Un uranien inpiré par neptune : Jack London :

Jack London l’auteur de “Croc Blanc” que tout le monde a lu durant son enfance, , l’auteur de Martin Eden a fait son entrée dans la Pléiade. Sans manquer de souligner “l’esprit de liberté qui n’a cessé d’être le sien”, Philippe Jaworski, qui a supervisé l’ édition , fait cette remarque à propos de Jack London :

“On a souvent souligné ses contradictions et ses ambiguïtés. Ce sont celles d’un homme qui n’a jamais voulu, su ou pu choisir entre ses appétits contraires, ses révoltes et ses ambitions”. Jack London disait lui-même : “j’aime mieux être un météore superbe qu’une planète endormie”.

C’est bien la définition d’une personnalité marquée par la planète Uranus, qui symbolise la foudre !

Quand il s’agit de quelqu’un de reconnu  la personnalité d’un individu est marquée par des indices qui ne trompent pas. Les planètes lentes sont les marqueurs d’une époque, signent une personnalité,  en se mettant en aspect avec les planètes personnelles : elles  conduisent vers un type de personnalité. On constate souvent qu’il existe soit des aspects aux nœuds karmiques, soit des aspects aux régents karmiques  qui en disent plus sur la destinée, que les aspects des planètes rapides, qui donnent seulement des traits de caractères .

En quoi l’écrivain si original,  Jack London Soleil-Capricorne  ascendant Gémeaux,  fut-il  un Uranien… et un Neptunien

Jack London, auteur prolifique du début du XXe est né  le 12 janvier 1876 à San Francisco, à 14 h TU 22 h 09. C’était le fils d’un astrologue irlandais William Chaney et de la spiritualiste Flora Wellman.  Quand Chaney disparut de sa vie, Flora épousa John London, un travailleur migrant veuf avec deux petites filles.

Quand Jack London eut dix ans, la famille partie en Californie où il  développa l’amour des livres et de la mer. Après une année de collège qu’il abandonna, il commença sa vie comme un vagabond autodidacte : besoin de liberté, courage,  et inconscience d’Uranus et de Neptune. Il se joignit à la ruée vers l’or, vécut dans les taudis de Londres, travailla sur des bateaux à voile, et sublima ses aventures en les réécrivant.

En regardant son thème, on cherchera les indices d’un homme actif, courageux comme un Capricorne ,  plein d’imagination, inventif et créateur comme un neptunien  mais téméraire, et tête brûlée , un uranien !

Avec Jack London, on voit bien que savoir quel est le Soleil, et même l’ ascendant est insuffisant, d’autres facteurs entrent en jeu (ce qui devrait vous éloigner de la simple lecture des horoscopes journaliers).

Il faut noter le Soleil en Capricorne quinconce Uranus Lion , impliquant une tension intérieure entre un idéal type Capricorne de réussite sociale  et le désir de liberté d’un Uranus en exil, placé en Lion ; le Soleil Capricorne en VIII  trigone Pluton Taureau en XIIle sextil Soleil-Capricorne en VIII/IX/ Jupiter en VI en Scorpion l’ont poussé à travailler plus que de raison.

La planète Mars régente karmique du nœud nord se situe  en Poissons  lui donnant une qualité neptunienne romanesque, mais une fragilité, avec une habitude de pousser son tempérament pour arriver à être à la hauteur de son nœud nord en Bélier et de son Soleil en Capricorne.

Son besoin d’air nous pousse à chercher les indices qui vont vers une identification Verseau, avec la lune conjointe à Uranus au FC, indiquant déjà un foyer  original,   mais une lune en domicile tournée vers l’éveil, l’ésotérisme (parents tournés vers l’esoterisme).

Mercure et Vénus sont en Verseau opposées à Uranus au FC maître du MC (importance de la maison IV ). Il était original, inattendu, inventif, souvent  marginal. Le  maitre de son ascendant Gémeaux est Mercure en Verseau, c’est le mental, l’intellectuel, le mouvant, l’air  teinté d’originalité.

