Les signes d’eau : Cancer, Scorpion, Poissons

Comme  nous travaillons sur les analogies , les distinctions entre les signes en trigone ont  une importance  particulière.

Nous sommes actuellement encore dans le signe du Cancer qui est un signe dit d’eau : autrefois on parlait d’écrevisse,  un animal qui vit dans  les petit cours d’eau, les ruisseaux d’eau fraîche :  ici on peut  en déduire que  c’est l’idée d’un animal qui se plaît dans des lieux frais, tranquilles, où il se cache dans les herbes ou les algues  au moindre dérangement (le nid, le foyer maison IV).

L’Eau se réchauffe au Soleil, le Feu est notre énergie vitale, si agréable lorsqu’on a passé de longs moments dans le froid. Mais pas trop quand même, car cela devient vite brûlant  et,  par analogie, ce signe n’aime  pas tellement les grands réchauffements, comme il n’aime pas les élans du Bélier, du Lion ou du Sagittaire qui sont trop passionnés, rapides, souvent trop enthousiastes, sinon exaltés, dont les signes d’eau ont peur : vous avez compris, les signes d’eau sont très différents des signes de feu.

Dans l’eau tout est souple, mouvant, instable, insinuant, et souvent dévastateur, et le crabe préfère  son petit coin de rocher ou bien les herbes d’un petit cours d’Eau : cette notion est très importante , il ne faut pas le confondre avec un tourteau ; il faut  penser à l’écrevisse du début !

Le signe du Cancer n’est pas du tout un début de Lion, c’est le début des animaux d’eau, ensuite vient le Scorpion* qui se situe aussi bien dans des lieux caniculaires que dans les eaux stagnantes (il  favorise la putréfaction et l’apparition de tous les petits insectes souterrains qui fabriqueront  un terreau  dans lesquels les graines vont  germer). Le Scorpion   ressemble à  l’écrevisse  – ils peuvent vivre un temps hors de l’eau , vivre sur  la terre ferme, ce qui leur donnent un ancrage mais le Scorpion plutonien n’est sûrement pas le copain du Cancer, il  n’a pas grand chose à voir avec le petit crabe/écrevisse préférant l’ombre, régit par la Lune , tandis que le Scorpion est régit par  le feu de Pluton. Vous comprenez pourquoi le Scorpion, est le signe de la maison VIII, celle de toutes les manifestations agressives, lui qui ne sait que piquer et se piquer lorsqu’il refoule en lui-même sa  frustration, quelquefois  sa jalousie, son envie, sa haine mais résistant à tout, et capable de se relever de toutes les situations, ce qui n’est pas le cas des deux autres signes plus fragiles.

Le rapport entre les deux semble lointain : Pluton détruit ce que la Lune tente de créer , un est le début, l’autre la fin. C’est ce qui fait que les thèmes des Cancer mettant les deux signes en valeur  notamment ceux de nov 83 à mi-janvier 95, avec  Pluton en domicile en Scorpion, certains  dont l’axe nodal est en Taureau-Scorpion, souffrent d’une  dualité qu’ils n’arrivent pas à comprendre eux-mêmes (th. exemple)

Finalement, nous arrivons au troisième signe d’eau ; les  Poissons  nourrissent une bonne partie de l’humanité, les pêcheurs des mers du monde entier, ils sont pêchés en abondance avec des filets, des cannes, des nasses. Ils préfigurent l’espérance, ils symbolisent la manne céleste, l’abondance, la multitude, il se font remarquer par la générosité, la douceur, le manque d’aspérité, la mouvance, la rapidité, la fluidité : on les voit, puis on ne les voit plus, ils s’enfoncent dans les profondeurs des abîmes pour ne pas souffrir des attaques des prédateurs (maison XII) ; cette douceur se retourne contre eux. Leur royaume a peu d’ancrage, il est flou, mais vaste, ils sont adaptables à condition de ne pas devoir s’ancrer dans des limites strictes qu’ils ne peuvent pas supporter

Le Cancer, lui, ni vraiment rapide, ni agressif, pour éviter les coups , il ne sait que marcher en zigzag, ce qui signifie qu’à chaque avancée, il retourne un peu en arrière.  Il se protège d’une carapace -un exosquelette- qui le rend inapproprié à la dégustation sans en avoir été dépouillé au préalable. Il faut donc prendre des pincettes pour pouvoir vivre avec lui ! C’est tout un symbole.

Les Poissons, eux,  ont presque tous des écailles, mais rien de comparable au Scorpion ou au Crabe.  Le rapport entre le Cancer et les Poissons est cette  fragilité, cette inadaptation à l’environnement concret, terrestre.

Aussi aucun de ces signes  ne se ressemble, sinon qu’ils ont besoin d’eau pour vivre  et sont les maillons de l’évolution au niveau du sentiment, du ressenti, de l’âme (maisons IV, VIII, XII)… et de la Connaissance, qui n’est accessible qu’après avoir passé les tests des douze signes.

L’Eau est la vie, l’homme ne peut vivre sans elle, elle est la source de la purification au sens propre comme au sens figuré, (on ôte la saleté de ses pieds pour entrer dans un lieu sacré), elle est source de régénérescence, phase passagère de régression et de désintégration conditionnant une phase progressive de régénérescence, dont parlent toutes les cultures du monde.

 

*Les espèces actuelles de Scorpion  sont toutes terrestres et, elles peuvent être retrouvées dans une zone limitée au nord comme au sud, aux environs du 50e degré de latitude. Les Scorpions sont des animaux particulièrement résistants que ce soit au froid, à la chaleur, au jeûne ou même aux radiations ionisantes (plus de 150 fois la dose mortelle pour l’homme : 900 Gy contre 6). Ils ont une grande faculté d’adaptation qui leur a permis de s’installer sur tous les continents et dans tous les biotopes, y compris sous la neige et des zones marines ; on peut aussi bien les trouver à 800 m de profondeur qu’à 5 500 m d’altitude. La plus forte concentration de scorpions se trouve dans l’hémisphère sud, et on les trouve surtout dans les régions chaudes comme dans le désert. Il y a  six espèces de scorpions en France : elles vivent dans la zone méditerranéenne.

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.