Qui est la femme forte de l’Europe : Ursula Van der Leyen

La présidence de la commission  européenne est tenue par une femme Ursula Van de Leyen, née le 8 octobre 1958 à  Bruxelles, ce qui en soi est déjà bien pour le besoin de reconnaissance  féministe, mais sans doute très dérangeant pour les “va t-en-guerre machistes”.

Le fait qu’elle soit une femme n’est sans doute pas un gage de plus de valeur, mais peut donner une tournure différente aux événements. Sa biographie est impressionnante et elle a déjà fait ses preuves tant au niveau de sa formation, qu’au niveau ministériel, partenaire d’Angela Merkel, qui l’avait mise au ministère du travail et de la famille.

Évidemment,  en faisant voter un salaire parental  assez considérable pour les femmes au foyer durant un an , en créant des crèches, elle a dérangé la traditionnelle vision de la femme allemande au foyer qui doit surtout faire des enfants,car même pour cela les féministes l’ont critiqué disant qu’elle favorisait le retour des femmes à la maison. Pourtant des enfants elle en a fait sept entre 87 et 99 (un couple de jumeaux, lui a fait économiser une grossesse). Des jumelles la retiennent  pendant quatre ans au foyer aux Etats-Unis, de 92 à 96 ! Elle doit  donc savoir de quoi elle parle.  Il est intéressant de voir quelqu’un qui n’est pas dans l’outrance féministe.

Ce n’est pas une allemande, elle a passé sa jeunesse en Belgique,  puis à Londres où elle a obtenue un diplôme d’économie , son mari Heiko von der Leyen  -professeur de médecine et PDG d’une entreprise d’ingénierie médicale, qui l’enmène aux Etats Unis où elle reprend des cours d’économie après avoir également passé un diplôme de médecine, à l’université de Hanovre. On suppose qu’elle n’a pas du beaucoup exercé en dehors de son internat de 98 à 2001, date à laquelle elle obtient  le titre de licenciée en santé publique, en Allemagne.

Ce n’est pas  “madame tout le monde”, elle n’a pas subi le plafond de verre et, ses ennemis ont du mal à l’attaquer, car on ne peut la critiquer sur son mode de vie . En Allemagne, avoir sept enfants, c’est bien, travailler en même temps, c’est moderne (ou c’est une façon de fuir.)

Poussée par son père, elle devient, Membre de la CDU, puis  au gouvernement Merkel, elle devient ministre fédérale de la défense allemande, un poste assez honorifique, puisque l’Allemagne n’avait plus le droit depuis 45, d’avoir sa défense personnelle, cependant sa désignation à ce poste régalien puis sa reconduction en en faisait alors l’une des potentielles successeures de la chancelière Merkel, mais ce n’est pas elle qui est élue.

Las, elle quitte le gouvernement et, se retrouve à l’Europe le 1er décembre 2019 : quelle activité, et quel parcours en seulement 18 ans : seule une femme peut faire cela, mais pas une femme seule !

Depuis décembre 2021, son mari est « Medical Director » de la société de biotechnologies Orgenesis (thérapies cellulaires et géniques). On peut se poser des questions sur les conflits d’intérêts avec la question des vaccins achetés par l’Europe, ce qui n’a pas manqué d’être souligné.

Et la voici propulsée dans cette affaire, avec l’Ukraine, avec Macron comme partenaire durant la crise (qui peut  durer après son bref passage à l’Europe).

Malheureusement sur le plan astrologique, nous n’avons pas son heure de naissance, mais elle a un dessin de répartition des planètes sur le zodiaque en amas, dans peu de degrés,  qui est déjà assez éclairant et peut en dire pas mal sur sa personnalité. Des concentrations de planètes dans un coin de thème sont toujours la marque d’une grande énergie , et de choix dirigés en théorie dans une seule direction.

Comme elle a vite abandonné le commerce pour faire médecine, cela pourrait nous donner  un début de piste pour l’AS. On pense à une femme énergique bien sur, privilégiée aussi, et tournée vers les autres, sans doute, mais en même temps suffisamment indépendante pour ne pas se laisser impressionner, sur son quant-à soi, avec des planètes peut-être à l’ est, dans l’hemisphére sud. En même temps c’est une femme politique :. le Scorpion ou un fort Pluton, ou maison VIII un fort Mars, indiquerait quelque chose sur ses possibilités d’actions,  comme sur le choix d’être docteur,  avec en même temps une inflation sur le Verseau , Uranus ou la maison XI, les Verseaux n’étant pas tellement intéressés par l’argent, mais par l’idéalisme, et l’universalisme, ce qui est bien le rôle d’une présidente de la commission européenne.

L’étranger est aussi un secteur privilégié en tant que maison, dont Jupiter est le maitre naturel. On pourrait imaginer une maison IX chargée et dans cette disposition c’est le cas, avec Pluton qui indique le danger, Uranus, la soudaineté de la foudre, et la lune. Bien sur , ici c’est un parti pris par rapport à mes supputations.

Le grand trigone de feu indique bien, cependant que la dame n’est pas tiède, lune trigone lune noire noeud sud et Saturne. Et étonnement , il y a des ressemblances avec le président Macron et, on le voit faisant des gestes protecteurs sur nos écrans.

Les emplacements des planètes  permettent de souligner un choix de maisons très concernées, mais il est impossible de savoir le gouverneur du thème, par contre, on peut tabler sur l’axe nodal qui en dit long, notamment parce que le noeud nord est l’AS de la lune, et la lune noire, la voie qui y mène par les détours des choix difficiles,ou des erreurs.

On s’occupe alors des régents karmiques qui sont toujours en position cruciale dans le thème de quelqu’un. L’axe nodal est en Bélier au noeud sud , indiquant Mars comme régent karmique sud. Ses errances dans le choix des études  font bien penser à une Balance douée mais mariée, qui ne sait que choisir, et qui du fait de son intelligence à le choix : elle a le noeud nord en Balance, accompagnée de Vénus régent karmique nord, en domicile accompagnée  du Soleil.  Ici le mari, est bien présent,  le dharma qui implique de lui faire des enfants (mercure conjoint), d’être la bonne épouse ! 

Martienne, elle l’est avec Mars en Gémeaux, indiquant une  hyperactivité surtout intellectuelle  sans doute, confinant à l’instabilité. Le noeud sud est conjoint à la lune noire : , elle courrait sans doute durant ses grossesses d’une université à une autre pour se sentir exister dans une avidité de savoirs. Il y a ici une quête qui confine à l’insatisfaction chronique, étant donné qu’elle passait d’un genre d’étude à un autre genre d’étude et qu’ elle a fini par faire de la politique, après ses tâtonnements.

La lune noire au noeud sud  indiquerait chez n’importe quelle autre femme, un désir d’avortement, en tout cas le désir de vivre en femme libre, en accord avec la Lune conjointe Uranus, mais Jupiter qui favorise les enfants  en conjonction avec Neptune (médicaments, illusions et désillusions) compense.

La lune conjointe à Uranus indique la personne qui a besoin d’air, qui est curieuse, et qui veut se sentir libre,  elle est sextil au noeud nord et trigone au noeud sud.

 

*Elle rejoint l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU), dont son père a été vice-président fédéral, en 1990. Elle entame son parcours politique 11 ans plus tard, en 2001 lorsqu’elle remporte un mandat d’élue locale au sein de l’assemblée de la région de Hanovre. Lors des élections régionales du 2 février 2003, elle est élue à 44 ans députée au Landtag de Basse-Saxe dans la circonscription orientale de Lehrte avec 39 % des voix.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.