la bio resonance, une ouverture

C’est l’éternelle question que posa Jean Jaurès lorsqu’il présenta une thèse à la faculté de Lettres de Paris en 1891, il y a  130 ans: « Le monde sensible que nous voyons, que nous touchons, où nous vivons, est-il réel ? ».
Pour ceux qui le savent, vous pouvez sauter cette introduction :
Si vous touchez cette table en bois, c’est qu’elle existe ! Oui, à un certain niveau elle est bien réelle. Mais si vous changez de plan et que vous prenez un microscope à balayage, vous vous apercevez que cette table n’est en fait que du vide, car il y a un espace immense entre chaque atome, tout comme il existe un espace infini entre chaque étoile ! 

« e=mc2, la matière n’est qu’une forme condensée d’énergie », disait Albert Einstein qui reprit les travaux de Nikola Tesla* (1856/1943) sur les ondes “scalaires” : La matière est immatérielle, l’univers ne peut être né du hasard, et la conscience n’est pas enfermée dans notre boîte crânienne…

“Nos cinq sens ne peuvent appréhender qu’une part restreinte de la réalité. La physique quantique a mis en exergue des lois régissant l’énergie vibratoire des particules qui elles-mêmes répondent à des lois qui dépassent notre entendement de non physicien. La vitesse de la lumière n’a plus aucune influence sur un électron qui, même séparé de 5000 kilomètres de son électron jumeau réagira instantanément de la même manière à une même information ! Il n’est plus possible de décrire la réalité selon les lois de la physique classique, c’est-à-dire de façon déterministe”.

“On observe des phénomènes insolites – non connus – faisant intervenir de nouvelles notions telles que la non-localité, la superposition d’états ou le principe d’incertitude. Les particules observées peuvent apparaître à un endroit, puis disparaître et réapparaître ailleurs sans que l’on sache où elles étaient entre-temps ; une même particule peut être à deux endroits en même temps, ou se présenter sous deux formes.”

Jean Charron*, Physicien et Philosophe, a expliqué que notre « esprit » était contenu à l’intérieur de certaines particules de notre corps et, tel un hologramme, chaque « électron pensant ou éon »  contenu , un peu comme pour l’auriculothérapie, quand vous touchez un point dans votre oreille, celui-ci activant à distance l’organe en correspondance avec ce point. Ces électrons  pensants  enferment un espace–temps différent mais complémentaire de ceux que nous connaissons : ils possèdent des qualités spirituelles, mémorisent et ordonnent les événements passés et à venir, des  particules de vie éternelles.

“Les dernières recherches réalisées démontrent que notre code génétique , notre ADN ou notre patrimoine héréditaire, est porteur de l’information génétique sous forme d’une structure quantique organisée en hologramme, à savoir que chacune des parties contient l’information de la totalité., la cellule porte en elle l’information de la totalité de l’organisme vivant. Elle a la capacité de transmettre, de traiter et de réaliser un programme mémorisé en le déroulant selon un enchaînement programmé dans un espace-temps défini. Quand vous observez un grain de blé : celui-ci contient tout le code génétique de ce qui deviendra un bel épi de blé (fameux exemple de Dane Rudhyar, fondateur de l’Astrologie humaniste).  Tout est enregistré dans notre ADN dès notre conception.

L’acquisition des émotions commence dans l’utérus de la génitrice : toute émotion subie par notre mère (peur, colère, rancœur, chagrin, anxiété, tristesse) se transfère à l’enfant en se stockant dans nos gènes ainsi que dans nos tissus (os, chair). De plus, nos chromosomes utilisent des ultra-hautes fréquences et des hyperfréquences, des champs lumineux (type laser) et des champs acoustiques pour la transmission et la gestion des données biologiques.

” La santé consiste dans l’harmonie des relations énergétiques d’information entre l’individu et la nature ; cette harmonie s’exprime par l’homéostasie – équilibre – de l’organisme sur le plan physique, mental, et spirituel”, la régulation optimum des mécanismes de défense, d’équilibrage et de guérison des individus,  (docteur Youri Khefeits, praticien en thérapies quantiques). L’organisme a une certaine capacité d’auto-guérison : on a vérifié l’effet placebo- auto suggestion –  la guérison par le mental sans savoir ce qui se passe réellement en fait, (essais comparatifs dans Science et Avenir).

La thérapie quantique associe les dernières connaissances sur la structure profonde du vivant avec l’expérience millénaire de la médecine chinoise ( les méridiens d’acupuncture découverts, il y a 6000 ans, ont été validés par la médecine officielle,  il y a seulement une vingtaine d’années).

Cette thérapie est basée sur l’utilisation de petites doses de radiations électro-magnétiques, appelées quantas d’énergie, destinée autant au diagnostic qu’à la prévention et au rétablissement des personnes. L’action énergétique utilisée , est proche des rayonnements électromagnétiques de la nature et, est destinée à influencer de façon cohérente les fonctions de la cellule, des tissus et des organes de l’individu tout entier, les différentes techniques quantiques visent à corriger les anomalies fonctionnelles , ayant entraînées une pathologie, en envoyant une information correctrice visant à retrouver un état d’équilibre qu’on appelle, état de santé.  L’action quantique stimule cette aptitude tant au niveau de la cellule que du système vivant dans son ensemble, en mobilisant les mécanismes de défense de l’organisme et en augmentant rapidement l’immunité.

La thérapie quantique reconnaît l’interdépendance fondamentale entre le corps et l’esprit à tous les stades de la vie, tout en considérant sa dimension spirituelle.

Seuls des rayonnements à très faible énergie sont nécessaires et sont imperceptibles par le patient.  Elle s’appuie sur l’utilisation ces infimes quantités de lumière , les quantas,  qui composent le cœur de toute matière, en vue de la prévention et à la régénération de la santé des individus. Ce faible signal agit au niveau informationnel des cellules et interagit par phénomène de réactions en chaîne, sur l’ensemble de l’organisme : toute cellule a la capacité de transmettre, de traiter et de régénérer une information comme le ferait un ordinateur (Deepack Chopra, médecine occidentale et ayurvédique  “Santé parfaite”).

Un dysfonctionnement organique entraîne autour des cellules et des tissus un champ électromagnétique altéré, qui peut être rétabli. Elle est utilisée en médecine du sport et en médecine cosmonautique pour préparer les cosmonautes aux vols spatiaux.

Les techniques des  scientifiques intègrent  les derniers acquis de la physique quantique et l’expérience millénaire de la médecine orientale :juste par auto suggestion , scientifique russe renommé, eut l’idée, dans les années 1920, de construire un appareil pouvant générer un champ de fréquences à très large spectre, dans le but de générer les cellules atteintes de dysfonctionnementCette régénération se faisait de façon tout à fait naturelle en agissant sur la propre fréquence des cellules et, en leurs permettant de « vibrer » à nouveau de façon cohérente. Pour aller plus loin, il demanda au scientifique Nikola Tesla, déjà détenteur de plus de 1000 brevets (découvreur du courant alternatif), de perfectionner un oscillateur à ondes multiples, permettant d’activer des processus de guérison.

La bio-résonance englobe les méthodes de soins et appareils basés sur l’émission de rayonnements électromagnétiques, destinés à rééquilibrer l’énergie corporelle à l’échelle de l’infiniment petit. Après la mort de son père en 1942 (mystérieusement renversé par une voiture), Serge Lakhovsky souhaitait que l’œuvre de son père Georges fût poursuivie. Il a donc confié à Guy Thieux, ingénieur en géophysique la lourde tâche de mener à bien les expériences et applications de la thérapie basée sur les ondes électromagnétiques. Celui-ci s’est ensuite intéressé à la radiesthésie, et aux recherches sur  l’invisible. Il a publié une. collection de plusieurs années d’entretiens qu’il a eu avec Enel avant sa mort en 1963. le Tome I : Le Monde Astral et l’Occultisme et le Tome II : Science égyptienne et Médecine de l’Astral,  tome III  consacré à la Radiesthésie thérapeutique.

 

*Jean Charon fut un des physiciens qui se sont mis à parler de l’esprit et de la conscience,  disant que nous sommes faits de matière et d’esprit et qu‘il est  nécessaire d’avoir sur le problème de l’Esprit des notions aussi scientifiques, que celles que l’on a sur la Matière.,   auteur de plusieurs ouvrages, essais et articles scientifiques ou de philosophie scientifique (L’être et le verbe, L’Ésprit, cet inconnu, J’ai vécu quinze milliards d’années, Mort voici ta défaite, l’Esprit et la Science, Et le divin dans tout ça ?)

 

*Nikola Tesla, né le 10 juillet 1856 à Smiljan dans l’Empire d’Autriche (actuelle Croatie, mais d’origine Serbe) mort le 7 janvier 1943 à New York, est un inventeur et ingénieur américain. Il a principalement œuvré dans le domaine de l’électricité, mais était également ingénieur mécanique et physicien. Tesla a d’abord travaillé dans la téléphonie et l’ingénierie électrique avant d’émigrer aux États-Unis en 1884, pour travailler avec Thomas Edison, avant de collaborer avec George Westinghouse qui enregistra un grand nombre de ses brevets. Considéré comme l’un des plus grands scientifiques dans l’histoire de la technologie, pour avoir déposé quelque 300 brevets couvrant au total 125 inventions (qui seront pour beaucoup d’entre elles attribuées à tort à Edison). . Mais dans sa lutte pour imposer la nouvelle technologie du courant alternatif, il tomba sur plus fort que lui :Thomas Edison s’en tiendra au courant continu

Article d’après Santé-Energie

 

Partager avec:

Joyeux Noël 2020

Comme 2 et 2 font 4, cette année 2020 tout sauf rationnelle, se termine comme elle a commencé, dans l’angoisse du lendemain !

” 22  v’la les flics ” a sans doute été le résultat de la suite de chiffre,  si je peux me permettre. 

Pourtant , il y a eu de belles choses, de belles personnes, des héros du quotidien et des victoires sur l’adversité ! Cela ramène nos petites misères d’avant  à leur juste valeur ! On pensera : “dire qu’avant, je me suis fait du soucis pour ça ! “.

Certains ont supporté grâce à leur optimisme, d’autres grâce à leur scepticisme, et d’autres ont carrément pété les plombs en tirant sur les gendarmes : cruauté de la vie ordinaire !

On a tapé sur des casseroles comme des gosses de six ans pour encourager les soignants, les pompiers ont été là pour éteindre les incendies de poubelles et de bagnoles , soigner les bobos faits par les  coups dans les manifs et, les coups sur les bobos, tandis que le président n’a jamais  remis autant de légions d’honneur , à des victimes de la barbarie et à des barbares.

La vie ordinaire en plus plus. 

Parmi les petits miracles, ou les grands, il y a eu le sauvetage en mer , de Kevin Escoffier par Jean le Cam et , les “sauvés des eaux” dites douces,  de la Roya et de la Vésubie. Le tour de France, juste avant comme pour nous souvenir,  nous avait offert les belles images de nos chères vallées à jamais détruites,  qui ne seront plus jamais comme avant, en tout cas.

Cette énumération ne peut être exhaustive, il s’agit des moments qui m’ont fait pleurer ou sourire et m’émerveiller, car il faut toujours garder son âme d’enfant, même si ça fait mal…

“Mieux vaut avoir aimé et perdu ce qu’on aime, que n’avoir jamais aimé.”Alfred, lord Tennyson

Partager avec:

La Conversion psychosomatique

Il y a quelques années, j’ai découvert grâce aux livres du docteur Salomon Sellam, la Somatique. *

La grande Françoise Dolto utilisait cette approche après des études de psychiatrie en bonne et due forme. Willy Barral un de ses assistants dans “Le corps de l’enfant est le langage de l’histoire des parents” montre comment de petits faits paraissant anodins pour les adultes, peuvent avoir une grosse importance pour les enfants et déclencher une pathologie inguérissable, récurrente.

 Anne-Ancelin Schutzenberger, psychiatre, professeur, chercheur, dans de nombreux livres dont “Aïe mes aïeux” a été diffuseur du procédé des Constellations familiales (inventé par Bert Hellinger) qui est une façon de mettre en évidence pour des participants, des faits transgénéalogiques.

Parmi ces outils, il y a ce que les psy connaissent depuis longtemps, appelé introjection ou incorporation, que S.Sellam a appelé l’incorporation émotionnelle, une imprégnation émotionnelle, très forte, une empathie avec la douleur d’autrui .Voici donc, un texte écrit par Salomon Sellam :

“Assez rapidement, l’incorporation est mise en avant lors du développement psycho-affectif de l’enfant, notamment lors du stade oral. Le nourrisson incorpore le lait maternel de l’extérieur vers l’intérieur, dans son corps et, en même temps incorpore toutes les sensations associées comme le plaisir de téter, la satiété, la sensation d’être protégée par la mère. Le plaisir d’avoir, se lie au plaisir d’être.
D’un point de vue dynamique, les processus intimes de l’incorporation intègrent une place précise au sein du système psychique de protection.  De ce fait, l’enfant et l’adulte, peuvent y recourir selon certaines conditions, surtout en fonction des difficultés rencontrées au cours de leur vie…

En pratique, que pouvons-nous incorporer ? En théorie, tout est possible car nous fonctionnons avec le réel et surtout avec le symbolique : une personne, un symptôme, un état d’âme, un ressenti, une souffrance physique ou morale, une joie, une réussite, entre autres. Par contre, en pathologie, il s’agit souvent de drames de toutes sortes. L’expérience clinique m’a permis d’individualiser plusieurs types d’incorporation : l’incorporation symbolique et l’incorporation émotionnelle…(Ce thème théorique est parfaitement connu des psychologues et des psychanalystes). 

L’incorporation infantile est déjà bien connue de tous les praticiens. Elle rejoint un fait également parfaitement connu des … vétérinaires. Ici, l’animal « prend » la problématique de son maître et la transforme en symptôme. De même, un enfant, plus il est jeune, plus il possède le loisir d’incorporer la problématique familiale ambiante. Ici, l’enfant malade exprime par le symptôme, une problématique qui ne le concerne absolument pas, car il est assez rare qu’il puisse lui-même être à l’origine de sa pathologie. C’est une véritable éponge émotionnelle. Il incorpore la problématique ambiante et les processus de Conversion* s’activent assez rapidement.

Le meilleur exemple est représenté par les pathologies spécifiques du nourrisson, comme l’eczéma atopique du nouveau-né ou les problèmes respiratoires de type bronchiolite, pouvant évoluer en asthme infantile.
À ce sujet, je ne peux plus passer sous silence un nombre incroyable de guérisons à propos de pathologies cutanées chez le nouveau-né, toutes en lien avec une incorporation émotionnelle de ce type. De plus, après la pose du diagnostic psychosomatique d’incorporation, le traitement est d’une simplicité déconcertante Prendre son enfant et le déshabiller complètement : Plaquer tendrement l’enfant sur le torse pour effectuer un contact peau à peau, lui parler en expliquant la situation de séparation et surtout en lui décrivant vos propres ressentis.

L’incorporation de l’adulte ou maladie d’amour
Ici, devant la souffrance d’un être cher, l’adulte va littéralement pomper la problématique de son enfant, de l’un de ses parents, d’un frère, d’une sœur ou même d’un ami très proche et, la transformer en symptôme.
Une phrase peut résumer toute cette nouvelle dynamique psychique : je souffre pour elle ou pour lui et, j’aimerais l’aider ou, le soulager. J’ai pu ainsi aider plusieurs personnes chez qui les thérapeutiques déjà tentées , n’ont donné aucun résultat satisfaisant : anémie, néphrite chronique, hémochromatose, vitiligo, myasthénie, obésité, hypocondrie, hypercholestérolémie, entre autres…*

En pratique quotidienne et en première intention, une question fondamentale occupe le premier plan, lorsque le niveau biologique ou psychologique est en action : Que viviez-vous et que ressentiez-vous à ce moment de votre vie, avant l’apparition des symptômes ?

Elle permet tout simplement de mettre en relation les ressentis associés aux situations problématiques que vit l’individu concerné, en lien étroit avec sa pathologie. Ainsi, lorsque rien ne lui parle intérieurement, lorsque rien ne bouge au niveau émotionnel, une autre carte théorique reste à notre disposition, celle de l’incorporation émotionnelle. Elle possède une clé majeure et peut être mise en évidence grâce à d’autres questions :

Y-a-t-il quelqu’un de votre proche entourage qui souffre actuellement ? De quoi ? Comment le vit-il ? Que ressentez-vous à son égard ?”

Il est intéressant de noter que les approches de ce type sont pratiquement toutes rejetées par la médecine officielle française, qui les recouvrent d’un voile, pour ne parler que de troubles imaginaires soignés à coup de médicaments tous plus inutiles et dangereux, les uns que les autres.

nota : Le trouble de conversion  est caractérisé par des symptômes touchant la motricité volontaire ou les fonctions sensorielles, suggérant un trouble neurologique ou une affection médicale générale, qui sont attribués à une cause psychologique car ils ne correspondent à aucune affection neurologique ou médicale connue et, sont précédés par des conflits ou d’autres facteurs de stress.”

Lire : “L’incorporation émotionnelle” chez Bérangel,  et “Mon corps est malade, il serait temps que je parle”.

*Le docteur Ryke Hamer*, médecin allemand a fait parti des pionniers avec son approche psychosomatique du cancer dès 1979, lorsqu’il en développa un à la suite du décès de son fils. Le docteur Hamer est le premier médecin à proposer une cartographie très précise des relations entre un choc conflictuel, le cerveau, et un organe du corps atteint par le cancer. Sa découverte a toujours été vérifiée à 100% par toutes les personnes qui l’ont utilisée (10.000 cas étudiés). Son approche originale hors du circuit médical habituel lui valut bien des critiques, car le circuit médical habituel veut toujours plus de preuves, preuves que sont ces maladies, qui ne guérissent pas avec les outils habituels.

Freud utilise pour la première fois le mot incorporation en 1913, date de la publication de Totem et tabou, en analysant les croyances tribales à propos du cannibalisme. Ainsi, le meurtre du chef et son incorporation réelle, permettraient de s’approprier ses qualités en général et, son pouvoir en particulier : deux termes assez proches : introjection et incorporation.

*Je repasse cet article car il peut vous permettre de réfléchir sur vos malaises, en cette période de semi confinement, qui fait resurgir les souvenirs, ne serait-ce parce que Saturne  et Pluton en Capricorne pousse à la mélancolie.

 

 

Partager avec:

Les secrets de famille : Mitterand et Mazarine

Les parents, les grands-parents et voir plus, détiennent une clé de notre inconscient, ils sont détenteurs de processus créateurs mais aussi destructeurs ” disent les psychiatres, psychologues transgèanalogistes comme Anne Ancelin-Schutzenberger.

” Un état non intégré peut exploser à la génération suivante parce qu’il y a une solidarité de dettes.  Nous naissons pour répondre à des questions non résolues.”

Rappelons tout d’abord ce qu’est un secret de famille : c’est une chose dont une ou plusieurs personnes ont honte à cause du scandale possible de sa révélation, parce que ce n’est pas conforme à ce qu’attend d’eux la famille ou la société.

Les principaux secrets tournent toujours autour des origines (père inconnu, père déjà marié, adoption cachée), de la sexualité (viol, inceste, avortement, déviances graves), des détournements d’argent, d’héritages (les vols simples étant mieux tolérés en cas de pauvreté et selon le milieu socio culturel, la faute est plus ou moins grave : certains volent un œuf , d’autres un bœuf),  les conduites à risque comme l’alcoolisme, la drogue, jetant l’opprobre sur la personne en même temps que sur ses parents (fautifs de ne pas avoir été suffisamment vigilants), le crime,  la délation en période de trouble sont imprescriptibles dans l’esprit des gens, notamment le tort fait aux enfants.

Cependant, quelquefois “un secret repose sur l’interdit de dire”, plus que sur le contenu qui est caché. Le psychanalyste Tisseron énonce que : “le secret cesse d’être un fait normal et devient un fait pathologique lorsque nous cessons d’être son gardien, pour être son prisonnier”. L’important n’est pas tant le secret lui-même, que les multiples stratégies mises en œuvre pour s’en accommoder

“Nous ne sommes pas toujours conscient de ce secret, notamment lorsqu’il saute une génération. Certaines familles sont ainsi porteuses de secrets qui ont pour but d’exclure certains membres hors de la confiance du groupe. Nous sommes confrontés au pouvoir de ceux qui savent, sur ceux qui demeurent ignorants.” 

Selon Athias, Odoul, Sellam, le secret crée une “mal-a-dit” chez un descendant, qui est en rapport avec les aïeux, mais ces aïeux ne sont pas des personnes à considérer comme coupables, elles sont le plus souvent des victimes : le descendant cible semble choisie au hasard.  Les somatologues font le liens avec les dates de naissance, la place dans les fratries, les prénoms et un certain nombre de petits faits anodins en apparence (porter le nom de l’enfant mort avant pour le remplacer, ce qui fait qu’on devient un enfant de remplacement) .  Cette approche pragmatique donne quelquefois d’excellents résultats chez les personnes porteuses de maladies  difficiles à soigner. C’est du bon sens au service des malades.

L’astrologie dans ce cas est une grille de lecture qui permet de trouver  dans le thème la planète, le point en rapport avec ce problème qu’on croyait enterré avec le disparu , mais qui subsiste  dans la transmission par le biais de la mémoire cellulaire, la transmission inconsciente familiale, la mémoire du clan familial, aussi éparpillé soit-il.

Le secret concernant le nom : la honte de l’ancêtre fait que beaucoup chercheront à changer de nom afin de ne plus porter cette honte, pour créer une nouvelle branche (l’affaire de 1923 de la famille Guillaume Seznec, accusé d’un meurtre, une affaire jamais élucidée). Dans ces affaires nébuleuses, on rencontre souvent Neptune et Pluton.” ( lire Martine Barbault).

“Les secteurs concernés en priorités sont ceux de la maison VIII et de la maison XII. Les facteurs dans un thème pouvant signaler des transmissions de secrets sont variés : Pluton, Neptune en Lion , Chiron, la (les) Lune(s) noire(s), celle-ci étant le principal facteur de trouble (on prend la moyenne et la corrigée et si elles sont dans deux maisons ou signes différents on considère un espace de trouble), et on fait   le rapport avec les planètes dites de constellations familiales, personnifiant les membres de la famille : Lune, Saturne, Soleil, Mercure, Mars, Jupiter (lire https://versusconformita.fr/2019/05/19/planetes-des-constellations-familiales/)

Ces facteurs sont  souvent en aspect aux nœuds lunaires, notamment  en relation d’opposition ou de carré avec  le nœud sud du karma (le passé). Le passé n’est pas mauvais, mais il est derrière, et on avance vers le noeud nord qui est le signe opposé, parce qu’on  doit assimiler l’ autre polarité, par le biais de la planète maitresse dite régente karmique.

Les “bons aspects” aux noeuds sont pris en compte, indiquant une évolution faite auparavant.

“En astrologie, le moment de cette prise de conscience du secret de famille, n’est jamais anodin, c’est souvent lors d’un transit,  Pluton qui vient lever l’occultation faisant surgir des crises qui sont des moyens d’évolution,  tout autant que la Lune noire et les nœuds lunaires “.

“Exemple de Secret concernant l’origine : tout le monde connait le cas de Mazarine, la fille issue d’un adultère du président François Mitterrand qui la cacha durant les 14 ans de sa présidence. Mitterrand possédait un Pluton au MC, maitre du Soleil Scorpion, le maitre d’ascendant Vénus en Vierge (l’ordre) en maison XII (infidélité), maitre de l’ascendant Balance (le couple, ne pas faire de vagues).

Jupiter rétrograde (symbolisant la légalité) en maison VIII, opposé à Soleil-Lune  et carré aux nœuds .

Jupiter carré aux nœuds, maitre de la maison VIII et pouvant être considéré comme dedans,  en aspect de carré avec Neptune, le Soleil, maitre de la maison XII en Scorpion, et le maitre de la IV, Saturne conjoint Lune noire en Cancer signe de la mère, la Lune en Balance étant en carrée avec la lune noire.

Saturne/ Lune noire / Neptune en Lion en Verseau en X conjointes et opposées à Uranus en Verseau en secteur V (la liberté dans l’amour) et noeud nord en Capricorne en secteur IV (le secteur du foyer qui est maitrisé par Saturne au noeud sud  suppose une rigueur, un secret, un amour dissimulé hors mariage (Neptune/Lune noire ) au sujet de la progéniture.

 

*rappelons qu’au début du XXèm et jusqu’après la guerre en 1953, il y avait encore le bagne de Cayenne où l’on allait  pour le vol d’un pain, et qui a vu le passage de prisonnier encore envoyé sous le régime de Pétain.


Partager avec: