NL et PL d’avril et axe nodal en Taureau-Scorpion

Les pleines Lunes nous mettent dans la situation d’analyser l’importance d’une opposition,  de même que l’étude de l’axe nodal qui met en jeu la fonction de chacun des Régents karmiques, notamment en ce moment, du fait que Mars et Vénus qui ont recommencé un cycle de dix huit mois  sont Régentes karmique de l’axe nodal en Taureau-Scorpion.

La conjonction Vénus-Mars du 27 février à 24° en Capricorne, sous l’égide de Saturne en Verseau conjointe Mercure et Lune , en  débutant un nouvel inter cycle, annonçait la fin de quelque chose. Se situant dans le signe du Capricorne, domaine maison X i.e. puissance du commandement,  règles,  ordres, elle annonçait des restrictions et des limites, la demande d’accomplissement de ses obligations et responsabilités, ceci étant accentué par la maîtrise des nœuds nord et sud en Taureau-Scorpion.

Vénus a  provoqué un premier élan de générosité en faveur des ukrainiens, mais rappelons-nous comment les infirmières, qui furent applaudies, ont été ensuite oubliées et même pire. Tandis que la peur des violences nous assaillant, se cristallisent   l’égoïsme, et le populisme ; lors de la conjonction Vénus-Mars, le contact avec Pluton fin Capricorne a amené son lot d’ambitieux sauveurs, du peuple français. En Capricorne, nous sommes dans la terre, or “un troisième signe  d’un élément, réalise le but final dans la personnalité, au niveau de la conscience propre à cet élément.”, ce qui signifie que nous sommes invités à remplir nos responsabilités au plus haut niveau.

De même, Vénus, Régent Karmique Nord de l’axe nodal en Taureau-Scorpion, devrait inviter à temporiser,  tandis que Mars, également  maîtresse de Chiron en Bélier , et du Régent Karmique sud avec Pluton apporte son  lot de dettes karmiques à régler.

Nous devons faire face . Deux ans de gilets jaunes, deux ans de Covid, les combats féminins, le réchauffement climatique qui s’accélère, maintenant une guerre en Europe à 2.000 kilomètres,  avec son lot de réfugiés  douloureux, puis les problèmes de gestion de crises comme actuellement le soulèvement de la population  Corse,  la pénurie qu’on nous annonce et les prix qui flamberont inévitablement , sans parler  des procès d’intention sur notre accueil. Ceci se situe bien  dans la polarité entre Vénus et Mars, les opposés !

La curiosité pousse à regarder les pleines Lunes des mois qui viennent, car la pleine Lune est  le tournant de tout mois astrologique. C’est le moment où peut se produire l’événement après que la nouvelle Lune ait pu être le moment de la décision ; c’est  la culmination , le résultat des quinze jours précédents, durant lesquels nous sommes sensés avoir mis des projets en œuvre. Cela a toujours une influence sur notre comportement : toutes les études statistiques effectuées par les astrologues l’ont montré ; en médecine, on a remarqué les accouchements, les hémorragies, les suicides, les crises d’épilepsie, mais aussi l’influence est reconnue dans la culture.

Ces pleines Lunes forment  un axe d’opposition avec  le secteur du ciel  encombré par les conjonctions,  dans un quart du zodiaque : les Pleines Lunes, formant également une opposition des deux pôles féminin-masculin entre le Soi, le Soleil et l’inconscient la Lune, proposent des alternatives à une vision bloquée, la Lune servant  de catalyseur ou de déclencheur, qui en donnant un autre point de vue fait un effet miroir

C’est le même effet avec le nœud nord  en Taureau (où se situe Uranus) qui est en miroir du nœud sud, nous renvoyant notre passé pour imaginer un nouvel avenir : or dans cet exemple gravissime , cette guerre en Ukraine, nous sommes bien dans le passé et, les décisions prises le 4 avril 1949 avec l’OTAN, qui met les deux blocs est- ouest en conflit, comme avant la chute du mur  en 1989.

Établir un rapport de sens entre ces deux axes d’opposition est d’un grand intérêt, même s’il n’y a pas d’aspects majeurs, entre eux à priori, car ils représentent une alternative à la confusion des amas dans le quart où se situent les 11 planètes étudiées, faisant de la lune et du noeud sud des dominantes.

Tout d’abord, on verra l’évolution du ciel entre la nouvelle Lune d’avril  (c’est le moment du mois où la lumière du Soleil ne nous parvient plus) ,  nous reprenons  progressivement confiance jusqu’à la Pleine Lune.

La nouvelle Lune (conjonction au Soleil) du 2 Avril est en Bélier* ” premier signe de feu,  lié au développement de la personnalité et, à l’intégration de ses composantes, celles du soi et de l’inconscient. Soleil et Lune rejoignent Chiron, et Mercure maîtrisés par Mars en Verseau.

Un grand besoin d’exister, d’agir, de vivre, de faire : on voudrait plaider notre cause ! Mais avons nous toujours eu  raison ? Sommes-nous vraiment à plaindre ? A un moment, il faut payer les pots cassés ! Peut-être devons-nous enfin penser à la totalité pour comprendre où nous nous situons.

Vénus-Saturne et Mars en Verseau   sont  en conjonction, et ici c’est la confusion dans l’action, notamment avec Saturne qui bloque mais fait un t-carré formé par l’axe nodal. Saturne indique des peurs, ou des sentiments d’insuffisance, la peur de se soumettre, ou au contraire la peur d’oser, il faut que la transformation s’effectue vers un état de conscience plus élevé. La conjonction du 5 avril peut inquiéter : va-t-il y avoir de nouveaux durcissements en Ukraine ? A notre niveau, il s’agit de structurer nos actions pour qu’elles soient efficaces, notamment  au moment de la conjonction de la *nouvelle lune du mois du 30 se faisant en Taureau, signe concret !

Vénus est sesqui-carrée à la Lune, et semi-carrée au Soleil : elle n’a pas trop envie de nous faciliter la tâche. C’est violent, les contraintes sont énormes.  Ici aussi, nous sommes dans le troisième signe de la série des éléments “air” : réaliser le but final au niveau de la conscience propre à l’élément – en Gémeaux je joue, je m’initie, en Balance je rentre en contact avec l’autre pour m’identifier, en Verseau je me rends compte que je ne suis pas seul dans la grande roue, que je dois faire face à mes responsabilités.

La conjonction Neptune-Jupiter en Poissons   exacte le 12 avril va favoriser l’intuition, la création mais inversement peut augmenter les risques d’empoisonnement (affaire Buitoni), de prolifération de microbes (Covid, grippe aviaire), de la témérité   par excès d’optimisme, mais aussi une impulsion.

Dès la pleine Lune du 16 avril à 26°46 entre Bélier et Balance, les choses changent entre Vénus et Mars : les deux planètes  terminent leur conjonction,  à  11° d’orbe, Vénus à 12°09 s’éloigne de Mars à 1°15 ; mais  en Poissons, nous changeons d’ambiance sur le plan psychologique i.e. humain, il s’agit d’une attitude de défiance : Amour/ Haine mélangé. C’est  la polarité entre Vénus-Mars qui s’installe pour une moment. Mars avance mais Vénus reste en arrière du Soleil, elle ne suit plus, elle est dans une attitude de libération (rappelez vous qu’elle est maîtresse d’Uranus en Taureau  Vénus  en exaltation en Poissons, prend l’avantage et elle est Lucifer (la coquine).

Avec  les trois planètes positives en conjonction Neptune 24°33-Jupiter 28° en Poissons, et Vénus  en Poissons, (plus Mars) Un trigone est formé par  Lune-Vénus, tandis que Vénus fait un sextil vers Mercure-Uranus en conjonction  mettant en avant notre sensibilité, notre intuition, notre cœur , tandis que la conjonction Jupiter-Neptune part vers l’axe nodal en trigone et sextil. Tout cela semble bon, on va se trouver dans un monde de douceur    à laquelle nous ne sommes plus habitués, mais c’est quand même deux jours  d’optimisme à  saisir avec la lune en point d’orgue !

La conjonction Jupiter-Neptune, exacte le 12 avril,  ne se fait que tous les douze ans, c’est une occasion dont il faut profiter pour vivre une affaire sentimentale qui pourrait durer.

Cependant, avec Mars cet  amas  en Poissons favorise   un discours relativement confus : “cela ne m’intéresse pas, cela ne me concerne pas”, entend-t-on,   sous entendu, “je vis ma vie sans m’occuper du reste”. La place de Saturne à 23° Verseau continue à peser avec le t-carré avec l’axe nodal Taureau-Scorpion.  Seules les oppositions  Lune, et nœud sud en face peuvent décoder ces informations contradictoires : durant plusieurs mois  il s’agira  de l’apprentissage d’une discipline intérieure, de grandir, de surmonter l’émotivité afin de l’utiliser dans une démarche,  plus que, personnelle. On poursuit notre apprentissage intérieur.

Un autre élément nouveau est l’entrée de la Lune noire en Cancer qui va pousser certaines personnes à la manipulation dans le domaine  de l’émotion  durant  neuf mois, à faire un petit chantage sentimental ; aussi  le rapport entre les deux Lunes prendra une  importance  particulière pour tous, la Lune en Balance sous la dominance de Vénus,  parle concrètement de couple et de partenariat.

* seconde Nouvelle Lune en avril, en Taureau qui sera traitée plus tard.

 

 

Partager avec:

Écrit par 

2 commentaires sur “NL et PL d’avril et axe nodal en Taureau-Scorpion”

  1. Merci, Si j’y arrive…s’extirper des projections , de l’ego, de la manipulation des réseaux, des rumeurs, du coup on se sent bien seul et bien démunis, l’astrologie nous fait un tout petit peu survoler.

  2. Merci de nous aider à “décoder” cette période si éprouvante parce qu’elle est trouble.
    Martine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.