Importance de l’axe nodal

Dans l’analyse de l’apprentissage de la vie, en astrologie humaniste,  on considère que chaque épreuve est un  défi qu’on nous lance, qui doit nous apporter quelque chose de positif. 

Mais nous cherchons le bonheur , nous fuyons les épreuves, dès que tout petit, nous avons compris que le feu ça brule, l’eau ça mouille,  que la terre est basse et que trop d’air  tourne la tête.

Dans un premier temps, nous pensons que l’école et l’obtention du bac suffira,  mais déjà  cela devient dur… Pour ceux qui échouent, on   ne tarde pas à comprendre qu’un boulanger fait de longues journées, car il se  lève trop tôt , qu’un maçon portent trop de charges et, on en conclut assez vite que travailler avec ses mains, c’est aussi fatiguant que d’aller à l’école, alors si on peux  , on essaie la fac (ici je ne parle pas la bien nommée “élite scolaire” qui est dirigée directement dans les grandes écoles), je parle du jeune qui n’a pas eu la révélation durant une scolarité plan plan, chez qui la fac peut produire un déclic salvateur !

Comme il faut travailler pour vivre, sauf si on est paresseux ou malhonnête, chaque signe fait son choix ou suit celui de son père, quand il en a eu un qui lui a transmis quelque chose de concret.

En astrologie, les six premiers Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge  taquinent en face les signes plus intellos,  comme s’ils pouvaient prendre en charge leurs questions et problèmes divers.  Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons se prennent la tête avec des questions que les autres n’envisagent même pas ! Ainsi vont les signes deux par deux, face à  face dans le zodiaque,  de la même polarité positive ou négative (féminin ou masculin, yin ou yang).

Mercure  dans les Gémeaux picorent les idées et fait la synthèse en Vierge , le Lion construit son ego,  le Bélier avec Mars   entraîne tout le monde, le Taureau  construit de belles choses lentement, le Cancer rêve du retour au bercail.  Ce sont eux qui contiennent nos cinq sens (la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher et le sens de l’équilibre)   concernés par les soucis terrestres, notre part d’animalité, tandis que leur compagnon de route, en face, lui fait comprendre qu’il faudrait prendre un peu de hauteur car seul compte le mental , et même le spirituel.

Or, on observe un karma qui concerne l’axe entier, ce qui fait qu’on peut dire en regardant un thème  quels types d’ennuis/joies,  l’axe va rencontrer un jour ou l’autre dans sa vie.

Vous connaissez le triangle de Maslow, psychiatre américain,fondateur de la psychologie cognitive, qui dit que prime d’abord la sécurité physique (être à l’abri, manger à sa faim, se vêtir, se soigner), et viennent ensuite les sécurités secondaires liées au plaisir, enfin la reconnaissance  par ses pairs, satisfaction suprême…

Mais selon le karma, certains ont l’un et, d’autres l’autre et, si nous faisons partie de ceux qui ont les deux premiers étages de la fusée, souvent il  manque le troisième, ce qui fait que nous pouvons aussi tomber malade, même si nous sommes intelligents, beaux et nantis.

L’axe Vierge-Poissons qui est totalement au niveau du service aux autres prendrait bien les ennuis du Lion -Verseau de l’ordre du besoin de reconnaissance, tandis que l’axe Taureau- Scorpion qui est sans cesse à la recherche de fonds et du fond, prendrait bien les ennuis du Gémeaux-Sagittaire qui a des problèmes de communication avec sa fratrie et ses collègues de bureau et… dieu .

Ainsi se définissent des karmas, repérables notamment, par la place du nœud sud et du nœud nord dans un axe de signes, dans un sens ou dans l’autre, mais qui ont le même but : nous faire apprendre quelque chose sur nous-même, pour évoluer. Ils sont en rapport avec les croix des signes cardinaux, fixes et mutables, et comme tout est dans tout, il faut aussi analyser le thème en entier si bien conçu, qu’on revient toujours au sens des nœuds et aux régents karmiques , leurs aspects, leurs maisons, comme si on tournait en rond !

Vous allez me dire : “je ne crois pas à la réincarnation !”

Mais cela ne change rien : elle, elle croit en vous !

Partager avec:

L’ère du Verseau

On ne cesse de parler de l’Ère du Verseau comme si elle allait nous apporter l’Eden. Chaque ère connue, du Bélier aux Poissons en passant par le Taureau, a connu des civilisations qui, effectivement, étaient porteuses  de visions différentes , avec chacune des guerres, des catastrophes.

Chaque ère apporte ses changements, son empreinte, manifestant des caractéristiques  apportées par les planètes transpersonnelles qui  ensuite modèlent les individus ; mais comme on peut le constater, c’est quand même un recommencement des mêmes erreurs , des mêmes schémas , des répétitions sans fin.

En Europe,  des Grecs aux Romains, en passant par les Vikings, Robespierre,  Napoléon, Staline ou Mussolini , et d’autres que je ne veux pas nommer, l’être humain  est toujours ce qu’il est : querelleur, revanchard, cupide et jaloux , violent, faible, influençable,  mais aussi  fort, combatif et résilient : les idéologies nous écrasent et nous élèvent ,  pour s’effacer au bout du compte sans modifications profondes .

Le Christianisme  qui initia  l’Ère des Poisons, a apporté l’idée de l’amour salvateur,  du pardon et de la tolérance, mais il a été rattrapé par la manipulation de ceux qui voulaient le promouvoir on jure sur la Bible, et on assassine, on viole officiellement. L’homme n’est pas toujours à la hauteur de ce qu’il avance.  Une poignée arrive à maintenir un équilibre fragile suffisant pour éviter le pire drame, mais cette poignée le fait souvent au nom du profit, comme l’autre moitié fait le contraire , pour la même raison. L’ère des Poissons a été double, c’est même la caractéristique principale des Poissons.

Avec l’ère du Verseau, nous serons plutôt dans la non-idéologie, une idéologie de l’individu, une depersonnalisation , qui  méne assez facilement à l’individualisme (on en sent les prémices depuis plus de vingt ans) tandis qu’il faudrait  plutôt que ce soit, ce que Jung et Dane Rudhyar ont nommé  l’individuation : devenir le meilleur de soi-même, ce qui sommes toutes, n’est peut-être pas si facile. A supposer que nous ayons tous, quelque chose de génial en nous, il va falloir travailler dur pour le mettre au grand jour.

Là où se situe Uranus dans nos thèmes nous devons l’expérimenter, de même que la maison lui appartenant en Verseau , de même que la maison XI,  maitrisée aussi par analogie. En ce moment, nous devons aussi tenir compte du transit d’ Uranus  en Taureau qui peut faire des aspects avec nos planètes, et jeter un coup d’œil sur notre axe II/VIII, à la recherche de toutes les solutions pour la sécurité de nos finances,  dont on a particulièrement besoin en cette période de Covid.

C’est l’effet d’Uranus en Taureau :   la désorganisation des valeurs établies, et  la prolifération de microbes, due à Neptune en Poissons, carré à l’axe Gémeaux-Sagittaire, l’axe régissant la parole, les déplacements, une gestion de proximité , d’où la nécessité de faire quelque chose de nouveau  que certains  appellent de leurs vœux : la décroissance pour limiter la pollution, et plus facilement une décentralisation des décisions de l’État.

Le covid est-il la première leçon, le coup de pouce du destin, comme jadis ces grandes plaies dont parle la Bible ? Que nenni ! Après la  grande guerre de 14/18,  et la grippe espagnole qui fit plus de mort que la guerre, nous avons eu les années  folles, puis la crise de 1929, l’accession au pouvoir en 1936 d’un dictateur  parmi d’autres, et la seconde guerre avec son cortège de disparus : donc quelle leçon faut-il pour faire évoluer cet animal qu’est l’homme ?

Voici une conférence de Tom Lescher, astrologue américain (site New Paradigm Astrology), que j’estime particulièrement pour son optimisme, sa simplicité et son humour.

“Le Verseau est le non attachement., la libération du connu, l’éveil. Pour expérimenter le non attachement, le bouddhisme est la voie moyenne. Le non attachement n’est pas le détachement : par exemple ” si je suis vegan, je mange de la nourriture crue, je n’ai pas de relations, j’ai renoncé au sexe, je ne fais pas partie de ce monde.” Ceci est le détachement.

Le non attachement c’est le Tao, on peut dire : “je suis ominivore,  tout est dieu , tout est bon.” Je dirais  que le Tao est plus Verseau.  “J’ai tout, mais je n’y suis pas attaché,  je sais que je vais mourir, que je suis une personne spirituelle, si je perds tout, je ne serais pas suicidaire. Du coup, cela  me permet d’expérimenter plus , d’aller plus loin, plus profond, d’en savoir plus.”

Le Verseau, c’est l’opposé du Lion, le roi de la lumière,  l’acteur, la star ; le Verseau dira : “je me moque de savoir qui vous êtes, que vous soyez Tom Cruise ou Madonna, vous avez un chef “.

Le Verseau n’a pas de chef , ou plutôt il en a un  qui n’est pas vivant, cela peut-être dieu, le créateur, la Source, ce que vous voulez !

Le Verseau est cette place où vous restez en contact avec l’intelligence infinie, c’est l’air, mais c’est un signe fixe, c’est très haut et très profond, c’est le génie (et comme chacun sait les génies sont un peu fous).

La Lune en Verseau, c’est le moins personnel, c’est émotionnel, détaché souvent. Il y a des ressentis d’aliénation, d’isolement. Dans vos vies antérieures, vous étiez le rebelle ou le révolutionnaire  On vous a peut-être enfermé comme Nelson Mandela.

La Lune en Verseau est quelquefois née, après un stress post traumatique*. Mais il y a aussi une super intelligence émotionnelle. La Lune , c’est les émotions, le Verseau, c’est le génie. A travers le non attachement, la Lune en Verseau est capable de voir et de comprendre des dynamiques émotionnelles dans une vision thérapeutique.

Lilith en Verseau ? .  Vous venez du futur, vous êtes un voyageur dans le temps !  “Regardez, j’arrive, comme Jeanne d’Arc…Oui , mais on n’en veut pas, cela ne  convient pas, le système scolaire ne veut pas d’un prophète ! …Alors que puis-je faire pour m’intégrer ?”.

Lilith, c’est le lieu où nous nous rejetons le plus ; Lilith en Verseau, c’est la peur d’avoir le mauvais tatouage, d’avoir le nez percé, d’être différent, en dehors du jeu, mais finalement, quand vous vous acceptez, que vous vous acceptez inconditionnellement, Lilith devient votre alliée. Cela devient le secteur où vous devenez champion . On appelle cela le retournement de Lilith. Tout le monde a le droit d’être différent. Il n’y a pas de normalité, il y a la diversité. Vous êtes là pour être et créer un nouveau système, un ordre social, une planète où chacun peut être différent, et peut s’aimer sans s’entre tuer. C’est le message du Verseau et d’Uranus.

En travaillant avec des groupes, le Verseau a un rapport avec la globalisation ; le Lion c’est personnel, le Verseau, c’est global. C’est les coopératives, c’est les amis, les groupes, les organisations, les corporations, la communauté internationale.

Le Verseau , la maison XI, Uranus veulent inclure, c’est la politique de la porte ouverte, c’est l’unité dans la diversité.

Il y a les vues scientifiques établies et les sciences progressistes, et les deux sont Verseau ; c’est Saturne versus Uranus, l’ancien et le nouveau maitre.

Le Verseau veut appartenir à quelque chose, à quelqu’un, à un groupe, mais déçu, il saute d’un groupe à un autre, jusqu’à ce qu’il devienne un groupe à lui tout seul.  C’est le processus d’individuation,dont parle  Jung

Uranus est notre inconscient personnel : ” je puise dans mon stock personnel  Je suis le complément du Lion, je suis avec chaque groupe, je me sens bien sur tous les continents. Je suis un citoyen du monde”.

C’est Uranus, c’est la maison XI  (ici on comprend que le Brexit soit une aberration, de même que tout mouvement de repli sur soi). La planète Terre est entrain de devenir de plus en plus petite, le Verseau c’est l’air, le réchauffement global.

L’atmosphère est le miroir de la conscience collective humaine, et nous devenons de plus en plus stressé, anxieux : notre conscience collective devient de plus en plus intense.

On peut dire que la sortie de l’ère des Poissons, c’est sortir du rêve, de l’espoir d’être sauvé par quelqu’un d’autre que soi-même : le sauveur d’un péché  originel qu’on nous aurait mis sur le dos dès la naissance et quelque fois avant, dans une dynamique de culpabilisation. Très tôt, on nous a demandé de nous sentir coupable d’être des êtres de désir, vivants, trop ou pas assez actifs, selon le sexe.

En Verseau, il faut ouvrir son troisième œil, utiliser son intelligence cerveau droit, pour résoudre les problèmes, innover, créer, inventer de nouvelles solutions pour de vieux problèmes, et, prendre sur nous ; cela implique une rébellion contre les anciennes structures (Uranus en Taureau, carré Pluton en Capricorne l’an dernier, et maintenant carré à Saturne en Verseau)

Si vous avez une accentuation sur le Verseau , vous apprenez à vous rebeller, à être original, bizarre, comment appuyer sur les points sensibles des gens, les effrayer, leur montrer quelque chose de différent, les sortir de leur zone de confort.

Le côté obscur du Verseau : c’est Lilith avec Mars ou Vénus dedans. Cela conduit  à de nouvelles formes de relation, une sexualité de groupe, cela donne une arrogance, une croyance en sa supériorité, un mépris des autres, et, comme un signe fixe donne des idées fixes, cela donne du fanatisme. “Je sais tout, j’ai voyagé autour du monde, j’ai fait ceci et cela ” .

Il n’y a pas de cœur, pas de sentiments dans celui-qui-sait-tout. Car c’est le Lion qui régit le cœur, aussi nous voulons que le Verseau balance vers sa polarité , entre la tête et le cœur. Nous voulons que le génie agisse, mais qu’il ouvre son troisième œil.

L’Ère des Poissons avait divisé les deux mondes Orient et Occident, avait divisé l’homme entre son intellectualité et son animalité jusqu’à nier ses besoins les plus naturels (prêtres et religieuses, moines  chrétiens tenus à l’écart du sexe opposé, interdits d’avoir une descendance).

L’Ère du Verseau devrait lui permettre de retrouver son unicité, de relier le dedans au dehors dans une vision holistique de l’humanité, et du monde.

 

*Le “STSP complexe” est consécutif à des événements traumatiques répétés qui n’ont pas obligatoirement confronté la personne à un sentiment d’horreur ou d’impuissance.” explique la psychologue. Le STSP se manifeste par des troubles somatiques variés souvent sous forme de douleurs chroniques : “troubles digestifs, troubles de la sexualité, troubles obstétricaux, fibromyalgie, troubles cardio-respiratoires, céphalées, etc., sans que personne ne fasse en général le lien avec les événements traumatiques subis.” souvent responsable de troubles psychologiques affectant la personnalité :

 

 

 

Partager avec:

Technique astro : comprendre le fonctionnement d’un thème natal

Comment fonctionne notre thème et pourquoi ce fonctionnement correspond-t-il effectivement à des ressentis en nous ?

Le zodiaque n’est pas fixe, quand vous regardez votre thème  c’est comme votre date de naissance : fixe et immobile. Vous ne voyez pas derrière la transformation qui va se faire en vous au fil des années. Mais, vous allez grandir, puis vous vieillirez sans vous en rendre compte : chaque dizaine d’années vous aurez l’impression de devenir adulte, puis ensuite de devenir vieux. Un jour vous serez vieux, (ce sont les autres qui vous le diront). En attendant, tout au long de la vie, vous allez vous transformer, changer, vivre, et devenir. Ceci se reflète dans le thème, à conditions de regarder le  cycle des planètes qui vont activer les planètes de votre thème : vous pouvez changer si vous le voulez et vous changez même si vous vous croyez toujours identique.

Vos planètes sont différentes selon qu’elles sont classées rapides ou lentes : les planètes rapides sont Mercure, Vénus et Mars, tandis que le Soleil et la Lune sont des luminaires. Chacune de ces planètes et luminaires à une fonction symbolique, en nous :

Le Soleil est notre idéal, la Lune nos besoins fondamentaux, Mercure est la tour de contrôle, le mental, Vénus et Mars sont la paire de planètes qui régit l’affect, et l’action, Vénus est la polarité douce tandis que Mars est la force. Et l’ascendant est notre corps physique.

Ce sont ces planètes en aspect qui sont notre bagage personnel  donnant nos tendances latentes, nos pulsions , mais elles se trouvent associées la plupart du temps avec des planètes lentes qui donnent une coloration transcendantes, qui dépasse le ici et maintenant , car les lentes sont porteuses de valeurs non personnelles, comme la protection et la justice pour Jupiter, les limites du temps et de l’espace pour Saturne, la liberté par l’éveil à un savoir universel pour Uranus, le religieux et le spirituel pour Neptune, la maitrise des profondeurs de l’inconscient pour Pluton.

Ces planètes  qui sont notre instantané au moment où nous venons au monde, circulent et elles activent  ensuite nos planètes personnelles disposées dans le thème  par synchronicité, ou résonance, un mystère qui n’est toujours pas élucidé, puisqu’on réfute  encore l’influence des planètes sur l’humanité (comme la Science réfute le fait que nous ayons une conscience distincte de notre corps). Cependant, ça marche, les astrologues le constatent dans les faits avec les témoignages de ceux qui leur font confiance.

Les maisons sont des lieux qui sont distribués sur le pourtour du zodiaque  avec des spécificités bien particulières. Ce domaine a été extrêmement développé par les astrologues humanistes,  qui ont mis en valeur le fait qu’elles étaient bien plus personnelles puisqu’elles sont en rapport avec le lieu et l’heure de notre naissance.

Des marqueurs ou points, qui se sont révélés très utiles, ont été ajoutés dont la plupart proviennent de l’Astrologie arabe,  comme la part de fortune,  astrologie qui a été largement sous estimée par les astrologues occidentaux, alors qu’ils ont traduit et sauvé les textes qui sombraient dans l’oubli, mais je n’ai pas d’indication historique pour l’axe nodal, et pour le calcul de la Lune noire dont la mythologie remonte à la kabbale.

Les astrologues humanistes anglo-saxons comme Rudhyar, Schulman,  se sont penchés sur ces points au XXe siècle , les ont commentés dans des livres offrant une documentation sérieuse sur leurs effets. Je les utilise après avoir vérifié qu’elles correspondent effectivement à  des tendances et ont un sens . La Lune noire en particulier, ne peut pas être laissée de côté, elle peut totalement changer l’attitude de quelqu’un : tout le mérite en revient à l’astrologue française Laurence Larzule,  la question karmique ayant été diffusée largement en France par Irène Andrieu dans les années soixante-dix- quatre-vingt, qui fut une période florissante pour tous les astrologues occidentaux.

Chiron a été officiellement découverte par C. Kowal  le 1er novembre 1977  dix ans après les événements de 1967/68 mais on retrouva des photos  de la planète remontant à 1895 sans qu’on ait poursuivi les recherches. Son effet astrologique à été confirmé par des études faites par l’astrologue Z. Stein qui lui consacre le meilleur livre à ce jour.  En effet, quand on découvre une planète par le progrès des microscopes, elle est mise en analogie avec le type des événements contemporains : il s’en suit une classification de ses attributs. Les attributs sont des analogies car «  qui est dehors est  dedans et de qui est dedans est dehors, c’est une loi universelle de la nature. »

Chiron est une sorte d’ovni  entre Saturne et Uranus. Stein dit que Chiron a beaucoup à voir avec les relations , “il se focalise sur tout ce que les gens peuvent avoir en commun qui les unit et en découvrant ses fondations vous voyez ce qui doit et peut être changer sur le thème de leur rencontre. Il a aussi un rôle de soignant, sa fonction est de nous faire renoncer à quelque chose en nous faisant nous dépasser, il n’est pas qu’un point de souffrance, ou de gêne, mais d’accomplissement.” Chiron est le médiateur entre Saturne et Uranus, il permet de passer des limites dans le temps et dans l’ espace, tant intérieur qu’extérieur, à une densité, qui peut nous mener à la conscientisation de ce que nous avons en nous de meilleur.

En effet, le but de l’astrologie n’est pas de donner des heures et des dates, comme au temps des oracles, bien que cela soit utile pour se rassurer (ou au contraire pour s’affoler), mais de nous permettre la connaissance de nous même, afin de nous servir de ce qui est en nous pour avancer dans ce monde si difficile dans lequel nous nous sentons souvent totalement démunis moralement.

Partager avec:

la bio resonance, médecine quantique, un espoir

C’est l’éternelle question que posa Jean Jaurès lorsqu’il présenta une thèse à la faculté de Lettres de Paris en 1891, il y a  130 ans: « Le monde sensible que nous voyons, que nous touchons, où nous vivons, est-il réel ? ».
Pour ceux qui le savent, vous pouvez sauter cette introduction :
Si vous touchez cette table en bois, c’est qu’elle existe ! Oui, à un certain niveau elle est bien réelle. Mais si vous changez de plan et que vous prenez un microscope à balayage, vous vous apercevez que cette table n’est en fait que du vide, car il y a un espace immense entre chaque atome, tout comme il existe un espace infini entre chaque étoile ! 

« e=mc2, la matière n’est qu’une forme condensée d’énergie », disait Albert Einstein qui reprit les travaux de Nikola Tesla* (1856/1943) sur les ondes “scalaires” : La matière est immatérielle, l’univers ne peut être né du hasard, et la conscience n’est pas enfermée dans notre boîte crânienne…

“Nos cinq sens ne peuvent appréhender qu’une part restreinte de la réalité. La physique quantique a mis en exergue des lois régissant l’énergie vibratoire des particules qui elles-mêmes répondent à des lois qui dépassent notre entendement. La vitesse de la lumière n’a plus aucune influence sur un électron qui, même séparé de 5000 kilomètres de son électron jumeau réagira instantanément de la même manière à une même information ! Il n’est plus possible de décrire la réalité selon les lois de la physique classique, c’est-à-dire de façon déterministe”.

“On observe des phénomènes insolites – non connus – faisant intervenir de nouvelles notions telles que la non-localité, la superposition d’états ou le principe d’incertitude. Les particules observées peuvent apparaître à un endroit, puis disparaître et réapparaître ailleurs sans que l’on sache où elles étaient entre-temps ; une même particule peut être à deux endroits en même temps, ou se présenter sous deux formes.”

Jean Charron*, Physicien et Philosophe, a expliqué que notre « esprit » était contenu à l’intérieur de certaines particules de notre corps et, tel un hologramme, chaque « électron pensant ou éon » y contenu , un peu comme pour l’auriculothérapie, quand vous touchez un point dans votre oreille, celui-ci activant à distance l’organe en correspondance avec ce point. Ces électrons  pensants  enferment un espace–temps différent mais complémentaire de ceux que nous connaissons : ils possèdent des qualités spirituelles, mémorisent et ordonnent les événements passés et à venir, des  particules de vie éternelles.

“Les dernières recherches réalisées démontrent que notre code génétique , notre ADN ou notre patrimoine héréditaire, est porteur de l’information génétique sous forme d’une structure quantique organisée en hologramme, à savoir que chacune des parties contient l’information de la totalité., la cellule porte en elle l’information de la totalité de l’organisme vivant. Elle a la capacité de transmettre, de traiter et de réaliser un programme mémorisé en le déroulant selon un enchaînement programmé dans un espace-temps défini. Quand vous observez un grain de blé : celui-ci contient tout le code génétique de ce qui deviendra un bel épi de blé (fameux exemple de Dane Rudhyar, fondateur de l’Astrologie humaniste).   Tout est enregistré dans notre ADN dès notre conception.

L’acquisition des émotions commence dans l’utérus de la génitrice : toute émotion subie par notre mère (peur, colère, rancœur, chagrin, anxiété, tristesse) se transfère à l’enfant en se stockant dans nos gènes ainsi que dans nos tissus (os, chair). De plus, nos chromosomes utilisent des ultra-hautes fréquences et des hyperfréquences, des champs lumineux (type laser) et des champs acoustiques pour la transmission et la gestion des données biologiques.”

” La santé consiste dans l’harmonie des relations énergétiques d’information entre l’individu et la nature ; cette harmonie s’exprime par l’homéostasie – équilibre – de l’organisme sur le plan physique, mental, et spirituel”, la régulation optimum des mécanismes de défense, d’équilibrage et de guérison des individus,  (docteur Youri Khefeits, praticien en thérapies quantiques). L’organisme a une certaine capacité d’auto-guérison : on a vérifié l’effet placebo  la guérison par le mental  (essais comparatifs dans Science et Avenir).

La thérapie quantique associe les dernières connaissances sur la structure profonde du vivant avec l’expérience millénaire de la médecine chinoise ( les méridiens d’acupuncture découverts, il y a 6000 ans, ont été validés par la médecine officielle,  il y a seulement une vingtaine d’années). Cette thérapie est basée sur l’utilisation de petites doses de radiations électro-magnétiques, appelées quantas d’énergie, destinée autant au diagnostic qu’à la prévention et au rétablissement des personnes. L’action énergétique utilisée , est proche des rayonnements électromagnétiques de la nature et, est destinée à influencer de façon cohérente les fonctions de la cellule, des tissus et des organes de l’individu tout entier, les différentes techniques quantiques visent à corriger les anomalies fonctionnelles ayant entraîné une pathologie, en envoyant une information correctrice visant à retrouver un état d’équilibre qu’on appelle, état de santé.  L’action quantique stimule cette aptitude tant au niveau de la cellule que du système vivant dans son ensemble, en mobilisant les mécanismes de défense de l’organisme et en augmentant rapidement l’immunité.

La thérapie quantique reconnaît l’interdépendance fondamentale entre le corps et l’esprit à tous les stades de la vie, tout en considérant sa dimension spirituelle. Seuls des rayonnements à très faible énergie sont nécessaires et sont imperceptibles par le patient.  Elle s’appuie sur l’utilisation ces infimes quantités de lumière , les quantas,  qui composent le cœur de toute matière, en vue de la prévention et à la régénération de la santé des individus. Ce faible signal agit au niveau informationnel des cellules et interagit par phénomène de réaction en chaîne, sur l’ensemble de l’organisme : toute cellule a la capacité de transmettre, de traiter et de régénérer une information comme le ferait un ordinateur (Deepack Chopra, médecin occidental, et ayurvédique : lire “Santé parfaite”). Un dysfonctionnement organique entraîne autour des cellules et des tissus un champ électromagnétique altéré, qui peut être rétabli.  . Elle est utilisée en médecine du sport et en médecine cosmonautique pour préparer les cosmonautes aux vols spatiaux.

Les techniques des  scientifiques intègrent  les derniers acquis de la physique quantique et l’expérience millénaire de la médecine orientale : George Lakhovsky, scientifique russe renommé, eut l’idée, dans les années 1920, de construire un appareil pouvant générer un champ de fréquences à très large spectre, dans le but de générer les cellules atteintes de dysfonctionnementCette régénération se faisait de façon tout à fait naturelle en agissant sur la propre fréquence des cellules et, en leur permettant de « vibrer » à nouveau de façon cohérente. Pour aller plus loin, il demanda au scientifique Nikola Tesla, déjà détenteur de plus de 1000 brevets (découvreur du courant alternatif), de perfectionner un oscillateur à ondes multiples permettant d’activer des processus de guérison.

La bio-résonance :  englobe les méthodes de soins et appareils basés sur l’émission de rayonnements électromagnétiques destinés à rééquilibrer l’énergie corporelle à l’échelle de l’infiniment petit. Après la mort de son père en 1942 (renversé par une voiture), Serge Lakhovsky souhaitait que l’œuvre de son père fût poursuivie.

Il a donc confié à Guy Thieux, ingénieur en géophysique la lourde tâche de mener à bien les expériences et applications de la thérapie basée sur les ondes électromagnétiques. Celui-ci s’est ensuite intéressé à la radiesthésie, et aux recherches sur  l’invisible. Il a publié une. collection de plusieurs années d’entretiens qu’il a eu avec Enel avant sa mort en 1963. le Tome I : Le Monde Astral et l’Occultisme et le Tome II : Science égyptienne et Médecine de l’Astral,  tome III  consacré à la Radiesthésie thérapeutique.

 

*Jean Emile Charon, un des physiciens qui se sont mis à parler de l’esprit et de la conscience en disant que nous sommes faits de matière et d’esprit et qu’il est donc nécessaire d’avoir sur le problème de l’Esprit des notions aussi scientifiques que celles que l’on a sur la Matière.,   auteur de plusieurs ouvrages, essais et articles scientifiques ou de philosophie scientifique .(L’être et le verbe, L’ Ésprit, cet inconnu, J’ai vécu quinze milliards d’années, Mort voici ta défaite, l’Esprit et la Science, Etc..”Et le divin dans tout ça ?”.

 

*Nikola Tesla, né le 10 juillet 1856 à Smiljan dans l’Empire d’Autriche (actuelle Croatie) et mort le 7 janvier 1943 à New York, est un inventeur et ingénieur américain d‘origine serbe. Il a principalement œuvré dans le domaine de l’électricité, mais était également ingénieur mécanique et physicien. Tesla a d’abord travaillé dans la téléphonie et l’ingénierie électrique avant d’émigrer aux États-Unis en 1884 pour travailler avec Thomas Edison, avant de collaborer avec George Westinghouse qui enregistra un grand nombre de ses brevets. Considéré comme l’un des plus grands scientifiques dans l’histoire de la technologie, pour avoir déposé quelque 300 brevets couvrant au total 125 inventions (qui seront pour beaucoup d’entre elles attribuées à tort à Edison). Brillant, le jeune savant Nikola Tesla avait tout pour réussir. Mais dans sa lutte pour imposer la nouvelle technologie du courant alternatif, il tombera sur plus fort que lui. Thomas Edison s’en tiendra au courant continu, reléguant Tesla dans un quasi-oubli.Article d’après Santé-Energie

 

Partager avec:

Un beau thème ne fait pas automatiquement une belle personne

Un thème difficile n’est pas l’indice d’une mauvaise personne mais d’une personne qui va probablement devoir lutter toute sa vie, tandis qu’un bon thème n’est pas l’indice d’une bonne personne, mais d’une personne qui dans l’ensemble ayant plus de dons innés qu’une autre, devra s’en servir pour faire le bien non pas se faire du bien, car ceci se retournerait contre elle. Elle a donc un devoir de responsabilité envers le ou les dons qu’elle a reçu.

Se prononcer entre bon ou mauvais consisterait en un jugement de valeur que l’astrologue ne peut, doit, pas faire ;  on va s’orienter vers la recherche de    la position de planètes difficiles dans les maisons dites le l’âme : IV, VIII, la XII, et en  signe du cancer, Scorpion ou Poissons, qui indiquent une sensibilité  exacerbée par des contextes difficiles, on va rechercher les conjonctions exaspérantes (Soleil Uranus) , les carrés portant à un comportement inefficace ou inapproprié,  (Mercure carré Lune, Uranus carré Mars, Soleil carré Saturne, etc) , des configurations apportant un certain déterminisme (le yod, le t carré, la croix karmique), et repérer la position de la lune noire, qui sape une partie de la confiance intérieure (en IV, X,  I et VII, VI, XII).

Mais d’autres données jouent dans une évaluation comme la santé , l’apparence physique  dont on ne parle pas assez et, qu’on ne voit pas sur le dessin du théme (quoiqu’on dise sur les signes et les planètes sur l’ascendant), le milieu familial et ses secrets,  le contexte socioculturel déterminant au départ, et finalement la capacité de résilience après une épreuve et,  “last but not least”,  notre évolution personnelle  permettant de dire que “le déterminisme n’est pas une fatalité “.

Aucun être humain n’étant parfait, le jugement entre bon et mauvais sera finalement fait à la fin de la vie de cette personne par elle- même, et par le justice de dieu (ou avant par la justice humaine).

Dans le thème de Donald. Trump que j’avais déjà fait sans idée préconçue, je n’avais pas pointé peut-être le carré de Mercure à Neptune, celui des désillusions parce que la personne invente sa propre vérité au détriment de la réalité, pouvant donner un mythomane, qui peut virer assez facilement à;la paranoïa lorsqu’il se voit découvert ; ici Mars sur l’ ascendant Lion  peut être dangereux car il est carré à l’axe FC /MC,

ce qui est grave lorsque Mercure est maitre du Milieu du ciel,  du Soleil,   du maitre de l’ascendant.

Les Gémeaux sont déjà un signe nerveux, apte au commerce ce qui signifie fortement à la promotion  du produit en l’occurrence  : eux-mêmes s’identifient à ce qu’ils veulent vendre.

Ce sont de beaux parleurs, ils finissent par dire n’importe quoi pour faire des phrases. “Nous irons  au Capitole” avait de la gueule  : “mince, ils m’ont cru, ils l’ont fait !”*.

La conjonction d’Uranus avec le Soleil en Gémeaux donne des personnalités inventives et originales, et le trigone avec Jupiter est pleine de promesses : celles d’un non conformiste, qui peut être erratique, un génie un peu fou.

Le yod entre le sextil reliant le milieu du ciel en Taureau et Saturne/Vénus, en Cancer, vers la lune va le ramener au foyer, là où “maman” se trouve avec la “lune noire”.

Le point réflexe, médiatrice du sextil du yod qui se trouve sur son Soleil – Uranus – noeud nord est ici contacté par l’axe nodal, car il ne faut jamais sous-estimer le passage des noeuds lunaires qui sont un rendez-vous avec le “destin” !

Il vit donc le transit de l’axe nodal sur son axe natal, et comme tous les 19 ans, son noeud sud est contacté   : c’est un retour aux sources. Or Uranus  en transit, est en mauvais aspect de sesquicarré avec l’axe des noeuds, comme Neptune en carré d’ailleurs, qu’il a en carré dans le natal à son Mercure, alors que la planète Pluton de transit est opposée à son Saturne natal et à sa Vénus,  et que ce même Saturne étant dans le natal en carré avec son Jupiter rétrograde, met régulièrement  un terme dans la vie, aux meilleurs choses, mal prises en main : “on dirait qui trop embrasse, mal étreint”. A ce propos on peut dire qu’en progression, il avait le Soleil sur l’ascendant, et Jupiter progressé devenu direct qui se situait encore sur sa Vénus progressée, ce qui était positif, mais la lune progressée arrivant en II va le mettre face à son bilan dans le signe  de la Vierge.

 

 

 

 

* dans cette affaire quatre manifestants sont morts dont une femme à l’intérieur du Capitole et un policier !

Partager avec: