Importance de l’axe nodal

Dans l’analyse de l’apprentissage de la vie, en astrologie humaniste,  on considère que chaque épreuve est un  défi qu’on nous lance, qui doit nous apporter quelque chose de positif. 

Mais nous cherchons le bonheur , nous fuyons les épreuves, dès que tout petit, nous avons compris que le feu ça brule, l’eau ça mouille,  que la terre est basse et que trop d’air  tourne la tête.

Dans un premier temps, nous pensons que l’école et l’obtention du bac suffira,  mais déjà  cela devient dur… Pour ceux qui échouent, on   ne tarde pas à comprendre qu’un boulanger fait de longues journées, car il se  lève trop tôt , qu’un maçon portent trop de charges et, on en conclut assez vite que travailler avec ses mains, c’est aussi fatiguant que d’aller à l’école, alors si on peux  , on essaie la fac (ici je ne parle pas la bien nommée “élite scolaire” qui est dirigée directement dans les grandes écoles), je parle du jeune qui n’a pas eu la révélation durant une scolarité plan plan, chez qui la fac peut produire un déclic salvateur !

Comme il faut travailler pour vivre, sauf si on est paresseux ou malhonnête, chaque signe fait son choix ou suit celui de son père, quand il en a eu un qui lui a transmis quelque chose de concret.

En astrologie, les six premiers Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge  taquinent en face les signes plus intellos,  comme s’ils pouvaient prendre en charge leurs questions et problèmes divers.  Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons se prennent la tête avec des questions que les autres n’envisagent même pas ! Ainsi vont les signes deux par deux, face à  face dans le zodiaque,  de la même polarité positive ou négative (féminin ou masculin, yin ou yang).

Mercure  dans les Gémeaux picorent les idées et fait la synthèse en Vierge , le Lion construit son ego,  le Bélier avec Mars   entraîne tout le monde, le Taureau  construit de belles choses lentement, le Cancer rêve du retour au bercail.  Ce sont eux qui contiennent nos cinq sens (la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher et le sens de l’équilibre)   concernés par les soucis terrestres, notre part d’animalité, tandis que leur compagnon de route, en face, lui fait comprendre qu’il faudrait prendre un peu de hauteur car seul compte le mental , et même le spirituel.

Or, on observe un karma qui concerne l’axe entier, ce qui fait qu’on peut dire en regardant un thème  quels types d’ennuis/joies,  l’axe va rencontrer un jour ou l’autre dans sa vie.

Vous connaissez le triangle de Maslow, psychiatre américain,fondateur de la psychologie cognitive, qui dit que prime d’abord la sécurité physique (être à l’abri, manger à sa faim, se vêtir, se soigner), et viennent ensuite les sécurités secondaires liées au plaisir, enfin la reconnaissance  par ses pairs, satisfaction suprême…

Mais selon le karma, certains ont l’un et, d’autres l’autre et, si nous faisons partie de ceux qui ont les deux premiers étages de la fusée, souvent il  manque le troisième, ce qui fait que nous pouvons aussi tomber malade, même si nous sommes intelligents, beaux et nantis.

L’axe Vierge-Poissons qui est totalement au niveau du service aux autres prendrait bien les ennuis du Lion -Verseau de l’ordre du besoin de reconnaissance, tandis que l’axe Taureau- Scorpion qui est sans cesse à la recherche de fonds et du fond, prendrait bien les ennuis du Gémeaux-Sagittaire qui a des problèmes de communication avec sa fratrie et ses collègues de bureau et… dieu .

Ainsi se définissent des karmas, repérables notamment, par la place du nœud sud et du nœud nord dans un axe de signes, dans un sens ou dans l’autre, mais qui ont le même but : nous faire apprendre quelque chose sur nous-même, pour évoluer. Ils sont en rapport avec les croix des signes cardinaux, fixes et mutables, et comme tout est dans tout, il faut aussi analyser le thème en entier si bien conçu, qu’on revient toujours au sens des nœuds et aux régents karmiques , leurs aspects, leurs maisons, comme si on tournait en rond !

Vous allez me dire : “je ne crois pas à la réincarnation !”

Mais cela ne change rien : elle, elle croit en vous !

Partager avec:

Les quatorze jours devant nous : l’éloge de la lenteur

La Pleine lune du 27 février donne une tendance des quinze jours devant nous, jusqu’à la nouvelle lune prochaine. C’est la “politique des petits pas” face au Covid, on ménage les affaires et on compte les malades… on évacue les malades, on ne compte que les morts des autres pour se rassurer : ne pas donner de conseils, ne pas se plaindre, ne pas critiquer, ne pas faire un mouvement, nous pratiquons la pensée positive celle qui nous protège le plus car nous n’avons pas le choix, les injonctions paradoxales pleuvant de tout côtés. 

Après la pleine lune, nous sommes dans le cycle décroissant, les choses devraient un peu s’apaiser. Au niveau de la marche Soleil – Lune , ces quatorze jours devraient s’alléger un peu du fait de quelques aspects doux.

Nous avons toujours des aspects de carrés   entre Uranus en Verseau et les planètes Jupiter-Saturne et Mercure  en Taureau en conjonction étroite, mais comme les planètes Vénus, lune et le soleil sont passées en Poissons, ceci allège enfin le nombre de carrés , carrés qui sont , comme chacun sait maintenant en astrologie humaniste, considérés comme des moments de crise à surmonter.

Je favorise dans mes analyses les planètes lentes, parce qu’elles font le lit du ciel, ensuite les rapides donnent le moment, l’instant, parce que leur vitesse les fait bouger  plus vite ou très vite. Toute la vie est là.

La marche de la lune est la plus rapide, elle fait le tour  en 27 j et 8 h 20, en révolution zodiacal tandis que Pluton met 247 ans 7 mois. Entre,  nous avons Mercure et Vénus  mettant 1 an, en ne s’éloignant jamais du Soleil, Mars 1 an et trois mois, Jupiter 11 ans et 3 mois, Saturne 29 ans et 1 mois et demi, Chiron 50 ans et 2 mois, Uranus 84 ans  (beaucoup de gens disparaissent autour de cet âge), Neptune 163 ans 2 mois. Or  ces planètes font des aspects avec nos planètes personnelles tout au long de notre vie. Ceci vous permet de voir que la marche de la Lune n’est qu’un instant au sein de cette configuration planètaire du 27.

Actuellement, ce qui est marquant, c’est la conjonction entre  Jupiter 16° à Saturne 8°, même si elle a déjà été exacte dans le Verseau le 1er janvier 2021. , les deux planètes se suivent dans le Verseau. Le sens de ce couple au plan politique, d’après Astrid Fallon  c’est lorsque c’est mal aspecté (ce qui est le cas de la conjonction), des bouleversements politiques, des ruptures d’alliances, des échecs diplomatiques, le trouble, et le désordre ;  mais il y a relance des marchés …  et un  enrichissement spéculatif certain” (les plus riches deviennent plus riches). Durant ce demi-cycle,  qui se fait sur dix ans (conjonction puis opposition, puis retour), “on vit plus au ralenti dans le sens où l’on a besoin d’assimiler les changements, qui auraient été trop rapides, c’est le moment de réparer les erreurs du passé.”

Pour le moment,  Jupiter en Verseau va passer en Poissons le 14 mai, et espérons le mieux pour les Poissons,  qui contiendront encore Neptune en carré à l’axe nodal,  

mais, elle va rétrograder le 2 juillet vers le Verseau, au moment où elle sera à  2° en Poissons,

puis ,  elle redeviendra directe en Verseau, le 18 octobre à 22°20,

pour revenir en  Poissons le 29 décembre 2021.

Elle aura parcouru 8°  en marche rétrograde,  Jupiter étant notre protection (et notre protecteur ! ). Il semblerait qu’on change de cap durant l’été (avec une arrivée  massive de doses ?).

Dans ce ciel du 27  courant, on voit l’opposition de l’axe nodal en Gémeaux – Sagittaire, avec leurs  régents karmiques, Jupiter et Mercure, en conjonction avec Saturne : la communication et les déplacements sont limités , on parle sur internet (Verseau) mais de moins en moins entre nous ! On nous bloque,  mais on nous rassure  par des paroles réconfortantes : pas d’actions mais des mots rassurants, comme à des enfants.

La Lune en Vierge trigone Uranus demande une action  fulgurante, qui soutiendrait l’action du trigone Mars-Pluton, un  bon aspect entre deux signes concrets de terre  entre deux planètes très dures qui peuvent faire montre d’une action vigoureuse.  

Le Soleil fait  un sextil avec Uranus, promettant un changement qui devrait être fulgurant dans la  pratique.

Le quinconce Lune 8° – Chiron 7° quasi exact indique une tentative de réconfort faites pas des promesses qui pour le moment  n’ont pas pu  être tenues. 

Le sextil Chiron – Saturne, forcera à plus d’initiatives et  d’organisation afin d’ aider les soignants qui sont débordés comme en mars 2020. Ce ciel est un des meilleurs  que nous ayons eu depuis le 1er janvier !

Mars entrera en Gémeaux le 5 mars, se rapprochant dès mi-mars de   l’axe nodal  carré à Neptune 20°, et secouera la lenteur insufflée par la conjonction lune noire et Uranus, puis Mars dans le signe du Taureau. 

On notera que Lune, Soleil et Saturne, ces planètes qui pour les anciens étaient le début et la fin de ce qu’on pouvait appréhender du ciel, se situent sur un degré 8. Je laisse les numérologues spéculer là-dessus. La stratégie du “vivre avec” va devenir celle du “mourir à cause”.

Partager avec:

Le ciel des Poissons en mars 2021 , Jupiter

Quoi de neuf dans le signe d’eau des Poissons ?

Nous retrouvons encore un Neptune en carré avec l’axe nodal, dans l’axe de signe Gémeaux-Sagittaire :

L’amas en Verseau : Vénus, Jupiter , Mercure, Saturne, qui se situe en secteur XII par rapport au Soleil,  avec le noeud nord en Gémeaux donnent une majorité  de planètes en signes d’air, apportant un grand besoin de respirer  et de communiquer !

Neptune  en sextil avec l’amas en Taureau– Lune, Mars et Uranus encore collé à la lune noire – vient améliorer pour  les problèmes matérielles, pour lutter contre le statu quo dû au virus, en poussant à agir par tous les moyens !

Mars en Taureau maitrise Chiron en Bélier mais  ne peut le soutenir   : deux signes qui se suivent ne s’entendent qu’avec difficulté ici un lent-doux , et un dynamique-agressif.

Mercure prométhée poursuit sa route en avant entre Jupiter et Saturne en Verseau : la planète  doit innover, voir loin, planifier avec Saturne,  et faire rêver d’un futur plus agréable avec Jupiter  : n’est-ce pas le discours ambiant, quand tout projet  ne cesse de rebondir sur les limitations ?

Plus tard, que va-t-il se passer ?

Le 14 mai 21, Jupiter va entrer en Poissons ! C’est  bien pour le signe, dont c’est l’ancien maitre ,  Jupiter est le grand bénéfique , mais  est aussi l’expansion de tout ce qu’ il croise.  Or en Poissons , il  trouvera Neptune à 22° …  ne s’en approchant pas pour l’instant. Cependant, les deux ensembles dans un même signe peuvent faire encore créer l’excès :  excès de pluie, d’inondations,  fonte des glaces, excès d’illusions et de désillusions, excès de dépression, addictions, médicaments.

S’il y a des élections en mai/juin, les résultats pourront être discutables.

Le 29 juillet,  la planète va rétrograder à partir de 2° en Poissons  et en rétrogradant, retrouvera  le signe du Verseau, reculant jusqu’à ses 19°,  et ne redevenant directe que le 19 octobre . Les personnes qui ont des planètes dans ces 13 degrés, seront donc concernées trois fois par le passage de la planète : il sera intéressant de se poser les bonnes questions dans le secteur de vos maisons, en rapport avec les maitres, qui sont  Uranus , Neptune.

L’axe nodal  en juillet sera alors autour de 9/10° en Gémeaux- Sagittaire, aussi c’est seulement    le 3 janvier 2022, quand la planète  entrera en  Poissons, qu’elle sera  carrée à l’axe nodal à  0° en Gémeaux/Sagittaire, un autre moment de crise.

Au niveau des autres planètes rapides : Mars ne sera en Poissons qu’en mai 2022, sa rétrogradation s’étant produite en septembre 2020.

Vénus dite Lucifer, avant le Soleil sera en Poissons du 6 au 31 avril , ici en exaltation.

Partager avec:

Poissons, maison XII, Neptune, métamorphose de l’ego

La maison ou secteur  XII termine la roue du zodiaque : on lui attribuait en Astrologie traditionnelle le secteur des ennuis graves comme la prison, l’hôpital, l’exil et par analogie les lieux de souffrances, de solitude, une sorte “d’enfer”.

Lorsque qu’on vous dit :  vous avez la planète X ou Y en maison XII ou en Poissons, vous ne lisez  presque que des interprétations négatives.

Il faut rassembler ce que l’on dit sur le sens de la maison XII, n’oublions pas que c’est la vie dans sa complexité qui est représentée par les douze secteurs du zodiaque, chaque secteur comportant ses propres aspects positifs et négatifs,  les secteurs de nos  douze travaux d’Hercule. Il faut prendre l’habitude de cerner un signe, en même temps que sa maison analogique, ici la XII, même si c’est un peu différent, car c’est une vision élargie du signe.

Le signe des Poissons  est le signe qui termine, le signe le plus évolué spirituellement, celui des artistes naïfs et doux comme Vincent Van Gogh, (Neptune dans un amas faisait un trigone à l’ ascendant) sujet à des crises à la fin de sa vie , souffrant à force de privations , et du manque de reconnaissance, (peu de gens savent qu’il fut d’abord pasteur vivant au milieu des pauvres, comme les pauvres).

En effet, il n’est pas logique de reprendre ces interprétations négatives, totalement s’entend,  au sérieux puisque les chrétiens des premier temps – en référence à l’astrologie – en firent le symbole de la fécondité,  source inépuisable de nourriture spirituelle (la multiplication des Poissons lors de la pêche miraculeuse,  l’eau transformée en vin). Il semble que cette vision traditionnellement négative soit la projection d’une sorte d’Enfer digne de l’Ancien testament, qui n’appartient pas à la réalité spirituelle réelle. Effectivement ça peut l’être du point de vue matérialiste des signes de terre, très utiles, au demeurant.

Tous les secteurs du thèmes contiennent  leur lot d’ennuis, de crises, de maux spécifiques, la médaille ayant toujours son revers.

Dans l’iconographie des peuples indo-européens, le poisson  est également  symbole de fécondité et de sagesse. “Caché dans les profondeurs de l’océan, il est pénétré par la force sacrée de l’abîme”. En Chine, le poisson est le symbole de la chance et il est vrai que ce signe en a. Malgré de nombreuses variantes dans les légendes, le poisson était généralement un être  déconcertant. “(dictionnaire des symboles”). Je dirais double.

Donc en ce qui concerne la maison XII , on peut l’apprivoiser en montrant que ceux qui recherchent un peu la solitude, sont souvent satisfaits de cet état, que tout lieu clos loin de l’agitation n’est pas forcément mal vécu, car il fallait bien qu’un secteur soit dévolu à ce genre de choses.

Bien sur, si par peur de se concentrer sur leur  vie intérieure, beaucoup préfèrent le bruit et l’agitation dans une fuite en avant, la solitude et la méditation peuvent paraître une punition (on s’en aperçoit actuellement).

“Dans les deux maisons XI et XII avec Uranus et Neptune, l’homme dispose de deux espaces-temps pour parfaire sa conscience pour mieux renaître, c’est un laboratoire : aussi nous y trouvons les maladies graves nécessitant hospitalisations, ennuis, soucis marquants régulièrement l’existence avec une sorte de fatalité, renoncement, détachement, solitude, doute, sacrifice, mensonge, isolement voulu ou obligé , isolement intérieur, et finalement  l’évolution intérieure et la pensée religieuse de haut niveau.” F. David

Depuis les années soixante-dix, on  situe aussi en maison XII , la matrice en tant que notre premier berceau. Elle est considérée par les psy comme un lieu dangereux où la vie intra-utérine ne seraient pas forcément agréable, et ils  affirment que la délivrance de l’accouchement – pourtant nécessaire – serait une aussi grande souffrance pour l’enfant que pour la mère. : en fait, c’est surement un effort naturel pour l’enfant quand ça se passe bien, tandis que la délivrance n’est pas vraiment une partie de plaisir pour la mère, quand c’est fait sans intervention de drogues.

