Le signe des Poissons

Cette année,  le Soleil entre en Poissons, le 19 février à  19 h à Paris. 

Dès ce moment,  il est carré à l’axe nodal, ce qui ne durera pas puisqu’il se mettra en trigone au noeud sud  quand il sera à la fin du signe. 

Entre temps, il passera sur Jupiter, puis sur Neptune, qui sont bien ici, ce qui donnera peut-être un période plus agréable, mais à double tranchant parce que Neptune et Jupiter produisent aussi l’expansion, l’exagération du romantisme, bon  pour les créateurs, les artistes. Il y a donc un certain manque de réalisme ce mois-ci. .

Au début , le noeud sud en  fin de Scorpion se met en trigone à Neptune, et avec le signe des Poissons en général, ramenant des choses enfouies du passé,  pas forcément agréables,  du fait du Scorpion. Mais Jupiter à 11°  fera un sextil exact  à Uranus 11°,   inspirant peut-être une rébellion, et des innovations pratiques réussies.

C’est le moment de la conjonction Vénus-Mars-conjointe à Pluton  enclenchant un nouveau départ – pour presque deux ans – dans le signe du  Capricorne, donnant une ambiance de responsabilités, et de grandes tensions. La Lune en Lion carré à la lune noire  insuffle pendant un certain temps, une vision royale de la situation au niveau de la communication – Vierge/Gémeaux,  pourtant pas excellente.

Toutes les planètes dans environ 110°, et les nœuds   limitent un hémisphère (180°) du zodiaque dans lequel Uranus  en Taureau est leader – des autres planètes. On le sait la principale préoccupation de la population est la sécurité matérielle personnelle, ses besoins basiques,  ses conditions de vie,  la précarité. Ils faut donc le changement auquel aspire la population sur ce point. La bonne nouvelle est que la conjonction Soleil-Saturne est  finie.

Voici quelques généralités  pour les Soleils en Poissons : l‘évolution se fait de signe en signe autour du zodiaque, et les Poissons sont l’aboutissement des onze signes qui précédent.

Les Poissons terminent le zodiaque et l’hiver, ensuite arrive le Bélier qui commence le printemps au moment de l’équinoxe,.

Les Poissons symbolisent la mer immense et nourricière, dans laquelle on imagine Neptune,  ce n’est plus l’eau de la matrice humaine du signe du  Cancer, ni l’eau boueuse du Scorpion un laboratoire où s’élabore les phases de la destruction et de la reconstruction, mais comme les deux autres c’est un signe féminin. Vénus y est en exaltation, ce qui voudrait dire qu’ici elle peut exagérer.

Dotés d’une grande intuition, et d’une forte sensibilité,  les Poissons pressentent  souvent les événements  et, ressentent  longtemps  les émotions. Ils éprouvent un besoin d’intimité, de solitude et peuvent se sentir émotionnellement épuisés si les contacts avec les autres leur sont imposés.

“Ils peuvent manquer d’air, être bouleversés émotionnellement par ce qu’ils ne manquent pas d’observer, d’entendre, même s’ils ne prennent pas la peine d’intervenir, souvent pour se protéger, ils préférent prendre la fuite, en pensant qu’après s’être épuisés  finalement, ils ne sont pas là pour changer le monde (Van Gogh). Ils se réfugient  dans leurs univers distant et froid. ”

“Leurs pieds leur font mal s’ ils perdent pied et c’est le moindre mal, car ils peuvent facilement devenir dépressifs, s’ils sont délaissés, ce qui est paradoxal vu leur comportement, qui n’est pas toujours compris par les tempéraments plus extravertis.”

Comme Neptune les régit    “on est pris par ce qui traîne dans l’air, des contagions de toutes sortes, issues de décennies d’inconscience (comme la pollution), les drogues, la schizophrénie, les délires maniaco-dépressifs. La crise s’exprime par une dépression, par un sentiment d’être dilué et sans consistance par rapport au quotidien, on  éprouve des sentiments de victimisation, de culpabilité. L’abandon de vieilles attaches nous oblige à nous relier à un courant de vie à travers des exodes, des migrations et, permet l’inspiration, l’imagination , donnant le sens d’une participation à une conscience planétaire. La crise enseigne un lâcher-prise ( c’est le maître de la relativité).” Jean François Berry.

