Inclure l’axe nodal dans son étude du zodiaque

Depuis le 22 mars ,  la guerre en Ukraine, puis les suites des affaires politiques dans les différents pays du monde font écho au carré persistant de Saturne à l’axe nodal, dont je parlais déjà en  janvier car tout est relié “Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et inversement afin que soit manifesté le miracle de la chose cosmique”,(Hermès Trismesgiste) ,ce qui signifie que les ennuis des uns, retentissent sur les autres. On est loin de l’homme libre.

Que ceux qui ne travaille pas encore avec l’axe nodal ne pense pas que c’est un axe inactif, le noeud nord est aussi actif qu’un AS solaire dans un thème qui certes plus personnel, car le nœud nord est le lieu où la Lune coupe l’écliptique  !

Le fait qu’on parle de karma n’implique pas quelque chose d’étranger à l’astrologie occidentale. Changer “karma au noeud sud” pour “crises répétitives” et “dharma noeud nord” pour “résolution de crises” et, vous aurez au plus prés,  la version occidentale de la vision tibétaine, bouddhiste et indouiste. Quel est la question ?

La difficulté réside dans le fait d’aller d’une polarité à la polarité opposée, mais le noeud sud n’est pas un pot – même s’il en a la forme – qu’on vide pour aller remplir le noeud nord comme j’ai pu le lire – qui a la forme du chapeau. Il y a un contexte positif aussi au noeud sud, et  c’est cela  qui nous donne envie de rester dans les valeurs du signe et de la maison, mais on va quand même aller vers le signe opposé pour avancer, pour progresser car c’est un facteur d’évolution. Qu’on le veuille ou non !

Dans les thèmes personnels l’axe nodal a toujours pour régents karmiques une planète qui est mise en valeur  d’une façon ou d’une autre*.   On remarque constamment qu’une régente karmique est en pole position : conjointe à un des nœuds ou en aspect,  gouverneur de l’AS,  focus face à un amas,  interceptée (ce qui lui crée une obligation supplémentaire),  conjointe à un luminaire,  singletone, ce qui implique que la question relative à la planète existait avant, et revient sur le tapis une fois encore, et reviendra tant que ce ne sera pas nettoyé par vos actes  non pas par magie, bien qu’on puisse avoir recours à un chamane pour les cas desespérés, mais quelque fois un peu d’attention de la part d’un bon astrologue holistique – ou tout autre personne faisant du développement personnel, un bon psychothérapeute  peut suffire. 

Ici on peut parler de transgénéalogique, ce qui remet les ancêtres, les ascendants, sur le tapis puisque nous ne naissons pas du néant,  même si l’on ne connait pas ses parents. A ce sujet, il ne s’agit pas de sentiments mais de physiologie, et les gènes parlent à travers nous – on parle de mémoire cellulaire, ou de “fantôme” en somatologie. On se trouve donc en face des problèmes difficiles à résoudre quand on est adopté, né par FIV où l’un des donneurs sinon les deux sont inconnus, et c’est souvent justement ces personnes  qui ressentent le besoin de connaître le pourquoi de leur caractère et de leurs obsessions.

L’évolution d’un individu dépend toujours de sa capacité à aller vers son noeud nord,  son signe et sa maison qui est le lieu dédié depuis sa re-naissance – on revient sur les lieux du “crime” –  afin qu’il comprenne qu’il a besoin d’avoir une vision opposée, à la sienne  qui est faite de subjectivité, de projection, de partialité due à l’éducation, à son  milieu, à sa ville et  aux coutumes de son pays. En ce sens l’astrologie, peut -être une  aide à décrypter car elle fait fi des données classiques. Ce n’est pas parce que la Science, la méprise que tous ne l’utilisent pas, et c’est la déshonorer que de la réduire à la prévision..

Il faut être humble devant un thème, ne pas vouloir ramener son savoir, pour lui faire dire ce qu’il ne dit pas. Combien de fois entend-t-on : ” ici c’est chez moi, et c’est le plus bel endroit de la planète, j’aime mes coutumes, mes habitudes”. C’est tellement réducteur qu’on fini par être sectaire. On voyage et on juge par rapport à ce qu’on connait. Voyager, c’est déjà s’ouvrir à un possible opposé, comme d’aller dans le signe en face au noeud nord quand on veut rester vivre dans celui du noeud sud avec lequel on a des habitudes, des coutumes, des joies.

Il ne faut pas voir le signe du noeud sud, du karma, comme une plaie, il a ses avantages : on l’a déjà vécu , on connait ses défauts et ses qualités,  et on s’en vante quelquefois, sans s’en rendre compte : “je suis lucide, j’ai peu de confiance dans la nature humaine” (Scorpion), “la vie est dure, il faut travailler, on n’est sur que de cela” (Capricorne), “je suis bien chez moi avec mes amis et mes parents (Cancer), “j’ai besoin de vivre entouré en groupe”,   (Balance) “j’ai besoin de profiter, et pour bien  vivre, il faut dépenser” (Taureau), “je ne peux rester au même endroit longtemps, il faut que je vois des gens nouveaux” (Verseau), “je suis le meilleur, la meilleure” (Lion), “je parle pour m’écouter car je suis tellement doué”(e) (Gémeaux), “j’ai toujours raison car j’ai  étudié” (Sagittaire), “il me faut de l’action, je déteste les mous (Bélier), “j’ai besoin de solitude, de silence, et de calme , l’agitation me fatigue” (Poissons), “je compte et je contrôle avant d’agir parce que j’ai peur de prendre la mauvaise décision” (Vierge).

Ne pensez pas qu’on va vous mâcher le travail ; là le job de Saturne est de bien vous en faire baver !

Aussi lorsque l’idée géniale est de vous faire comprendre le versant opposé,  au noeud nord, c’est comme de vouloir (ou d’être condamner comme Sysiphe) à remonter sa pierre, pour la voir retomber du haut de la montagne : vous répétez sans cesse les mêmes erreurs avant de comprendre qu’il faut peut-être changer, qu’il y a quelque chose à assimiler dans votre conduite de bonobo moitié homme, moitié Neandertal, pour qu’il y ait une évolution. Et pour agir dans le sens de cette évolution, vous êtes aidé par les aspects de la planète qui est votre régente karmique nord,  dans son signe, dans les maisons qu’elle aspecte, avec ses appuis qui sont la part de chance,  Chiron qui vous fera subir des sévices pour ensuite les guérir, avec la lune noire (moyenne) qui vous fera chuter cent fois, pour que finalement vous acceptiez de vous y rendre.

Ce qui est le plus drôle c’est qu’on déteste souvent les valeurs du signe opposé  puisque c’est le contraire !

Il faut savoir que l’axe tourne et que quelque soit le vôtre, tous les 9 ans il s’inverse par , pour vous raboter  au niveau des planètes rétrogrades qui sont les lieux où vous avez sévi dans la précédente vie, ou bien si vous aimez mieux, où un parent à failli avant vous, ce qui revient à dire que vous êtes né avec ses erreurs, et ses crises de parcours.

Et l’on entend la phrase : “Qu’est ce que j’ai fait pour mériter cela ?”.

On pourrait répondre : “vous avez fait l’erreur d’être né !, sans parler de  ceux qui rajoutent avec superstition : “je suis né sous une mauvaise étoile”.

On y est, c’est la faute des étoiles ! C’est pratique d’avoir ce bouc émissaire, tant qu’on ne s’en prend pas aux voisins, aux populations maudites,  au gouvernement, selon l’endroit où l’on se trouve , car  ici aussi on tombe dans la fatalité (être née femme  en Alabama ou au Soudan en ce moment).

Il faut s’en prendre à soi-même, à son obstination à ne pas ouvrir les yeux sur sa propre peur, sa propre ignorance,  sa propre faiblesse, sa propre paresse,  son gout pour la facilité. Tous les 18 ans et demi , l’axe nodal revient à la même place pour nous donner une chance de comprendre, c’est une remise à niveau, on dit un reset et il reste dans le signe un an et demi.

Et là encore, on entend :  “j’ai de gros ennuis tous les vingt ans”. C’est vrai que selon les aspects les ennuis volent en escadrilles, notamment par trois, à cause des rétrogradations des planètes lentes.

Quand vous y ferez  enfin attention, vous verrez qu’il y a aussi d’autres aspects qui s’ajoutent aux régents karmiques  sur la sellette, auxquels s’ ajoutent les transits des co régents, qui sont les régents des maisons où se situent les nœuds **.

Et ils ont tous avancé  normalement et en thème progressé, puisque de toutes façons rien n’est jamais exactement pareil, c’est la raison pour laquelle on nous demande d’évoluer, et pour évoluer, il faut changer comme le monde autour de nous, excepté Saturne qui dit : “il faut que tout soit toujours pareil parce que cela me convient”.

 

*On travaillant avec les planètes rapides et lentes comme maitrise, Uranus pour le Verseau, Neptune pour les Poissons, Pluton pour le Scorpion.

** les co régnets  sont les maitres étalons des maisons pas vos maitres personnels  maison I Mars, maison II Vénus, etc (voir Larzule : abc de l’Astrologie karmique).

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.