Camilla, duchesse de Cornouailles – Amas en secteur XII

La grande histoire de la famille d’Angleterre est pleine de récits  plus romanesques, les uns que les autres. La destinée de Camilla Shand, devenue Parker-Bowles, puis duchesse de Cornouailles par son mariage le 9 avril 2005 avec Charles , prince de Galles est digne des romans à l’eau de rose de Barbara Cartland que lisait Lady Diana.

Voilà le récit officiel (mais il y a des variantes) : Camilla fit la connaissance du prince de Galles en 1970, durant un match de polo alors qu’il était célibataire. L’invitation au flirt a commencé par le rappel par Camilla du fait que son arrière grand mère maternelle (photo), avait été la maitresse du roi Edouard VII.On est pleine répétition familiale.

Pendant que Charles, qui a 21 ans, s’engage dans la Royal Navy, Camilla,  son aînée d’un an, se marie avec le major Andrew Parker Bowles , avec lequel elle aurait été fiancée. Le couple a un fils en 1974 et, une fille en 1978.

Toujours amoureux d’elle , et  célibataire à l’âge de trente ans, le prince est sommé de se marier et, épouse en 1981, Lady Diana Spencer qui a à peine vingt ans. Le couple a rapidement deux fils William et Harry. Charles et Diana se séparent en 1992 et divorcent avec fracas le 28 août 1996, peu après que la princesse ait publiquement révélé  que le prince Charles a une relation extra-conjugale avec Camilla Parker Bowles, ce que le prince confirme dans un documentaire. Séparée, Diana meurt avec son amant, dans le fameux accident de la route du 31 août 1997, à Paris.

Le prince affiche alors, de moins en moins discrètement sa relation avec Camilla, qui a divorcé en 1995. Le couple se marie sans apparat en 2005, dix ans après. Charles aurait dit à sa mère la reine :  “elle est la part non négociable de ma vie “.

À l’occasion de ses 70 ans de règne, en février 2022, Élisabeth II vient de faire part de son  “souhait sincère que  Camilla soit désignée comme reine consort  lorsque Charles deviendra roi.” Dans l’immédiat, le mariage ne modifie pas les arrangements prévus tant que le prince de Galles n’accède pas au trône. Camilla utilise le prédicat d’altesse royale et les titres de duchesse de Rothesay (en Écosse) et de duchesse de Cornouailles (partout ailleurs), sans porter le titre de princesse de Galles, puisqu’elle s’y refuse.

Voici son thème. On peut  dire que c’est un thème en coin, sur 65° avec deux planètes Neptune et Jupiter, en dehors de l’amas de planètes contenues  dans 65°. L’ensemble des planètes fait un hémisphère entier, situé  à l’est, avec une opposition dissociée Mars  en Gémeaux, Jupiter  en Scorpion et, l’axe nodal dans les signes Taureau -Scorpion  à 2° faisant couvercle, dans cette option on dit un thème en bol, car l’opposition Jupiter-Mars couvre un hémisphère à l’est. .

L’hémisphère Est étant seul occupé, il s’agit d’une personne sur son quant-à-soi, qui a vécu  sans se laisser influencer par les autres.

On constatera sur le plan astrologique  l’ amas dans la maison XII équivalente au signe des Poissons et autre remarque importante, comme chaque fois que les planètes sont concentrées, lentes et personnelles, la personne dirige son action dans une seule direction comme mue par une seule pensée, et  ne dévie pas des projets qu’elle a fait depuis son âge le plus tendre. 

L’As Lion  indique ici que  comme tout Lion qui se respecte elle ambitionait d’être au premier plan. 

Ici, on voit que Pluton à l’AS fait  passer par des situations plus que personnelles très puissantes et, que  Saturne sur l’AS,  a modulé le tempérament de cette femme qui est sans doute patiente, discrète tout en étant ambitieuse et passionnée, et au demeurant gaie,  souriante et pleine d’humour.

Ces Planètes en lien avec  le Scorpion (entrée de Maison V) pour  la manipulation par le sexe,  avec le Capricorne (entrée de VI) pour la constance et l’ambition – puisque Camilla et Charles n’auraient  jamais cessé d’être en relation très étroite.

Son  amas Soleil Cancer,  Lune en domicile balsamique , Vénus , Mercure, part de chance en domicile en secteur XII est en carré à Neptune, planète de XII (en Balance signe du couple) : ici on ne peut rêver art plus consommé de la double vie ( une propriété dans le Sud   proche de celle de Camilla, permettait à Camilla de recevoir  les intimes du cercle de Charles en tant que  maitresse de maison).  Pour Charles, qui a  souffert de la distance avec sa mère la reine Elisabeth, il s’agit – comme avec Lady Diana- d’une femme  maternelle  puisque le signe du Cancer est fortement représentè.. La Lune  est  trigone à Jupiter, en Scorpion en V Avec Saturne carré à Jupiter la légalisation, ce n’était pas  gagné. En fait, il a fallu trente ans pour que cela se fasse.  Mars en XI est maitre du MC : se battre pour faire sa place, selon son projet.   Elle a du dire : “ça y est, j’y suis”.

Son nœud nord  en XI remonte vers le MC,   fortement imprégné des Gémeaux, pour lesquels, tout est en double !

Jupiter régent karmique sud , c’est le sport, la vie dans la nature, le plein air,  les voyages, elle partage également la passion de Charles pour l’équitation et la chasse. au départ puis  avec  Mercure, régent karmique nord, il s’agit de vivre dans la proximité , une intelligence qui se meut dans les événements du quotidien, qui s’adapte à l’entourage, qui communique facilement.  Jupiter en Scorpion indique une protection,  de  la camaraderie (on dit un sexe friend), des façons élégantes.

On note que Mars en Gémeaux conjoint au noeud nord et, Uranus conjoint Mars indique aussi une liberté d’action, aucune difficulté à être infidèle à l’un comme à l’autre, Mercure en XII  (les lieux cachés) étant le maitre des deux planètes.

Mercure en XII, maitre de Mars en Gémeaux conjoint Uranus, peut  symboliser un enfant illégitime**,  Jupiter en V en Scorpion et, Soleil, Vénus, Lune en Cancer favorisant la fécondité d’une femme : le lien très fort qui les unit n’est surement pas étranger à des affaires de ce type.

Les passeurs sont les planètes marquant les failles qui nous permettent de vivre et de surmonter nos crises : il s’agit de la lune noire plutôt négative, de Chiron entre les deux,  et de la part de fortune qui est totalement positive.(voir articles sur le blog)

La lune noire pave notre chemin  de fatalités quasi inévitables : sa lune noire 19° est en VI, maison de la santé,  opposée à son Mercure 19° en XII : la question des enfants (voir à la fin), avec Chiron en IV (deux foyers) , et la  possible manipulation mentale   et, Pluton sur l’AS, maitre de la Lune noire (elle a conseillé à Charles d’épouser Diana qu’elle a jaugé d’abord).

La Lune noire    en dehors de l’hémisphère Est est importante, sextil à Jupiter, le grand protecteur : le procréateur  d’enfants et à la femme libérée (génération des sixties , la libération sexuelle, ce qu’on a appelé le swingning London où tout était permis)

Mars au nœud nord en Gémeaux est l’amant, à moins que ce ne soit aussi un fils ainé *.

Chiron en IV en Scorpion indique bien un problème de sacrifice au niveau du foyer, c’est  une épreuve douloureuse.

Et finalement, la Part de chance  en XII en Cancer, indique que la discrétion et, la diplomatie, était bien le chemin de sa vie,  pour arriver au nœud nord en XI en Gémeaux, et vivre finalement   avec  l’homme de sa vie : tout ici parait  parfait, puisque la reine  vient de la reconnaitre comme future reine consort, et qu’elle a même conquis  les enfants de Diana** avec lesquels  elle rit beaucoup, ce qui plait.

 

* Un homme, de 55 ans, né en 1966 qui vivrait en Australie, Simon Dorante Day,   aurait été conçu  lorsque Charles était à Cambridge ,  adopté  par une famille au service de la royauté vivant en Australie. Il affiche ses affirmations sur FB.

D’autre part, on a dit qu’il y a un doute sur la paternité d’un des  enfants avec Parker-Bowles, (on dit : “on n’est jamais sur que de la mère). ressemblant aussi beaucoup à son fils Tom. Mais qui ressemble quand même beaucoup aussi à son père Parker-Bowles. Depuis toujours dans les royautés, les maitresses royales ont toujours eu des couvertures officielles en se mariant, et des enfants illégitimes qu’on a caché. Seule une analyse adn pourrait trancher, on sait ce que valent les ressemblances. On a dit la même chose pour Harry.

**Lady Di avait raison lorsqu’elle a dit : “nous étions trois dans ce mariage, dés le départ”. 

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.