Des précisions précieuses sur l’axe nodal

Pour commencer,  je dirais que, si selon Boris Cyrulnik « le déterminisme n’est pas une fatalité »,  une certaine fatalité provient du déterminisme, ce dont nous apercevons  assez tôt dans la vie (ce qui a d’ailleurs été son cas, puisqu’il a connu le pire à cause de sa judaïté).

Je pense que peu d’entre vous me contrediront : c’est une vision réaliste, mais qui peut et doit être allégée par un travail personnel et, c’est toute la question du libre arbitre.

Le déterminisme de  la transmission familiale  génétique et culturelle ne peut pas être contesté, sauf à avoir été élevé en collectivité (ce qui crée un manque affectif et d’identification), mais cette collectivité devient une pseudo famille avec ses règles dans un pays donné, avec ses lois , et ce n’est pas anodin non plus. D’autre part,  on s’est rendu compte que si l’éducation est importante, elle ne fait pas tout. Il existe d’autre déterminismes mais ce n’est pas ici le sujet.*

En astrologie on va se servir des indications fournies par les nœuds et les maisons pour creuser toutes ces questions de finalité et de devenir.

Je  reviens brièvement  sur les explications des nœuds nord et sud. Le nœud nord est techniquement l’ascendant de la lune. il est  important de savoir où il se situe, car notre ascendant lunaire nous fait faire un chemin différent  de  l‘ascendant Solaire,  un chemin intérieur, celui de l’âme, qui  est fait de sensibilité, d’émotions, tandis que le Soleil est fait d’adaptation au réel, de désir d’être.

Pour ceux qui ne veulent pas entendre parler de leurs vies antérieures, j’ai opté pour traduire karma par crises, et dharma par résolution des crises.

Je rappelle que le zodiaque est intelligent , que les éléments s’enchainent et se répondent. Il est nécessaire d’apprendre la fonctionnalité des axes, et des maisons et de cesser de séparer les signes et les éléments du zodiaque en fonctionnalités “totalement” différentes  les unes des autres, il faut comprendre leurs ressemblances, pour les  regrouper par destination commune. Techniquement , chaque axe nodal s’inscrit dans un axe de signes qui a un grand nombre de sens :  I/VII = je, identification/alter ego, amis, ennemis, partenaires, II/VIII : argent gagné par son travail, talents / héritages ,  sexualité, secrets , sacrifices ; III/IX : fratrie – entourage – études concrètes/ ailleurs, études  abstraites, élévation , IV/X : famille-sécurité/ statut social,  élévation , pouvoir, autorité,  V/XI amour-enfants- expression de soi/ ouverture, humanisme, projets, réalisations associatives , VI/XII : travail- maladie chronique/hospitalisations, retrait volontaire ou involontaire. 

Je donne ici des informations additionnelles,  des précisions sur les cas particuliers qu’on rencontre en analysant l’axe nodal.

1 – Si l’axe nodal  se situe dans un axe de signes interceptés, il s’agit de quelque chose qui n’a pas été liquidé et qu’on voit resurgir sous forme de crises plus ou moins fortes selon le style de l’axe de maisons où ils se situent. On parle de karma chez les bouddhistes.

2 – Plusieurs planètes au nœud sud indiquent qu’il faut  travailler de nouveau  sur les questions qui se sont posées dans le passé et qui reviennent dans la vie actuelle, en les utilisant positivement, pour  aller vers le nœud nord, le dharma ou résolution des crises.

Dès qu’on parle de planètes, on regarde  quelles maisons elles maitrisent, et les aspects qu’elles font avec les régentes karmiques (RKS et RKN), l’AS et le Soleil, pour juger de leur importance. Elles en ont toujours .  il y a toujours des  planètes,  en correspondance ou en  analogie avec les régents de l’axe nodal (RKS et RKN).- voir schéma d’Iréne Andrieu. (Astrologie clé des vies antérieures)

3 – Si l’ascendant  est dans le même signe que le nœud sud, le travail a déjà été commencé avant notre naissance : on hérite de « gènes » (si l’on peut dire)   pour  finir le travail  concernant  le domaine du signe de  l’AS, qui concerne “l’identification à,” le “je”, 

Si le  Soleil, lui, étant le moi idéal, maitre du signe du Lion et de la maison V par analogie, se trouve dans la même signe que le noeud sud, il y a un appui qui permet de vivre les choses  demandées par le noeud sud  au plus haut niveau.

4 – Si une planète est conjointe au nœud nord, il faut développer les qualités qui aideront à atteindre la finalité positive de l’existence, même si ça ne saute pas aux yeux, puisque  la polarité du nœud sud, peut-être le contraire de l’attitude qu’on a adopté jusque là.

Le thème entier (la  personnalité) est construit sur cette finalité, on verra qu’on a une obligation naturelle à aller vers cette transformation, qui n’a pas toujours à voir avec le déroulement du début de la vie  et, qui conduit à des changements à la suite d’événements qu’on peut qualifier de crises, qui surviennent souvent sous l’impulsion de la  Lune noire, dans la maison de celle-ci, et avec ses aspects à d’autres planètes.

5 – La réception mutuelle des signes des nœuds dans les axes de maisons est plus difficile à comprendre : cela signifie que le natif ressent un sentiment de « déjà vu », car le passé et le présent sont mêlés.  Pour comprendre, on doit savoir qu’il y a une équivalence maison/ signe, que je rappelle brièvement : le Bélier et la I, la Balance et la VII, etc, le Taureau et la II, le Scorpion et la VIII, les Gémeaux et la III, le Sagittaire en IX, etc.

Exemple : Si le nœud nord est dans le signe de la  Balance, mais en maison I dans la maison analogique en Bélier, le nœud sud étant  dans le signe du Bélier  , en maison VII équivalente Balance,   maisons et signes  seront en réception mutuelle, il faudra  voir la relation d’aspects entre les régentes karmiques – RKS et RKN , leur situation etc, qui donnera des indices sur la conduite à adopter pour réussir, car lorsqu’on va dans le sens du noeud nord  spirituellement s’entend, tout roule, en général. D’autre part, il faut savoir,  qu’on appelle corégents, les maitres des maisons qui contiennent les régents , indépendamment du signe sur la cuspide qui est lui le maitre de la maison (L. Larzule : ABC de l’astrologie karmique).

6 – Il y a une continuité karmique quand le Régent Karmique Sud (RKS) se trouve au nœud nord ou vice versa : le passé et le présent sont liés. Le RKS, c’est la personnalité issue du passé, comportant nos tendances latentes innées bonnes ou moins bonnes  (nos défauts latents ou avérés).   Les planètes lentes comme Saturne indiquant les limitations , et la morosité Uranus, indiquant la rébellion, Neptune , indiquant le relâchement, la décadence, la compromission, le mensonge et surtout Pluton  qui indique des deuils, des gros changements, qui demandent un gros travail sur soi (alors que placées au nœud nord ces planètes sont positives)   . Souvent ceci est atténué par d’autres aspects positifs , donc pas de panique.

Les planètes personnelles comme la Lune, Mercure, Vénus, Mars, seront prises en tant que personnes de la constellation familiale.  Vénus, un ancien amour, et une femme, une sœur, la Lune une mère, Mars un amant, un frère, un camarade de combat, mais pas seulement, car elles peuvent imprimer une attitude psychologique ou/et le souvenir de drames ou de joies :

Jupiter peut être un protecteur, et il aidera toujours comme le Soleil, en désignant un adulte. Saturne désignera  un grand père, un patron, un juge, une charge, une autorité qui est pesante. Chiron désignera une faille dans le signe et la maison,  mais aussi un don de “sauveur”, de soigneur, de professeur, d’éducateur (voir les aspects). Toutes ces planètes ont un rôle très important à jouer dans l’évolution de la personnalité, pour aller vers un détachement du noeud sud.

En ce qui concerne ces dernières précisions  astrologiques, je peux dire que je l’ai vérifié lors d’ entretiens : les signes très  parlants sont les signes dits “de l’âme” avec  au premier rang, le signe du Scorpion qui indique les problèmes de maison VIII (argent issu de la spéculation et des héritages, les organes sexuels, le  sexe  : naissance et fausses couches, incestes, viols ,décès), les Poissons  liés aux problèmes de maison XII (solitude voulue ou subit, secrets liés à l’honneur, à la génétique, maladies transmises par les parents), tandis que le signe du Cancer  analogique avec la maison IV concernera les secrets liés à la mère (forclusion du nom du père , racines,  foyer , patrie).

Tout ceci n’a qu’un but, connaitre ce qui nous a été transmis, et savoir où l’on peut aller pour vivre mieux une incarnation heureuse, notamment lorsqu’on est pris de doute durant ou après des périodes difficiles. Il faut quelque fois comprendre que cette cohérence n’a rien à voir avec ce que nous pensions sur nous et sur notre vie, de même ce qu’imaginaient éventuellement nos parents et amis : être comme tout le monde n’est pas une finalité,   vivre est une adaptation au réel.

 

*D’après les études,  on sait qu’ avec la même éducation , les enfants  d’une fratrie évoluent différemment et, pas forcément du fait des parents  ;  par exemple,  l’ordre d’apparition dans la fratrie compte , et  s’il y a eu des fausses couches ou des avortements entre les naissances, elles changent l’ordre d’apparition des enfants, car elles impliquent une influence sur  les mères. Il faut que la mère en fasse son deuil, sinon on parle d’ enfant de remplacement. 

D’après Joelle Chicoine , astrologue canadienne, cours en ligne de 2007

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.