Le processus plutonien 

La planète Pluton est redevenue directe à 24°19 en Capricorne, le 7 Octobre :  stationnaire 7 jours, son action va de nouveau être  forte dès le moment où elle passera à 24°20 le 14.

Par la suite, pour la troisième fois  la planète repassera sur les degrés sur lesquels elle a reculé durant la rétrogradation dans ce signe, mais on pense que le véritable moment de sa force se produit lorsqu’elle  revient sur le degré à partir duquel elle a rétrogradé 26°48 , le 28 avril 21. Durant la rétrogradation, il fallait agir selon l’idée “bénéfique” qui serait d’aller chercher en nous, des affaires latentes ou anciennes qu’on n’a pas réussi à régler et qu’on doit clore.

Comment se manifeste le processus plutonien ?

“Le Soleil est le facteur qui permet à l’individu d’intégrer son évolution, de lui donner un sens. La Lune montre comment ce sens prend forme tous les jours de la vie. Elle donne à la personnalité la base à partir de laquelle on peut développer un sentiment de sécurité intérieure. En raison de sa proximité avec la terre, elle montre comment le nouveau but de l’âme, peut s’actualiser sur une base quotidienne.”

“Pluton représente la transmigration de l’âme et, les personnalités à travers lesquelles, elle se manifeste durant  plusieurs vies. Pluton en signe, décrit la vibration générationnelle ( parce qu’il y reste longtemps), en maison (plus personnelle)  c’est  la cause de l’incarnation présente ; l’ évolution se lit dans la maison qui lui fait face (la polarité opposée).”

“Les stades d’évolution  de l’âme sont symbolisés par l’axe nodal et Pluton.

Les réactions face à  la force d’évolution, se manifestent par des mouvements intérieurs différents soit :

Résister aux nécessités  de l’évolution ( karma ), c’est la séparation de l’âme d’avec la Source,

Y répondre en essayant de comprendre,  sans opposer de résistance, avec le désir de connaître la Source,

Être disposé à changer mais avec la peur de l’inconnu.

Nous sommes amenés à revivre les limitations du passé, pour permettre la transmutation vers de nouveaux niveaux de conscience. Les désirs sont les reflets de notre stade d’évolution et,  nous en sommes en partie « responsables », même les facteurs environnementaux nous conditionnent, que nous les subissons ( notre âme les auraient choisi pour vivre ce karma-là).

Comment  se manifeste la force de Pluton ?

Des chocs émotionnels se produisent, un schéma de comportement, une situation de vie est retirée de force, un événement dur arrive pour imposer la croissance…

Un nouveau lien, des informations venues d’un livre, d’une rencontre enclenche  un processus : il va y avoir osmose, nous en avions besoin, c’est la confrontation avec  nos limites personnelles, et notre sens des réalités, c’est une évolution lente et progressive.

Il y a des moments où nous prenons conscience d’un blocage interne ou externe, donnant des crises d’une intensité variable, par incompréhension : c’est ce manque de conscience qui provoque la crise –  un volcan  se réveille  transforme tout, faisant sauter le blocage. Une situation nous fait prendre conscience d’une opportunité, d’une capacité latente avec l’intuition d’un travail personnel possible, la montée de la pression provoque dans la conscience subjective, la venue de contenus subconscients: on  est dans une phase de transformation accélérée.

Ce processus  permet de saisir l’occasion, accompagné d’ un désir nouveau   en synchronicité  et, nous fait faire un bond en avant ( cela peut être lié à un processus uranien) ensuite, l’individu n’est plus jamais le même.

“Par contre, si des barrages à la transformation se manifestent, ils proviennent  de complexes, obsessions, compulsions, qui donnent peur, colère, violence, d’où un sentiment de fatalité négative. On se cabre accusant les autres, la société, les parents, le gouvernement, la vie,  cela provoque une énorme souffrance (c’est le monde souterrain de Pluton).

“Une seconde réponse négative au changement est la culpabilité qui provient d’un jugement subjectif personnel qui ne tolère aucune déviance (processus saturnien de rigidité).  Un sentiment d’abandon, une perte de confiance se font jour : on est face à nos limites ! Nous montrons ce que nous pensions devoir être et, que nous ne sommes pas, un idéal de conduite, que nous nous  imposions.

La suspicion et la manipulation, la méfiance sont plutoniennes et, on peut se sentir victime ou coupable, ce qui produit un désir de se retrancher. ” Il faut éviter de  projeter car nous attirons par cette vibration d’autres personnes qui se méfieront de nous (effet miroir), si elles ne sont pas évoluées.

” Si des problèmes psychologiques sont associés à Pluton (mais je dirais plutôt, les problèmes extrêmes) comme colère, peur, possessivité, jalousie, obsession, soif de vengeance, en rapport direct avec la loi de base du processus d’évolution de l’âme : attraction et  répulsion,  résistance au lâcher prise, à l’ouverture à l’inconnu,  recherche de sécurité, il s’agit ici  finalement de  renaissance, car cette dynamique est à l’origine des manifestations positives de la fonction plutonienne : régénération, volonté de puissance utilisée à des fins constructives, capacité à se motiver,  à cesser d’être sur la défensive, à changer.  

Je nuancerais ce texte, en disant que d’autres facteurs peuvent donner une alternative positive dans le thème : le rôle de contrôle joué par la position de Saturne , alors que la position d’autres facteurs comme lunes noires, des carrés agressifs de Lune, Mars, Uranus, concourent aussi à une déstabilisation psychologique. 

Bien que malheureusement la vie, l’histoire, nous montrent que beaucoup de gens agissent en étant le jouet de pulsions destructrices  envers les autres et envers eux, être le jouet des planètes c’est ne pas se servir de son jugement, de son bon sens, de sa conscience et finalement de son libre arbitre . Avoir un Pluton transcendant permet d’avoir  une capacité à se confronter avec les pires des souffrances, le deuil , la mort, mais d’être d’ une grande aide pour la société humaine : les  chirurgiens , les assistants qui soignent les personnes en fin de vie,  celles qui s’occupent des prisonniers,  des groupes de paroles, les bons psy (et souvent les astrologues) sont plutoniens. Mère Thérésa était une plutonienne : elle rendait leur dignité à des mourants en leur donnant les soins dont ils avaient besoin.

Comment on étudie un cas personnel ?

“Tout d’abord, si Pluton est rétrograde. L’âme ici a plus de mal mais vient pour vivre une évolution accélérée. La fonction rétrograde a besoin d’être redéfinie de manière individuelle par le porteur, à l’image d’un oignon qu’on pèle, elle évolue dans le temps , et fait évoluer (ou pas).

Mais la rétrogradation a un effet individualisant, provoquant  une intériorisation,  donnant l’envie de se retirer de l’activité extérieure, car la personne sent une distance par rapport aux autres.”

Cette rétrogradation peut cesser puisque la planète du porteur peut devenir directe durant sa vie (par progression secondaire 1j = 1an) ; à ce moment- là, elle ressent cela, c’est comme un robinet dont on laisse le flux passer librement, mais elle a encore beaucoup de retenue, parce qu’elle a pris des habitudes mentales par le passé, notamment si cela arrive vers le milieu de la vie après quarante ans ; l’effet est cependant ressenti comme un sentiment de force intérieure plus grande,  moins de victimisation. La personne se redresse intérieurement, elle se sent plus forte.

Si la planète est directe, les planètes  aspectant  Pluton décrivent les fonctions qui ont été et continuent d’être soumises à une métamorphose accélérée , dépendant de l’aspect : les aspects stressant sont plus actifs et plus difficiles à comprendre sur le moment, lorsque les choses douloureuses sont en marche, au contraire des aspects positifs qui sont une aide,  et heureusement pour nous.”

“Le plus dur étant l’aspect de carré de la planète Pluton à l’axe nodal natal, car dans ce cas , cette planète va jouer un rôle majeur : l’individu est  tout le temps  déchiré entre des problèmes du passé et d’autres qui se profilent  dans le futur : l’individu n’a rien résolu. Il se sent repoussé par les perspectives de chacun des nœuds, quel que soit l’axe nodal concerné ; il a besoin de revivre les étapes, pour les résoudre, tantôt d’un côté tantôt de l’autre. Cela se produit lorsque les nœuds de transit se déplacent en transitant les planètes natales, surtout si elles sont rétrogrades, il s’agit ici de moments karmiques, où l’ on observe un phénomène de répétition dans sa vie qui rappelle étrangement le passé.”

Sachant que les nœuds vont en sens inverse des planètes, Pluton devra être intégré par le nœud le plus proche, auquel la planète va s’appliquer,  c a d se mettre sur le degré exact pour former un aspect de carré exact : si le nœud sud est à 7° et une planète à 14°, c’est le plus court chemin pour aller au nœud sud   qui monte vers la planète (qui elle est quasi fixe durant la vie  par progression).

Par exemple, si le nœud sud est en ScorpionPluton étant  son régent karmique , on est encore obligé dans cette vie de travailler sur cette question du nœud sud Scorpion dans la maison, avant de passer au nœud nord :  en secteur II, cela passera par la question des valeurs,  une reconsidération de leur utilisation, qui peut se produire par des pertes  financières, qui questionneront notre désir de possession ; il faut  intégrer dans notre psyché des choses qui sont très éloignées de nous pour changer, sans chercher à changer les autres. En III, il s’agira d’apprendre à communiquer avec l’environnement proche en termes pratiques, en IV d’agir au niveau familial, etc.

Pour comprendre le sens du travail karmique, dans sa maison, la compréhension de la thématique de la polarité est le plus court chemin vers une solution, qui passe souvent par une planète posée là, comme par hasard . Au niveau des constellations familiales, il s’agit  de s’occuper de quelqu’un ou/et d’avoir subit quelque chose en rapport avec un membre de la famille (souvent on a un Jupiter rétrograde). Quelque fois, il n’y a rien en face de Pluton, on se rabat alors sur le signe de la maison et son maitre , et sur les aspects de Pluton.

Actuellement pour des enfants qui viennent au monde, Pluton est en Capricorne, son point de polarité est en Cancer,  l’axe nodal est en Gémeaux-Sagittaire, régents karmiques Mercure et Jupiter, il faut voir ce qui se passe avec la lune natale maîtresse du Cancer, et si elle forme un aspect avec un des régents karmiques et co régents des nœuds (régents traditionnels des maisons des noeuds).

Actuellement, et durant le mois du Scorpion , Pluton est maître du Soleil, il faut donc voir le rapport de  Lune-Soleil dans le thème qu’on veut analyser (il faut toujours voir le rapport Lune soleil dans un thème, de toutes façons).

Dans les années 84/95 Pluton entrait en Scorpion, au départ avec un axe nodal Taureau au nœud nord- Scorpion au nœud sud, ce durant un an et demi, avec en outre, durant deux ans et demi Saturne dans le signe du Scorpion : cette génération doit s’ atteler  pour la vie, à se détacher des angoisses au noeud sud, des limites imposées par Saturne pour profiter de la vie paisible en Taureau.

L’ axe nodal Taureau-Scorpion devant repasser en fin d’année 21 pour un an et demi dans l’axe de signes, et va rencontrer  Uranus dans le Taureau  à son noeud nord : l’influence  sur la stabilité et la sécurité de l’axe le plus fixe du zodiaque, va être mis en cause, le changement de valeurs sera mis à l’ épreuve : ceux-là ne penseront qu’à conserver leurs acquis, et il y aura un bras de fer  entre le carré générique de la planète Pluton à elle-même pour les actifs de cette tranche d’âge au moment où Pluton est maîtrisée par Saturne en Verseau elle-même maîtrisée par Uranus en Taureau (contrairement à la tradition ptoléméenne qui mettait Saturne en domicile en Verseau, il est évident qu’Uranus son opposé étant son maître, il ne peut y avoir consensus entre le Verseau et le Taureau, en tout cas cela obligera le Taureau a d’énormes changements).

Selon Larzule :  “Ce type de transit va créer un climat collectif, un contexte favorable aux affirmations d’une génération  en phase avec les attentes du public, à cette période.” Ceci aura sûrement une répercussion sur les futures élections. Mais la question est : quel est la chose la plus importante que le public attend : la question de la sauvegarde de la planète ou le niveau de son salaire ?

Au niveau individuel, nous serons testés sur notre volonté d’affirmation personnelle :  on peut adhérer à un parti mais au détriment d’un projet personnel, apportant quand même à terme, un affranchissement. Il peut y avoir des ruptures,  il faudra accepter qu’autrui use de sa liberté, comme nous l’avions fait nous-mêmes  à une autre époque.

 

 

D’après PLuton de Jeff Green, Astrologue  Humaniste Américain

Partager avec:

Écrit par 

2 commentaires sur “Le processus plutonien ”

  1. bonjour Emma tres interressant votre article et sa me parle bien car j ai mon soleil a 21 degres du capricorne et ma lune a 10 du taureau et mon pluton natal a 11 du lion
    bien cordialement
    yves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.