Qualités, failles ou atouts, forces ?

Pour se connaitre, on interroge  les planètes dans les signes et leurs aspects entre elles. Quelquefois la fameuse  question de la lecture de l’avenir est le but premier. Ce détournement de l’astrologie par des mages eut lieu du temps où, ils se servaient de leur pouvoir de claire voyance, et  avant la psychologie. Cette orientation est délicate, car elle met en jeu un échange qui peut devenir pervers entre le consultant et l’astrologue, elle  prive du  libre arbitre, car il y a toujours plusieurs lectures d’un même ciel et, l’astrologue doit éviter le  jugement car aucune recette n’est fiable à 100%  ;  nous sommes dans des schémas, le thème est un outil qui nous parle de l’âme et, là il faut aussi se servir de son intuition.

En astrologie, tout n’est pas mathématique, mais rien n’est totalement du domaine de l’invisible. Le sujet intéresse ceux qui ne sont pas surs d’eux, qui veulent savoir pourquoi ils ne sont pas adaptés à leur milieu, à leur entourage, pourquoi ils se sentent déphasé,   ou qui  veulent  comprendre ce que les autres leur reprochent, et cela commence par leur mère, premier témoin de leur comportement, responsables de leur apprentissage.

Voyons très succinctement les clés des planètes , pour plus d’informations vous avez des articles selectionnés  parmi les plus “pédagogiques” (dans la barre du haut).

Le  thème possède douze signes et les 10/11 planètes y sont placées en formant des aspects plus ou moins faciles entre les signes, selon la période de naissance. La psychologie nous a enseigné pas mal de choses depuis cent ans.

Nos réactions sont souvent filles de la peur (pas forcément la vôtre),  il faut les connaître afin de  vivre mieux, car  nous projetons aussi sur les autres, nos propres malaises et désirs (on dit qu’on se fait des films).

A la naissance, nous montons dans un train nommé désir et,  quelle est la base de nos désirs ? 

En astrologie, ce sont Vénus et Mars ! Le désir de Vénus a besoin du Vouloir, de l’agir,  symbolisé en nous, par Mars.

Que se passe-t-il, lorsqu’il y a des aspects de ces deux avec  une autre planète et, que l’aspect est difficile comme un carré, une opposition, un semi-carré, un sesquicarré  , un quinconce ? 

Vénus est en stress  avec Saturne, ou passionnée avec Pluton , on peut être difficile envers  soi-même,  puis envers les autres, ceux-ci rechercheront une tendresse qui ne sera pas dispensée. Quant à Mars, dans une tonalité yin,  en signe féminin comme un signe d’eau (excepté le Scorpion où il est en domicile) perd sa tonalité yang, et manque d’action, laissant courir, fuyant et apportera  déception, quelquefois  trahison. En signe de terre, il peut y aller un peut trop fort !

Il faut comprendre qu’avec toutes les planètes , il y a un revers de la médaille, que tous les signes ont une polarité (comme tout) symbolisée , par le signe opposé dans l’axe, en plus de leurs aspects personnels.

Protection, enthousiasme, fidélité, courage, générosité, fierté, mais  égocentrisme et orgueil  avec le Soleil du Lion

Émotivité, empathie, sympathie, maternage, mais narcissisme, instabilité du caractère, avec la Lune du Cancer

Intelligence, finesse, curiosité, communication, rapidité ,  mais mercantilisme, mensonge, opportunisme, agitation,  excès de critique et de discrimination  avec Mercure des Gémeaux et de la Vierge

Protection, gaité, enthousiasme, entreprise, dynamisme mais exagération, égocentrisme, vantardise avec Jupiter du Sagittaire

Sérieux , structuration, sens des responsabilité, organisation mais froideur et sécheresse – donc manque d’empathie  et dureté avec Saturne du Capricorne

Fantaisie, individualisme, originalité extrême, changements rapides non prévisibles et, trop soudains,    fragilité nerveuse rendant le caractère inégal : un certain quant-à-soi ou retrait,  avec Uranus du Verseau

Imagination, tendresse mais faiblesse, paresse,   naïveté, fuite, peur avec Neptune des Poissons

Jalousie, Manipulation, possession, mais pouvoir, lucidité, clairvoyance parfois, sens du commandement,  force devant l’adversité avec la planète Pluton du Scorpion

Pourtant aucune planète  n’est négative à priori dans un théme personnel, c’est l’assemblage  signe et aspect en maisons qui signale la faiblesse ou la qualité ! Ce sont les autres qui s’en rendent compte, et le font remarquer car nous nous pensons toujours normalement parfait , c’est la raison pour laquelle la Balance – signe de Vénus – est le signe test de notre rencontre avec les autres, là où cela nous fait le plus mal !

Du point de vue karmique, les planètes, signes et maisons, indiquent lors des transits dans le ciel des périodes de crise ou  de grâce, mais le caractère reste le même tandis que la crise  donne une semonce à l’âme qui doit évoluer – selon la vision bouddhiste, humaniste – pour que cela devienne un coup de pouce, afin que cela n’est pas été inutile dans notre vie.

Mais en même temps, ne nous faisons pas d’illusions, si “tout ce qui ne tue pas rend plus fort”, cela rend aussi amer et déprimé et,  il faudrait plusieurs vies pour encaisser certains coups durs – d’où la vision asiatique qui en toute logique nous en attribue plusieurs !

Les signes se recoupent en signes cardinaux fixes et mutables,  on les détaille en éléments de feu, terre, air, eau.

Les signes de feu (Bélier, Lion, Sagittaire) bien qu’ils soient dynamiques, entreprenant mais deviennent vite susceptible si on essaient de les retenir !

Les signes de terre (Taureau, Vierge, Capricorne) augmentent le désir de possession ce qui peut  engendrer  la violence, et  la corruption !

Les signes d’air (Gémeaux, Balance, Verseau)  ont un mental prépondérant,  ils ont un grand besoin de liberté car ils ont les nerfs fragiles, et ne sont guère intéressés par la matérialité qu’ils apprécient cependant : ils préférent réfléchir, communiquer, partager le savoir.

Les signes d’eau (Cancer, Scorpion, Poissons) augmentent la sensualité, la sentimentalité, la sensibilité, mais peuvent se laisser aller à la paresse, excepté  le Scorpion qui voit les enjeux et y fait face.

Les signes cardinaux (Bélier, Balance, Cancer, Capricorne) ont une ressemblance avec les signes de feu qui sont ceux des personnalités entreprenantes et optimistes, mais ils commencent et ne finissent pas toujours sauf le Capricorne tellement têtu.

Les signes fixes (Taureau, Scorpion, Lion, Verseau) ont une ressemblance avec les signes de terre car ils sont très concrets, mais possessifs et entiers,  sauf le Verseau..

Les signes mutables (Gémeaux, Sagittaire, Vierge, Poissons) ont une ressemblance avec les signes d’air et d’eau car ils peuvent passer d’une activité à une autre et s’adaptent facilement, mais ils sont changeants, s’ennuient vite et n’aiment pas terminer , sauf la Vierge.

Tout est affaire de dosage : la malhonnêteté, la faiblesse avec Neptune et le sadisme avec Pluton, Mars  sont moins fréquentables que l’intégrité avec Saturne,  et la douceur avec Vénus, Lune qui peut se transformer en caprice,  mièvrerie ,sensiblerie et irresponsabilité !

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.