Apprendre vraiment pour faire son unité intérieure

Les interprétations humanistes ne visent pas à nous donner des bons ou mauvais points. Elles visent à nous comprendre avec nos contradictions, elles ne jugent pas, elle décrivent.

Vos problèmes de conscience vous les gardez pour vous, ce n’est pas un scalpel qui vient triturer votre âme !

Surtout ne vous faites pas peur, ce thème n’est pas QUE le vôtre : nous avons été  mis au monde par une mère qui avait un  inconscient  et qui a mis à ce moment là ses forces, mais aussi ses émotions, sa spiritualité, ses souvenirs bons et mauvais. L’accouchement  est le thème horaire du moment où, elle se séparait de nous, en général dans la souffrance.

C’est la raison pour laquelle, nous  avons des maisons IV, VIII, et XII qui contiennent des choses, qui ne nous appartiennent pas car avec les analogies maison-signe, on peut penser que le message passe aussi par les maisons. Nos maisons sont plus personnelles, puisqu’elles dépendent uniquement du lieu et de l’heure, tandis que les signes et les planètes sont de toute éternité dans leur propre déplacement, excepté la Lune qui fait un demi degré par heure. Pour appréhender tout cela, il faut savoir son thème.

Le thème, il faut l’apprendre tout bêtement,   en commençant par le dessiner en le recopiant, puis en le cachant.  Cela vous paraîtra moins compliqué quand vous l’aurez fait. En fait, autrefois, en le faisant à la main avec les éphémérides, on arrivait à le mémoriser.

Il faut d’abord connaitre les fonctions des douze signes* dans leur élément, qui sont les 12 travaux d’Hercule, et  mis en valeur soit par une position angulaire AS, DS, MC, FC , soit par une ou plusieurs planètes placées dedans, soit au contraire au mi-point d’une configuration.

Les douze maisons,  analogiques aux signes, ont un maître naturel, en plus de celui de la porte d’entrée du natal (exemple une maison II en Scorpion a pour maitre Pluton en natal, mais Vénus en étalon, puisque c’est le Taureau qui est maitre de la II à la base).

Les dix planètes dans lesquelles le Soleil tient une place essentielle, plus Chiron, qui ne maîtrise pas que la Vierge mais pour moi , également les Poissons ,  l’axe en entier,  puisque Chiron  passe du pratique, du contingent en Vierge  au spirituel en Poissons. Il a une fonction curative dans tous les domaines, et n’est pas qu’un talon d’Achille.

En mettant les planètes en signes et en maisons, cela vous permettra de voir les conjonctions et les oppositions (acceptez les orbes larges dans le même signe,  même si ça fait mal !). Il faut d’abord comprendre avant si cela fonctionne ou pas dans le concret, sur le plan psychologique (non pas événementiel). Selon l’astrologie humaniste évolutionniste,  on prend de larges orbes, surtout pour  le Soleil et la Lune (20°+),  j’ai constaté qu’une conjonction Soleil-Saturne jouait son rôle dans ce cas (par exemple Bill Clinton).

Sur le plan psychologique,  il est évident que deux planètes dans le même signe vont fonctionner  chacune à leur façon, avec leur potentiel, mais que leurs actions, même si elles sont contradictoires, vont s’ajouter ; exemple Jupiter conjoint Saturne , il y aura une affinité peut-être  avec le signe et,  dans d’autres cas il n’y en aura pas, mais elles s’associeront la plupart du temps, dans un jeu de positif-négatif : expansion – prudence, enthousiasme-morosité, optimisme-pessimisme, fringale compulsive-ascétisme.

On fait souvent passer une planète dans la maison suivante si elle est à la fin du signe à 5°, mais le mieux est de la faire fonctionner dans les deux, ce qui se passe en réalité dans la vie, car les ennuis viennent en rafales, de même que les bons moments. Vous l’avez remarqué ?

L’axe nodal natal, le nœud sud d’où l’on vient qui peut avoir des conjonctions de planètes très importantes, le nœud nord qui est le but, la finalité humaine et spirituelle, qui peut n’avoir rien en commun avec la place matérielle  occupée dans le monde par le porteur (ex : Chirac qui avait une enfant malade, et les exemples sont nombreux).

La Lune noire moyenne, qui fait un « espace » Lune noire avec les Lunes vraie et corrigée, ce qui permet de voir que le lieu des ennuis est un signe, une maison ou même deux signes et deux maisons (une famille difficile avec une Lune noire en IV, débouche sur des enfants difficiles, en V, avec une autre Lune noire), c’est d’une logique imparable !

La part de fortune qui est un vrai point positif, un lieu qui vous aidera même si la maison n’est pas angulaire, elle indiquera une force en vous. Le mot fortune doit être compris dans le sens ancien “avoir une bonne fortune,” une chance. Si ça ne fonctionne pas, vérifiez qu’elle est juste parce que certains logiciels font un seul calcul alors qu’il y a deux calculs*.

Si vous n’êtes pas d’accord avec la chance que vous voudriez avoir, c’est parce que vous la prenez pour acquise, donc vous ne la voyez pas !

Et,  finalement les aspects principaux : la conjonction, le sextil,  le carré, le trigone, le quinconce, l’opposition (voir illustration d’Astrid Fallon).

Il faut apprendre les six axes de signes-étalons, qui se suivent en apprenant en même temps, le sens général qu’on leur donne, puis regarder comment c’est agencé dans le thème personnel , cela permet une vue globale plus exacte : en effet, tout le monde n’a pas un AS Bélier et une maison XII en Poissons. Or cela a un sens, et met l’accent sur vos faiblesses et vos forces car quand il y a une accentuation , il y a les automatiquement les deux (toute médaille a son revers). 

Une fois  cela fait, vous  saurez quelles planètes sont en opposition, et en carré, puisque les signes cardinaux de même que les signes fixes et les mutables sont en carré entre eux faisant des croix cosmiques.

Le but est de pouvoir penser son thème sans prendre sa feuille, car ainsi on se l’approprie plus facilement: on peut au lieu de compter les moutons la nuit, énoncer ses aspects, les signes en maisons, etc…

Une attention particulière doit être accordée à la Lune, qui est, avec le nœud sud,  la mémoire du porteur,  d’où nous venons.

Il faut savoir où et dans quel signe est le gouverneur de l’ AS qui va donner le lieu, le but, l’intérêt, le plus important dans la vie. Ne vous jetez pas sur la  dominante, sans avoir vérifié son importance, car le fait d’être angulaire ne signifie pas qu’elle jouit de toute sa puissance.

Le DS, qui est la polarité opposée, vous dira comment vous projetez vos envies, désirs en projetant sur l’autre, les autres, en pensant que vous n’y êtes pour rien.

Une planète devient importante à partir du moment où se logeant  quelque part même seule, même interceptée, elle joue un rôle prédominant (sans être dominante), car elle  peut être maître ou régente d’un AS, d’un nœud nord ou sud, du Soleil, de la Lune, d’un amas.

La logique d’un thème (la logique de votre vie, qui vous parait absurde souvent) est tellement parfaite, nous sommes tellement parfaits, tellement ajustés,  qu’on peut voir l’erreur d’un logiciel lorsqu’on a à choisir entre deux logiciels qui ne donnent pas exactement la même chose. C’est une question de sens, pas de chiffres.

Ensuite,  avant de faire de l’interprétation “à la va vite”, dès que vous savez quelque chose, il faudra voir les concordances, et les antagonismes qui apparaissent très vite, et qui vous plongent en général dans le plus grand désarroi. Vous savez beaucoup de chose, il ne faut pas les prendre au premier degré ! Ne devenez pas l’astrologue du bureau du jour au lendemain, il y a une responsabilité à balancer à la figure des gens ce qu’on croit être juste !

Ne faites  pas tout de suite le coup de la clairvoyance et du feeling, car vous avez toutes les chances de vous tromper, ce n’est ni les cartes, ni la numérologie , même si une bonne tarologue a souvent une vue de la personnalité assez juste (j’en ai fait l’expérience maintes fois). L’astrologie  c’est de la connaissance, de la logique, de l’analyse puis de la synthèse : on rassemble ses moutons, on les groupe, et on les mène sur le chemin. C’est long, c’est difficile si l’on a peur d’étudier, mais c’est tellement extraordinaire !

 

* tout ceci se trouve dans le blog

Partager avec:

Écrit par 

Un commentaire sur “Apprendre vraiment pour faire son unité intérieure”

Répondre à Cathy Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.