Le Lion, roi de la jungle

Le Lion, roi de la jungle !

On peut interpréter cette métaphore à plusieurs niveaux : en effet, pour nous humains, la jungle, c’est ce qui est en dehors des clous ! Le mauvais, le méchant, le fourbe, le mal ’honnête, le vicieux,  le sale, le faux , le mensonge ,  la violence, la cruauté, c’est la jungle. C’est donc, transposé  au niveau humain,  peu flatteur !

Comme la jungle fut au départ la seule chose normale sur cette planète pour un Lion, son milieu naturel, on peut en déduire que le Lion est taillé pour lutter, pour triompher de l’adversité,  du dur, du moche, du triste, du glauque, du lâche , contre vents et marées :

Vous me suivez ?

Quels sont les atouts du Lion en dehors de sa crinière, sa beauté féline n’ayant de rivale que celle du tigre ?

C’est avant tout son assurance : alors que les autres se dissimulent à l’abri des arbres, dans le creux des roches, le Lion se met toujours bien en vue, sur un promontoire pour observer tout ce qui se trouve dans son champ de vision !

Cela n’a pas l’air , mais en fait c’est important ! Il n’a pas peur, il est sur de lui, il voit loin, rien ne lui échappe ! je dirais qu’il annonce la couleur : ce n’est pas un dissimulateur, un fourbe.

Comme tous les félins,  il  part à la chasse  quand il ressent de nouveau, le besoin urgent de nourriture, l’animal ne   chasse  pas pour le plaisir, et il chasse souvent ce qui passe à sa portée. Il n’est pas si sportif : on le photographie souvent détendu  avec sa femelle et ses petits … mais pas trop de petits, s’il vous plaît, même si nous sommes médusés devant ces démonstrations de paternité .  La femelle  s’occupe des petits, mais la femelle lui appartient en premier, puisqu’il est capable d’en chasser un pour se la réapproprier , en outre,  il ne tolère  pas de concurrents : c’est l’Ego personnifié.

Aussi qu’on ne s’étonne pas, que tous les conquérants en aient fait leur animal totem, puisqu’il garde tous les lieux prestigieux depuis que les hommes savent en construire. Les anciens ne se sont donc pas trompés en lui donnant les attributs humains physiques, les plus complets ;  il symbolise les cinq sens, on est dans l’individu fini quand on arrive au signe du Lion, mais  il est plus spécialisé dans le cœur et la colonne vertébrale ; vous voyez tout de suite que nous ne pouvons vivre debout sans ces deux attributs. Un Lion vit debout si l’on peut dire.

Ce n’est pas que les signes avant le lion, ne soient pas finis dans le sens de complet, mais un peu quand même ! Ce sont de jeunes pousses, celles du début de la vie. Bélier: le germe, Taureau : la fleur, Gémeaux : les premières pousses, Cancer : il a encore besoin du nid, mais il a le goût du lait dans la bouche.

Au niveau du caractère vous avez chez l’humain la même chose.  En tant que signe de feu, les Lions sont optimistes, dynamiques, généreux. Le Lion se situe entre le Bélier et le Sagittaire, il suffit de voir les trois représentés dans un individu pour penser qu’il a la baraka.

Le Bélier, fonce, le Lion s’enthousiasme, et le Sagittaire commente le niveau des discussions, mais attention, leur écueil est dans leurs qualités : ils sont trop , et quelquefois trop naïfs face à des manipulateurs qui peuvent  exploiter leurs qualités d’audace, de témérité, d’assurance. Ils ont du charisme, le Lion en particulier mais le Sagittaire a plus de classe, on est dans le demi humain (et même quelquefois un peu trop, ce qui le rend intimidant). Le Lion n’est  pas un fan des sports trop fatigants,  plus sensuel,  il aime l’art dans toutes ses formes, notamment le cinéma, le théâtre, la danse. Il règne sur le “je et sur le jeu”,  en maison V.  on ne peut le nier quant on voit les Soleils et ascendants Lion  : Robert Redford, Jean Dujardin, et Richard Branson dans son désir de créer un nouveau tourisme !

Comme il est sur de lui, il ne craint pas un certain exhibitionnisme,  accompagné d’un certain dédain  des peureux, des mesquins,  minables à ses yeux , qu’il  prendra par contre, sous son aile, s’il sent qu’il y a quelque chose de bon à en tirer, sans s’abaisser à demander un retour qu’il considère comme inutile :  la loyauté  lui suffitIl est droit, il réclame la même chose chez ceux qui l’accompagnent, sinon la sentence tombera : il les abandonnera définitivement !

Aussi il est ressenti comme autoritaire, et peut intimider. On dira alors du mal de lui, mais il n’en a cure : le mépris, le détachement du Verseau, signe de polarité opposé dans l’axe, est son arme, même si contrairement à ce dernier, il est fidèle.

La force du Soleil est sa meilleur protection. Par dignité, on verra le vieux Lion se retirer dans un coin isolé  pour ne pas être regardé avec pitié, laissant la place aux jeunes. Au niveau karmique,

Au niveau du karmique – dharmique, l’axe nodal en Lion-Verseau ou en Verseau-Lion est selon Pierre Lassalle ” l’axe du karma de possessivité” en analogie avec les signes fixes,  et les planètes Soleil-Uranus. Au niveau karmique,   il correspond à toute forme de déséquilibres émotionnels, de passion non maîtrisés, à l’entêtement, l’égocentrisme, aux problèmes liés de prés ou de loin au pouvoir et à l’argent.

Les planète Soleil et Uranus, régentes karmiques en signe et en maison , ainsi que les co régente maîtresses des maisons par analogie  , et leurs aspects entre elles,  vous apporte  les compléments d’informations.

Il faut se rappeler que les tendances au noeud sud sont  innées négativement mais aussi  positivement, parce que notre âme amène nos acquis.  Si  le Lion est  au noeud nord , ce sera le chemin, et il se fera par la régente karmique Soleil en signe et en maison V. Tout acte qui vous dirigera dans cette voie, nous rapprochera un peu plus de notre destinée positive et vous en vivrez les effets positifs. Le noeud sud sera en Verseau et il faudra le cadrer en calmant Uranus mal compris en vous, en luttant contre vos tendances à  l’individualisme, l’exagération de vos besoins de liberté qui peut mener au fanatisme, l’interférence dans la vie d’autrui sous prétexte d’humanisme. Ce karma se résout par la dépossession, mais  peut vous apporter de grandes joies au niveau de l’amour,  du don, de la générosité.

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.