Misère et grandeur de Pluton : #Me Too

Pluton, découverte au moment du radium, est la planète “considérée” comme la plus puissante. Au  XXe siècle,  on a beaucoup sous estimé sa force dans la description du caractère parce qu’on n’avait pas suffisamment de recul, mais on s’aperçoit qu’elle se manifeste fortement dans les portraits des personnes qu’on étudie : voir politiciens, peintres, métiers du spectacle souvent en lien : par exemple chez Polanski, Pluton carré Uranus et Mars, avec Mars ascendant opposé Uranus en VII, et Pluton MC Cancer au sommet d’un t-carré, entraînent   des comportements violents et manipulateurs. La Lune en domicile en Cancer conjointe Pluton  accentue la violence subie au sein du foyer et dans le public. Vénus est  carrée à la Lune noire en XII or la Maison XII est synonyme d’isolement, pauvreté, déchéance, , lieu de vie clos, prison, hôpital, mais la personne peut y travailler parce que ça l’arrange.

Les planètes lentes ont un petit plus, elles nous mettent  en rapport avec le reste de l’humanité, nous font prendre conscience qu’on est un tout, elles donnent  à la psychologie, une couleur très forte dans la maison où elles se situent et plus, si elles sont angulaires, et ou en aspect avec les luminaires (Soleil – Lune), la Lune noire, le gouverneur, les régentes karmiques de l’axe nodal, la part de fortune, si elles sont apex d’une configuration, focus d’un dessin planétaire, seules dans un hémisphèree du thème , si elles sont mi-point, etc, ce qui finalement leur donne beaucoup d’importance.

C’est la planète du Scorpion et de la maison VIII des rapports sexuels -de la libido- source de la procréation  la plus fécondante du zodiaque (il ne s’agit pas  d’amour  romantique mais de sexe). Elle   maîtrise les instincts et les énergies psychiques, puissance créatrice et destructrice, il a pu régénérer la société où on vivait comme gourou, chamane, etc.

Le plutonien direct  exerce une attirance sur les autres car, par le passé, il n’en aurait pas abusé, il voit ce que les autres ne voient pas, il est lucide, cela le rend plus prudent, plus circonspect.  Il offre des ressources qui aident à résister à tous les dangers.

Pluton fait partie des trans-saturniennes, ou lentes (Uranus, Neptune, Pluton), qui restent plus longtemps dans une maison et ne bougent quasiment pas par progression , excepté pour changer de direction au cours de notre vie  et  sont  activées par les transits et les aspects avec les autres planètes.

Lorsqu’elles sont rétrogrades, cela les rend plus inopérantes, il y a  surcompensation par des efforts, et une inconscience des valeurs énergétiques  en cause.  Pluton  rétrograde  peut avoir détruit, exagéré, avoir eu  recours à des pratiques discutables : si la personne se purifie par le don de sa personne, elle retrouve ses pouvoirs à des fins d’aide à autrui, mais vivra des moments très  difficiles avant de connaitre la paix.

Je rappelle les mots de Charles Vouga qui s’appliquent au signe du Scorpion et de la maison VIII :

 Quant on réfléchit à la fonction procréatrice, du père ou de la mère, chez les autres ou chez soi-même, on est forcé de dire qu’on a été l’instrument, sinon le jouet d’une puissance qui se servait de nous, alors que nous naïvement, on croyait simplement s’en servir et, c’est ce retournement du mystère de la sexualité qui est entièrement concentré dans le mystère du monde du Scorpion... C’est le signe même de la puissance procréatrice. L’espèce humaine assure sa descendance dans le Scorpion, c’est le signe de la transmission des soleils de génération en génération, qui amène le Soleil dans le visible et l’invisible…” “Les gens du Scorpion sentent qu’ils ne savent jamais ce que l’univers veut d’eux… Voilà pourquoi les gens du Scorpion sont très intrigués par la vie, par eux-mêmes et encore davantage par les autres, pour savoir mieux de quoi il s’agit et, les trois quarts du temps, il n’y a pas de réponse.”

Voilà pourquoi les Scorpions sont doués, si le thème le permet,  pour faire des chercheurs dans les domaines les moins apparents de la vie, ce qui fait des chirurgiens admirables, des docteurs de la médecine interne, tout ce qui est caché, tout ce qui fait partie de l’histoire de l’homme… Les gens croient que c’est un signe de perversion, et c’est une naïveté épouvantable… Signe fixe, par conséquent signe où le Soleil travaille sur lui-même dans une intériorisation vers quoi il procède à une sélection de ce qu’il doit dépouiller et, de ce qu’il doit acquérir.

La réputation de Pluton et du Scorpion, vient du fait que le symbole se voit attribué la mort dans la maison VIII, (très présente lors de la mise au monde d’un enfant, encore aujourd’hui), mais  les cendres qui sont  le symbole de la fertilité de la terre  permettent la germination, et la fécondation.  Certains yogis hindous  vénèrent les cendres en s’en couvrant le corps.

Possession et dépossession matérielle constituent le credo de la maison VIII, la maison est celle où la transformation s’effectue souvent par la souffrance et le dépouillement  de la personnalité, afin d’arriver plus pur dans la maison IX du Sagittaire pour s’éveiller à une certaine connaissance philosophique, spirituelle et religieuse qui est une étape car elle  n’a pas encore la pureté de la connaissance  du Verseau, ni la vision holistique des Poissons

Pluton sur le plan transgénérationnel en VIII/XII indique des soucis antérieurs -venant des parents, des ancêtres ou selon les croyances de l’âme-  se répétant  au début de la vie : la maman peut avoir connu des souffrances durant la grossesse en XII, des souffrances dues à des deuils en VIII, mais ceci se recoupe toujours avec d’autres aspects et signes dans le thème.

Selon Irène Andrieu dans “Astrologie et psychiatrie” : Les indices* de Maison VIII signalent une hérédité psychiatrique du milieu natal, si en plus les personnes dans l’arbre généalogique y figurent,  l’analyse psycho et psychiatrique indique celui qui refuse la réalité des choses, un aveuglement du sujet, d’où névrose, s’en suit la dépression, le rejet de soi-même, et de la réalité, basé sur le jugement et la malveillance. Pluton en interception ou en aggravation peut donner une paranoïa, de la mégalomanie, un désir de dépassement dans le pouvoir personnel, dans ce cas il ne faut jamais encourager le goût pour le pouvoir ou la manipulation de l’énergie. Il y a  ici de fréquents troubles de la sexualité.

Selon Charles  Vouga  : “Presque tous les gens qui sont fortement sous la puissance du Scorpion ne peuvent pas se décider vite, ils sont secrets parce qu’au fond d’eux mêmes, ils ne savent pas vraiment à quoi ils appartiennent et comment ce à quoi ils appartiennent veut qu’ils agissent”.

Mais si  Pluton et le Scorpion peuvent engendrer des dominants, d’authentiques manipulateurs, et agresseurs, Pluton direct peut engendrer d’authentiques guérisseurs, de même que de fortes personnalités, des battants  qui surmontent les pires ennuis de la vie.

Ceci fait fortement résonance  avec la journée de marche des fondatrices de “#metoo : lorsqu’on cherche la vérité  , ce n’est pas sans douleurs…(regardez la vidéo).


 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.