Pour comprendre, la maison XII en tant que matrice, il ne faut jamais oublier que le thème natal de l’enfant est l’instant T de l’accouchement de la maman, que ce thème est un moment qui leur appartient à tous les deux, qu’elle a mis dedans ses ressentis et son vécu pour y arriver, que c’est un moment qui peut mêler la peur à la joie d’être enfin parvenue au terme, le plaisir d’être mère pouvant arriver en second ; les bouddhistes prennent d’ailleurs (parait-il) le moment de la conception pour faire un thème natal, ce qui est plus exaltant (sauf en cas de viol). 

On fait de la maison XII le lieu des secrets, des enfants disparus avant et durant la gestation (jumeau perdu). Cela est exact si d’autre marqueur corroborent, comme Mercure en maison XII, Mercure au noeud sud, et dans un climat de Scorpion ou aspecté par la lune noire.

Rien n’est jamais tout à fait identique .Toutes planètes contenues ici indiquent  une souffrance morale ou physique  durant la gestation. Souvent, ces hypothèses trouvent un écho dans le ressenti des consultants,  j’ai vérifié que c’était exact.

L’axe tout entier Poissons-Vierge, est celui du service, et si servir pour certains est une tâche inférieure, pour d’autres c’est une noble tâche, la vision négative de la maison peut être aussi chez les astrologues une projection négative d’un symbolisme formaté sur le monde contemporain où réussir matériellement a toujours été le seul critère   ! Si c’est valable pour certains, cela ne l’est pas pour tous le monde et, c’est faire peu de cas de la dignité humaine et de la vie spirituelle.

La maison XII est lieu de silence, où l’on peut se recueillir, aussi toute planète ici devrait pouvoir s’y reposer, c’est le lieu de l’inspiration, de la médiumnité, de la plus grande ouverture au cosmos, c’est le cas lorsqu’on y trouve Neptune, maitre de la XII. Le Soleil en XII indique une retraite volontaire.

Mars en maison XII ou sur l’ascendant, supposerait qu’il y a danger pour l’enfant et pour la mère , à moins que ce ne soit le contraire, que la mère n’est pas voulu enfanter  ayant fait des tentatives d’avortement, ou moins grave qu’elle soit déçu du sexe de l’enfant (Mars étant le garçon attendu), ou même qu’un jumeau ait disparu au début de la grossesse (“syndrome du jumeau perdu” des somatologues). Cela peut aussi vouloir dire que la mère s’est battue pour garder cet enfant, et qu’elle a souffert durant sa grossesse d’une maladie, qu’ensuite l’accouchement a été difficile,  la tradition considérant toujours qu’on doit enfanter dans la douleur (blog https://marieaccouchela.net/).

La Lune noire en XII ou sur l’ascendant pourrait indiquer que la mère n’a pas accepté de porter cet enfant, que l’enfant se sent nié, non désiré, et finalement qu’il ne se sent pas exister. Il est vrai que les enfants ont des ressentis différents de ceux de leur mère, femme qu’on zappe ou qu’on entoure. De la part de l’enfant, cela pourrait n’être que des fantasmes négatifs, mais on sait à quel point les fantasmes prennent vite le pas sur la réalité. La mère pourrait tout simplement avoir eu un mauvais retour de sa grossesse de la part du père , ce qui aurait produit un ressenti négatif, ce que j’ai vérifié (grossesse non désirée).

“Lorsqu’ il y a un grand nombre de planètes dont les luminaires, dans la maison XII, cela montre qu’on a des choses à terminer qui sont enfouies dans la psyché et qui se mettent, en travers de nos vies. Il peut s’agir d’affaires des vies précédentes mais aussi d’une habitude de ne pas tirer les leçons des affaires commencées dans cette vie et non  terminées, cela revient à s’emparer du meilleur de nos expériences limitatives  pour faire du neuf, pour aborder la maison I , aidé   par les énergies neptuniennes de la XII.  Pour terminer les affaires non résolues , il faut en prendre la mesure et il faut faire l’ analyse de nos  dualités, or on a  souvent toutes sortes d’excuses pour ne pas le faire : manque d’action, de lucidité et de courage.“(F. David).  

Je conclurais par la phrase de Jeff Green dans “Les Métamorphoses nécessaires : “Le processus d’expansion qui débute dans la maison VI de la Vierge, culmine en maison XII dans la métamorphose de l’ego, lors de sa fusion avec la Source.”

 

Partager avec:

Brigitte Macron, axe nodal Verseau-Lion

Madame Brigitte Macron est la première dame : nous connaissons sa vie publique, et une partie de sa vie privée par quelques reportages, forcément subjectifs et orientés.

Son axe nodal est en Lion Verseau : avec ce modèle karmique le porteur a créé beaucoup de liens affectifs dans de précédentes existences, ceux n’ont pas toujours été bien vécus et la personne a pu se montrer égocentrique ne s’intéressant qu’à ses proches en Lion, se créant des liens karmiques. Elle a développé des dons créateurs : elle a pu être une artiste, ou une personnalité politique. Le principal défaut est que qu’en raison de ses dons créateurs, cette personne n’a songé qu’à ses propres créations en oubliant son entourage, d’où le karma affectif . Dans la vie actuelle, cette personne qui possède les pouvoirs créateurs important doit les utiliser au profit d’autrui en trouvant un équilibre  , entre l’amour qu’elle donne à ses proches et celui qu’elle procure à l’humanité en Verseau.

Elle a un Soleil en Bélier, son Ascendant est en Vierge.  L’association Terre de la Vierge, dans le contrôle et du feu du Bélier enthousiaste, entreprenant n’est pas aisé à vivre, tant le corps a du mal à faire passer ce que l’être ressent, nous allons voir où se trouve les autres planètes.

Mars en Taureau, maitre du Soleil , est doublement une importante puisqu’elle est au zénith, avec en conjonction Jupiter, qui lui donne encore plus de force. Elle se soucie de sécurité, de créativité, de construction, de concret, de confort.  Donc la jupitérienne, c’est elle !  Être jupitérienne signifie qu’elle se soucie des autres, de la communication, de la protection. Elle fut professeur de théâtre.

Aujourd’hui nous nous penchons sur l’axe nodal dans les signes Lion-Verseau : le Lion est le roi du zodiaque sur le plan de la formation du moi, c’est en Lion que nait l’Ego pourvu des cinq sens. Le Verseau, par contre , est le non ego, le signe de la Connaissance au niveau spirituel (la connaissance intellectuelle étant en Sagittaire). Si par inversion le noeud nord est en Lion, il s’agit alors, d’une personne qui doit se recentrer sur elle-même parce qu’elle a dû trop s’égarer dans le don de soi, jusqu’à y perdre son identité. Mais Madame Macron part d’un noeud sud en Lion et est allée vers le Verseau, on peut  comprendre, que c’est par l’expérience du partage de la présidence..

Le Soleil , régent karmique du noeud  sud en Lion en XII (secteur de l’isolement)  est en Bélier (action de leader plutôt égocentré et agressif) en IX (agir pour la connaissance intellectuelle) tandis que la planète Uranus en Cancer,  régente karmique nord apporte dans la maison qu’elle occupe  (en secteur XI, des projets, des missions humanistes, et humanitaires pour les enfants) une forme d’expérience qui aidera l’individu à comprendre et à assimiler la nouvelle croissance promise par le noeud nord, qui se situe en secteur VII (du conjoint, des amis et des ennemis).

Mercure en Poissons signe d’eau, en  maison VIII d’eau, est maître de l’ascendant , c’est un Mercure Prométhée  :  elle vit au niveau du sentiment, de l’intuition, plus qu’elle n’analyse malgré son ascendant Vierge. En VIII, c’est aussi la maison du pouvoir financier, ésotérique, souterrain, maison dans laquelle on trouve la Lune, elle aussi en Bélier, avec Vénus, maîtresse du Taureau, signe symbolique de la maison II  (ici en Vierge);

Le thème est en Bol selon E. Jones, un  hémisphère à l’Est, avec les planètes  : Mercure en Poissons, planète à l’extérieur, qui va vers le vide du thème à l’ouest, un mental intuitif de maison VIII Poissons. Mercure est sextil à Jupiter, en phase décroissante, de fin de cycle  , Jupiter conjoint Mars,   fait un aspect à Mercure,  augmentant la vivacité de la parole, son efficacité, mais aussi son agressivité.

Les signes contenus dans cet hémisphère sont les six premiers de Bélier à Balance : il y a un travail d’évolution qui se fait, on se trouve dans les maisons de la pensée, de l’évolution intérieure, entre la IX et la XII.  L’opposition qui ferme ce bol dans l’axe de signes Bélier-Balance contient cinq planètes avec Neptune retro conjoint Saturne retro opposées à Soleil-Lune et Vénus retro (redevenue directe assez tôt dans sa vie), soit la moitié des planètes : c’est l’axe du “je et du nous”, de l’expression de soi et du couple, et du début des choses. Le couple et la relation avec l’alter ego,  est le défi de vie et les munitions sont ces planètes en opposition. C’est aussi la nécessité de s’affirmer , or la lune noire se trouve en secteur I qui indique qu’elle a du mal à s’identifier, à savoir qui elle est. 

La conjonction de la Lune et du Soleil natal est la phase de début de cycle, dans laquelle on parle de fusion paternelle et maternelle, une grande subjectivité,  une difficulté à séparer le yin  du yang, le masculin du féminin ; ceci se traduit aussi par son physique de “Puella”,  physique   tout à la fois féminin et androgyne, elle parait  frêle,  l’amas en Bélier lui donne le style d’une femme mi-amazone, mi-jeune fille.

Sa Lune à 19°45 en Bélier opposée à Neptune et Saturne retro,  est carrée décroissant à Uranus sous la domination de Mars, et implique comporte une distance, une froideur,  une possibilité d’anorexie, et en même temps une violence. 

On est sensible à un magnétisme dû à la Lune noire à l’ascendant , et à son charme dû à Neptune.   Pour elle , et cela ne vous étonnera pas, la lune noire en secteur I très proche de l’ascendant indique qu’elle ne sait pas “qui elle est” au plus profond d’elle-même : femme, mère, professeur, femme d’affaires héritière d’une firme (les Macarons Trogneux, et on parle de plus )  femme d’un  homme plus jeune, son ex élève,  présidente et maîtresse de maison de l’Elysée. Cette Lune noire est trigone à Mars/Jupiter et sextil à Uranus, Uranus  sextil à Mars/Jupiter, dans un petit “triangle mineur”.

Uranus au mi-point, régent karmique,  de ce triangle mineur  devient focus et reçoit l’energie des deux autres planètes, ou point (ici Lune noire et Mars 17° ) et, “pousse la configuration à l’action , permettant d’exprimer des qualités créatrices en faisant preuve d’objectivité, d’inventivité, et de concrétisation, la focus étant un organe de communication qui aide l’individu à s’épanouir, à s’exprimer, à mieux communiquer avec sensibilité et intuition. Le triangle permet d’utiliser, pratiquement, d’extérioriser, d’orienter” l’astrologue P. Lassalle.

La Lune est à 20° carrée Uranus 15°, un carré qui signe une indépendance et des besoins de libertés difficiles à développer. La personnalité se sert des carrés comme d’un levier et, le carré le plus exact serait celui de Mars à 17°45 et Pluton à 20°49 avec trois degrés d’orbe, mais c’est un carré très dur, violent, puissant, exigeant, qui signe une certaine fatalité intérieure et extérieure. Sa Lune en VIII trigone au nœud sud, sextil au nœud nord est protectrice, elle est aimée du public et des femmes (une “first lady” qui assume sa différence d’âge, est une revanche pour l’égalité hommes-femmes , le retentissement étant international).

La planète Mars est le maitre de trois planètes, qui forment une véritable colonne vertébrale en Bélier : Soleil, Lune et Vénus retro, Vénus étant maitre de la Balance, en face. On est dans un échange constant d’énergie entre ses deux pôles. Cette colonne vertébrale située dans cet axe, c’est son couple et, ses relations aux autres.

Le carré Jupiter 24° à Pluton 20° est très puissant sur le plan social et relationnel, et peut provoquer des ruptures violentes. Jupiter est maitre du signe du sagittaire qui se trouve intercepté ; l’axe Sagittaire-Gémeaux intercepté montre une difficulté à communiquer, même avec un Mercure fort, elle peut être dans la surcompensation, c’est plutôt une artiste Soleil opposé Neptune rétrograde qui se retient, parce que Saturne en conjonction à Neptune et en opposition au Soleil , l’a bloquée, c’est sans doute la pratique du théâtre dans son enseignement du français, qui lui a permis de s’exprimer autrement que par le mental. Elle utilise tous les langages possibles (elle envoie des baisers au public). Il faut ici parler du sens de l’axe nodal en Lion – Verseau, sinon on ne mesure pas l’importance des aspects aux noeuds :

L. Larzule nous  dit : “pierre angulaire du karma, l’axe des noeuds nous permet de situer le bagage issu des vies antérieures, qui constitue notre acquis de naissance, ainsi que la voie d’évolution de notre actuelle incarnation. Cet axe décrit notre mission…

Étudier le noeud nord permet de situer le but à viser dans l’évolution de notre incarnation actuelle. Nous y rencontrons facilité et réussite pour nous encourager à persévérer dans le développement de ces capacités. Plus nous y parvenons plus notre vie s’épanouit.” La planète liée au passé permet de situer le personnage que nous avons incarné (ou celui qui marque le plus notre existence actuelle) et les qualités ou défaut que nous avons développées, à l’origine de notre karma actuel”.

Le nœud nord en Verseau en secteur VI, du travail et de la santé, indique  une grande indépendance d’esprit d’autant qu’ Uranus est en secteur XI (en domicile de secteur), une aide. C’est son chemin de vie. On peut penser que le goût de se soucier des enfants en général, vient de la position de cette planète en Cancer, le noeud sud se posant en secteur V, amour et  enfants. Le Verseau est le signe du non ego, et la personne venant du signe du Lion au noeud sud doit le  laisser , l’abandonner derrière elle, pour penser aux autres. Cette nécessité de servir les autres est confirmé par le fait que l’axe nodal se situe dans l’axe de maisons VI/XII qui est celui du service, dans le sens XII (isolement) vers VI (travail obligatoire), ce indique bien qu’elle est à la disposition des autres dans la tâche que son  mari lui a assigné : celle d’épouse de président ! Certains diront qu’il y a pire, c’est une question de gout…

Le nœud nord   est au sommet la pointe triangle aigu ou yod entre le sextil Uranus, régent nord et la Lune noire en I ). Ici Uranus, la seule planète est amoindrie par la Lune noire, signant une contrainte intérieure, faite de besoins inassouvis, de manque de liberté, qu’elle a  certainement éprouvée à cause de sa vie privée « compliquée ».

Pluton au nœud sud , indique le poids karmique , des deuils, des changements difficiles et cruciaux qu’elle a dû  subir, mais aussi l’argent, la rupture violente de contrats en maison VIII, les choix passionnels qu’elle a fait en quittant son premier mari, en assumant sa liaison avec un homme très jeune dans son milieu puis dans le monde.  Pluton en XI offre la possibilité d’une élévation spirituelle, d’une transformation (pouvoirs psychiques, magnétiques, et flair), mais contient encore des possibilités de descente en enfer. Uranus régente karmique du noeud nord, encadrant le noeud sud  avec Pluton, indique une rupture entre le passé et le présent, en passant de la famille Cancer,  au pouvoir mesuré (rétrograde) en Lion. On va voir l’importance de cette planète dans sa vie.

Son théme possède trois yods indiquant des passages obligés dans la vie, une fatalité,  qui permettent la transformation, mais pas toujours facilement avec un énorme investissement affectif.

Le yod le plus actif est formé du sextil Mercure Mars/Jupiter, allant vers Neptune R conjoint Saturne R, qui a vu le passage de Jupiter de transit en Balance au moment où elle est devenue première dame, et  le Soleil de transit sur son Milieu du ciel.

On peut vérifier la force d’Uranus lors des transits, ce qui ramène surement à des moments clés de sa vie : au moment de la prise de fonction de son époux, la planète Uranus de transit se situe sur l’amas Soleil-Lune et est en carré avec Uranus natal, le statut de première dame est  un moment fatal de sa destinée, une situation qu’elle doit gérer, une nouvelle vie, plus de responsabilités, et une exposition permanente de sa vie aux regards pas toujours bienveillants du monde entier (les ex-premières ont donnés leur opinion là-dessus),  des défis à relever. On sait qu’elle reçoit beaucoup de courriers  des français. La Lune progressée se trouvait en trigone au Soleil progressé : c’est une phase douce de consolidation des acquis.

Partager avec: