Woke : Réveil versus Eveil

En France, après la guerre de 40, Sartre, Camus  et beaucoup d’autres (artistes  peintres notamment issus du Nihilisme, dadaïsme.. antérieurs) ont dit : “Dieu est mort”. Les affres de la guerre et des camps de déportés, avaient scellé leur cœur. La Russie communiste, de même que la Chine de Mao a fait croire qu’on s’en sortait beaucoup mieux sans cette “idée”, probablement  aussi vieille que l’apparition de l’homme. Comme d’autre part en France, la laïcité qui autorise la religion dans la sphères privée a plutôt eu tendance à supprimer l’idée de dieu  moquée par les esprits forts, les sceptiques, les cyniques, dans les médias, les écoles,   la tendance est au “tout psychologique” sur lequel sont fondés d’ailleurs nos jugements dans les tribunaux :  la notion de bien et de mal a été remplacée par celle de “bourreau et de victime” afin de nous déculpabiliser, la culpabilité engendrant des complexes.

Dans la culture asiatique, par contre,  il existe toujours la notion de karma, accompagnée de celle de dharma (récompense, aide). Cette notion était contenue dans la religion chrétienne avant les modifications de Constantin, au concile de Nicée  en 325,  cet empereur romain converti au christianisme voulait surtout la paix et l’unité.

La question de la survie de l’âme n’est contestée dans aucune religion , ni croyance , les indiens, les peuples premiers vénéraient les Esprits des anciens. Mais on oppose croyance et science, or la science aussi est conduite par des hommes subjectifs qui ont établis leurs propres règles (on a vu avec Didier Raoult qu’ils peuvent ne pas être d’accord sur les régles). Nombre de savants notamment certains neurophysiciens ,  archéologues,  anthropologues et même  astronomes se sont posés la question et admettent que la conscience (âme) peut se situer en dehors du cerveau, ce qui signifie qu’il y a autre chose ailleurs, quand le corps disparaît. Mais les cartésiens ont la tête dure, on bloque comme  on a bloqué sur le globe terrestre du temps de Galilée . Les psychiatres freudiens sont devenus les vrais porteurs de la vérité  : “un homme souvent sans âme”, alors que même la psychiatrie a changé, notamment avec les rencontres des psychiatres et psychologues de l’école de Palo Alto .

L’Asie a une autre réponse.

Qu’est-ce que le karma ? (notion que je simplifie à l’extrême ici, mais dont le blog parle abondamment du point de vue astrologique)

Le karma est un boomerang, que nous renvoie l’âme qui s’incarne dans le corps dès le premier jour (enfant qui disparaît dès les premières minutes de la naissance,  enfant difforme). Elle ramène avec elle les erreurs plus ou moins dramatiques de nos vies antérieures dont nous n’avons souvent aucun souvenir. Dans la conception bouddhiste (sous la protection de Bouddha) et, plus généralement asiatique,  (sous la bienveillance des nombreux dieux hindous), on pense que nous sommes les seuls responsables de nos âmes, et qu’il nous appartient de nous responsabiliser en la préservant et en compensant les actes délictueux,  qui ont pu être commis par les êtres humains dont nous sommes issus (la famille)  dans lequel nous nous sommes incarnés  (certains  pensent que  nous avons pu être des animaux, c’est la métempsychose).

La sauvegarde ne vient que de notre propre conduite dont nous serons redevables en revenant pour de nouveau souffrir,  en la purifiant. Nous aurions  donc vécu plusieurs vies dont nous ne nous rappelons que brièvement dans l’enfance (pour certains d’entre nous), notamment avec des impressions de déjà-vu, que les scientifiques (encore eux) mettent sur le dos du cerveau qui créerait des fantasmes, sous l’effet d’un choc affectif. Mais cette impression peut se confirmer, au fur et à mesure que nous vivons et, que nous rencontrons des personnes qui nous mettent dans des situations de revécu. Pour cela, il faut être attentif et voir les signes que nous envoie la vie.

Jésus Christ  (dissident chez les Juifs, fils de Dieu chez les Chrétiens, et  prophète dans l’Islam qui partage la Bible avec les judéo chrétiens) , juif parmi les juif s’est laissé crucifié sans se défendre devant Pilate,  pour éviter un commerce d’animaux qu’il jugeait ignoble (épisode du scandale au temple face aux marchands), se faisant le protecteur de l’homme. Du coup , c’est la première culpabilité dont sont chargés les chrétiens, qui dès la naissance se voient plus que redevables de ce geste de sacrifice, en leur nom. Ainsi, dans la religion chrétienne, on dit que l’âme d’un enfant non baptisé,  est déjà entachée d’un “pêché originel”-, ou une sorte de karma  personnel  de  la lignée familiale dont elle est issue  qui, ensuite, le sera de ses propres fautes. C’est la raison pour laquelle, on peut considérer le thème natal comme un Adn astrologique, puisque les aspects et la répartition en maisons indiquent les positions dans lesquelles nous avons laissé le travail dans la précédente incarnation..

Depuis que de moins en moins de personnes, ne veulent  croire en Dieu parce qu’avec la science on se croit tout puissant et, dispensé de  punition, à condition de savoir dissimuler ses exactions,   on voit bien que le monde, encore une fois coupé d’une certaine sagesse millénaire  bascule dans le chaos (je ne parle pas des phénomènes naturels…  quoique)…

De là, j’ en arrive à ce contexte actuel, qui vient des Etats-Unis, où l’on mélange tout, mais dont le fondement est la prise de conscience par les peuples non “WASP,” non blancs, non anglo saxons, non protestants, que la coupe est pleine sur pas mal de problèmes sociaux ! La culture de la suppression ou “cance! culture” est l’exemple d’une tentative de révolte maladroite qui confond justice et annihilation , un mouvement qui pourrait être assimilé par certains aspects à une conduite barbare visant à détruire la culture précédente, qualifiée de barbare (de la même façon que les verts veulent détruire une civilisation pour la remplacer par la non civilisation).

Woke  signifie réveillé – participe passé du verbe “to wake  up”  (réveilles-toi)-  plutôt qu’éveillé,  car Eveil dans le contexte  spirituel signifie connaissance… mais la connaissance n’est pas la vengeance, la revanche, la contestation, la rébellion, la démolition, la destruction,  le “n’importe quoi”, mais la sagesse, le lâcher prise …et pas le lâcher de chiens de la “Cancel culture” , qui s’inspire du  livre d’Orwell , 1984, récit dans lequel un bureau est  chargé de retirer des fichiers les événements historiques dérangeants, pour les remplacer par une  vision d’un monde qui se voudrait sans tâche  (on enléve la pipe de la statue de monsieur Hulot, une symbole artistique,  parce qu’il  montrerait un mauvais exemple à la jeunesse). Si l’on jette de la peinture rouge sur Colbert qui a rédigé le code noir, il n’en reste pas moins que l’histoire de l’humanité est l’Histoire et qu’on ne pourra pas revenir en arrière…De la même manière que “cachez ce sein que je ne saurais voir” ne ressemble qu’à du puritanisme.

séŽance de déŽnonciation au Stade des Gardes Rouges, Harbin, Province du Heilongjiang, 29 aoužt 1966

Tout ceci nous amène au déterminisme, qui fruit de la rencontre de plusieurs hasards, nous mène vers notre destinée, qu’on tente vainement de comprendre avec les étoiles, ce que les premiers hommes avaient sûrement déjà compris !

Si l’on est insensible à des arguments spirituels une chose est sûr cependant, l‘ADN est une banque de données qui provient de nos ancêtres (quels qu’ils soient) , et si l’on pense que nos enfants sont seulement nos enfants,  nous avons tort c’est la raison pour laquelle se creusent des fractures de plus en plus visibles et,

comme l’a si bien dit Khalil Gibran :

“Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même, Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées.

Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier. ”

 

 

*clan, lignée : A ce propos, on peut s’inquiéter avec la “Gestation Pour Autrui” et, la “Procréation médicalement assistée”, les spermatozoïdes et/ou les ovules reçus des donneurs, les mères “porteuses” de bébé,  mettent l’enfant directement dans une situation de dualité, par rapport à son clan  car, même si ceux qui le font gratuitement, en France,  sont sûrement de belles personnes, ils/elles sont mais quand même issues d’un clan différent. Je ne parle pas de l’acte rémunéré comme en Inde (ou ailleurs) où existe maintenant des cliniques à bébés tarifés. Que dire des transplantations d’animaux à l’homme, qui tout en étant un progrés pour sauver l’humanité souffrante, peuvent fabriquer des monstres (idée qui peut passer pour rétrograde), bien qu’on n’en soit qu’aux balbutiements (cochon OGM qui peuvent faire des organes compatibles avec l’homme).

Avec le recul actuel, les enfants veulent savoir quelles sont leurs origines et,  ils seront en accord avec cette citation de Montaigne :”Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”.

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.