La série des croix en signes fixes d’août, septembre, octobre 22

Nous sommes  dans le tambour de la machine à laver, sur la fonction essorage, et certains plus que d’autres !

Depuis le 22 mars ,  la guerre en Ukraine,  fait écho au  t-carré persistant de Saturne à l’axe nodal, dont je parlais déjà en  janvier.

Que ceux qui ne travaille pas encore avec l’axe nodal ne pense pas que c’est un point inactif, qui semble aussi important qu’un AS. C’est la projection des valeurs   que nous devons comprendre au cours de notre vie, une finalité.

Un grand carré -ou croix cosmique- c’est quatre points ou planètes, qui sont distants entre eux d’un angle de 90°, et qui forment des oppositions – 180°- la croix – dans les signes , ici en  signes fixes  : Taureau-Scorpion, Lion-Verseau

Saturne exerce sa contrainte sur l’axe Taureau-Scorpion de la jouissance, et de l’argent, l’axe le plus égocentré du zodiaque  quand celui-ci est vécu à son niveau le moins spirituel provoquant des crises. on se demande toujours ce qu’une crise peut avoir de positif lorsqu’on la subit !

Voilà ce que dit Pierre Lassalle, astrologue, de ces croix en signes fixes: “détermination, grande puissance intérieure, volonté d’accomplir un but, productivité, concentration, canalisation des énergies, capacité à intégrer toutes les dimensions d’une expérience, en traduisant les valeurs d’une manière concrète, mais amène de la stagnation, de l’inertie, de la dispersion des énergies, de l’angoisse, de la résignation, du défaitisme”.  Du fait, de cette fixité, la situation se bloque dans une trop grande stabilité, comme  les quatre pieds d’une table.

On voyait sur le thème de la pleine Lune du 13/14 juillet, que le ciel est encore clément – ce qui veut dire qu’on peut encore se parler – avec  des trigones et des sextils aux nœuds, à Pluton, et à Uranus  et ce jusqu’à l’entrée  surtout jusqu’à la conjonction Mars Uranus nœud nord opposée au soleil entré en Lion.

 Saturne, depuis  mars et jusqu’au 22 octobre, nous faisant vivre un t-carré avec l’axe nodal en Taureau-Scorpion, en signes fixes, nous confronte à des crises dures, symbolisées par le signe du Scorpion (mort et renaissance, sexe, question d’héritage, argent de la spéculation), de par sa rétrogradation sur les derniers degrés du Verseau.

L’influence de Saturne  crée les grandes dissensions entre les passéistes conservateurs  et les réformateurs innovants,  par l’association de la planète Uranus dans le signe du Taureau, concret, fixe, accroché à ses habitudes, une influence lente, pesant au niveau financier, matériel, sur les valeurs morales et spirituelles.  Nous sommes dans une  mouvance faite d’un grand désir de liberté, limité par une  autorité , source des mécontentements.

La série de ces grands carrés  a commencé lentement dès le 2 juillet, avec un carré éphémère de deux/trois jours de la Lune en opposition à Saturne (comme chaque mois depuis le mois de mars), ensuite  jusqu’à l’entrée de Mercure en Lion devenu Épiméthée (situé après le Soleil)  le 26 juillet.

Le 26, le Soleil sera opposé à Pluton en Capricorne tandis que Jupiter, entré en rétrogradation le 29 juillet,  sera en carré avec la Lune noire. Vénus Régent K Nord est conjointe à la Lune noire en Cancer. 

La série des  grand carrés qui suivront se formera  toujours  entre l’axe nodal en signe Taureau-Scorpion, Uranus et Mars sur le nœud nord carrés à Saturne, le Soleil et Mercure.    Chaque fois que la Lune passera sur le nœud sud en Scorpion,  se produira un  grand carré exact de planètes, très actif du fait de la Lune  en opposition à Uranus-Mars et carrée à Saturne, et  la pleine Lune d’août, celle ci se fera avec la conjonction à Saturne, alors que la nouvelle Lune verra l’opposition Lune-Soleil-Mercure à Saturne.

La planète Mercure opposée Saturne apportera toutes les discussions et problèmes de déplacements  (essence, déjà surcharge des moyens de transport, avec manque de personnels, etc, etc)   que vous pouvez imaginer.

La planète Neptune, toujours en Poissons, sera en opposition à Mercure arrivé fin Vierge ce qui pourra amener du flou dans les accords, et les contrats : on pense aux premiers débats à l’Assemblée Nationale, mais aussi à la rentrée des français.

Cependant, opportunément, on  aura un trigone de Pluton à Mercure et un sextil à Neptune, indiquant des accords pleins d’illusions avec les plus hautes instances,  l’action se situera du côté du nœud nord consacré à la résolution de crises et aidera à les surmonter.

Vous allez voir que cela n’évolue guère et ce jusqu’à une semaine encore après l’entrée du Soleil en Vierge, puisque le grand carré se fera  alors avec Vénus entrée le 12 août en Lion, avec Mars en Gémeaux carré au Soleil pendant une semaine , et Chiron carré Lune noire, beaucoup plus longtemps. 

Les carrés s’arrêteront en partie,  lorsque Vénus passera en Vierge, le 5 septembre, il y aura encore  le t-carré avec Saturne qui, redevenu direct à 18°35 le 24 octobre,  avancera, tandis que  les nœuds  à 14°continueront de reculer en sens inverse.

La phrase clé de Saturne* pourrait être : “extérieurement, on ne voit que le chaos, cherchez l’ordre, il existe, cherchez la finalité derrière le chaos apparent…” Saturne qui peut se féliciter de son action  de structuration, de désir de rigueur morale et physique,  idées  pas très bien accueillies par la nature humaine, qui aspire à l’harmonie au minimum.

Tout se recoupe dans notre monde ce qui signifie que les ennuis des uns, retentissent sur les autres, ce qui se passe dans le monde, a une incidence sur ce qui se passe en France et sur nos vies personnelles :  l’inflation, les problèmes d’approvisionnement de matières premières , la sécheresse, le manque d’eau (ou les glaciers qui fondent).

Si vous avez un thème natal où les planètes sont situées en dehors de la croix fixe vous serez moins concerné, vous pouvez même avoir des sextils si vos planètes,  sont en signe d’air,  sinon, ce seront seulement  des occasions loupées, car  on ne peut jamais passer totalement à travers. Apprenons à apprécier les petits moments positifs.

 

*Saturne, qui n’est pas que le seigneur du karma, l’ombre tutélaire redoutée, est aussi la capacité de vivre en tirant profit de ce que l’on est, de ce que l’on sait et de ce qu’on est capable de faire  dans le secret de son être, pour soi et, pour les autres :  nous allons l’avoir bien présent dans une lutte entre le signe de l’argent, de la possession, des valeurs à réexaminer et le signe de la liberté intérieure -le Verseau-, mais beaucoup diront que la liberté intérieure s’appuie aussi sur la liberté extérieure qui est liée  à la sécurité. C’est l’enjeu.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.