sujet peut éprouver des difficultés à diriger extérieurement, les pulsions de la planète concernée. Il semble que ces planètes réagissent d’une façon passive, en ce qui concerne les activités extérieures. Le sujet doit acquérir une idée plus claire de ce que la planète signifie à son niveau le plus profond

Mais il y a un certain degré de conscience, elles peuvent indiquer des principes qui avaient soit été envisagés superficiellement, utilisés sans qu’on les comprenne, dans des vies précédentes, soit mal utilisés au point d’être déformés et qui doivent alors être régénérés à d’autres niveaux intérieurs, avant de pouvoir être utilisé constructivement. Il a tendance à agir plus lentement, sur le plan psychologique, puisqu’il doit compléter sa compréhension et apprendre à s’adapter à des conditions astreignantes qui se produisent souvent.

Si le sujet a quatre planètes retro au moins, surtout si ce sont des planètes personnelles, de Mercure à Saturne, il débute sa vie en intériorisant la plupart de ses pulsions. Il est plus attentif au monde subjectif .”

On a forcement dans la vision holistique le rapport avec le karma : voici, un extrait ce que nous dit Irène Andrieu, dans “Astrologie, clé des vies antérieures”.

Les planètes rétrogrades sont importantes au niveau de l’analyse karmique puisqu’elles provoquent un travail sur soi, une évolution du comportement. “Pour interpréter les rétrogradations, il faut sortir des schémas astrologiques terre à terre,  pour intégrer les valeurs des énergies planétaires.

Il faut considérer les planètes à leur niveau successif de conscience, la rétrogradation impliquant de passer au minimum du niveau primaire, physique-sensoriel-affectif, au niveau de l’interrogation psychologique réelle, suscitée par les obstacles et les événements, pour préparer l’évolution vers une ouverture à la puissance de mutation.

Le plus souvent le changement de plan de valeur qui interviendra dans l’existence présente, ne sera sensible qu’après une longue expérimentation vitale. La logique est la même que pour les nœuds lunaires. La personnalité chargée de fortes motivations antérieures, qui ont constitué son univers mental et,  a forgé des réactions fondamentales, revient sur terre porteuse de tendances dont elle devra se défaire, avant de pouvoir évoluer.

Dans les manifestations de la vie courante, ces imprégnations karmiques se retrouvent au niveau du comportement social et affectif, des instincts incontrôlables, des réactions gênantes pour l’environnement.

Dans l’analyse des rétrogradations, il faudra distinguer les planètes rétrogrades recevant des aspects harmoniques qui indiquent la continuité de tendances non dommageables, ou des désirs exprimés au cours des vies passées et qui trouvent leur continuité dans la vie actuelle.

Les planètes frappées de carrés, de quinconces, de sesquicarrés indiquent une répétition au cours de plusieurs existences, des mêmes failles de comportement social, affectif, intellectuel, psychique ou spirituel qui provoquent aujourd’hui un blocage très dommageable dans la vie quotidienne de la personne concernée.

Par son obstination à se considérer comme le centre du monde ou à ne privilégier que ses propres valeurs, par son mépris des autres et des lois humaines cette personne s’est mise elle-même, hors jeu. Elle  subit aujourd’hui le choc en retour de ses actes et pensées…

On aurait tort de penser qu’une rétrogradation durable correspond à un emprisonnement à vie de l’énergie de la planète. Habituée à vivre sur un mode particulier d’introspection, de distanciation, de sagesse plus ou moins forcée, une personne ne quittera pas ce comportement une fois la rétrogradation levée.

L’apprentissage contraignant se prolongera par une discipline devenue volontaire d’autant  plus que la personne aura réalisé que l’utilisation de la planète rétrograde dans son sens d’énergie vitale était source de joie et sa perversion, source de difficultés et de déséquilibre. Ainsi, on est libéré de l’action rétrograde, contraignante lorsqu’on a compris l’Esprit en soi

De nouvelles habitudes de comportement, de nouveaux modes relationnels, de nouvelles orientations mentales sont alors acquises et l’être « libéré » ne songe guère à tirer parti de cette liberté…On ne se libère pas d’une rétrogradation, on devient autre avec elle lorsque  les habitudes et les acquis  anciens ont été abolis. Comment ?

La personne devra réaliser que le courant ne passe pas avec les autres et qu’elle doit changer  pour se faire admettre et, pour pouvoir réaliser ses projets. Elle se heurtera à des obstacles répétitifs, des habitudes acquises jouant en sens inverse, engendrant un conflit au sein de sa personnalité, des déséquilibres assez importants pour que la personne perde ses certitudes et que le doute l’ouvre à l’introspection, à la réserve, à la prudence personnelle.

Il intervient une phase plus ou moins longue de prise de conscience douloureuse de la nécessité de transformation. C’est durant cette période que la personne accuse les autres de ses propres incapacités, fuit devant ses responsabilités et engendre symboliquement des aspects, qui pourront se retrouver dans le thème d’une prochaine existence.

Intervient alors la phase évolutive où, ayant admis ses failles et constaté leurs résultats dans ses relations affectives, sociales, humaines, la personne appelle à l’aide, se tourne vers les autres, entre dans un nouvel apprentissage vital.

On peut considérer dès cet instant que la rétrogradation est levée, quelles que soient les indications des éphémérides. La planète dans sa maison natale prend une signification harmonique, non pas spontanée …mais volontaire et orientée vers l’évolution psychique de l’être.” 

 *la planète rétrograde est marquée sur le zodiaque, dans les éphémérides par un R, sur les logiciels le chiffre est quelquefois en rouge. Les éphémérides sont les journaux quotidiens des positions planètaires (voir blog). La levée de la rétrogradation se fait techniquement quand la planète devient directe par ce qu’on appelle les progressions secondaires, on peut aussi voir ceci dans les éphémérides après la date de naissance en comptant le nombre de jours entre la date et le D de direct, chaque ligne – jour vaut un an de vie.

Partager avec:

Jean Castex, “suffisamment bon” ?

Cet article est une analyse astrologique  du second premier ministre du gouvernement actuel, Jean Castex, qui essaie de venir à bout de la pandémie et des problèmes économiques, socioculturels, de délinquance, de plus en plus difficiles que traversent la France. Ce n’est pas une campagne politique !

Jean Castex est  né le 25 juin 1965 à Vic-Fezensac (Gers) à 13h, c’était  un haut fonctionnaire. Il est Premier ministre depuis le 3 juillet 2020 : Membre des Républicains (LR), il a  été maire de Prades (Pyrénées-Orientales) de 2008 à 2020, secrétaire général adjoint de la présidence de la République entre 2011 et 2012, Conseiller régional du Languedoc-Roussillon de 2010 à 2015 et Conseiller départemental des Pyrénées-Orientales de 2015 à 2020. En 2020, il a été chargé de coordonner la sortie progressive du confinement mis en place dans le cadre de la pandémie de Covid-19, puis il a été ensuite nommé Chef du gouvernement par le président Emmanuel Macron, succédant à Édouard Philippe.(source wikipedia).

Son Soleil est en  Cancer   -famille, patrie-  au MC de même que Vénus et Mercure. Ce Soleil est encadré par Vénus en secteur X et Jupiter en secteur IX, qui en fait une personne présumée de contact  agréable  et protectrice. La Lune est en exaltation en Taureau, en secteur VIII, secteur analogique au Scorpion.

L’ascendant Balance  voit son gouverneur,  Vénus en maison X en Cancer lui offrir un pouvoir de “premier” pour réaliser son travail qui est d’agir pour favoriser les soins, principalement. Mars sur l’AS  indique une accentuation Bélier: il doit agir autoritairement, alors que la Balance est au contraire dans le consensus (ce n’est pas évident).

La conjonction générationnelle Uranus-Pluton en XII avant Mars, est opposée à Saturne , il avance avec un frein !

L’axe Vierge – Poissons  dans l’axe VI/XII, indique la nécessité et le besoin de servir dans une situation difficile, avec Saturne en VI dans les Poissons, et Chiron  indiquant un combat karmique, une sorte de  défi  “sauveur-victime” avec Cérès qui permet l’adaptation au réel, dans les meilleurs conditions pratiques.

En VII en Bélier , il va vers les autres avec le désir de rencontrer des gens dynamiques pour agir avec eux, qu’il va motiver avec son Mars en I. Mars est trigone au nœud nord : il s’agit d’une finalité dans son existence, une haute vision de la tâche qu’il peut accomplir  en IX, maison spirituelle.

La Lune est en Taureau en exaltation dans la maison VIII,  trigone à Pluton en XII,  elle  relie l’hôpital et à la question de  la mort, l’organisation des hôpitaux, autour  du Covid,  etc. Ce trigone est de bon “augure” pour lui, espérons qu’il le soit pour nous ! La tache est  rude : depuis qu’il est dans cette entreprise , il doit s’adapter tout le temps aux nouvelles donnes, toujours totalement imprévues, mais il possède   une configuration de grand carré se formant avec l’axe nodal,  une  croix d’incarnation  en signes mutables.

Le nœud sud en Sagittaire trouve le régent Jupiter au nœud nord en Gémeaux : avec l’aide de Jupiter positif au nœud nord ,  venant théoriquement  d’une bonne ascendance qui  facilite sa mission. Sans doute, parvenir à la position de “premier”  dans ces circonstances est réellement un karma,  il ne peut que servir de “fusible” au président, s’ils échouaient. 

Sa Lune en VIII est reliée à Uranus et Pluton en XII et l’ensemble fait une pyramide en signes de terre, dans laquelle la Lune noire est un point important en IV. Les signes de terre sont concrets, mais peuvent manquer d’adaptabilité et la Lune noire  produit des défis karmiques pour l’individu, qui doit la sublimer : il  s’agit   de manque , de vide, de souffrance personnelle ici dans le foyer.

Mercure, Régent karmique nord, 19° est apex- sommet   d’ un trigone mineur  formé de  sextils à la Lune 13° 25 et à Uranus 11°19/ Pluton 14°, Uranus 11° formant un trigone à la Lune,  indiquant une sensibilité, une adaptation aux questions difficiles traitant de drames humains  en XII.

D’autre part, le sextil Mercure – Lune (le charmeur), le trigone Mercure – Neptune (empathie et inspiration dans la communication et les idées)  se situe dans une configuration en triangle rectangle, dont la base est Lune opposée Neptune (intuition, inspiration) encore entre la maison VIII et la maison II, des valeurs, de la transformation : ici il joue sa réputation, sa carrière politique. (rappelez -vous du sang contaminé, des doses de vaccins inutilisées de Roselyne Bachelot).Ce rectangle forme une configuration de “tente” (selon Lassale), avec un second triangle dont le sommet est Pluton-Uranus sextil Neptune, trigone Lune, le sextil est Mercure-Uranus, l’opposition étant Lune – Neptune. C’est l’opposition qui déclenche l’énergie de “la tente”, la source de la motivation, les planètes au sommet étant le but : Pluton 14° et Mercure 19°(régent karmique nord). C’est une source d’énergie créatrice qui agit à tous les niveaux : il y a une ouverture d’esprit qui permet une bonne communication.

Une pyramide deau formées de trigones entre Mercure/Vénus en Cancer, Neptune en  Scorpion, et  Chiron et Saturne, en Poissons dans les trois maisons II, VI, X du travail et vocation , indique la sensibilité,  dans les décisions. La pyramide est complétée afin de faire une configuration de “cerf-volant” avec le triangle mineur se formant sur la base du trigone Mercure-Neptune, dont le sommet est Uranus Pluton en XII en Vierge.

L’opposition centrale,  en fait quadruple, se situe  entre les quatre planètes des maisons VI/XII de la santé :  Pluton 13° opposée -Saturne 17°, Uranus 11° opposée Pluton 13°, et plus largement Uranus 11° opposée Chiron 22 !

On peut  s’inquiéter de deux  carrés : un  croissant  de Jupiter 14° à Saturne 17°, et un décroissant de Jupiter à Pluton 13°: le premier donne une possible  agitation,  commençant de nouveaux projets sans terminer les anciens, ou sans baliser le terrain avant d’agir, le  second se situe au niveau d’un désir de pouvoir indiquant un très lourde charge plutonienne, mais en même temps, le pouvoir jupitérien (qui y est ici,pour le coup) peut compenser ces deux forces contradictoires.

Actuellement Neptune en Poissons est sur son Chiron à 22° dans la maison VI et carré à son axe nodal en Gémeaux-Sagittaire qui revient à la même place pour ses 56 ans :  l’homme  rencontre ici un destin.

Partager avec: