Les neptuniens

Je demande d’avance pardon à tous les neptuniens qui sont nombreux à lire ce blog puisque l’imaginaire, le spirituel, l’inspiration, la médiumnité, la rêverie, la douceur, la création sont du domaine de Neptune.

Il suffit de regarder tous les thèmes des créateurs peintres, musiciens, chanteurs, artistes de cinéma pour le constater.

Le pendant de ce gisement de créativité intérieure devient vite une faiblesse, une blessure, une douleur,  une souffrance.  La solitude est le lot des neptuniens qui  veulent le côtoyer.

Le neptunien est un locataire de maison XII : il ne se reconnaît jamais dans le monde pratique et concret dans lequel il faut lutter avec Mars pour survivre. Il devient vite le compagnon de Saturne, mais Saturne lui donne froid et il est vite très mal dans sa peau. Alors il prend des substances pour oublier, pour lutter, pour survivre.

Si l’on faisait des statistiques on verrait qu’il est le premier addict du zodiaque : l’addiction à une idéologie étant peut-être la plus évidente, mais pas forcément la pire. Pas forcément, mais quand même…

Le neptunien est en vie pour donner aux autres du rêve, pour étendre son influence sur les fragiles, les délicats, les sensibles, pour leur ouvrir les portes d’un monde meilleur, plus tendre et plus sensible.  Pour créer, il faut chercher au fond de soi un  monde différent de celui qu’on nous propose,  en parlant à tous.

Le chemin est lent et difficile, mais pavé de belles rencontres parce que ce sont des rencontres gratuites, derrière  il n’y a jamais le souci d’un rapport d’argent, à moins que le neptunien soit tombé dans la déchéance, et la dépendance de substances médicamenteuse ou autres. C’est la raison pour laquelle  Verlaine, Rimbaud, Toulouse Lautrec, Van Ghog, Hergé, et tant d’autres artistes comme Gainsbourg sont devenus alcooliques, morphinomane, etc. Ils se suicident souvent de cette façon.

Le Neptunien apporte à l’autre des choses qu’ils  ne comprendra pas forcément tout de suite : comme la tolérance, l’indifférence aux petits détails mesquins de l’existence, une grande capacité à supporter la douleur, et un calme en toute circonstance qui cache cependant une grande agitation intérieure.

Quoiqu’on en pense le neptunien travaille, même s’il parait perdu dans ses songes : il a juste son monde et il a besoin de s’y réfugier. Reprendre pied dans la vraie vie est pour lui difficile, car ce n’est pas la sienne.

Le neptunien ne fait pas semblant, il aime ou pas. Il fuit devant l’affrontement, et se tait. Celui qui veut se confronter avec lui ferait mieux de patienter, car il est capable de se refermer à double tours. Pour le convaincre, il vaudra mieux contourner les évidences qu’il ne voit pas, et patienter.

Tout est souvent flou dans sa tête, le bon le mal, la droite la gauche, le blanc le noir, le jour et la nuit : il y a beaucoup aquoibonisme, dans son comportement. Alors on  juge  “ces gens là sont fuyants, on ne sait jamais ce qu’ils pensent” : il y a beaucoup de procureurs dans la vraie vie !  Tant pis pour les agités, les hyperactifs, les sportifs, les démonstratifs. Ils les aiment bien, mais comme on regarde un poisson tourner dans son bocal et il les plaint intérieurement, des êtres  comme Diana Spencer, duchesse de Galles, avec Neptune retro en Scorpion au MC sextil nœud nord et trigone Soleil-Mercure..

L’agressivité n’est pas dans l’ADN du neptunien. Il ne s’extériorise que dans le calme et la confiance alors, on le traite d’hypocrites, ou bien de fadas, comme Einstein.

Car les neptuniens sont souvent des génies dans leur genre, il faut savoir le voir, les exemples sont légions : alors laisser les respirer pour les apprivoiser ! 

Avec des angularités de planètes, des signes de feu, ce sont même des leaders, comme Lucie Baud qui fut la première femme syndicaliste française,  des idéologues comme Luther, le réformiste, avec la conjonction Soleil Mercure Neptune Uranus dans un amas de planètes concentrées,

Partager avec:

Écrit par 

4 commentaires sur “Les neptuniens”

  1. Très intéressant et très vrai , je suis curieuse de savoir si vous allez faire les types plutoniens ? votre regard m’intéresse, merci bonne journée

  2. J’aime bien remettre les choses à leur place, toutes ces clichés qui circulent, je mets beaucoup de thémes exemples de la richesse de cette donnée neptunienne, qui n’est pas que l’alcoolisme, le mensonge et la nonchalance. Le secret : Oui on est souvent dans la dualité : dr Jekyll et mr Hyde. c’est quelquefois destabilisant pour les gens autour …mais c’est comme ça.
    🙂

  3. Article “vérité”.
    Le “neptunien” est bel et bien un rêveur constructif. Que penser d’un amas planétaire Soleil/Lune/Mars/Neptune pincé sur l’Asc. Le secret ? Apprendre deux langages. Un pour la Terre ; un pour Neptune…
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.