La conjonction rare de Jupiter-Neptune le 13 et Vénus le 18

J’ai effleuré le sujet dans l’article précédent. Début avril ,  les aspects sont encore très difficiles, la Lune est conjointe à Saturne – Mars fait un t-carré à l’axe nodal ; mais les choses vont s’arranger en avril dès que Vénus va dépasser ce point-sommet .

Durant le mois d’avril, Jupiter passe de 21°18 à 28°, Neptune passe de 23°30 à 24°30, ensemble elles font une conjonction exacte , mais reste proche  durant cinq/six semaines autour dans le dernier décan des Poissons. Ces deux planètes vont alors former  avec Vénus un amas   qui a une grande importance et est une niche qui ne se retrouvera pas de sitôt.

La conjonction Neptune-Jupiter mérite un  détour : Jupiter met 12 ans pour faire le tour du zodiaque et  fait une conjonction avec Neptune là où elle se trouve, tandis que Neptune met 164 ans.  Le même aspect exact Neptune-Jupiter a été vécu le 19 mars 1856*.

Ceci  cumule le fait que les deux planètes maitresses du signe des Poissons sont  ensembles. (Rappelons-nous qu’avant la découverte de Neptune en 1840 , la planète Jupiter était la  seule maitresse du signe). 

La conjonction appliquante de Jupiter à Neptune se fait  à partir du 30 mars, elle  est  exacte le 13 avril , jusqu’à la pleine lune du 16/17 avril à 24° , date à laquelle la Lune va servir de catalyseur, comme on la vu dans l’article précédent, puisqu’elle est régente karmique du noeud nord en Taureau. Il y a du dharmique i.e. du bien, du bon,  à saisir au vol.

On peut dire que le karma est une suite de crises qui se répètent, (quelquefois de générations en générations, tandis que le dharma est la résolution, la porte qui s’ouvre vers un soulagement.

Vénus, étoile du matin (se levant avant le Soleil)   entre   en Poissons  le 6 avrilen exaltation – et va se mettre en conjonction (écart 10°) avec Neptune le 18 avril  et former une conjonction exacte  VénusNeptune 24°  et Jupiter à 27°,  le  27 avril : l‘amas se modifiera au fur et à mesure  que les planètes avanceront chacune à leur rythme durant cette  période   qui sera  “meilleure” , car en outre le 29/30 avril, au moment de la nouvelle Lune, Mercure à 29° fait un sextil  à Pluton 28° dans  un joli triangle mineur avec pour base Pluton-Mercure en signe de terre favorable à des décisions importantes , décisives : des traités pourraient se répéter car on voit comme une sorte de retour des choses mais peut-être dans l’autre sens., en boomerang.*

Jupiter à 27°38 sera  encore en conjonction avec Vénus 26° et Neptune 24°31. Il faut cependant savoir que cet amas très favorable sera de durée relativement courte, puisque   Vénus entre en Bélier le 5 avril, que Jupiter entre en Bélier le 11 mai, tandis que la planète Mars entrée en Poissons le 16 avril, y reste jusqu’au 25 mai, faisant une conjonction Neptune-Mars qui n’a pas la même signification (sous de mauvais aspects : fanatisme religieux, complot militaire, désordre, et sur le plan personnel action qui peut être mal préparée, désillusions, vision romanesque).

D’autre part, nous sommes toujours sous la surveillance de Saturne à 24° en Verseau (dont le maitre est Uranus en Taureau), qui à ce moment fait encore en t-carré à l’axe nodal Taureau-Scorpion à 23°.

Comme le Soleil s’approche de sa conjonction avec Uranus en Taureau, et qu’ensuite cela fera un carré avec Saturne, il faut saisir les occasions de cette période !

Étant donné l’importance  de  ce rare amas sur Neptune, je retranscris ici l’analyse symbolique du 24em degré Sabian  de  Rudhyar  

“Sur une petite ile entourée par la mer, les gens vivent  en interaction : il s’agit de la nécessité d’accepter ses propres limitations afin de concentrer son énergie, pour vivre une vie pleine et centrée. L’interaction entre le dedans et le dehors, l’individu et la communauté, l’homme et l’univers dans cette poursuite du bien être est nécessaire. Ce stade de l’évolution, nous dit que le premier devoir d’un individu  pour vivre son dharma  est  vraiment de réussir ce qu’il est en tant qu’être, au sein de la communauté pour faire le lien avec le plus grand tout.”

Mais  rappelons nous cette phrase d’Iréne Andrieu : “il existe des cycles répétitifs de l’histoire inscrits dans ce qui ressemble à une spirale du temps. Même si leurs effets dépendent nécessairement des circonstances de chaque époque, le sens et souvent le type d’événements présentent des similitudes assez troublantes. “

* De 1850 à 1863, période de stationnement de Neptune en Poissons, le siècle voit apparaitre les grandes migrations vers les États-Unis, à la recherche d’un Eldorado. Mais le plus étonnant en fonction de la période actuelle ce sont les événements suivants :

 Le  30 mars 1856 : le traité de Paris met fin de la guerre de Crimée entre la Russie et l’empire Ottoman , imposé par les puissances occidentales.     Cela  place l’Empire ottoman sous la garantie des puissances européennes, et neutralise la mer Noire et les Détroits :  interdiction aux Russes de conserver une flotte en mer Noire et des bases sur ses côtes.         La Moldavie et la Valachie sont replacées sous la suzeraineté ottomane (les autrichiens les évacuent dans l’année).         Le sud de la Bessarabie est cédé à la Moldavie par les Russes.  La navigation sur le Danube est internationalisée et contrôlée par une  Commission européenne du Danube  siégeant à Galatz.

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.