Les quinze jours devant nous en Bélier

Le mois du Bélier est déjà bien entamé, il ne reste qu’une quinzaine de jours avant l’arrivée du Soleil en Taureau le 19 avril, avec des prises de décisions rapides.

Actuellement, (voir thème du 6 avril ci-dessous) nous avons dans le Bélier l’amas  Soleil, Mercure, Vénus, avant la prochaine  Nouvelle Lune du 12 avril où celle-ci stationne dans le signe du 10 au matin au 12/13. On sait que la Lune accentue l’influence du signe qu’elle occupe.

Si nous sommes encore confinés en Europe entière, on peut le mettre sur le compte de Chiron en Bélier qui a été conjointe au  Soleil les 28, 29, 30 mars :  “si vous voulez soigner le virus, il faut faire le sacrifice de votre rayonnement durant le mois du Bélier ! “.

Cependant, comme  il y a Mercure et Vénus qui sont en conjonction dans le signe , ce n’est pas si mal pour les Béliers : des rencontres sentimentales se feront autour d’une petite discussion (mais sûrement pas dans un café) durant les jours qui viennent : le Soleil à 16°, faisant un degré par jour rencontre Vénus dans deux jours. Il faut profiter de cette conjonction s’annonçant entre le Soleil et Vénus (ciel du 6).  Les trains ont été pris d’assaut encore une fois pour Pâques, pour prendre un acompte.

Mercure sera en Taureau le 19 et Vénus, le 14 entrera dans son domicile : les prises de R.D.V du Bélier pourraient se concrétiser.

Mars, maître du Bélier est en Gémeaux à 19° conjointe au nœud nord à 14° : le  Bélier parle, il pense qu’il doit manifester son envie de vivre ; ce sont des discussions  qui peuvent tourner aux querelles d’idées, fondées sur des connaissances trop superficielles car, quoi qu’on en pense, le Gémeaux, curieux mais pragmatique, est connu pour survoler.

Les contrariétés viendront ensuite  entre la planète Pluton en Capricorne, et les planètes en Bélier, qui se mettrons en carré en passant sur le degré correspondant, à savoir 27° au cours de la quinzaine qui vient.

Mercure  directe en Bélier du 5 au 20  avril fait sa conjonction à Chiron le 9 à 9°, ce qui ne manquera pas de  continuer  les polémiques sur la santé, les soins, l’éducation, le monde de l’art,  puisque Chiron est le  guérisseur, mais aussi l’éducateur, le professeur de musique.

La nouvelle Lune  du 12 à 22° en Bélier  s’alimentera  par 2 sextils aux planètes dans les signes d’air Gémeaux  avec Mars et Verseau avec Jupiter, régente karmique du nœud sud en Sagittaire.

Saturne, conjointe, maîtresse de Pluton ,  nous faisant subir encore la  pression puissante des limites autoritaires en Capricornele tout alimentera la mobilisation  et l’exaspération en vue de notre libération des contraintes du Covid.

Uranus étant en conjonction avec la Lune noire en Taureau,  il s’agira donc encore de  confrontations sur les valeurs Taureau  type Maison II d’ économie -mais aussi de sentiments- et, comme le Bélier est vif, cela risque de devenir chaud dès le 1er mai au moment de la conjonction Soleil-Uranus à 10/11°.

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.