Le quinconce : Patrick Bruel, l’abbé Pierre

Il faut apprendre à voir que les aspects sont la conséquence du parcours du zodiaque, un cercle de 360°,  parcouru par une planète qui va se positionner par rapport à une autre, en passant par tous les types d’aspects.

Seul le fait que vous naissiez à un certain instant, va faire que vous “héritiez” dans le natal de tel ou tel sorte d’aspect, qui sera en résonance avec votre caractère et, votre finalité spirituelle.

Or, ces aspects on un sens psychologique, mais aussi d’évolution. Les aspects difficiles apportent le souvenir de traits de caractère de vos ascendants qui ont échoué à les transformer en aspects positifs : il y a un travail à faire sur vous, pour les dominer, vous dominer, en vous servant des aspects positifs contenus dans le thème qui vous soutiendront.

Il y a toujours un rapport entre aspects bons et difficiles (même si les seconds dominent) ; à vous de les trouver. Un thème est logique. D’autre part, tout aspect positif entre deux planètes dures peut finir par être négatif mal utilisé (ne serait-ce par progression un sextile devient un carré à 60 ans, tandis qu’une conjonction peut devenir un sextil, selon les planètes en cause).

En ce qui concerne le quinconce, Germaine Holley  dans “Cycles et calculs astrologiques” dit que c’est un aspect de service qui nous pousse à faire plus que nécessaire. On se sent obligé de céder , il faut trouver l’équilibre (ex : une Vénus dominante pour plusieurs raisons (maître d’AS, RKN) quinconce Lune, Lune qui par progression revient à 27 ans et demi et 55 à la même place,  en carré à 41 ans, mais entre temps Vénus aura avancé, ce qui n’est donc jamais tout à fait pareil*.

Le glyphe ou dessin  symbole est un V renversé avec une barre  horizontale sur la pointe. Sur le dessin des aspects intitulé “Intercycles” il s’agit du  parcours Soleil Lune, la Lune se plaçant tous les mois dans toutes les situations d’aspects, par rapport au Soleil avec lequel elle est conjointe lors de chaque Nouvelle Lune. Ce dessin est le symbole de tous les cycles entre deux planètes. Je vous conseille ce livre (plus simple que celui de Rudhyar- Raël) qui est une mine d’informations pour comprendre l’astrologie basée sur le mouvement des planètes.

D’après Bill Tierney (dans son livre sur les aspects)  le quinconce est un aspect intériorisant, il affecte le bien être de notre corps et de notre esprit, provoquant des problèmes d’ordre mental, physique, psychosomatique.

Robert Pelletier dit que les tensions produites par le quinconce ne peuvent être apaisées que par la compassion, le compromis, le don et, que le quinconce nous apprend à œuvrer dans une voie spirituelle, pour un but lointain. C’est la raison pour laquelle les personnes ayant beaucoup de quinconces, ont une vie parfois difficile,  sans être tragique, car ils doivent souvent être au service des autres, ce qui peut donner une vocation.

Il faut toujours  rechercher les quinconces dans nos analyses, car ils peuvent révéler beaucoup de choses sur la manière de vivre les choses, ou les choix qu’on a fait.

Bill Tierney nous dit que le quinconce est un aspect correctif thérapeutique qui nous force à faire des compromis par altération et élimination afin de mieux utiliser les deux planètes en cause. Son rôle est de supprimer les attitudes inefficaces qui empêchent notre croissance , il n’a pas l’intensité et la force nécessaire pour que nous en soyons conscient, jusqu’à ce que d’une manière fatale, les circonstances nous obligent à y prêter attention voir  thème de Patrick Bruel (chanteur, acteur, champion de Poker, entrepreneur).

Les  quinconces  –croissants ou décroissants- ne sont pas interprété de la même façon. Comment distinguer un aspect croissant d’un aspect décroissant ?

Pour un quinconce, il faut prendre l’opposition qui viendra  quand   la planète la plus rapide bougera par rapport à la plus lente, si la rapide se situe avant l’opposition -dans le sens des signes anti-horaire – c’est un quinconce croissant.

Si la plus rapide est après l’opposition de la plus lente l’aspect est décroissant

Le quinconce se forme à 150° (orbe 4°), donc dans les signes qui sont avant ou après une opposition de 180°, soit à 150° croissant (ou décroissant 210°). Si on élargie trop l’orbe on tombe  sur 144° qui fait le biquintil, un aspect de Kepler très intéressant, dont le sens est différent  (lire Dane Rudhyar et Leila Raêl).

