La révolution des maillots de bain

Les éclipses du mois dernier ont été un rappel brutal que nous sommes dans un cycle d’un an et demi des nœuds  se déplaçant sur l’axe Taureau /Scorpion, supprimant peut-être des connexions, tout en en semant de nouvelles (actives de janvier 2022 à juillet 2023) se produisant dans le cycle plus large de Saturne passant par le Verseau restructurant l’ensemble de notre tissu social et nos perspectives d’avenir : actif de mars 2020 à mars 2023.  Cela se produit dans le cycle plus large d’Uranus, nous éveillant radicalement à la crise environnementale/financière/de survie planétaire et à la nécessité pour nous d’inventer de nouvelles façons personnelles et collectives afin de survivre physiquement et de prospérer (actif de mai 2018 à juillet 2025).

Le 1ᵉ août,  Mars sera en conjonction appliquante avec Uranus en Taureau à 18°, et les ces deux planètes étant très puissantes, les choses ne seront pas  faciles. L’effet  a commencé  quand la planète, le jour du second tour des élections était déjà à 13°  (orbe 5°), s’accentuant au fur et à mesure de  son application à Uranus.

La planète  Mars conjointe à Uranus et au noeud nord est carrée à Saturne, elle-même carrée à l’axe nodal : c’est la lutte contre  l’autorité,  avec une  préférence pour Uranus/Mars.

Les planètes Uranus-Mars seront conjointes à l’axe nodal en Taureau indiquant que les votes de contestations sont la résolution d’une crise des valeurs, car se pose la question immédiate et récurrente de notre argent, le montant du SMIC, le prix de l’essence et des denrées alimentaires, le refus des taxes qui pèsent sur tout le monde depuis une décennie, et encore plus actuellement, avec la guerre en Ukraine.

Dans l’ambiance actuelle, on peut facilement penser à une confrontation politique telle, que le président puisse demander la dissolution de l’assemblée nationale, car les députés pourraient  refuser le vote de confiance au gouvernement d’E. Borne qui a été reconduite, sans programme officiel.

Il semble que Monsieur Macron n’arrive pas à comprendre ce qu’est un régime parlementaire, qu’il confond avec un régime autoritaire, puisqu’il décide de ne pas gouverner avec les deux extrêmes qu’il juge non fréquentables, soit presque la moitié de l’assemblée nationale élue au suffrage universel !

Dans les familles, les enfants pourraient refuser les propositions de leurs parents, les femmes celles de leurs époux : bref un vent de révolte pourrait souffler très fort !

Ce n’est pas Vénus régente karmique noeud nord conjointe lune noire en Cancer  carrée Jupiter en Bélier, qui va arranger les choses : le ras le bol sera à son maximum, d’autant que le COVID fait son retour, avec des hôpitaux à bout de souffle, des EPHAD désossés, et que cela pèse lourd sur le dos des femmes, qui ont un grand besoin de repos avant la rentrée, tandis qu’on attaque leurs droits.

Pourvu que nous ne soyons pas obligés de retourner aux urnes, un vote en période estivale équivaudrait à encore plus d’abstentions !

Le Soleil sera  en sesquicarré avec Neptune, la mer, en semi carré avec la Lune  opposée à Neptune : c‘est l’année des méduses :

on peut penser à une révolution des maillots de bains !

 

 

Partager avec: