La rentrée commence par le signe de la Vierge

Le 22 août 2020, le Soleil entrant en Vierge est conjoint à Mercure qui est dans son domicile, et devient concret et comptable, on sort d’une conjonction inférieure  avec le Soleil, à 9°30 en Cancer le 1er juillet, une conjonction plutôt difficile où tout est confusion.

Neptune se situe en Poissons sur  20°, faisant  un quinconce avec la Lune à 19° en Balance : on pense aux problèmes sociétaux en rapport avec la maladie , le quinconce indiquant le côté insidieux laissé à l’appréciation de chacun (les gens ne savent plus quoi croire) apex d’un T carré (ou sommet d’un triangle isocèle) de l’opposition ou base du triangle Vénus/Jupiter. Vénus étant maîtresse d’Uranus en Taureau (l’économie), le changement  ne se fera  pas dans le consensus. La Lune est opposée à Mars, mais il y a une pyramide de feu entre Mars, Soleil et nœud sud, ce nœud impliquant un retour en arrière, le tout pouvant restreindre sur des projets de haute volée (feu).

Neptune rétrograde est opposée au Soleil en  Vierge, donc ceux qui ont le Soleil, ou d’autres planètes en Vierge peuvent vivre une période très floue durant laquelle ils vont se mettre à modifier leur façon d’aborder les choses, avec moins de rigueur, plus de lâcher prise, imprégnés par l’ambiance neptunienne. Le Soleil est semi carré Vénus et semi carré Lune : des difficultés sentimentales et financières, attendre…Vénus en particulier est en opposition à Jupiter rétrograde conjoint Pluton et Saturne rétrograde (les trois ténors du zodiaque, mais Uranus rétrograde en Taureau est aussi toujours en trigone, annonçant des changements nécessaires, qui vont avoir lieu dans le domaine concret, mais qui se font attendre parce qu’en fait, on ne sait plus quel changement il faut faire, tant le sol est glissant : Neptune n’incite pas à la stabilité. Chiron à 9° en Bélier,  va jusqu’à la fin de l’année se confronter aux mêmes planètes rétrogrades et directes, et à la lune noire qui viendra brouiller nos actes.

Au milieu de tous ces aspects  traités,  on peut s’attarder sur Mercure qui passera en Balance le 6 septembre, tandis que le Soleil sera à 14° en Vierge, on dit que Mercure est ici Epiméthée direct.  Après le Soleil, on fait dans le classique, le connu. C’est sûrement ce qui n’arrange pas les choses parce qu’il faudrait innover (Uranus trigone Pluton) dans la manière de se relier aux autres, dans les équipes, les associations, les groupes (Balance) ;  le télétravail est encore préconisé, avec plus de souplesse, mais on fait plus confiance aux salariés qu’on pensait incapables d’un travail chez eux, toujours à cause de la  vieille méfiance patronale, qui consiste à traiter des adultes comme des enfants irresponsables.

Mercure ensuite rétrogradera le 14 octobre à 11° Scorpion (le Soleil en Balance) et ne redeviendra direct que le 4 novembre à 26° en Balance tandis que la Soleil sera à 12° en Scorpion, ici la phase Scorpion, les choses peuvent empirer  par manque de cohérence, ou pas lassitude des soignants, mais comme on sait le Scorpion a plus d’un tour dans son sac et sa résilience est extraordinaire !

On aura de nouveau un Mercure direct MAIS avant le Soleil dans le sens des signes, dit Prométhée direct, entrant en Scorpion à  0° le 11 novembre alors que le Soleil y sera à 19°. Ce sera alors un Mercure innovant et il pourrait nous apporter des solutions en rapport avec la gravité des choses, maison VIII, date de la célébration des disparus de la dite grande guerre.

Puis Mercure progressivement, se mettra à être de plus en plus proche du Soleil, et la conjonction supérieure (sans rétrogradation de Mercure) se fera seulement  le 19 décembre à 27° Sagittaire,  signe de communication et de hauteur de vues. Ce Mercure Prométhée direct pourra peut-être enfin nous faire avancer !  Cette conjonction est considérée comme  une pleine Lune de Mercure, ce qui signifie dans le langage des cycles que c’est le moment de ” qui fait quoi, qui dit quoi , et comment ? “

Vous voyez que dans toutes les approches les planètes ne seront différemment orientées vers du nouveau que fin Sagittaire, au moment du solstice d’hiver , le 21 décembre. A ce moment là, Saturne sera retournée en  Verseau le 18, et Jupiter entrant le 20  décembre . Des trois ténors, Pluton Jupiter et Saturne,  il ne restera que Pluton à 23° en Capricorne, mais on ne pourra vraiment  y voir plus clair qu’après la conjonction Soleil – Pluton du 15 janvier  2O21, qui est encore un moment difficile (s’appliquant le 14, séparante le 16), date à laquelle on aura le bilan de 2020 :

l’année du bug du Covid.

Beaucoup d’entre vous (et, pas les  jeunes qui travaillent avec le masque huit ou neuf heures par jour) le prennent à la légére en préférant adopter la thèse de la conspiration étatique appuyée par les médias grand public, les   laboratoires à la recherche d’une manne financière ,  même si certaines  personnalités importantes  sont en dissension avec la parole officielle, mais quoiqu’il en soit un virus est là , et comme avec le SIDA, pour lequel on a entendu la même chose, il tue ( Klaus Nomi , Freddie Mercury , Noureev 55 ans, Mano Solo 46 ans, Gia Carangi 26 ans, Rock Hudson, et beaucoup d’inconnus, notamment les transfusés ).

L’anarchie est une façon de diviser l’Europe pour l’affaiblir et les médias d’internet ne sont pas plus crédibles parce qu’ils n’ont pas l’air officiel : il faut toujours se demander “à qui le crime profite ?”

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.