Dans le thème de Patrick Bruel, il existe un quinconce Lune 4°-Saturne rétrograde 6° qui est décroissant, l’opposition est matérialisée avant par Vénus-Saturne  dans le Cancer : une émotivité forte et refoulée, d’autant qu’il a aussi Saturne (en VII)  carré avec l’axe nodal en Bélier-Balance, qui jette la difficulté sur le couple, avec  Vénus conjointe Mars en Cancer –deux influences contradictoireset Lune conjointe Uranus en Lion, qui indique qu’il n’aime que les femmes indépendantes, ce qui peut être difficile pour ce méditerranéen… des Gémeaux, un signe qui a du mal à grandir.

Son nœud nord en Balance en V indique qu’il doit  arriver  à créer (on sait qu’il a fini par se marier et avoir des enfants, mais qu’il a divorcé). Le quinconce décroissant type Bélier-Scorpion, indique qu’il a du mal à se restreindre (c’est un boulimique au niveau de l’action, un surdoué qui réussit tout ce qu’il entreprend).

Le Soleil conjoint Lune noire en XII, indique des difficultés d’identification au père, au minimum. Dans ce contexte la Lune (conjointe Uranus) quinconce Saturne  indique des problèmes familiaux niveau émotionnel, qui sont intérieurement difficiles.

Dans un quinconce croissant, l’énergie est dépensée vers des buts individuels (type Bélier-Vierge)  mais au service de l’autre, ressenti intérieurement dans une attitude de discrimination ,  sans la récompense qui ne manquerait pas de venir avec un trigone Lune Saturne , qui peut d’ailleurs en vieillissant survenir dans le thème progressé, ce qui fait qu’on a vu notre séducteur se marier sur le tard.

Le quinconce décroissant  possède un pouvoir psychologique correcteur permanent, il nous pousse à nous analyser. Il y a abus de l’usage de la volonté et du désir ; on est dans une soif de possession BélierScorpion :  ici il faut lutter par le détachement au niveau de la planète rapide qui a transité pour dire et faire quelque chose à cet emplacement,  dans la maison concernée, mais forcément avec la lente aussi. Cela peut être compliqué si une interception  intervient, ou une rétrogradation qui peut rendre certaines réactions compulsives.

Dans le quinconce décroissant 210° on est déjà passé par la phase de contestation de l’opposition de 180°, mais on a échoué, on apprend à partager par la contrainte, dans la douleur, il y a plus de fatalité (type Scorpion),  on est obligé d’évoluer ! Deux quinconces et un sextil donnent un yod  -un triangle aigu- mais c’est une autre histoire.

Au niveau des transits, un quinconce nous incite à changer nos habitudes, et peut donner une période de malaise, car il déstabilise intérieurement.

Voici  l’exemple de l’Abbé Pierre, né le 5 août 1912 à 11h à Lyon : On voit un quinconce croissant entre Jupiter 5° et la Lune 3°,  (l’opposition se fera après la naissance entre le Sagittaire et les Gémeaux ) ; la Lune en lien avec Jupiter en exaltation en Taureau veut assurer la sécurité matérielle pour les autres car en secteur VII, d’où la création de la communauté d’Emmaüs, ici le quinconce se transformera en trigone.

Le quinconce décroissant Pluton 29°-Uranus 1°, se joue plus au niveau spirituel entre la IX,  et la IV le foyer, il demande qu’on mette les gens à l’abri, et cela  provoque une attitude  totalement révoltée et rebelle par rapport à l’inertie des pouvoirs publics de l’époque d’après guerre ; on sait qu’il faut aussi  un héros durant la guerre, même si d’aucuns ont voulu salir sa mémoire à cause de paroles maladroites durant sa retraite.

Le quinconce croissant Uranus 1° – Mercure 6°, Mercure conjoint Mars l’a autorisé , malgré sa fonction de prêtre, a avoir une parole forte mais teintée de colère en faveur des démunis. vis à vis des responsables. Il a fallu qu’il lutte et probablement  a-t-il du souvent douter de la bonté de son dieu ! Mais qui est parfait ?

Avec son  Soleil au MC, armé de sa foi, symbolisée par Neptune au MC en conjonction, il   a pu  faire le chemin que chacun connait,  sa Lune en exaltation  en Taureau qui lui a fait jouer le rôle de mère nourricière,  appelant à l’aide  toutes celles et ceux qui pouvaient le soutenir dans sa mission. Sa parole forte et, même la colère symbolisée par Mercure-Mars, en tant que député a fait des miracles en 1954 (voir blog).

* si ce raisonnement est trop difficile pour vous : laissez tomber pour le moment

 Autre source : Joëlle Chicoine, astrologue canadienne,  – blog Astrologie Libre, cours de 2007

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.