Les conflits dans l’ axe des signes Capricorne – Cancer

Nous sommes dans le signe du capricorne, et comme je l’ai dit déjà, lorsqu’on parle d’un signe, il faut parler de son axe, donc en face du Capricorne, il y a le signe du Cancer. Dans l’excellent livre  “le Chant de la résonance” de Jean François Berry , il   met l’accentuation sur les problèmes inhérents aux axes  de signes qui sont au nombre de six.

L’auteur, astrologue et psychothérapeute, se propose de montrer l’interaction entre eux,  notamment au  niveau de la somatisation des crises psychologiques qui interagissent avec la santé.La raison en est la polarité inhérente à tout ce qui existe sur cette planète et qui influe basiquement sur notre comportement, quelque fois simpliste. Il s’agit de repli qui sont appelés par les psy des mécanismes de défenses. En astrologie, nous ramenons ces mécanismes au style de chaque axe, qui ont des spécificités, et nous pouvons noter des similitudes même si nous sommes tous différents. Cependant comme nous appartenons tous à l’espèce humaine, nous ne sortons quand même pas de schémas souvent redondants. Il faut cependant auparavant, voir les axes vraiment majeurs, qui sont la croix du zodiaque mais aussi certains axes particulièrement habités de planètes, et aussi les axes interceptés qui surcompensent par moment leur manque au passage de grands transits lents (comme Neptune en Poissons si vous l’avez intercepté dans un axe de maisons). Dans ce dernier  cas, cela peut se faire à votre insu (les autres le voit, pas vous).  Donc si vous avez le Capricorne intercepté avec le long transit de Pluton (et avant des autres planètes), votre comportement a changé. Avec le passage des planètes jupiter et Saturne en verseau, le président a eu le loisir de se servir de son axe Verseau-Lion, avec l’opposition à Mars et maintenant à Saturne.

Nous allons voir l’axe  Capricorne – Cancer dont les deux signes agissent en inter-action, signes de la croix cardinale, qui se situent dans le zodiaque étalon en FC et MC. Ils sont donc très importants.

La planète qui maitrise le Capricorne est Saturne et celle qui maitrise le Cancer est la Lune, les planètes qui personnifient le père “qui dit la loi”, et la mère, qui répond d’abord et avant tout aux besoins physiques de l’enfant dès sa naissance.

“Toutes les crises qui toucheront cet axe viennent défier notre solidité et sensibilité profonde, il s’agit ici d’intégrité et de conscience de notre entièreté. Nous devons ici nous recentrer par rapport à toute dualité : la sensibilité du Cancer et la méditation du Capricorne dépendent de leur écoute intérieure, ce qui signifie que, s’ils restent à la surface des choses dans l’hypersensibilité, le caprice, la vie instinctive, et la performance, ils n’atteignent jamais leur être profond.

Pour le Cancer, les chocs ont lieu dans le cadre familial restreint et obéissent à des fidélités généalogiques profondes : ne plus pouvoir nourrir son clan, être obligé de laisser partir ses enfants, travail, migrations, etc…C’est un conflit de nid, il peut aussi s’agir d’un conflit de territoire « au sein » de la famille élargie  (mariage, famille recomposée, etc).

La nourriture physique et psychique est au centre des problématiques du signe Cancer : boulimie et anorexie. Nous pouvons “manquer d’estomac“, nous effondrer rapidement, parce que trop émus : apprendre à digérer les émotions envahissantes, sans tomber dans le complexe de la « mama ». Le Cancer est en résonance avec la poitrine. Il faut y prendre garde et travailler sur soi, apprendre à se détacher, à se séparer, avec un minimum de sérénité.

La vie relationnelle du  Capricorne,  pose des problèmes d’autorité et conduit, soit au refus de se plier aux ordres ou aux désirs des autres, soit à être toujours plié en quatre pour respecter ses engagements. La relation entre les deux signes est subtilement intéressante, des problèmes de genoux (Capricorne) peuvent provenir  d’une indigestion psychologique répétitive, issue du signe du Cancer, libérant comme il le peut la problématique. Le Capricorne a horreur de s’écraser,    à cause de son  trop grand attachement à des principes d’éducation et de classe sociale qu’il  défende une position personnelle, sociale ou militaire. De ce fait, sa vie relationnelle est dure : parce qu’il est fidèle, il souffre en silence,  cela peut se déverser dans l’estomac (point faible du signe du Cancer). En ce qui me concerne, je dirais modestement que j’ai remarqué que les “fragiles” Cancers loin d’avoir des liens resserrés avec leur famille sont souvent les éternels absents, tandis que les silencieux Capricornes sont présent au moindre pépins, et là la polarité joue à fond.

Irène Andrieu dit d’ailleurs : “la sagesse du Capricorne, signe de rétroaction du Cancer où règne la Lune, est l’absence de passion.” Je rajouterais “mais pas de cœur”.

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.