Astro Psycho humaniste , fille de Palo Alto

Ce texte est une information pour le lecteur qui ne connait que l’Astrologie Traditionnelle occidentale : il faut savoir qu’il existe d’autres Astrologies différentes (certaines ont des maisons égales, etc), mais surtout, leur interprétation est différente, non seulement en fonction de l’École mais aussi de la projection de l’astrologue à cause de ses propres idées. Je me promène dans les différentes tendances, pour chercher une approche qui m’est personnelle, correspondant à ma vision, prête à tout remettre en question, avec mes  moyens et des livres.

L’École de Palo Alto est à la source de l’Astrologie Humaniste.

La devise de l’Ecole Palo Alto est : « Il est impossible de ne pas communiquer ». Selon l’approche de Palo-Alto, on trouve le plus souvent une réponse adéquate aux difficultés de la vie, mais pas toujours. Un problème est une difficulté qui revient sans cesse, soit parce qu’on n’y a pas apporté de solution, soit parce que les solutions essayées entretiennent la difficulté au lieu de la résoudre. C’est là qu’apparaît la notion de système : il faut considérer l’individu dans son environnement, avec les relations qu’il y entretient. Un thérapeute aidera alors le patient à agir et interagir avec son environnement. La personne essayera donc de nouvelles solutions, en fonction des relations qu’elle a avec les autres. Il peut en résulter des changements importants pour elle. Ceci est différent de l’approche psychiatrique de Freud qui convoque l’insconscient pour résoudre des névroses aggravées, ce qui est un autre domaine.

 

 

Origines : La psychologie humaniste se veut différente dans son approche de la psychanalyse ou du behaviorisme (basé comme son nom l’indique, sur l’approche du comportement*). Celle que l’on appelle la Troisième Force, a vu le jour dans les années 1960 aux États-Unis. C’est Abraham Maslow,  psychologue américain connu pour ses travaux sur la motivation, et qui a axé ses recherches sur l’accomplissement de soi,  qui créa en 1954 l’American Association for Humanistic Psychology. On doit à Carl Rogers, autre psychologue américain , l’idée de développement personnel , qui a insisté sur l’approche centrée sur la personne (Dane Rudhyar en parlera).

En France, la psychologie transpersonnelle a du mal à s’imposer comme un courant fort de la psychologie et, est absente des enseignements universitaires du fait de sa posture qui intègre clairement la dimension spirituelle de l’humain, «une discipline visant à faire une synthèse de la spiritualité authentique et de la science » selon Grof,  dénonçant l’impasse de l’actuel paradigme scientifique matérialiste et, prônant l’émergence d’un nouveau paradigme. Lire notamment,  les physiciens  qui peu à peu se sont ralliés à une vision non matérialistes de la matière comme Jean Charon, physicien, Rupert Sheldrake avec les champs morphogénétiques* (lire “Et le divin dans tout ça)..

L’Astrologie Humaniste devient une grille de lecture qui permet de repérer les domaines de souffrance psychologique.

Principes de la Psychologie humaniste 

  • elle fait ressortir l’idée du potentiel humain : la personne a la capacité de s’autodéterminer et de grandir ;
  • elle reconnaît qu’il existe un processus vivant, un élan qui pousse à accomplir et à s’accomplir ;
  • elle implique l’engagement de la personne, sa responsabilité
  • elle n’oublie pas la liberté de l’individu ;
  • elle fait ressortir le respect de la créativité qui permet le développement personnel de chacun ;
  • elle s’appuie sur l’expérience, le vécu émotionnel, le ressenti des choses et de son propre corps ;
  • elle intègre la dimension corporelle de la personne ;
  • elle met la relation patient/thérapeute au premier plan, avec un respect marqué pour le patient.
  • * Dans la nature, chaque forme a une mémoire, et les informations peuvent être transmises à travers le temps et l’espace, donc plus une forme se répète plus elle a des chances de se reproduire (la résonance morphique). Rémy Chauvin dit que le but de l’univers est d’aller vers toujours plus d’intelligence. Sheldrake parle de la mémoire des objets, car tous les chimistes savent que plus une expérience est faite, dans tous les laboratoires de la terre plus elle est facile , et personne ne sait penser pourquoi (lire la reproduction des “cellules immortelles d’Henrietta Lacks”, qui pourrait être un très bon exemple).
  • *Le  behaviorisme ou comportementalisme, est un paradigme de la psychologie scientifique selon lequel le comportement observable est essentiellement conditionné soit par les mécanismes de réponse réflexe à un stimulus donné, soit par l’histoire des interactions de l’individu avec son environnement, notamment les punitions et renforcements par le passé. L’approche béhavioriste vise à mettre au jour des relations statistiquement significatives entre les variables de l’environnement et les mesures du comportement étudié sans faire appel au psychisme comme mécanisme explicatif.
Partager avec: