Interceptions de planètes

  Toute  planète peut être dite “interceptée” dans un signe, dès lors qu’elle se trouve dans une maison et dans un signe encadrée par deux autres signes, le premier comportant la cuspide ou porte d’entrée dans le secteur précédent, le dernier contenant la porte du signe suivant.

Si la planète interceptée est  un personnage des constellations familiales, il y a une double lecture, la lecture se faisant à plusieurs niveaux : celui du rôle de la planète dans l’individu et celui du personnage symbolisé par la planète.

D’autre part, la polarité fait qu’on peut avoir les deux attitudes opposées. Le thème ci-dessous, montre un Mercure intercepté en maison I en Verseau, trigone à Uranus en maison VI en Gémeaux. Aucune planète n’est épargnée par l’interception.  Voici quelques indices :

Soleil interceptée: avoir une volonté défaillante, avoir peur de briller, être dans l’auto dénigrement, se sous-estimer, avoir un problème de santé niveau cœur.

Lune interceptée besoins personnels sous estimés, problème du ressenti de ses propres besoins, on exagère l’attachement ou on ignore son propre ressenti selon la maison, et le signe, ceci souvent liée à la mère qu’on a mis dans une crypte, devenue un tabou.

Mercure interceptée : le frère, ou sœur, (peut être précisé avec Vénus fille et Mars, frère ainé, ou sœur ainée, on a alors une conjonction) , mais aussi un mental tourné vers l’intériorisation, parle trop ou ne parle pas,  Mercure peut indiquer un problème nerveux suite à une transformation à opérer dans les relations avec les autres (sentiment de sa propre puissance mis en challenge avec les autres), maladie par rétroaction dans le signe en face, ici dans le thème exemple au niveau de l’autorité (Pluton en Lion) et, les alter-ego, associés, compagnons (secteur VII), peut provoquer un problème cardiaque, ou de déplacement pour des raisons nerveuses (Mercure Verseau, ou Gémeaux).

Vénus interceptée : la sœur, l’amante, cela peut être les deux, l’affectif est en souffrance, l’argent vient difficilement, les désirs sont sous-estimés

Mars interceptée : le frère ainé ou l’amant, l’amoureux, problèmes pour agir, manque d’agressivité, peu d’activité ou trop d’activité, mauvaise réponse aux problèmes concrets.

Jupiter interceptée : le protecteur, l’oncle, le beau-frère, le beau-père, un frère ainé sont escamotés, ou omniprésents et mal perçus, on peut avoir du mal à s’affirmer et à accepter la légalité, à se conformer aux règles sociales.

Saturne interceptée : le père, est souvent absent ou trop sévère,  ne pas vouloir se conformer, ne pas supporter l’autorité, ne pas être structuré, etc ou le contraire s’identifier à la loi, n’avoir aucune souplesse. Il y a souvent souffrance à un moment ou l’autre de la vie, en particulier avec les symboles des parents (Lune et Saturne).

Les planètes transpersonnelles qui symbolisent des fonctions plus puissantes ne sont pas reliées directement au corps mais au mental et au spirituel : Uranus, le sentiment de liberté, d’amour de l’humanité, l’avoir ou pas, Neptune, la capacité à rêver, à créer artistiquement, à avoir une mystique, une foi ou ne pas comprendre ce que cela signifie, Pluton, la capacité à plonger au plus profond de son âme ou non, d’avoir de la puissance, ou pas, donc se sentir impuissant.

Ces planètes sont contactées par les transits et leurs aspects aux autres planètes s’il y en a, mais l’entrée d’une planète en transit dans le signe ne s’associe jamais au maitre du signe là où il se trouve, puisqu’il n’y a pas de cuspide-porte, c’est la raison pour laquelle, elles sont atrophiées ou au contraire se révèlent dans l’exagération : selon la place du maitre du signe.

Dans l’interception, la planète qui serait en domicile, maitre du signe est normalement mise en valeur , mais ici cela induit une conduite inappropriée pour l’individu, un peu à la manière d’une planète rétrograde qui redeviendrait directe à certains moments, puis rétrograderait de nouveau.

Ce sont les éventuels aspects qui pourraient les relier à leur maitre qui les font agir. 

Ex : Mercure intercepté en Verseau est en aspect avec Uranus en Gémeaux (Uranus étant l’octave supérieur de Mercure), mais aussi l’aspect de pyramide entre les maisons I et VI, IX en signes d’air : reliant le “je”, travail, santé et idéal, foi opposé l’alter ego, le relationnel, avec un nœud sud qui montre effectivement un nœud sud en Balance, en relation avec l’alter-ego, mais aussi l’opposition I/VII, ce qui fait beaucoup d’aspects par rapport à d’autres thèmes.

On  trouve fréquemment une opposition entre deux planètes interceptées, qui sont  en relation continuelle, mais qui tournent entre elles dans le même secteur, comme aveugles au reste des autres secteurs, si elles ne sont pas contactées par d’autres aspects, elles ne sortent de cette situation que durant les transits.

La charge karmique est souvent corroborée par d’autres aspects : une planète interceptée peut être régente sud, montrant qu’on revient avec un handicap dû aux activités de la vie antérieure ou des ascendants.

Le second signe en secteur I, étant considéré comme un second ascendant – qui le devient réellement par progression assez vite dans la vie – est souvent ignoré par le porteur :  si une planète s’y trouve, elle devient significatrice, mais elle porte le poids de l’interception, le porteur l’ignore et ne s’identifie pas au contexte de la planète, ni du signe. Les autres le voit dans son comportement, ce qui montre bien que l’interception n’est pas transparente.

Hors de l’interception dans la même maison, une planète peut gérer normalement à partir du signe où elle se trouve, les planètes et maisons sous sa dépendance , dite d’entrée dans le premier signe et, dite de sortie, dans le troisième. Cependant, une  planète  dans le premier signe ne sera pas très utile à ce second signe, celle-ci ne s’occupant que de celui dans lequel elle se situe, et de la maisons qu’elle gère , quant à la troisième planète, elle gère  la maison suivante dont elle est propriétaire : donc elle ne s’occupera pas non plus du signe intercepté (en fait, ne pas oublier qu’ on a deux signes face à face), c’est ce qui laisse ce signe non travaillé.

Certains donnent une explication optimiste en disant que ce signe a parfaitement été travaillé dans une autre vie : la réalité pratique montre le contraire. Les sentiments et ressentis, qui animent ce signe sont vécus basiquement,  l’évolution vers le haut n’arrive pas à se faire (sans doute à cause de la faiblesse de l’énergie), la personne en souffre toujours, elle vit les conséquences de ce manque parce qu’une facette de sa personnalité n’arrive pas à s’accomplir, quelque soit ses efforts et les retours sont négatifs ou inexistants ; je l’ai vu, constaté sur ceux que j’ai croisé ; pour illustrer voir l’exemple du président avec ses interceptions : Bélier-Balance et Lion-Verseau, Mars intercepté, régent karmique noeud sud,  axe nodal intercepté (oups ! que dire ? Chacun appréciera : ici il s’agit du relationnel, des partenaires, de l’autre, amis et ennemis proches, de la masculinité ; un second AS Verseau, dont le maitre Uranus est en Scorpion , le signe des politiques, Uranus opposé à la Lune, carré Mars, Lune carré Mars émotivité forte, et même violence comme je  l’ai déjà signalé pour l’aspect Pluton carré Mars. Il est donc bénéfique que Mars soit intercepté pour que Pluton ne soit pas trop violent, d’autant que Pluton est maitre des maison liées IX et X.

C’est la raison qui fait que souvent ces personnes, un peu  frustrées, finissent par tomber malade du côté du signe de l’interception de début de zodiaque ; les 6 premiers signes sont les significateurs des parties/organes du corps, bien que l’association avec les deux signes se fassent aussi, de même que l’action de la planète. Un Mercure en Verseau intercepté qui n’obtient pas la reconnaissance qu’il mérite en Lion, souffre dans son ego, et peut avoir des problèmes nerveux qui toucheront ces nerfs périphériques, provoquant des douleurs de tous types (voir un médecin qui d’ailleurs ne comprendra pas toujours) ; il faut chercher de ce côté là , si tout à coup, on a des douleurs dont on ne comprend pas la cause avant de conclure à la dépression, et aux douleurs imaginaires.

On ne peut que constater que ceci est karmique. Il faut donc les travailler positivement, sans trop se faire d’illusions mais en étant conscient qu’on obtiendra un petit résultat, mais pas vraiment celui qu’on espérait , car on a fait pas mal d’erreurs durant notre parcours.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.