Mécanisme de la décision : l’action de Mars, Belmondo

Nos tendances latentes sont le résultat des forces activées par les énergies contenues dans les aspects formés par les planètes entre elles, ce sont les énergies des aspects, qui indiquent nos tendances latentes.

Elles sont activées par les transits dans le ciel et nous poussent à certains moments à agir, d’après la planète qui symbolise l’action  dans nos thèmes : Mars.

Mars  agit selon son style en signe et, selon son poids dans le thème. L’impulsion peut être très forte, lorsqu’il s’agit de signes de feu comme le Bélier, lente et réfléchie lorsqu’il s’agit de signes de terre, intellectuelle mais pas concrétisée, lorsqu’il s’agit de signe d’air, il peut ne jamais y avoir de décisions lorsqu’il s’agit des signes d’eau du Cancer et  Poissons à cause d’une indécision propre à ces  signes, le Scorpion par contre, lui, peut camper sur ses positions, une fois la décision prise , à la différence du Bélier qui  pourra  changer d’avis, passer à autre chose, bien que tous deux soient fortement motivés.

Là, il s’agit de l’action des tendances contenues dans le thème, qui en fait, nous portent sans trop nous laisser un choix objectif*. L’action étant du domaine de Mars, il s’agit de comprendre comment agit Mars dans ces signes et,  comment Mars faisant un aspect avec une autre planète est influencé.

Les conjonctions à Mars et les oppositions sont des indications très fortes et le symbolisme doit être lu à plusieurs niveaux, car la planète conjointe ou opposée, qui joue un rôle d’activateur est souvent influencée  par la personne de la constellation humaine qu’elle peut  symboliser  :

Soleil /un père, Mercure/un frère, un copain ,  Lune /une femme-mère adulte, Vénus/ une amie ou une amante, Jupiter/ un protecteur,  Saturne/ un professeur

et, ensuite, à la  manière de ces planètes   personnelles : Lune /par un mouvement changeant et  sous le coup d’une émotion, Mercure /par un effort intellectuel, Vénus/ mue par le plaisir,

et, avec les planètes lentes  mues par des idées, des modes, des idéologies novatrices (Uranus) ou au contraires conservatrices, protectrices, limitatives (Saturne) , nébuleuses,  intuitives (Neptune), donnant envie de soigner, d’améliorer , d’éveiller, de protéger (Chiron)

L’action , quelle que soit la maison où la planète se trouve, c’est Mars qui agira, mais la maison dans laquelle se situe Mars , qui sera le lieu où la planète se démènera le plus, et celle dont elle est maîtresse, sera le lieu de son objectif principal. 

Ceci est particulièrement fort et, se voit chez  les signes du Bélier et du Scorpion, le signe où se situe la planète apportant ses visions, son style, comme je viens de le dire dans les lignes précédentes. Il ne faut pas confondre action et hyperactivité qui est une maladie de l’action. En cela , le Bélier tend à être hyperactif , tandis que le Scorpion agit discrètement mais agit.

Ainsi, nous pensons agir après avoir décidé, alors que nous sommes manipulé par nos tendances latentes, qui deviennent agissantes quand  nous nous en servons.

Car la vie est décision ! En dehors du sommeil, nous sommes mus par nos actes volontaires, le corps si bien construit faisant le reste : si je m’approche du feu, ça chauffe trop, le cerveau m’ordonne de me mettre en retrait. Pour le reste c’est différent. L’intelligence de Mercure et la vision, l’idéal du Soleil natal, Vénus le désir de plaisir entrent en jeu. On a donc un mouvement d’aller- retour entre ces planètes qui peuvent faire des aspects multiples, et qui poussent à “faire”. Il arrive qu’on agissse en croyant avoir décidé , alors qu’on est mu par nos tendances latentes, nos pulsions qui deviennent des choix, pas toujours heureux, on appelle cela des actes irréfléchis, des accés de violence peuvent en découler, tandis que l’absence d’action est qualifiée d’aboulie, dont un synonyme est l’asthénie, et l’impuissance.

C’est la raison pour laquelle les bouddhistes  conseillent de ralentir l’action de l’ego sur-gonflé,  personnifié par le signe du Lion, pour apprendre à mettre à distance toute cette agitation qui n’est pas toujours de l’action, mais souvent de la rumination.

Personne ne doit céder à toutes les pulsions qui l’agitent, sous peine de devenir fou au moment de prendre une décision, surtout si elle est importante, et pourtant, c’est ce que nous faisons, après avoir cru peser les choses, ou pas, selon le tempérament qui lui est symbolisé par l’ascendant et son maître, nommé  gouverneur du thème.  Or, il se peut qu’il soit souvent en désaccord avec le Soleil et le maître de la maison où se situe le Soleil, par signe et analogiquement (ceci doit être pris en compte) et voir, s’ils  sont  en bon aspect : ceci nous permettrait de savoir si nous jouons pour nous ou contre nous !

Il y a plusieurs raisons à cela, la première et la plus importante étant, que nous pouvons présumer de nos forces, et de nos capacités physiques. Un fort Jupiter peut pousser une fragile Balance à se dépasser mais aussi la mener au bout de ce qu’elle peut faire nerveusement, c’est la raison pour laquelle nous avons tant de burn-out et de dépressions, depuis qu’on a dit aux gens qu’on peut tout réussir avec de la volonté, qu’ils doivent se dépasser pour être compétant. Ce n’est vrai que pour certains. Il faut accepter son karma/dharma.

Nous pouvons prendre l’exemple de J. P Belmondo, qui avec un Soleil Bélier, et un ascendant Gémeaux*, avait  comme gouverneur du thème Mercure en Poissons.  Hyper actif, fort physiquement, avec un ascendant vif et changeant, il avait un Mercure  intuitif qui ressent plus qu’il ne peut réfléchir : il agissait  à l’instinct mais vite et avec une Vénus en Bélier, poussé par l’envie de se faire plaisir et de faire plaisir pour être bien-heureux. D’ailleurs dans ces films ce qui ressort,  c’est l’action, même quand il ne fait pas de cascades il parle en se déplaçant en faisant moult gestes , au théâtre cela faisait merveille. Mais il s’y est blessé.

Son Mercure étant en signe d’eau , en secteur XI secteur d’Uranus d’air et dans la même maison qu’Uranus, bien que non conjoint ,  l’air exaltant l’eau, l’agitant , lui faisait faire beaucoup de vagues, mais l’a aussi desséché, épuisé : il allumait des feux  avec son Soleil en Bélier , qu’ensuite il devait éteindre (on pense aux nombreux films, aux nombreux amis qu’il voulait aider, aux femmes qu’il a aimé, à ces enfants). Sa Vénus en Bélier , en exil, dans le signe de Mars était une Vénus de conquête,

D’autre part, Mars maître du Soleil était  en conjonction avec Neptune, maître de Mercure en Poissons (au nœud sud, karma des vies antérieures ) : ici encore cela corrobore que son action était romanesque, généreuse, mais devait l’induire en erreur au niveau du jugement et, qu’ il pouvait se faire duper, avoir des désillusions sur les gens et les choses,   à cause de sa trop grande naïveté, gentillesse. Tout ceci  situé dans le secteur IV, le faisait se dépenser au niveau de la famille et pour la famille, avec un sens du clan qui s’étendait aux amis, puisque  Mercure et Soleil se situaient en secteur XI , des projets.

Mercure était opposée à la Lune, maîtresse de la maison IV par analogie, les émotions/les femmes, et à Jupiter, les protecteurs/la prodigalité/l’avidité sur le plan sexuel.

Mercure agissant sur le plan circulatoire, Jupiter symbolisant  les artères : sur le plan physique, cela l’a conduit à un Avc en 2001, suivit d’une paralysie du bras droit. Sa volonté l’a surmonté, mais ne l’a pas calmé : il est même devenu père en 2003, d’une jolie petite fille, avec ce que cela suppose de joies mais aussi d’émotions fortes,  après s’être enfin marié avec Natty avec laquelle il avait vécu, et avec laquelle il divorça ensuite, sans évoquer sa fin de vie avec plusieurs “amies” différentes dont une l’a floué (voir article précédent).

La Lune en Balance (mal placée en air , les émotions étant intellectualisées), étant maîtresse de Pluton en Cancer (mal placée en eau où le feu s’éteint), cette dernière  a joué un rôle final lors de l’opposition à elle même, dans les mois précédents sa disparition. Il a d’ailleurs réussi à dépasser l’opposition , car il voulait “tenir” jusqu’au 18 ans de sa fille  et, il a pu mourir en pensant qu’il avait  réussi à la protéger jusqu’à l’âge adulte.

Ce qui nous amène à  Saturne, qui est sur son MC, maître de sa maison VIII en Capricorne, conférent un grand sens des responsabilités, beaucoup de conscience professionnelle  et qui venait de repasser : il est bien mort d’usure,  en se consumant d’avoir bien vécu et, beaucoup travaillé

Mars et Pluton sont les deux bouts du même bâton : les tendances latentes deviennent des tendances réelles, agissantes d’autant qu’il avait , le Scorpion  en secteur VI.Il était violent, il ne fallait pas le taquiner, on l’appelait le bombardier, il il cassait les voitures, les bateaux un regard de travers, et il partait au quart de tour (paroles de Charles Gérard, son meilleur ami)

*1) Au niveau de la santé, son As Gémeaux lui avait valu une primo infection à l’adolescence,  une infection pulmonaire grave, car c’est le signe de la respiration donc des poumons. Après un an passé en Savoie à Allanche près de Chamonix, il en revint ayant décidé d’être acteur !

2) J.P Belmondo a fait son Avc en 2001, environ 7 ans après la disparition accidentelle,  en 1993 de Patricia , sa fille aînée, née en 1953  ;  Stella est venue  s’ incarner en 2003 (conçu en 2002) entre 9/10 ans après,  un demi-tour des noeuds lunaires , cinquante-ans après la naissance de Patricia. Ce n’est pas un bébé dû au hasard ! Quelqu’un a dit “le hasard est la rencontre de deux déterminismes.” En 1993, l’axe nodal était en Sagittaire-au noeud nord – Gémeaux, en 2002/2003, l’axe était inversé, en Gémeaux noeud nord-Sagittaire. Il disparaît, lorsque l’axe est en Gémeaux-Sagittaire, axe qui est son axe AS-DS.

**Ce qui différencie deux personnes nées  le même jour et à la même heure, est une seule et même chose, en dehors de son milieu natal socioculturel , c’est l’évolution intérieure. Il n’y a pas de mauvais thèmes, ni de mauvaises planètes, ni de mauvaises maisons, il y a des chemins différents qu’on prend dans le bon ou dans le mauvais sens. De nombreuses personnes naissent   avec les même aspects, et peuvent avoir le même ascendant, sans être nées au même endroit, mais ce qui va les différencier sera leur libre arbitre (et celui-ci dépend de leur élévation spirituelle). Qu’en dire  ? C’est la faculté de dire non, au bon moment et de choisir la meilleure solution à un problème lors d’une crise, de redresser la barre quand il est encore temps, souvent une question d’humilité  et de bon sens. Ce qui différencie des personnes du même signe solaire , peut être très différent, mais il s’agit toujours de niveau spirituel.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.