Interception axe de signes Bélier – Balance dans l’axe I- VII Gainsbourg & Dewaere

Une interception se caractérise par une très grande maison avec trois signes, où de ce fait,  le signe central n’a pas de porte d’entrée ou cuspide. En face, nous avons la maison correspondante en miroir. Cela concerne donc un axe entier de signes qui peuvent être soit cardinaux, fixes ou mutables, ce qui est déjà  l’indication d’une difficulté à faire émerger une énergie (voir thèmes exemples ci-dessous).

Pour une même interception de signes dans la même maison, il y a  douze possibilités de signes dans un sens puis dans l’autre, ce qui fait 24 cas, qui ne doivent pas être lus de la même façon. Finalement pour 2 signes interceptés, 6 signes sont concernés donc 6 maisons sur 12.

L’interception crée des maisons dites « liées ». Ce sont 2 maisons  ayant leur entrée dans le même signe, avec également en face 2 autres maisons “liées” par le même signe. Comme la planète gérante du signe est la même il peut y avoir une grande similitude dans la manière de gérer les affaires des deux maisons, qui focalisent des attitudes similaires, il peut y avoir  une conduite de surcompensation dans ces maisons, la même planète provoquant une accentuation dans les domaines concernés par ses maisons, l’élément étant le même, la tendance en résultant est accentuée.

Tous les domaines de la vie en découlent. Il y a 3 choses à prendre en compte : les axes de signes, les axes des maisons, les planètes qui en sont maîtresses et leur place dans le thème.

Irène Andrieu parle de «fermeture de l’interception » : quand une personne commence sa vie sur terre, elle ne vit peut-être pas tout de suite son interception,  mais au détour d’une situation de frustration, au niveau du signe et de la maison, elle se barricade,  de là va découler une conduite répétitive chaque fois que la même situation  se reproduit, une conduite d’évitement, de déni qui fera qu’elle se repliera sur elle-même, prenant la fuite, manifestant, au pire, des malaises physiques, des problèmes de santé. Des handicaps peuvent  mêmes apparaître selon les données de l’astrologie médicale bouddhiste.

Si les maîtres des signes interceptés sont dans les interceptions, on se trouve en face du cas le plus sensible, car l’énergie est relativement bloquée ces planètes ne pouvant agir sur le signe.Cependant les signes se manifestent quand même, par l’énergie transmise  par les transits, les progressions, selon qu’il y a ou non  que ces planètes à l’intérieur forment des aspects avec d’autres planètes du thème.

L’interception fonctionne d’une façon quasi automatique (si ce n’est le libre arbitre qui intervient au moment des transits), on reste dans le niveau biologique et socioculturel, la psychologie  nous apprenant que nous  réagissons souvent de manière dichotomique : soit à l’identique soit en faisant le contraire. N’oublions pas que toutes ces planètes sont aussi maîtresses d’autres maisons, par lesquelles elles peuvent s’exprimer.

Mais par une grande cohérence des thèmes, on voit que le côté éventuellement exacerbé est renforcé par au moins deux autres tendances à découvrir dans le thème, qui symbolisent la difficulté en l’entérinant sinon au contraire des aspects plus vertueux peuvent soulager une conduite automatique. Des planètes peuvent se situer : avant le signe intercepté dans la maison – nommée “planète d’entrée”, dans le signe intercepté, et finalement après dans le troisième signe appelée “planète de sortie”*, -.

On applique la symbolique familiale des planètes aux planètes interceptées, pour traiter les niveaux psychologiques des crises et, les problèmes de maladies éventuelles qui peuvent en découler quand les crises ne sont pas  comprises et résolues. les planètes symbolisant des personnes et les fonctions symbolisées sont comme “enfermées” dans les maisons, dès lors elles sont inopérantes, mises de côté, au niveau personnel comme rangées sur une étagère  avec un panneau ” fragile : ne pas toucher”.

La symbolique des planètes selon Irène Andrieu.  Lune : mère, Soleil/Saturne : père/lois, les deux forment le couple familial, de l’identification, Mars : amant , fils aîné, frère aîné, Vénus : amante, les deux forment le couple émotionnel, Mercure : le fils, le frère,  Jupiter : le protecteur, l’oncle ;  les deux forment le couple de la communication privée, sociale.

La planète  interceptée n’exerce pas son rôle “normalement”, elle l’exerce exagérément presque névrotiquement comme dans le thème de Serge Gainsbourg dont le père musicien (Soleil intercepté) l’obligea à apprendre le piano, alors qu’il ne voulait que dessiner  On sait que cela ne l’empêcha pas de briller, mais tout en n’assumant pas “l’art mineur” qu’était la composition de chansons (d’après ses  propres dires). La planète Uranus interceptée le rendit encore plus original et sans retenues, libre de tout dire et faire!

Definir une interception par l'exemple de GainsbourgPatrick Dewaere qui a le même axe de signes interceptés – Sagittaire/Gémeaux – connu également la gloire grâce à son talent mais se suicida avec un Neptune intercepté en maison VII, maître de l’ascendant ,donc très important, qui  lui apportait trop d’illusions sur ses relations amoureuses ou même sur ses partenaires de cinéma qui se sont confondues, puisqu’il eu une fille avec Miou Miou,  une autre avec celle qui le quitta pour Coluche.

On adeux personnes excessives qui ont un second ascendant en Bélier exprimant bien la force conquérante de Mars qui, pour Patrick est en conjonction au Soleil (mis en valeur du Soleil mais en maison XI en exil) et en Verseau (mise en valeur d’Uranus conjoint au nœud nord et maître du Soleil et de la maison XII).

Pour Gainsbourg, Mars est en Verseau également , en  XII, trigone à la Lune noire (en  VII ce qui en rajoute pour ses relations amoureuses). Ces deux personnes sont donc très marquées par des difficultés à assumer leur relationnel et leur “originalité”. Ne nous y trompons pas, l’alcoolisme de Serge Gainsbourg fut suicidaire.

Les progressions dans l’interception : La Lune (la plus rapide des planètes) met deux ans et demi par progression, pour traverser un signe, mais Jupiter et Saturne n’en sortent pas si elles sont au début du signe, les planètes transpersonnelles sont littéralement bloquées sans parler des planètes rétrogrades qui font marche arrière, signalant qu’il y a un problème à résoudre  dans la maison où dans le signe où elles sont,  mais si l’une d’elle est au début du signe, elle ne sera plus interceptée restant toujours dans la même maison, insistant sur le symbolisme qu’elle représente et permettant une meilleure compréhension du problème (attitude plus décisionnelle, prise de conscience).

Si c’est Mercure il est possible qu’en quelques années, elle redevienne directe, signalant que le problème est résolu, mais à terme toujours dans l’interception de 30°.

La planète dite de “sortie”* qui se trouverait éventuellement dans le troisième signe part  en avant “sans se retourner” par ce jeu des progressions secondaires, et ne s’occupe pas de ce signe intercepté   mais pas la maison où elle se situe car en général elle est très proche de la cuspide de la maison suivante. Ici on pourrait discuter parce que c’est une situation karmique donc qui joue un rôle, là où elle se trouve.

Cependant, les lentes en stationnant jouent bien leur rôle dans la maison (Pluton par exemple) pour préciser qu’il y a une obligation à leur niveau. « Si une planète transpersonnelle est interceptée et rétrograde, la personne aura du mal à se débarrasser du problème : les planètes lentes sont plus des états d’âme dont la personne n’assume pas l’existence »,  mais elles peuvent être importantes quand elle  sont des dominantes.

Exemple : Uranus Rétrograde en V : “je voudrais un enfant MAIS”… signifie que la personne se place dans des situations qui l’empêche d’en avoir.

«Pluton Rétrograde est terriblement difficile à  vivre, il y a ici la croyance en une puissance destructrice fantasmée : lors d’une situation dramatique dans la vie de la personne – un enfant qui croit qu’il est responsable de la séparation de ses parents, de la mort d’un membre de la famille –  la personne abandonne toute idée de puissance sur les événements. »

*(Irène Andrieu utilise cette formulation)

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.