La polarité, représentée par le signe opposé, critique, concret et efficace de la Vierge, influe sur les Poissons qui peuvent sauter dans les traits les plus matériels de ce signe tout en étant  fondamentalement différents, puisque les Poissons sont distraits, laxistes et rêveurs. Cependant, les Poissons comme les Vierges s’intéressent à la santé, et particulièrement à la médecine  naturelle. C’est la raison pour laquelle, on en voit tant dans ces professions,  une  de service et de soins, de l’ axe VI/XII. On se doit donc de toujours étudier l’axe entier, en cherchant, si par exemple  Mercure maitre de la Vierge est en rapport avec Neptune, ou si la maison VI contient un amas. Les ascendants Poissons ont souvent  Mercure ou Vénus dans le signe du Verseau ou du Bélier . Dans le cas où le Soleil est en Poissons, on peut avoir aussi un Neptune dominant, proche du Soleil, ece qui renforce.

Dans le cas où Mercure est en Poissons, la tradition, l’a sous estimé, en  en faisant “le fou du roi”. C’est mal connaître l’intuition, la créativité ou tout simplement la bonté d’un mental compatissant et sensible ; c’est le jugement d’un monde où seul le concret ou le “montrer à voir” semble important.

Voici ce que dit Tom Lescher, astrologue américain : “Les Poissons peuvent oublier leur mortalité, c’est la raison pour laquelle la maison XII peut être appelée la maison de la désintégration de l’être et du moi : c’est ce qui arrive quand on oublie son ego, son être, le moi, le “à moi”.

Il est vrai que les Poissons sentent et ressentent, devinent  plus qu’ils ne comprennent, et paraissent perdus lorsqu’il s’agit de raisonnements uniquement basés sur la logique, aussi  Les Poissons semblent souvent en dehors dans les assemblées, ils ne sont pas à l’aise dans les groupes, et apparaissent comme des OVNI aux yeux des autres.

Il peut y avoir cette tendance à ne pas penser à soi-même, à ne pas être dans son corps, à ne pas être dans son ego : “prenez, prenez”. Le signe des Poissons est notre moi infini, spirituel : pas de murs, pas de frontières, les addictions qui donnent le sentiment d’être relié, peuvent se manifester de plusieurs façons : normales et autorisées, ou d’autres  qui sont plus dangereuses.

Au niveau physique, cet aspect si beau d’absence d’ego, donne un système immunitaire faible, car il y a un manque de frontières, les Poissons sont  attaqués par les virus, les parasites. Malgré tout, les Poissons sont un signe protégé grâce à Vénus“, qui peut aussi paradoxalement, les entrainer vers la gourmandise, la paresse, la facilité.

Lorsqu’il y a beaucoup de planètes en Poissons, ou une maison XII importante, Neptune devient dominant, et on peut le trouver en aspect au Soleil, à la Lune, à l’ascendant, au milieu du ciel.

Jupiter , l’ancien maître, avant la découverte de Neptune, cède la maitrise à Neptune, car un Poisson est avant tout un neptunien, mais il est vrai qu’ils sont chanceux et protecteurs et, qu’ici peut-être Jupiter y est pour quelque chose : les bonnes fortunes ou chances semblent tomber du “ciel, alors que les Poissons ne courent pas derrière, mais comme se sont des gens tellement décontractés.

Actuellement, le passage de Neptune en Poissons est pour une durée de treize ans environ  jusqu’au 1er avril 2025 . Neptune en aspect à un point important du thème  durant la durée du transit crée une ambiance, plus que des événements, en transformant la manière de penser de la personne ou d’un groupe, d’une société. Neptune en Poissons a créé les conditions d’une crise au niveau des religions instituées et des idéologies politiques et est  probablement  en rapport avec la diffusion du Covid.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.