Le Sagittaire et Jupiter

Lorsqu’on arrive au Sagittaire, les connaisseurs  poussent un soupir de soulagement : c’est un peu comme l’arrivée du Beaujolais nouveau   ! On va fêter la fin des moments difficiles !

Si seulement c’était vrai !

Devant nous, se profile pourtant les jours qui raccourcissent, et le froid d’un hiver qui s’installe, l’entre deux de novembre qui n’est pas encore l’hiver mais le devient déjà. Mais la morosité n’est plus de mise :  on amorce une période de préparatifs de Noël qui devrait durer un mois , mais aujourd’hui peu de femmes ont encore le temps, l’envie  et la force de passer des heures dans leur cuisine !

Las, avec tout ces changements, on n’a plus de repères et les êtres fragiles que nous sommes, sont déstabilisés. Notre instinct grégaire aimait ses moments de rassemblements réconfortants devant un repas autour d’un idéal : la trêve des confiseurs, la promesse d’une rédemption, le pardon.

Donc le Sagittaire qui commence, nous amène pratiquement à Noël, suivit de l’arrivée du Capricorne qui enclenche la nouvelle année dans le vrai froid dans hémisphère nord, pas toujours apprécié, mais valorisé par les sports d’hiver, les listes de cadeaux, les retrouvailles familiales,  avant que le consumérisme ne viennent tout balayer avec les voyages dans les iles au soleil , le rejet des rituels, l’individualisme.

Ainsi, le Sagittaire était le signe consacré aux religions, aux grandes idées, aux philosophes, aux chamanes et au clergé,   aux voyages intérieurs et extérieurs, longtemps avant le christianisme, et avant  que celui-ci  ne soit balayé par les contestations, les scandales, et les outrances, car ne vous y trompez pas,  malgré les protestations des traditionalistes qui mènent un combat d’arrière garde,  les églises sont vides excepté à Noël et lors des grandes peurs  : “autres temps, autres mœurs ! “

Reprendre l’antiquité comme modèle avec Jupiter est donc un retour aux sources, qui ont elles mêmes été balayées par l’arrivée du christianisme : Jupiter fut le premier dieu , maitre du Sagittaire.

On en a fait la planète des protecteurs des enfants, en exaltation en Cancer, c’est celle qui déverse ses bienfaits dans la maison où elle se situe… en principe. Autrefois reliée au religieu, elle fut aussi la maitresse du signe des Poissons reliés au grand tout, les Poissons étant le signe de ralliement des premiers chrétiens.

L’apparition de Neptune qui la détrôna en 1843 fit perdre leur couronne de lauriers aux Poissons,  devenant du même coup des alcooliques ou des artistes rêveurs dans le meilleur des cas, et souvent les deux.

En astrologie aussi , cela change : il faut se tenir au courant ! C’est l’arrivée d’Uranus et vous n’y pourrez rien.  Peut -être que vous tiendrez encore 25 ans avec vos vieilles antiennes, mais quand vous disparaitrez, elles disparaitront avec vous : en attendant c’est la confusion dans vos têtes, le désordre dans la rue, la contestation, la révolution qui soulève les  dictatures,  l’anarchie qui bouscule comme à chaque changement de civilisation.

Accrochons-nous encore un peu au risque d’être vitupérés par les  arrivants du nouveau monde : Jupiter , s’il n’est pas parfait, fait des efforts, et nous envoie quand même des moments qu’il faut savoir apprécier.

Cela ne se fait pas tout seul, il faut le vouloir, si une vérité est toujours sur, c’est : “aides toi, le ciel t’aidera”. La pluie a de l’énergie, le soleil en a aussi, mais ce n’est pas la même, donc si Pluton avait de l’énergie en Scorpion, celle du Sagittaire est différente, mais aucune n’est meilleure que l’autre, elles se complètent, elles s’ajoutent, elles se remplacent ou elles se soustraient : elles ne sont pas bien rangées sur des étagères dans un rayon, elles s’imbriquent, car tout est dans tout. 

Les aspects avec Jupiter sont capables de nous faire faire les choses les meilleures, comme les pires , comme les octaves sur un clavier  grâce auxquels on produit de la musique discordante ou mélodieuse. On le décrit comme ceci  : crises et accomplissements liés à la réussite, l’expansion, le rôle de guide, d’enseignant, garant d’un ordre, réussir honnêtement  avec de bonnes relations dans le monde juridique, culturel, associatif, sympathie et confiance, fiabilité.

Si l’on se réfère à la caractérologie, le Sagittaire munie d’un maitre comme Jupiter est beau, intelligent, protecteur, et riche : le gendre parfait ! Mais on a des doutes sur la perfection ces temps-ci , l’ego des uns et des autres ne supportant plus la moindre observation !

Jupiter   associé aux  autres planètes peut changer de profil, car il accentue les effets de celles-ci : “Jupiter arrose tout même les mauvaises herbes” disait C. Drouaillet. Aussi  au négatif, on découvre l’ opportunisme, l’abus de sa position d’autorité et la  mauvaise foi, le délit d’initié, le bluff qui fait qu’  on est  victime de ceux qu’on a trompé.  Il peut avoir un passif de colon ou de missionnaire ayant commis des abus, et  vivre des  périodes de doute. 

Si vous prenez les choses simplement, Jupiter  rend plutôt optimiste et gai,comme tous les signes de feu, le Sagittaire ou le jupiterien est sur de lui, donc il ne se pose pas en victime, il avance dans la vie sûr de ses idées et de ses convictions, il peut vous paraitre un peu prétentieux si vous-même êtes plus nuancé. Il n’y a pas de méchanceté, c’est un état : comme le Lion il se veut droit dans ses bottes. Et des bottes il en a : des bottes de sept lieux, car il court dans tous les sens, il est souvent hyper actif, a mille idées pour sortir le monde des ses ornières : c’est un enthousiaste.

Il tire derrière lui une horde de gens qui l’aident à mettre au point ses projets collectifs, associatifs,  avec ceux qui sont dans les alentours destinés à ceux qui sont au loin. Mais ce n’est pas un Verseau, qui lui part et ne revient pas. Il est fidèle, et attaché à ses amis, se fait des amis partout.car son mot clé est camaraderie, il est plein de chaleur, il aime la compagnie. Le signe du Capricorne qui suit va souvent passer pour un “pisse froid” , une expression française qui dépeint bien la différence entre les deux.

Le Sagittaire est souvent une interface entre la maison III et la maison IX, aussi il communique beaucoup et pour cela apprend plusieurs langues étrangéres, et les enseignent souvent. Sa vocation va de prof à journaliste,  en passant par SAV, tout ce qui tient un crayon, un ordi et un téléphone qui fait réseau. Actuellement la liste est longue…(voir

Voici thème de l’arrivée du Soleil  : Jupiter entre en Bélier le 21 décembre, et va cicatriser des plaies avec Chiron, ici maître de guerre  et même si Mars à 25° est toujours en Gémeaux,   et sera rétrograde jusqu’au 12 janvier 2023 inclus. Il sera en sextil avec Chiron et en quinconce avec le nœud sud, lui même en quinconce avec Chiron formant un yod entre le passé et le présent symbolisé par l’axe nodal avec Uranus et le nœud nord comme mi-point du  sextil : on n’ose qu’espérer un changement qui résoudrait les conflits ou au moins une trêve dans cette guerre.

Uranus très forte -on le voit tous les jours- sera trigone aux planètes Mercure Vénus  en Capricorne , dont  Pluton , Saturne en semi-sextil (30°) à Mercure, maître d’Uranus. La Lune noire sort  du signe du Cancer, le 8 janvier.

 

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.