Une leçon d’optimisme

Sur la célèbre course du Vendée Globe, le presque “boomer” Jean le Cam sauve le jeune Kevin Escoffier d’une mort quasi certaine !

Représentez-vous la situation : en haute mer au large  du Cap de Bonne Espérance  (Afrique du sud) avec des vagues déchainées, le voilier léger du quinqua Kevin Escoffier se plie  en deux !

L’eau entre, il a juste le temps de saisir son téléphone d’envoyer un message de détresse et de prendre son canot de sauvetage,  se retrouvant dans une mer , à ce moment là, de plus en plus déchainée , balloté comme un faitue de paille.

Par chance, Jean Le Cam capte le signal de détresse, et se met en route vers le point du naufrage. Le lendemain, après une longue attente, il aperçoit le petit canot, presqu’ un jouet, qui bouge sur l’eau, appelle, mais la mer est encore trop agitée, et il faut attendre une petite accalmie   ; il y aura un passage, un seul, pas de répétition : il lance un bout fixé à un de ces tuyaux de plastique compensé avec lequel on nage sur le plage (si j’ai bien compris son témoignage) et , intime l’ordre à Kevin de se hisser à bord ! Ce qui est fait !

Né le 27 avril 1959 à 12 h 30, à Quimper, Jean  Le Cam a bien sur , le Soleil en Taureau au milieu du ciel, celui de la chance, puisqu’ il est ascendant Lion : quelqu’un de solide, concret, positif , sur lequel on peut compter !

Mais quel est le petit quelque chose qui fait de lui un aventurier en haute mer, plutôt qu’un  bâtisseur  ?  Uranus est sur l’ascendant, maitre de sa maison VII, l’alter ego, celui pour lequel il fera tout ce qu’il peut, avec l’ humilité du grand marin !

“Et pourtant, le Vendée Globe n’a pas toujours été tendre avec lui. En 2004, il manque la victoire d’un cheveu quand il franchit le cap Horn avec plus de 250 milles sur Vincent Riou, son  adversaire. En 2008, son périple s’arrête au large du même cap Horn , suite à la perte de sa quille.  Vincent Riou viendra le sauver. En 2016, il  est une nouvelle fois présent sur la ligne à la dernière minute.”

Son Mars direct en Cancer, maitre du MC Bélier, est opposé à lune-Saturne en Capricorne. L’opposition de Mars, au signe dans laquelle la planète est en exaltation n’est évidemment pas favorable, et Saturne  en domicile, mais rétrograde, lui fait vivre des moments affectifs difficiles, et des retards dans l’action, il a choisi la solitude des traversées par goût de la solitude et de l’effort ; il ne plaisante pas trop, il est rude, d’autant que Mercure au noeud sud en Bélier est au sommet d’un triangle isocèle (carré en T), dont un côté, le carré Soleil-Uranus,  indique l’ orientation anticonformiste, sauvage, et les possibles pépins qui découlent d’un caractère trop indépendant, original. Lune-Saturne  formant un carré à l’axe nodal en Bélier-Balance indique un tempérament renfermé, qui semble froid.

Neptune et Jupiter rétrogrades dans le signe du Scorpion, sont interceptés en zone IV, avec un sextil de la Lune à Neptune, montrant une sensibilité intériorisée qui s’épanouit au contact rude de la nature (Jupiter).

Une pyramide de terre (un triangle équilatérale  de trois côtés de  120° d’angle) entre le Soleil,  la Lune Saturne  et Pluton en Vierge, décrit son courage obstiné, dans laquelle l‘opposition Mars -Saturne trace une hauteur  partageant le triangle en deux entre Soleil et Pluton ,   où l’on voit actuellement son Soleil progressé :

Au moment du sauvetage,    sa lune progressée (en rouge), en Bélier est en carré décroissant, il a un défi à relever, mais  il a eu l’expérience du sauvetage, il va s’en servir ! Mercure en IX  noeud sud natal indique la fraternité – la fratrie – dans les épreuves dans des lieux du bout du monde.

Vénus progressée,  maitresse de son Soleil, et Mars pro maitre de son MC, régentes toutes les deux karmiques de l’axe nodal en Bélier Balance, sont en conjonction sur son Ascendant natal et sur son Uranus natal, trigone au noeud sud et à Mercure.

Le 1er novembre à 1 h GMT, Le Cam sauve d’une mort quasi certaine Kevin Escoffier, né le  4 avril 1980  à 20 h 25 à St-Malo,  qui  flottait depuis onze heure sur son canot de survie.

Kevin Escoffier est un Bélier avec un Mars rétrograde, rappelez vous ce que je dis dans le  texte sur Beethoven et Toulouse Lautrec sur Mars retro. 

Cependant, le Mars de Kevin conjoint à Jupiter retro conjoint à son noeud nord en Lion, lui offre  une certaine protection, ces planètes étant redevenues directes par progression et très heureusement, une pyramide de feu existe  entre Neptune, Soleil , Mars/noeud nord.

Vénus est trigone Saturne qui est sextil Uranus, tandis que la planète Mercure, maitresse de la IX, est trigone à Uranus.

Mais Pluton sur son ascendant et XII, est opposé au Soleil en Bélier,  Régent karmique noeud nord,  qui se voit signifié  un danger pour sa vie, selon son comportement, et selon les transits, donc selon les périodes. 

Vénus en VIII à 0° en Gémeaux, maitre de l’ascendant Balance, contactée par la Lune progressée* en opposition à la Lune natale,  indique un danger, financier d’abord (quelque chose a-t-il été sous-estimé dans la construction du bateau, avant le départ, d’où il a résulté le pliage du bateau, littéralement coupé en deux ? On peut se poser la question. Les constructeurs devront se la poser ! Faire un bateau léger, oui, mais faut-il encore qu’il résiste aux vagues.

Un  carré violent décroissant exact (25°) de Mars Rétro à Uranus rétro, régent karmique noeud sud, se situe dans un triangle isocèle composé par une opposition de Vénus maitre de l’ascendant à Uranus, Uranus étant également carré à l’axe nodal, le tout indiquant pas mal de violence karmique.

Mercure, maitre de Saturne en Vierge est opposé à Saturne et lune noire soulignant un danger dans les déplacements.

Si l’on se réfère aux aspects lourds des transit actuels (voir thème du sauvetage, 11 h après le naufrage) : le carré entre Uranus en Taureau dans sa maison VII, l’amas Pluton/Jupiter/Saturne en Capricorne  se situant chez lui dans un signe intercepté, dans la maison III des déplacements, et de l’environnement,   Mars de transit en Bélier se trouvant   sur son Soleil en VI (travail-santé) opposé à Mercure retro formant un triangle isocèle,  on ne peut être surpris de ce qui ne fut,  que la perte certes très couteuse, d’un bateau de compétition ! Si l’on recule le théme de 12 h avec le decallage on a l’ascendant du naufrage, entre le Bélier et le Taureau sur les planètes Mars -Uranus- et lune noire avec la lune qu’il faut reculer de 6° , tombant sur Uranus retro.

Kevin ayant dans le natal, le Soleil pro* en secteur VIII conjoint Mercure, en conjonction appliquante à son maitre d’ ascendant Vénus, avec la lune pro en opposition à sa lune natale, lune elle-même maitresse de Vénus progressée en Cancer , et maitresse de son As natal,dans la maison IX était dans une mauvaise passe !  Mais fort heureusement, Jean Le Cam pose son Nœud sud 12°, avec sa lune progressée sur le Soleil 15° de Kevin, apportant sa protection.

 

 

*On observe en progressé que les orbes ne sont pas respectées ce qui n’empêche pas les faits de montrer la justesse de leur transit, évidemment plus c’est exact mieux c’est, mais les faits peuvent s’enchainer et rappelons qu’en progression  un jour égal un an, que le soleil avance d’un degré par ans, tandis que pour la lune met deux mois et demi pour traverser un signe. Donc Kevin venait de vivre une nouvelle lune au moment des préparatifs de la course, qui s’opposait à sa lune natale (sa mère ? sa femme ?), Lune natale conjointe à Uranus.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.