Rétrogradations des planètes lentes durant 2022

Nous abordons une période différente; avec la nouvelle Lune du 30 avril, se produit en Taureau une éclipse qui est un moment rare qui peut être important, puisque la terre est très prés du Soleil. Nos affaires de terriens nous préoccuperont encore plus. Ensuite il y a le début de la  rétrogradation de Pluton,  sur laquelle je vais terminer.

Rétrograder signifie  ralentir et peut-être changer d’avis, hésiter avant d’avancer, sur le plan physique, et sur le plan moral, c’est tergiverser avant de faire quelque chose puisqu’on était dans un mouvement. Cela influe également sur la psychologie individuelle. On avance lentement dans le meilleur des cas par synchronicité avec les transits, notamment lorsqu’on a la même planète rétrograde dans le thème natal. Cela peut embrumer le cerveau au point qu’on devient indécis, imprécis et dans le pire des cas s’appliquent les verbes : refuser, refouler, rejeter, à  notre comportement.

Cette année les planètes lentes vont rétrograder ensemble   jusqu’au premier trimestre inclus de l’année prochaine : quoiqu’on veuille entreprendre ou non,  nous serons  obligés de subir des lenteurs, des retards, les obstacles à l’action. On piétinera.

Les divers astrologues qui parlent de la question de la rétrogradation ont des avis divergents : optimiste  A.  Ruperti en fait une chance qui permettrait de voir le monde d’une façon originale, loin des sentiers battus dans sa vie , mais Irène Andrieu, plus terre à terre,  remarque que c’est un processus plus difficile qu’il n’y parait puisqu’il fait passer durant les transits par des moments de crise, par le biais des nœuds remontant le long du thème à la rencontre  de nos planètes  personnelles (notamment nos rétrogrades). Tom Lescher, astrologue américain d’Astrologie 101 fait remarquer qu’à ce moment là la terre est plus près des planètes, et que cela devient plus personnel et puissant en agissant sur notre attitude envers les choses personnelles.

Sur le plan collectif rappelons nous sa phrase  : “il existe des cycles répétitifs de l’histoire inscrits dans ce qui ressemble à une spirale du temps. Même si leurs effets dépendent nécessairement des circonstances de chaque époque, le sens et souvent le type d’événements, présentent des similitudes assez troublantes. Ces époques, s’étendent sur des périodes de un à trois, quatre mois et plus.

“L‘inter-cycle Saturne-Uranus,  dont le rythme est de 45 ans a une énorme influence sur la vue collective, selon Astrid Fallon, durant le demi-cycle décroissant, il y a changement et création de politiques nouvelles, recherche d’un nouvel ordre social, durcissement des mentalités, amplification de l’autorité politique, idéologie de droite et xénophobie.  

Quand Saturne de transit fait un carré parfait à Uranus, durant sa phase de rétrogradation,  on observe  que  les événements qui en  résultent sont  de la même nature, à savoir  rébellions contre l’ordre de Saturne,  les limites.

Saturne – le vieillissement, les limites, les retards, les obstacles, la fatigue , la privation –  en Verseau – l’éveil aux valeurs spirituelles – rétrogradera le 24 juillet à  25°, et maintiendra la pression comme on l’a vue, puisque la planète ne redeviendra directe que le 23 octobre à 18°30 dans le Verseau,  ne rejoignant  25° que fin janvier 2023.

Le  carré de Saturne 21° à Uranus 18°    sera exact de septembre à octobre 22 autour de 18/19°, avec les deux planètes rétrogrades, puis  Saturne redeviendra direct, le 23 octobre,  en carré exact avec  prolongation, jusqu’au 1er décembre où l’orbe sera d’environ 4° –  Saturne directe à 20° et Uranus rétrograde à 16°.

Uranus – l’intelligence visionnaire, l’éveil de la spiritualité mais aussi la foudre, la violence, la rébellion –  en Taureau – la matière, l’argent –  commencera une rétrogradation le 25 août à 19° et redeviendra directe le 23 janvier 2023 à 15° ne revenant à sa place initiale que le 11 mai 2023. 

Comme il s’agit du carré décroissant qui se produit  11 ans et demi environ après l’opposition, il  annonce des crises avec cassures et retournements politiques, faisant subir à certains les conséquences du progrès par l’obligation d’abandonner les anciennes techniques et formes de productions, obligeant à se recycler, et produisant  des événements inattendus et brutaux. Sur le plan personnel, durant le transit,  notamment en carré, il y a désir de changements ,  réorganisations possibles  dans les secteurs transités avec de nouvelles responsabilités inattendues.

Neptune – la dissolution par l’eau, les illusions et les désillusions, les drogues et les virus, mais aussi l’art, la spiritualité, l’imaginaire, la création , l’énergie de l’oubli de soi – fin Poissons, signe du plus grand tout , du sauveur, du no limits rétrogradera le 28 juin à 25°30, et redeviendra directe le 4 décembre à 22°30, retournant à 25°30 mi mars 2023.

Pluton fin Capricorne – la transformation par le feu , la renaissance par la passion  est une force d’évolution , quand elle rétrograde elle recrache les choses qui lui déplaisent  : elle rétrogradera à 29° le 30 avril, durant 5 mois et  redeviendra directe le 8 octobre à 27°, reprenant sa place à 29° en janvier 2023,  pour entrer en Verseau, une première fois le 24 mars 2023* ou elle séjournera pour 20 ans.

Si vous avez des planètes personnelles sur les degrés 27, 28, 29° du Capricorne vous avez envie de bouger,  de modifier quelque chose d’important :

Au premier passage, vous ouvrez la porte, au second passage : vous ajustez les événements du premier passage,  au troisième passage vous avez eu votre chance, la porte se ferme.

Voici le degré 29 ° d’ Edmund Jones  dans le livre des degrés Sabian que Rudhyar a recueilli et expliqués. “Ce qui est mis en valeur c’est de comprendre ici comment les choses sont reliées entre elles, la capacité de voir les réalités plus profondes, ce sont des énergies Scorpion, des ressentis, des sentiments, venant de l’inconscient, en synchronicité avec les planètes que certains peuvent ressentir plus que d’autres”. 

On a devant nous un an de rétrogradation des planètes lentes plantant le décor, qui cessera à la fin du premier trimestre 23 où les choses auront évoluées mais auparavant nous aurons un bras de fer.

Voir:Le sens des retrogradations selon Ruperti”

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.