La planète Uranus en Lion est carrée à Jupiter en Scorpion et à Pluton en Taureau, le tout étant  dans la croix des signes fixes, ce qui inscrit une fixité  paradoxale qu’on pourrait qualifier de stabilité dans les excès , touchant la vitalité et les valeurs personnelles. 

Sa vie sentimentale est celle d’un Verseau : en 1900, il épousa Beddie Madden, une enseignante de mathématique et d’anglais, avec qui il eut deux filles. Le mariage ne dura que quatre ans et le jour d’après son divorce, il épousa Charmian  Kittredge (attitude typique d’un Verseau : il y a la la fois, la précipitation et le désenchantement tout aussi rapide).

Pluton et Neptune en XII  indiquent à la fois le mysticisme de sa mère , parents astrologues,   mais aussi sa spiritualité  personnelle, et peut-être son doute : Neptune est quinconce lune/Uranus.

Pluton en Taureau opposé à Jupiter et carré à Uranus  (maître de Jupiter) , carré à Saturne dans l’axe des valeurs lui a permis de vivre de son œuvre  prolifique, mais comme Neptune et Pluton se situent dans l’axe du service et ennuis de santé,  sa vie fut une lutte contre la pauvreté alors qu’ il gagna des fortunes .

L’opposition Lune-Vénus indique une difficulté avec l’émotionnel, une sensibilité exacerbée, un besoin de solitude, Vénus étant maitresse des planètes en XII. 

Mercure (maître de son ascendant) carrée Neptune  fut la source de son imaginaire le menant à l’écriture, qui devait lui apporter une échappatoire pour supporter  les situations déplaisantes imposées par la vie,  son manque de réalisme.

Le fait que Mercure, maître de l’AS se situe en maison IX, indique l’intérêt pour l’ailleurs, la maison IX étant la maison analogique au signe du Sagittaire, on comprend que Jack London ait été un autodidacte en tant que Gémeaux, et un auteur en tant que Sagittaire, nous sommes dans la communication. Sa force de travail provient de Jupiter en maison VI, trigone à Mars en conjonction avec le noeud nord.

Les Gémeaux, signe mutable donne une santé nerveuse fragile et, Uranus est  une planète qui peut conduire à la paranoïa, car elle a une influence  sur le système nerveux. L’opposition Mercure-Lune peut signifier quelqu’un qui parle beaucoup mais dit peu. sur lui même, donc qui ne s’ouvre pas aux autres, et gardent ses blessures (Pluton rétrograde en maison XII intercepté).

Sur  plan pratique, ces aspects  lui causèrent des maladies d’origine psychosomatique, ces écarts incluaient l’alcoolisme, une nourriture faite de sandwichs  à la viande crue ou au  poisson cru à une époque où  pouvaient se poser  des questions sur l’hygiène,  et surtout d’une vie décousue qui l’avait épuisé.

Il  faut noter le yod (aspect karmique) entre  le sextil Mars-Soleil (encore l’activité), formé par deux quinconces avec Uranus : Uranus/Mars et Uranus/Soleil. Un yod indique toujours des moments karmiques, et des attitudes ancrées qu’on résout par un point d’impact se situant sur la médiatrice du triangle et qui aboutit ici  au milieu du ciel où se situe Vénus à 19° en parfaite opposition à Uranus 19°: dans l’axe de l’hérédité IV/X.   

La fatalité  s’exerça souvent sur lui : par exemple ,  il fit construire une belle maison qui prit feu à la fin du chantier), elle venait probablement des mauvais aspects de Jupiter opposé  Pluton carré à Vénus-Saturne, carré à Uranus, part de chance carré à l’axe nodal, sesqui carré Uranus, Mars sesquicarré Uranus,

Le 22 novembre 1916, on le trouva dans le coma ayant absorbé une dose mortelle de morphine, on ne sut dire si c’était un suicide, et il mourut à 7 h 45 en Californie, il allait avoir quarante et un an et Uranus revenait doucement en opposition à elle-même, transitant sans doute son Mercure.

Partager avec: