Le signe de la Balance en 2021

La Balance arrive au     moment de  l’Équinoxe où le jour est égal à la nuit,  puis on perd de plus en plus de jour :  c’est pour cette raison que son symbole est une balance, avec deux plateaux, symbolisant un moment très précis d’équilibr. Face à elle se situe le signe du Bélier, qui est le moment de l’équinoxe de printemps : ne vous y trompez pas, sur l’axe Balance-Bélier, il y a du Bélier dans la Balance et, de la Balance dans le Bélier, mais face au Bélier, la Balance doit jouer de ses atouts  de charme, pour faire le poids car ces deux signes sont de polarités opposées, donc très différents , en étant cependant complémentaires.

La Balance, c’est le signe  de la relation à l’autre, elle symbolise la tentative difficile de la résolution de l’opposition,  un double pont entre deux rives : “moi et l’autre”, une vision versus une autre vision des choses, souvent en miroir : “Suis-je  ce que l’on  voit de  moi ?”  La Balance a tendance à le croire, si peu sure d’elle ! Sur le plan psychologique, voila comment Jean-François Berry situe dans le zodiaque l’axe Bélier-Balance : “Nous émergeons  par l’axe Bélier-Balance dans notre vie relationnelle en quittant de vieilles matrices de fonctionnement, l‘axe Bélier-Balance ouvre une voie entre deux mondes, celui de la découverte de soi-même et celui de la découverte des autres.”

“Le Bélier initie une voie d’individualisation et, la Balance une voie de relation et de socialisation : tout deux parlent  d’une nouvelle orientation à prendre et, de la peur de s’engager sur le chemin, de se confronter à une vie nouvelle. Le Bélier peut symboliser des expériences difficiles comme des départs mal intégrés, des guerres, des exclusions.

La Balance  héritent de valeurs « comme il faut » , elle  est entravée dans sa quête d’ouverture au monde, car elle a du mal à s’affranchir des bienséances de son clan, ce n’est pas aisé pour ce signe, qui a un courage et une sérénité dans les conflits relationnels se traduisant par une puissance d’initiative, mais en même temps avec  un besoin de soutien qui la bloque.”

La Balance est donc le signe, qui aimerait voir régner la justice et la paix, on y a mis Saturne en exaltation , qui impose  l’ordre représenté par Némésis, la Justice aux yeux bandés.  Cependant,  on sait que ces fameux plateaux sont instables et, qu’un rien peut les faire vaciller puisque c’est un signe d’air , et qu’ elle est susceptible de mouvements brusques et soudains. Elle a besoin qu’on la rassure. Le drame de la Balance c’est qu’elle recherche la paix, qu’elle veut  l’harmonie dans son monde.

Vénus règne ici, comme  le signe de la beauté paisible : elle aime  d’abord esthétiquement et intellectuellement avant d’aimer physiquement. Elle aime l’art, la beauté  et se plaît dans un milieu plutôt “cosy”  (décoration, architecture),  rien à voir avec les élans appuyés de la Vénus en Taureau qui matérialise le plus vite possible ses  pulsions.

Paradoxalement, elle peut préférer  la solitude à une déception  dans le contexte d’un thème difficile  :  la place de sa Vénus en signe est importante  : souvent à cause de la proximité avec le Soleil, elle a cette planète  dans le signe du Scorpion et elle vivra une passion intensément,

ou  bien elle peut préférer plaire plutôt que de se fixer, c’est le don Juan masculin ou féminin. Elle s’attache, puis elle se détache aussi facilement, en brisant les cœurs, sans état d’âme, en mentant avec aplomb.

Mais dans la plupart des cas, la Balance ne pouvant vivre seule, préfère de mauvais arrangements, et elle est capable de bien des compromissions (elle pourrait facilement faire partie des femmes victimes de harcèlement ou de mauvais traitement si sa Vénus est retrograde).

Avec la polarité en Bélier, l’aide de Mars, elle agit beaucoup dans son environnement, multipliant les projets. Elle aime la vie en association, en groupes, en communautés. Elle  fait jouer ses réseaux, ses liens avec des personnalités influentes,  qui lui permettent de tenir une place dans la société, elle fait   de la politique dans le secteur de la diplomatie où elle peut exceller. Beaucoup d’hommes politiques ont  des ascendants BalanceBill Clinton, François Bayrou, Laurent Fabius avec souvent ,  un Soleil, ou une forte tendance Scorpion ou Bélier 

La Balance constitue avec le Bélier, l’axe de l’identification* “comment je me perçois par rapport aux autres” , le “je” en Bélier et “l’alter ego” en Balance.

L’axe Bélier – Balance et celui du Cancer-Capricorne  constituent la croix cardinale, celle de la germination,  des commencements, des démarrages, des naissances, de l’action, de l’agressivité, de l’attaque.

Théoriquement, le Bélier est le signe ascendant dans le thème symbolique, mais il se situe ailleurs dans nos thèmes personnels, aussi, commençons-nous souvent notre identification   par un autre signe , mais    il faut aussi prendre  en compte l’axe de  maisons,  où se situe l’axe Bélier-Balance., qui donnera ainsi des indications sur ce qui est prioritaire pour nous.

Au niveau du karmique – dharmique, l’axe nodal en Bélier – Balance ou en Balance – Bélier est selon P. Lassalle ” l’axe du karma d’agressivité” :  il correspond à toute forme de violence exercée sur autrui, au racisme, à la mauvaise utilisation de l’ énergie, à une mauvaise maîtrise de sa sexualité, à une mauvaise utilisation du plan matériel, aux problèmes dans le couple à cause de l’irrespect d’autrui, ou d’une trop grande dureté, froideur, intolérance. ”

Selon une vision  de Larzule, basée sur un seul axe,  les planète Mars  et Vénus, régentes karmiques en signe et en maison , ainsi que les corégentes maîtresses des maisons par analogie , et leurs aspects entre elles,  vous apportent  les compléments d’informations pour comprendre le chemin à faire durant la vie. Il faut se rappeler que les tendances aux noeud sud sont  innées pas seulement négativement , mais aussi  positivement, parce que notre âme ramène nos acquis. 

Si la Balance est au noeud nord , ce sera la voie , et elle se fera par la régente karmique Vénus en signe et en maison, sans oublier ses aspects et ses maîtrises sur les maisons en Taureau. Tout acte qui nous dirigera dans cette voie, nous rapprochera un peu plus de notre destinée positive et nous en vivrons les effets positifs. Le noeud sud sera en Bélier et il faudra le cadrer en calmant Mars en nous, en luttant contre les tendances à l’exagération, la passion, la colère, le ressentiment. D’après P.  Lassalle, la question de Vénus au noeud nord ou sud peut être travaillée grâce à la planète d’octave supérieure Neptune. Il faut donc jeter un coup d’œil sur la position de cette planète dans notre thème et s’en servir,  dans sa maison en voyant les liens éventuels avec Vénus.

Quelles sont les faits marquants du mois de la Balance ?

Plusieurs planètes lentes redeviennent directes ( voir thème de fin des rétrogradations du 19/10) : Saturne en Verseau reviendra directe le 11/10/21, Pluton en Capricorne le 7/10/21, Jupiter en Verseau le 18/10/21.

Lorsqu’une planète redevient directe, on se  rend compte que l’énergie dégagée est libérée alors qu’avec les rétrogradations, elles  diffusaient l’ énergie au ralentie,  dans une intériorisation, un questionnement des tendances normalement insufflées par la planète (voir article précédent).

Vénus à 13° en Sagittaire au nœud sud  est ici quinconce à Uranus en Taureau, elle n’en  finit pas de ramener nos anciennes  idées, désirs,  ressassements, et rabâchages sur le “c’était mieux avant” “j’aurais dû” ,   alors que le changement, c’est maintenant car  l’axe nodal est de plus en plus en fin de signes, et passera prochainement dans l’axe Taureau-Scorpion , pour faire surgir des choses beaucoup plus concrètes, au moment de Noël, le 24 décembre 2021 –  Saturne en Verseau devenu direct, est tout à fait près à l’y aider.

 

 

 

 

Partager avec:

La rétrogradation des planètes au-delà de Mars

Actuellement, toutes les planètes lentes  sont rétrogrades !

Les planètes rapides sont  nos référents dans la vie quotidienne tandis que .les planètes lentes sont nos référents supérieurs, surveillez les bien, ne pensez plus qu’elles sont “trop loin” pour agir sur votre vie, en ce siècle, où tout va trop vite.

Comme sur une icône, on clique sur la Lune pour les émotions à fleur de peau, sur Mercure pour entamer une discussion, avec le Soleil, on fait un selfie pour laisser une trace fugace de nous-même, avec Mars, on agit, ou bien on se met en colère dans un embouteillage , mais on aime des fleurs  avec Vénus : rien de tout cela n’est durable, s’il n’est accompagné d’un transit de planète lente.

Pour  que cela dépasse le simple mouvement de caractère, il faut ajouter un aspect à une des planètes lentes, ce qui apporte la transcendance à un moment dans le temps : c’est cela la force des lentes qui sont au-delà de Saturne la dernière visible relativement proche, et de Jupiter, la plus brillante, la seule qui peut rivaliser avec Saturne (qu’on a pu voir ces derniers temps dans le ciel à l’œil nu). Un simple aspect comportant une planète rapide et une planète lente, apporte une dimension transcendante à votre psychologie et vos actes. 

Les lentes, loin d’être des gadgets dans nos actions quotidiennes,  les sous-tendent en leur donnant du poids, elles expriment nos opinions, nos choix, à moins que vous ne soyez une mouette, volant avec les courants ascendants. Aussi, n’analysez jamais un thème sans les prendre en compte !

Les lentes sont souvent rétrogrades dans vos thèmes natals du fait de la durée entre 4 et 6 mois de chaque rétrogradation, elles sont quelquefois interceptées,  ce qui indique une charge karmique,  chacune d’elle pouvant  être une régente karmique de votre axe nodal :

Jupiter  met un an à traverser un signe, elle est encore souvent considérée comme rapide, pourtant commune à beaucoup d’individus nés la même année. Elle  est la véritable bénéfique, apportant souvent un appui providentiel , à condition qu’à l’origine  Jupiter soit bien aspectée et placée, chaque planète ayant son revers de médaille.

Résumons : le conservatisme et les limites, c’est Saturne, la libération, l’éveil spirituel , c’est Uranus, bien compris, qui n’a rien avoir avec l’anarchie et le fanatisme ; la passion  la destruction et la reconstruction, c’est Pluton, mais  l’intuition,  l’inspiration, le rêve,  l’amour, c’est Neptune.  Elles ont une grande importance au niveau karmique, car elles reculent comme le fait l’axe nodal donnant des indices sur la finalité  de la vie.

J’ajoute une mention spéciale pour Chiron, ma préférée,  irrégulière dans ses stationnements, qui ne revient qu’une seule fois à la même place, sauf exceptionnelle durée de vie,  tous les 51 ans , que je mettrais en lien avec la maison XI et XII, sans préciser les signes : indiquant  la liberté bien comprise sans fanatisme, le service aux autres, l’amour dans l’humilité, un amalgame de Verseau et du Poissons. Étant donné le mouvement très irrégulier de Chiron, on ne traite pas encore ses rétrogradations.

Un aspect de carré d’une de ces planètes avec l’axe nodal karmique , la conjonction à l’un des nœuds donne un niveau de défi supérieur, à celui d’une planète rapide. C’est en rapport avec votre vie entière passée ou future. Ces planètes  jouent souvent  un rôle particulier dans votre thème,  maître d’AS ou de MC,  gouverneur d’ascendant,  maîtresse d’un signe dominant, co-régente  d’une maison karmique.

Uranus, maîtresse du Verseau dans l’axe nodal Lion-Verseau, fait  de vous une personnalité  originale, qui a du mal à s’adapter aux règles de la société d’une manière générale.

Saturne à l’inverse d’Uranus, fait de vous une personne mortellement sérieuse, qui véhicule des idées sur  la vie  et la mort et s’encombre, à l’inverse d’Uranus, de règles millénaires auxquelles personne dans votre entourage n’a plus envie d’entendre parler. Régente karmique dans l’axe Cancer – Capricorne, elle vous met la pression au niveau familial.

Neptune, maîtresse des Poissons,  régente dans l’axe nodal Vierge-Poissons,   fait de vous un poète, un mystique, ou un soignant plutôt vague, face à la question matérielle

Pluton, maîtresse du Scorpion, régente dans l’axe nodal Scorpion-Taureau, donne un peu trop d’intensité à vos ressentis, et vous met dans des états de malaises parfois violents. 

Elles sont marquées d’un R sur le thème :  Jupiter R à 23° et Saturne R  à 7° en Verseau,  Uranus R à 14° en Taureau, Neptune R à 21° en Poissons, Pluton R à 24° en Capricorne. On voit que Pluton fait un sextil à Neptune : la résilience de Pluton permet enfin à la médecine de Neptune de lutter contre les rumeurs, propagées depuis des sites d’influence douteuse. Mais la chose est fragile, les rumeurs se succèdent les unes après les autres, comme des petits soldats agressifs, incitant à une contestation sans fin. La pseudo information tue l’information, apporte la défiance. La rétrogradation incite à l’interrogation , au doute, et c’est profitable dans la mesure où l’on ne gobe pas tout sans réfléchir. Posez-vous les bonnes questions : nous sommes parasités.

Les rapides sont proches du Soleil comme c’est souvent le cas entre trois signes qui se suivent, puisque Mercure et Vénus ne s’éloignent rarement guère plus de la distance d’un signe avant ou après le Soleil. Actuellement,  l‘axe nodal est en fin de circulation dans l’axe Gémeaux – Sagittaire (puisqu’il circule dans le sens inverse et va passer dans l’axe suivant).

Les planètes rétrogrades font trois rétrogradations dans leur signe, tous les ans, selon la durée du transit, selon la planète, mais selon que le signe est proche ou non de la terre : en se rapprochant de la terre, les lentes vont plus vite parce qu’elles ne font pas un trajet en cercle mais en ellipse, la terre étant un des foyers de l’ellipse. Ceci peut ne pas vous intéresser mais est très important.  L’intérêt astrologique est qu’en s’éloignant de cette position, elles restent de plus en plus longtemps dans un signe, et donc pas d’une durée aussi régulière que dans les livres où l’on donne des moyennes. Pluton a mis  entre 10 et 13 ans durant les années passées dans les signes précédents, et va rester 18 ans,  dans le signe du Verseau. Ces lenteurs de transit agissent sur notre mental, et nous font réagir en fonction des inter aspects : on l’a constaté par le lointain passé. C’est comme cela que les civilisations changent sous les coups d’un destin qui parait fatal.

Les rétrogradations sont nombreuses , nous avons le temps de les ressentir ! Croire qu’on va décider de son avenir, ou de l’avenir du monde à la façon d’un  dictateur, serait d’une présomption incroyable : l’humilité doit être de rigueur ; un homme se manifeste et derrière, toute une cour se précipite pour l’applaudir, puis un autre joue les sauveurs et, on s’affaire autour de lui : ces hommes vont subir des pressions qui ne seront pas du fait humain, mais du fait de la nature, de l’évolution, et aucun d’entre eux ne sera assez fort pour résister, sauf à nous faire passer des moments difficiles. La vanité qui s’affiche de part et d’autre, est juste bonne à faire sourire d’amertume.

Réfléchir, revoir nos idées, repenser à des solutions qui ont été positives mais qui ne le sont plus, résoudre des problèmes, et inventer de nouvelles solutions à des problèmes qui sont nouveaux, c’est ce que les rétrogrades nous demandent , mais elles ne demandent pas de rétropédaler, de revenir sur un passé obsolète, de faire marche arrière avec du “c’était mieux avant”. Quand était-ce vraiment mieux ?

En 1919,  fin de la guerre, disparitions de millions d’hommes sur tous les fronts /grippe espagnole,

En 1929, crise mondiale/chômage/souffrances de millions de déracinés à travers le monde (lire Les raisins de la colère)

En 1939, fin de la guerre d’Espagne, exil des républicains encore en vie/début de la guerre mondiale/la France qui a capitulé est envahie, 

En 1949, manque de tout/fin des tickets de rationnements et, pour les autres pays d’Europe, occupation par les américains et les russes,

En 1959, manque de logements/pauvreté dans les villes et les campagnes/guerre d’Algérie, les jeunes sont appelés pour un service militaire long où certains vont périr/ puis ce sera l’exode et les le ressentiment des deux côtés avec chacun ses morts.

En 1968,  guerre froide intensifiée/révolutions sociétale mais aussi révolte contre la ségrégation raciale aux USA/ guerre du Viet-Nam, puis pour conséquence les boat-people en 1979

En 1974, première crise du pétrole, début du blocage des salaires, inflation,  attentats en Italie des brigades rouges en Italie, de l’IRA en GB

En 2004, Plus prés de nous, la crise des subprimes aux USA , ruinant des millions d’américains, les jetant sur les routes , après l’écroulement du World Trade Center en 2001,

Depuis attentats,  montée de la violence, flot de déracinés chassés par les guerres du Moyen-Orient  !

Les transpersonnelles nous forcent à  faire des choix, à  prendre des décisions, durant le moment où elles passent trois fois sur nos planètes par transit,  nous sommant d’agir et de réagir.

En dehors des transits directs, lorsqu’une planète est rétrograde mais en synchronicité avec la nôtre si celle-ci  est également rétrograde,  quel que soit le signe et la maison où elle se situe,  c’est un moment où nous avons l’occasion de comprendre certaines choses de notre passé  importantes pour nous, de réviser nos jugements, de repenser nos échecs, nos illusions, nos peurs; durant cette période nous pouvons être mal,  il se peut que nous ressassions mais il faut se servir de cela pour avancer,   pour comprendre, sinon, nous risquons fort de nous sentir sans force , mal dans notre peau, et de nous jeter sur le premier gourou qui passe.

Lorsqu’une planète redevient directe, on se  rend compte que l’énergie dégagée est en action, tandis que durant les rétrogradations, elles  diffusaient l’ énergie au ralentie,  dans une intériorisation, un questionnement sur les tendances normalement insufflées par la planète.

Saturne reviendra directe le 11/10/21, en Verseau, de même que Jupiter le 18/10/21, Neptune le 1er/12/21 en Poissons, Uranus le 18/01/22 en Taureau, Pluton le 7/10/21 en Capricorne, aussi pour certains d’entre nous,  elles repasseront sur leurs planètes en signe., alors que pour les autres elles feront des aspects, car avec 4 ce serait étonnant qu’il n’y ait pas d’aspects. Les positions de fin de rétrogradation sont sur le thème du 19/10/21.

*Pensez à  raccorder les planètes aux maisons dont elles sont maîtresses par analogie dans le zodiaque type, comme la VIII pour Pluton, la XI pour Uranus et, la XII pour Neptune. Vous serez étonné de voir à quel point votre thème vous parle beaucoup plus de vous que la simple analyse.

 

 

 

Partager avec:

Un changement de paradigme dicté par Uranus régente du Verseau

Depuis une dizaine d’années, il y a une accentuation de gens qui veulent changer de vie : à tous âges, de tous métiers, de tous niveaux d’études. 

Devant l’échec , mais aussi dans la réussite , ils font des burn-out,   épuisement ,  mal de dos, fibromyalgie, stress, crises cardiaques avant cinquante ans !

La plupart du temps,  ce sont des métiers qui ne sont pas physiques,   au contraire en contact avec le public, en milieu urbain ;  tous ces individus  veulent changer,  vivre une vie plus simple, voir du monde, mais pas  à n’importe quel prix, ils sont las des contacts commerciaux, ils veulent être dans le conseil , pas dans la vente forcée.  Il y a une recherche d’authenticité.Ils veulent se confronter à eux-mêmes,  dans des situations difficiles.

Leurs anciens voulaient leur rendre la vie plus douce, en leur évitant de longues heures dans des métiers salissants, épuisants, mais ils choisissent d’y aller,  parce que ces métiers artisanaux ont un sens, sont créatifs, porteurs de résultats visibles, au lieu de n’être porteur  que sur la fiche de paie.

On peut penser que c’est  paradoxal dans ce monde matérialiste , avec une économie libérale mondialiste ! Notre expérience ne sert pas à nos enfants : au contraire , ils nous reprochent de vouloir leur imposer une vision du monde consumériste, alors qu’ils consomment plus que nous n’avons jamais consommé (ceux qui peuvent).

Pourtant , ils/elles reprochent aux baby boomers d’avoir eu une chance , qu’ils pensent ne pas avoir ! L’affaire est risible, les baby boomers ont eu de la chance après  vingt-un ans , mais leur jeunesse ne fut pas aussi rose que la leur !  Trop gâtés, les hommes n’ayant même pas fait le service militaire, les filles devenues les “petites princesses” de leur papa (quand elles en ont un) , tous ayant été trop protégés des aléas de l’existence qu’on connu les  grands parents qui ont vécu la guerre en Europe (même si les gens des pays de l’Est  eux, qui ont connu l’occupation soviétique étaient pour certains envieux de ceux de l’ouest).

Mais, s’ils y en a qui l’ignorent,   tous ceux  qui ont eu des parents nés durant la décennie 40/50,  savent qu’ils ont souvent travaillés dur dans les usines, les chantiers,  les champs.

D’autre part, on entend encore  et toujours le discours que : “selon le niveau d’études les gens trouvent plus de travail et ne restent pas au chômage”. Certes l’instruction est importante, et libératrice, mais au niveau du travail il apparaît que maintenant, ce n’est plus la vérité !

Selon l’envie de travailler ou pas, les gens trouvent du travail , or les jeunes  ont envie de travailler ; mais  beaucoup  de ceux qui travaillent déjà ne veulent plus d’une vie de bureau, des allers-retours en voiture dans les embouteillages,   de voyages en avion pour une réunion de travail qu’on peut faire en vidéo, des journées en open space ! Ils veulent de l’action intelligente, pas de perte de temps.

La robotisation, qui a fait de nous des privilégiés se retourne contre nous ! Nous avons besoin de nous servir de nos mains : on a trop oublié que dans le corps, les mains étaient le prolongement du cerveau, alors que c’est bien connu par les scientifiques : même si certains sont totalement dans l’abstraction  et, ont deux mains gauches,  d’autres pensent avec leurs mains. Je tape et je ne sais pas avant de taper ce que je vais écrire, ça vient au fur et à mesure, sans que j’ai besoin de réfléchir à mon contenu, mon cerveau guide mes doigts,   construisant le raisonnement sur l’idée que j’avais en commençant  . Je pense que je vais plus vite qu’avec un dictaphone.  Nous sommes nombreux comme cela.

Les moines bouddhistes font faire les tâches les plus simples à  leurs élèves entre deux  méditations et, deux postures de yoga,  parce que le travail manuel remet d’aplomb. Depuis toujours, le travail manuel représente une punition et, c’est dommage.

On a tous des amis, ou les enfants de nos amis, qui ont lâché après un bac + 5 pour être pâtissier, ou faire des fromages,  d’autres qui enseignent le développement personnel ou le yoga après avoir fait une dépression nerveuse.* Les sociologues , les politologues, et les psychologues nous l’expliquent, mais on peut expliquer  ce tournant par le mouvement des planètes !

La fin du tour complet du zodiaque par Uranus peut être datée au premier jour de Mai 2010 de son entrée en Bélier , car il dure 84 ans, un vie d’humain.  Le retour d’Uranus à sa place natale est douloureux et difficile,  et provoque souvent une baisse de régime : à ce moment là, on est souvent affaibli à cause d’une opération, d’une maladie (même si actuellement, nous n’avons jamais eu autant de centenaires) .

Uranus marque donc nos vies  de 7 ans en 7 ans , croissant par rapport à sa position jusqu’à 42 ans qui,  marque le pic de notre rébellion, qui souvent commence par un changement total de cap, de travail, de lieu d’habitation et quelques fois de conjoint, pour évoluer durant le cycle décroissant vers un éveil et une prise de conscience de la vacuité de toutes ces révoltes (apparemment pas pour tous). Auparavant,  tout transit angulaire d’Uranus marque une crise possible.

En ce qui concerne le sujet qui nous occupe, on peut dire qu’en  2009/10 , Uranus étant déjà fin du signe des Poissons allait entrer en Verseau, un besoin de changement et d’action  s’est fait jour . Bien que générique, puisqu’il s’agit d’un mouvement généralisé à l’ensemble de la population mondiale, les personnes nées  dans les années 80, ont opérées des changements ou ont voulu  en opérer, même si cela ne fut pas toujours possible (cela dépend  aussi du reste du thème et de la capacité à oser et, à rebondir*).  Celles qui étaient alors plus âgées  ont connu   un sentiment de ras-le-bol,  car elles étaient arrivées à  l’âge de l’opposition d’Uranus, 42 ans,

Actuellement,  Uranus est en Taureau, or le Taureau symbolise notre système personnel  de valeurs  , notre façon de gagner de l’argent pour vivre, nos valeurs monétaires. En arrivant en Taureau,  le 15 mai 2018Uranus  a mis les pieds dans le plat. Il nous parle de la pollution, du métissage, de l’inéluctable marche vers un monde différent, comme celui qui a succédé à l’Empire romain, mais en pire, puisque les espèces animales disparaissent, de même que les  hommes  passéistes disparaîtront à cause de leur inadaptation à un monde qui  leur deviendra étranger. Plus nous irons vers l’ère du Verseau et plus ce changement sera perceptible. On ne peut reculer, si nous serons une espèce en voie de disparition. C’est inéluctable.

Uranus dérange : on a commencé à se  questionner sur nos valeurs personnelles,  sur ce qui en valait la peine , sur la finalité de nos actes, de nos sacrifices, sur la valeur de notre nourriture, la consommation de CO2 pour faire arriver en Europe des fruits  exotiques, ou les litres d’eau nécessaires à la culture d’un avocat ! Ceci a permis l’extension de la permaculture qui favorise la biodiversité , et toutes les évolutions que nous voyons actuellement, dans les campagnes, si seulement on voulait bien les intensifier et les favoriser au niveau gouvernemental, en faisant plier les multinationales ou en devenant des citoyens conscients.

On a vu s’amplifier le mouvement des volontaires pour préserver l’environnement, l’installation de surfaces de vente  bio, l’arrivée des associations de défense des animaux d’élevage,  l’amplification des anti de tous bords. Green Peace (qu’on  connaissait un peu depuis le Rainbow Warrior)  s’est de plus en plus fait entendre sur la questions des déchets radio-actifs,  des centrales atomiques, sur la fonte des glaciers, sur le réchauffement climatique, sur l’accumulation du plastique dans la mer, sur la mort de la barrière de corail, sur la déforestation de l’Amazonie.

Les documentaires de Yann Arthus Bertrand ont contribué à l’émergence d’une conscience collective vis-à-vis de la préservation de la planète, pas encore assez importante, malgré les COP successives.

La COP 21 devant apporter un grand changement a cependant vu l’échec d’ Hulot et des responsables qui  ont cédé un peu trop facilement sur le programme (Hulot avait dit : “En 2025, tout sera foutu, si on n’agit pas avant”). 

Les jeunes générations en  prennent conscience, elles veulent agir ;  en même temps, elles  jugent, or il ne s’agit pas de sanctionner mais de transformer, sans culpabiliser, en modifiant, en adaptant nos modes de comportements (ne pas jeter son mégot par terre, trier ses déchets).

La condamnation de l’énorme pollution créé par  la fast-fashion* a été une récente prise de conscience des femmes, qui font des achats compulsifs de fringues dans les boutiques de prêt à porter.

Tout est impacté  : les projets immobiliers déjà obsolètes,  sont obligés d’intégrer une touche verte, de prévoir des économies d’énergie, même si c’est encore très minime. Les beaux jours du “grand n’importe quoi” sont peut-être derrière nous, mais c’est une lutte de tous les instants. Pollueurs-payeurs, n’est pas facile à faire appliquer, la force d’inertie étant l’obstacle le plus grand, même si on a avancé depuis la catastrophe crée par la pollution au pétrole de l’Amoco-Cadiz dans le Finistère.

Ces idées avaient pourtant pris leur essor dans la décennie soixante-soixante dix, (campagne contre le tabac, par exemple) , mais les hippies  en faisant un retour naïf  à la nature, ont été moqué par la génération qui les avait enfanté et, critiqué par les agriculteurs professionnels. Ces hippies sont les grands-parents (ou parents) des verts actuels,  ils sont nés durant le parcours d’Uranus en Gémeaux entre 1943/49 (on sait d’ailleurs que ce fut à partir de 1943, qu’il y eu un retournement dans la guerre).

On peut donc s’attendre à ce que les petits enfants, qui naîtront avec  Uranus en Gémeaux  dès 2025,  parviennent à un renversement des tendances matérialistes  mondialistes , d’autant qu’Uranus  sera en tendance de trigone dans ces deux éléments air,  avec la planète Pluton  qui sera en Verseau,   de octobre 2024 à fin janvier 2043, soit un long transit de plus de 18 ans (durée du transit de  axe des noeuds autour du zodiaque). Ce sont ces transits lents qui changent tout.

On voit que le maître des Gémeaux, Mercure a  son mot à dire dans la mise en œuvre  sur le plan concret des idéologies, actions de type  maison III : environnement, applications pratiques, métiers manuels, concrétisation  pratique des idées philosophiques nées  en Sagittaire…

 

* “fast fashion” : fabrication de vêtements bon marché à la mode produit à bas coût par des distributeurs, qui contribuent à polluer gravement les sols des pays émergents (jeans, etc).**

 

 

Partager avec:

Mécanisme de nos décisions : l’action de Mars

Nos tendances latentes sont le résultat des forces activées par les énergies contenues dans les aspects formés par les planètes entre elles, ce sont les énergies des aspects, qui indiquent nos tendances latentes.

Elles sont activées par les transits dans le ciel et nous poussent à certains moments à agir, d’après la planète qui symbolise l’action  dans nos thèmes : Mars.

Mars  agit selon son style en signe et, selon son poids dans le thème. L’impulsion peut être très forte, lorsqu’il s’agit de signes de feu comme le Bélier, lente et réfléchie lorsqu’il s’agit de signes de terre, intellectuelle mais pas concrétisée, lorsqu’il s’agit de signe d’air, il peut ne jamais y avoir de décisions lorsqu’il s’agit des signes d’eau du Cancer et  Poissons à cause d’une indécision propre à ces  signes, le Scorpion par contre, lui, peut camper sur ses positions, une fois la décision prise , à la différence du Bélier qui  pourra  changer d’avis, passer à autre chose, bien que tous deux soient fortement motivés.

Là, il s’agit de l’action des tendances contenues dans le thème, qui en fait, nous portent sans trop nous laisser un choix objectif*. L’action étant du domaine de Mars, il s’agit de comprendre comment agit Mars dans ces signes et,  comment Mars faisant un aspect avec une autre planète est influencé.

Les conjonctions à Mars et les oppositions sont des indications très fortes et le symbolisme doit être lu à plusieurs niveaux, car la planète conjointe ou opposée, qui joue un rôle d’activateur est souvent influencée  par la personne de la constellation humaine qu’elle peut  symboliser  :

Soleil /un père, Mercure/un frère, un copain ,  Lune /une femme-mère adulte, Vénus/ une amie ou une amante, Jupiter/ un protecteur,  Saturne/ un professeur

et, ensuite, à la  manière de ces planètes   personnelles : Lune /par un mouvement changeant et  sous le coup d’une émotion, Mercure /par un effort intellectuel, Vénus/ mue par le plaisir,

et, avec les planètes lentes  mues par des idées, des modes, des idéologies novatrices (Uranus) ou au contraires conservatrices, protectrices, limitatives (Saturne) , nébuleuses,  intuitives (Neptune), donnant envie de soigner, d’améliorer , d’éveiller, de protéger (Chiron)

L’action , quelle que soit la maison où la planète se trouve, c’est Mars qui agira, mais la maison dans laquelle se situe Mars , qui sera le lieu où la planète se démènera le plus, et celle dont elle est maîtresse, sera le lieu de son objectif principal. 

Ceci est particulièrement fort et, se voit chez  les signes du Bélier et du Scorpion, le signe où se situe la planète apportant ses visions, son style, comme je viens de le dire dans les lignes précédentes. Il ne faut pas confondre action et hyperactivité qui est une maladie de l’action. En cela , le Bélier tend à être hyperactif , tandis que le Scorpion agit discrètement mais agit.

Ainsi, nous pensons agir après avoir décidé, alors que nous sommes manipulé par nos tendances latentes, qui deviennent agissantes quand  nous nous en servons.

Car la vie est décision ! En dehors du sommeil, nous sommes mus par nos actes volontaires, le corps si bien construit faisant le reste : si je m’approche du feu, ça chauffe trop, le cerveau m’ordonne de me mettre en retrait. Pour le reste c’est différent. L’intelligence de Mercure et la vision, l’idéal du Soleil natal, Vénus le désir de plaisir entrent en jeu. On a donc un mouvement d’aller- retour entre ces planètes qui peuvent faire des aspects multiples, et qui poussent à “faire”. Il arrive qu’on agissse en croyant avoir décidé , alors qu’on est mu par nos tendances latentes, nos pulsions qui deviennent des choix, pas toujours heureux, on appelle cela des actes irréfléchis, des accés de violence peuvent en découler, tandis que l’absence d’action est qualifiée d’aboulie, dont un synonyme est l’asthénie, et l’impuissance.

C’est la raison pour laquelle les bouddhistes  conseillent de ralentir l’action de l’ego sur-gonflé,  personnifié par le signe du Lion, pour apprendre à mettre à distance toute cette agitation qui n’est pas toujours de l’action, mais souvent de la rumination.

Personne ne doit céder à toutes les pulsions qui l’agitent, sous peine de devenir fou au moment de prendre une décision, surtout si elle est importante, et pourtant, c’est ce que nous faisons, après avoir cru peser les choses, ou pas, selon le tempérament qui lui est symbolisé par l’ascendant et son maître, nommé  gouverneur du thème.  Or, il se peut qu’il soit souvent en désaccord avec le Soleil et le maître de la maison où se situe le Soleil, par signe et analogiquement (ceci doit être pris en compte) et voir, s’ils  sont  en bon aspect : ceci nous permettrait de savoir si nous jouons pour nous ou contre nous !

Il y a plusieurs raisons à cela, la première et la plus importante étant, que nous pouvons présumer de nos forces, et de nos capacités physiques. Un fort Jupiter peut pousser une fragile Balance à se dépasser mais aussi la mener au bout de ce qu’elle peut faire nerveusement, c’est la raison pour laquelle nous avons tant de burn-out et de dépressions, depuis qu’on a dit aux gens qu’on peut tout réussir avec de la volonté, qu’ils doivent se dépasser pour être compétant. Ce n’est vrai que pour certains. Il faut accepter son karma/dharma.

Nous pouvons prendre l’exemple de J. P Belmondo, qui avec un Soleil Bélier, et un ascendant Gémeaux*, avait  comme gouverneur du thème Mercure en Poissons.  Hyper actif, fort physiquement, avec un ascendant vif et changeant, il avait un Mercure  intuitif qui ressent plus qu’il ne peut réfléchir : il agissait  à l’instinct mais vite et avec une Vénus en Bélier, poussé par l’envie de se faire plaisir et de faire plaisir pour être bien-heureux. D’ailleurs dans ces films ce qui ressort,  c’est l’action, même quand il ne fait pas de cascades il parle en se déplaçant en faisant moult gestes , au théâtre cela faisait merveille. Mais il s’y est blessé.

Son Mercure étant en signe d’eau , en secteur XI secteur d’Uranus d’air et dans la même maison qu’Uranus, bien que non conjoint ,  l’air exaltant l’eau, l’agitant , lui faisait faire beaucoup de vagues, mais l’a aussi desséché, épuisé : il allumait des feux  avec son Soleil en Bélier , qu’ensuite il devait éteindre (on pense aux nombreux films, aux nombreux amis qu’il voulait aider, aux femmes qu’il a aimé, à ces enfants). Sa Vénus en Bélier , en exil, dans le signe de Mars était une Vénus de conquête,

D’autre part, Mars maître du Soleil était  en conjonction avec Neptune, maître de Mercure en Poissons (au nœud sud, karma des vies antérieures ) : ici encore cela corrobore que son action était romanesque, généreuse, mais devait l’induire en erreur au niveau du jugement et, qu’ il pouvait se faire duper, avoir des désillusions sur les gens et les choses,   à cause de sa trop grande naïveté, gentillesse. Tout ceci  situé dans le secteur IV, le faisait se dépenser au niveau de la famille et pour la famille, avec un sens du clan qui s’étendait aux amis, puisque  Mercure et Soleil se situaient en secteur XI , des projets.

Mercure était opposée à la Lune, maîtresse de la maison IV par analogie, les émotions/les femmes, et à Jupiter, les protecteurs/la prodigalité/l’avidité sur le plan sexuel.

Mercure agissant sur le plan circulatoire, Jupiter symbolisant  les artères : sur le plan physique, cela l’a conduit à un Avc en 2001, suivit d’une paralysie du bras droit. Sa volonté l’a surmonté, mais ne l’a pas calmé : il est même devenu père en 2003, d’une jolie petite fille, avec ce que cela suppose de joies mais aussi d’émotions fortes,  après s’être enfin marié avec Natty avec laquelle il avait vécu, et avec laquelle il divorça ensuite, sans évoquer sa fin de vie avec plusieurs “amies” différentes dont une l’a floué (voir article précédent).

La Lune en Balance (mal placée en air , les émotions étant intellectualisées), étant maîtresse de Pluton en Cancer (mal placée en eau où le feu s’éteint), cette dernière  a joué un rôle final lors de l’opposition à elle même, dans les mois précédents sa disparition. Il a d’ailleurs réussi à dépasser l’opposition , car il voulait “tenir” jusqu’au 18 ans de sa fille  et, il a pu mourir en pensant qu’il avait  réussi à la protéger jusqu’à l’âge adulte.

Ce qui nous amène à  Saturne, qui est sur son MC, maître de sa maison VIII en Capricorne, conférent un grand sens des responsabilités, beaucoup de conscience professionnelle  et qui venait de repasser : il est bien mort d’usure,  en se consumant d’avoir bien vécu et, beaucoup travaillé

Mars et Pluton sont les deux bouts du même bâton : les tendances latentes deviennent des tendances réelles, agissantes d’autant qu’il avait , le Scorpion  en secteur VI.Il était violent, il ne fallait pas le taquiner, on l’appelait le bombardier, il il cassait les voitures, les bateaux un regard de travers, et il partait au quart de tour (paroles de Charles Gérard, son meilleur ami)

*1) Au niveau de la santé, son As Gémeaux lui avait valu une primo infection à l’adolescence,  une infection pulmonaire grave, car c’est le signe de la respiration donc des poumons. Après un an passé en Savoie à Allanche près de Chamonix, il en revint ayant décidé d’être acteur !

2) J.P Belmondo a fait son Avc en 2001, environ 7 ans après la disparition accidentelle,  en 1993 de Patricia , sa fille aînée, née en 1953  ;  Stella est venue  s’ incarner en 2003 (conçu en 2002) entre 9/10 ans après,  un demi-tour des noeuds lunaires , cinquante-ans après la naissance de Patricia. Ce n’est pas un bébé dû au hasard ! Quelqu’un a dit “le hasard est la rencontre de deux déterminismes.” En 1993, l’axe nodal était en Sagittaire-au noeud nord – Gémeaux, en 2002/2003, l’axe était inversé, en Gémeaux noeud nord-Sagittaire. Il disparaît, lorsque l’axe est en Gémeaux-Sagittaire, axe qui est son axe AS-DS.

**Ce qui différencie deux personnes nées  le même jour et à la même heure, est une seule et même chose, en dehors de son milieu natal socioculturel , c’est l’évolution intérieure. Il n’y a pas de mauvais thèmes, ni de mauvaises planètes, ni de mauvaises maisons, il y a des chemins différents qu’on prend dans le bon ou dans le mauvais sens. De nombreuses personnes naissent   avec les même aspects, et peuvent avoir le même ascendant, sans être nées au même endroit, mais ce qui va les différencier sera leur libre arbitre (et celui-ci dépend de leur élévation spirituelle). Qu’en dire  ? C’est la faculté de dire non, au bon moment et de choisir la meilleure solution à un problème lors d’une crise, de redresser la barre quand il est encore temps, souvent une question d’humilité  et de bon sens. Ce qui différencie des personnes du même signe solaire , peut être très différent, mais il s’agit toujours de niveau spirituel.

Partager avec:

Jean Paul Belmondo, le magnifique

Bel’ Mondo, c’est tout un poème  : la chanson de Louis Armstrong lui allait si bien : “What a wonderful world” ! C’était la gaieté , l’optimisme, la gouaille, le sourire perpétuel , le rire jamais loin, l’émerveillement, le jeu.

Que trouve-t-on dans son thème, maintenant qu’on a presque tout dit sur lui, ses échecs qui n’en ont pas été,  ses réussites, ses succès ?

Naître dans une famille d’artistes, d’origine italienne pieds noirs, dont le père sculpteur a connu la célébrité (Jupiter en IV et V)  , avec une mère artiste peintre (Neptune) qui abandonne son art  et ses ambitions pour élever ses enfants, est déjà une chance. Il n’a manqué de rien (sauf pendant l’occupation), mais  l’école  ne lui convenait pas.

C‘était un enfant terrible, comme les a décrit Jean Cocteau, et comme le sont souvent les martiens : Mars en secteur IV indique des dissensions au foyer parentale ;   proche du noeud sudMars en étant maître du Soleil,  indique l’ hérédité du père qui est sculpteur, un métier où l’on utilise sa force,  et qui a sûrement  eu, un caractère autoritaire ; Mars peut aussi symboliser un frère aîné, Alain né en 1931, sans doute très différent de lui, et qui a compté dans sa vie.

Très tôt, il a voulu être acteur (Neptune et Jupiter conjoint au noeud sud  en IV) mais il aimait  le sport : le vélo, la boxe, le foot.  Il les a réuni  dans ses films où il faisait ses fameuses cascades,  se bagarrait pour rire, mais aussi dans ses pièces au théâtre où il en donnait comme à l’accoutumée, plus qu’aucun autre acteur, au point de s’épuiser en scène (Kean, Cyrano de Bergerac, Boulevard du crime…).

Le public l’a adoré : Jean-Paul Belmondo a attiré dans les salles de cinéma, en cinquante ans de carrière, près de 160 millions de spectateurs.

Bien sur , un tel félin , toujours prêt à bondir, ne pouvait qu’être du Bélier ! Charmeur: il avait la conjonction Soleil-Vénus ! Innovant : il avait la conjonction Soleil-Uranus ! Son clan était composé de ses vieux amis fidèles, qu’il avait aidé à réussir (Marielle, Rochefort, Charles Gérard…) : le Verseau est maîtrisé par Uranus, et  sa maison par analogie, c’est la maison XI  : il avait  Soleil-Uranus-Vénus dans cette maison  ce qui en faisait un uranien.

Le noeud nord en X en Poissons (dont le maître est Neptune en IV),  est le choix de  réussir dans la vocation, de servir son art avec toute l’intensité  possible, de donner au public tout ce dont est capable, un Mercure en Poissons  trigone Pluton , maître d’un AS Gémeaux : un travail rigoureux, et généreux.

Le revers de la médaille dans cette disposition est sans doute  Uranus, limite de la XII, qui favorisa une conduite trop excentrique menant à  un AVC, et Neptune en IV, un faux ami  qui supprima un moment la clarté de son esprit, même s’il inspira sa carrière artistique. 

Quant à Mars  en IV, il  parle de violence subie dans le foyer  (une fille, Patricia née en 1953 de son premier mariage, lorsqu’ il avait à peine vingt ans,  est morte en 1993 dans l’ incendie de son appartement). Il lui reste de ce mariage un garçon Paul, le cadet et, une fille Florence.

Jupiter conjoint à Neptune, parle  de problèmes artériels  et  d’ abus (il faisait les quatre cents coups avec les copains). On notera aussi Chiron en XII en Taureau et, la lune noire en XII/I antagonistes, l’un indiquant une faille affective, l’autre inclinant à l’égocentrisme, les deux relevant d’ un problème inconscient  : un grand besoin d’aimer et d’être aimé.

On arrive à l’Ascendant  qui est celui de l’éternel adolescent , celui qui aime par dessus tout le jeu, et ne prend rien vraiment au sérieux : le signe des Gémeaux...dans lequel, on l’a vu, se trouve la Lune noire carrée à l’axe nodal.

De la lune noire, relève  cette avidité à jouer, à travailler pour avoir la reconnaissance du public, à qui il donnait tout (part de fortune en VI, opposée lune noire, les deux carrés à l’axe nodal en IV/X, délaissement du foyer au profit de la carrière), ce qui lui fit du tort ; il finit par jouer trop de films, dont les scenarii étaient  bâtis sur sa seule présence. Ce qui le ramena au théâtre, où il connut le sucés qu’on connaît.

La lune noire, synonyme pour un homme d’aventurières, de femmes “légères” symbolise les danseuses qu’il connu et épousa,  sa première et  sa seconde compagne Natty, Coco girl de Claude François,  dont il a eu une fille Stella pour ses 70 ans et, plus particulièrement Barbara Gandolfi, ex-modèle du magazine Playboy qui (avec son mari) lui escroqua  200.000 € et, contre laquelle il ne voulu pas se constituer partie civile ( sans doute humilié par une femme pour la première fois de sa vie, il a mis aux enchères  une Rolex qui est partie à 165.000  €).

L’axe IV/X, où se situe l’axe nodal et les planètes dures comme Mars et Saturne, indique toujours un problème familial, même quand tout parait parfait,  à priori .

Avec le Lion en IV, il  s’agit d’une origine confortable,  avec  la planète Saturne 14° en Verseau opposée Jupiter 14° ,  d’un refus de l’ autorité, de retour de karma. 

Pluton en Cancer  (signe de la famille) est commun à toute une génération, mais ici   Soleil, Vénus, Uranus, carrés à Pluton  entérinent le fait, qu’il ait eu une tendance à l’ excès, en tout. Pluton R à 24°, le jour de son décès, en opposition dépassée à elle-même à 22°30, habitait depuis quelques deux ans , sa maison VIII, en faisant un carré à son Soleil et à Uranus.

Évidemment,  Soleil-Vénus trigone au noeud sud  furent d’une aide puissante (acquise antérieurement) mais la  Lune en Balance faisait le don Juan, la Lune opposée Vénus  marquant d’une instabilité affective, et émotive.

La chanteuse brésilienne, Carlos Sotto Mayor, avec laquelle il avait eu une relation après Ursula, aurait été la dernière à être prés de lui ces  derniers mois.

Dans le milieu artistique on qualifie de “cabots” les artistes qui font leur show, pour être aimés   par leur public jusqu’au bout, malgré leur souffrance.

C’est dit par Vanessa Paradis,  dans  “Une chance sur deux” , le dernier film qu’il a tourné avec Alain Delon. Mais on l’aimait aussi pour ça !

 

* Ursula Andress (avec laquelle il a tourné, “les tribulations d’un chinois en Chine”, de Philippe de Broca, d’après Jules Verne, une prouesse au niveau des cascades et des gags, avec Jean Rochefort, en 1965)  a étè une Lune noire, puisqu’il a quitté sa première épouse Elodie Constantin,   mère de ses trois premiers enfants quand Paul avait deux ans,  qu’il a quitté (ou le contraire) ensuite pour Laura Antonelli, qu’il a quitté pour Natty Tardivel, qu’il a quitté pour …mais un tel astre solaire ne pouvait que se partager.

Partager avec: