L’analyse systémique par les maisons : précisions

Pour pratiquer l’astrologie  avec plus d’aisance, au lieu de décortiquer les éléments un par un, ce qui nous met devant des milliers de rapports, et nous perd en route, on peut passer par une phase d’approche de notre déterminisme personnel,  en pratiquant l’analyse systémique.

Qu’est ce que c’est ?

L’analyse systémique est l’étude d’objets complexes par leurs échanges, et s’il  est un système complexe c’est bien le thème astral. En nous détachant de notre attitude analytique   cartésienne dite scientifique, qui prône une division en autant de parties qu’il est possible,  caractéristique essentielle de l’approche analytique, l’approche systémique est  l’étude par une approche   globale, une démarche  s’occupant d’abord de la finalité. On le fait en s’attachant davantage aux échanges entre les parties du système qu’à l’analyse de chacune d’entre elles, en raisonnant par rapport à notre objectif.

Comment procéder ? Certains analysent seulement d’après les signes et les planètes (notamment dans les magazines), mais ici nous sommes dans une lecture totalement impersonnelle, parce qu’il n’y a pas de maisons, qui elles dépendent de l’heure de naissance de chacun d’entre nous.

L’analyse du thème après avoir fait un zodiaque sans signe, facilite l’approche des causes et, des conséquences des actes dérivant de nos tendances latentes, nos réactions automatiques.

Quelques explications :  tout d’abord qu’est ce qu’une maison, que doit-on comprendre ?

L’astrologue Groleau dit :”les maisons peuvent être vues comme l’ensemble des expériences à vivre au cours de la présente incarnation. Elles exposent des événements, des rencontres, des outils nécessaires à notre évolution”.

Dans cette première lecture, on ne s’occupe que de la destination des  maisons, de la planète générique qui maîtrise la maison, ou les maisons  ce qui montrera d’où vient la cause de la situation, de l’orientation, Les maisons indiquant nos destinations dans la vie.

Les maisons sont en analogie avec les signes dans le zodiaque étalon. Mars maîtrise la I, Vénus la II et la VII, Mercure la III et la VI, la Lune la IV, le Soleil la V, Pluton la VIII, , Jupiter la IX, Saturne la X,  Uranus la XI, Neptune la XII.

Souvent, les planètes en domicile de maisons sont sous-estimées, alors qu’elle ont un rôle capital et positif à jouer dans la vie et on a oublié que  la force de la planète dans la maison qu’elle occupe, en tant que locataire est   forte – significatrice.

Cette affirmation est vraiment caractéristique, lorsqu’il s’agit de la maison I : toute planète en I écrase l’ascendant, ainsi on se perd en conjectures sur le tempérament d’une personne, qui est l’opposé de ce à quoi on pouvait s’attendre, et nos explications, si elle ne tienne pas compte  de ce fait deviennent caduques : par exemple, un AS Capricorne avec Pluton  allie Saturne et Pluton : la terre de surface et l’eau souterraine,  un AS Capricorne avec Jupiter, les ennemis du zodiaque puisque Jupiter tua Saturne. Il se peut  que la planète soit chez elle et dans son signe,  là  cela devient tellement important que cette planète devient  une super dominante : Uranus sur l’ AS Verseau.

Mais il y a mieux, avec l’analogie  Mars sur un AS, par exemple Balance  en exil de signe, est placé en domicile de maison  puisque la maison I est la maison Bélier (voir schéma  étalon). Le cas de la Balance est particulier puisque le Bélier est en face, la personne vivant en miroir,  elle s’épuise à courir avec les autres ; un Mars en AS Capricorne,  en exaltation de signe, sera bien plus concentré sur le plan individuel. Mais quoiqu’il en soit un Mars est bon en I, comme Vénus est bien en VII.

Vient ensuite le cas du signe intercepté en maison I  avec une planète dedans,  mal placée, qui donne un second AS  fantôme parce qu’on le néglige   puisque le signe intercepté est souvent surcompensé dans son utilisation.

Application : Il est intéressant de se concentrer sur les planètes en maison pour voir la  prédestination dans le zodiaque ;   on ne garde que les planètes  réduisant la multitude de données réparties dans un thème.  Les planètes sont considérées agissantes  dans la maison, où elles jouent un rôle prépondérant sur les lieux. Quand il y en a deux ou plus  lors du passage des planètes   en transit,  elles sont reliées par une conjonction occasionnelle, quelque soit la position, on ne peut nier que les effets  à certains moments s’ajoutent. on comprend que  trois  planètes ou plus dans une maison, apportent forcément plus d’activités puisqu’elles sont sollicitées de multiples fois par les transits.  On ne s’occupe pas des orbes. On note cependant une vraie conjonction en mettant les degrés. Si on entoure d’un cercle la planète gouverneur de l’AS, on verra  quel est le lieu du thème qui intéresse et  importe le plus au titulaire .

Dans cette application , on peut immédiatement voir la répartition des planètes dans les hémisphères selon Jung (introverti/extraverti, tourné vers les autres dans l’hemisphére  ouest, sur son quant-à-soi dans le hémisphère est, etc) .

Le gain de temps sera énorme, au lieu de se perdre dans les maîtrises des signes, les aspects, on verra mieux le schéma du thème original ; En analyse traditionnelle, on est obnubilé par les maîtrises des signes ,  le nombre de données est exponentiel : 15 placements entre les planètes et les points , les 12 signes et les 12 maisons font 2160 éléments à mixer avec les maîtrises au nombre d’au moins 2 pour les principales planètes (10 sans compter Chiron qui est à part)   si on oublie les exils et les chutes, le tout faisant 43 200 données à croiser, qui souvent ne nous mènent pas à un résultat très satisfaisant quand les gens veulent vraiment connaître leur fonctionnement dans la vie et ce sur quoi ils butent. 

Cette recherche facilitera la compréhension de la personnalité et simplifiera l’approche, mettant en relief les conjonctions importantes, t-carré à l’axe nodal  la croix AS/DS, MC/FC.

Ici, on  dira qu’ un Mercure en III est bon en maison, (même s’il est en exil en Poissons à l’origine). Ce Mercure étant le maître de la III et de la VI, il est du coup, meilleur pour la VI.

Par exemple,  si une personne  a deux, trois planètes dans la maison II, on dira que la question de l’argent est un sujet important dans sa vie ,  qu’elle en aura si Vénus est en II, qu’elle sera apte à en gagner d’une façon qui lui plaira ou du moins essaiera de faire un métier qui lui plaira en lui rapportant, puisque la II est équivalente au Taureau, que Vénus maîtrise toujours la II, et   de la VII, on dira elle préférera s’associer avec des des partenaires avec lesquels elle gagnera de l’argent par son travail ;  si Vénus était en VII, elle préférerait s’associer avec des gens qui ont de l’argent.

Si Saturne, est dans la II, on dira que l’argent venant difficilement  par le travail, fait  la personne  économe et organisée, dans la  se suffisant de peu,  habituée à avoir peu. Avec les analogies,  comme Saturne est maître  de la X , elle pensera que sa réussite sociale passe par ce qu’elle gagne et ce sera son but. Si Vénus était en VIII, on dirait que la réussite de la personne en II va passer par un travail qui allie spéculation des biens, et des finances, et qu’elle sera beaucoup plus aidée puisque Vénus, même ici -opposée à sa maison – est une planète faste. Elle aura juste tendance à attendre que les “cailles tombent toutes rôties”.

Prenons le cas du thème de Valérie Pécresse,  sonSaturne en XII indique qu’elle souffre de la solitude, c’est une place non bénéfique pour Saturne maitre de   X, elle serait plus une éminence grise qu’une présidente avec cette aspect, malgré   qu’en XI elle ait la part de fortune.

La concentration dans le quart affectif  avec Saturne en face en XII montre un théme en éventail (ou seau), le manche étant Saturne, ce qui indique à la fois un caractère sensible, et une tendance au repli sur soi.L’amas de maisons dans le secteur affectif implique que c’est une sentimental – Soleil en IV, maitre de V ou elle a Jupiter, indique le mariage d’amour, et le bonheur au foyer.

Elle doit devenir qui elle est : noeud nord en I, elle s’est peut-être un peu trop identifiée aux autres en les idéalisant (Neptune en VII).  Le maitre de la I en VII, Mars la fait s’identifier au “petit héros intérieur”, celui qui s’engage dans l’action avec les autres : elle n’a pas hésité à se présenter pour représenter son parti.

Mais la lune noire sur l’AS peut lui jouer des tours, c’est l’anti lune, qui elle est celle de la célébrité. On n’oublie donc pas de noter la lune noire moyenne ou corrigée qui est le complément de l’axe nodal. On notera avec soins  les nœuds karmiques , les planètes  corégentes karmiques , qui sont les maîtresses des maisons dans lesquelles se situent les nœuds,  afin d’en tirer les conclusions : ici Vénus en VI, le travail et,  Mars, maitre de l’AS, angulaire en VII, donc dominante à plus d’un titre.

Conclusion : l’analyse des maisons  recoupe  l’analyse classique.  certaines personnes ont plusieurs planètes en domicile, et des planètes angulaires, ce qui fait beaucoup de dominantes – pendant que d’autres non rien de tout cela – mais  le plus monolithique des individus  vue de l’extérieur, a toujours plusieurs facettes à sa personnalité,  et une destinée parfois surprenante, et c’est toute la difficulté de l’analyse sans aucun rapport avec les signes à première vue et souvent sans rapport, apparentement avec les aspects.

  • Comme les anglo saxons Ruperti et Rudhyar utilisaient  des maisons égales  auxquelles la plupart d’entre nous ont du mal à se faire, il est impossible de mettre les aspects, ce qui fait notamment  qu’on ne voit pas grand chose, et que   les interceptions  qui changent la répartition des maisons ne se voient pas non plus, ne soulignant pas l’importance d’ une planète  interceptée donc durant les transits le poids des passages de lentes modulant la destinée personnelle et collective. Par contre on voit la répartition qui met en valeur les secteurs du théme. Sans adopter cette façon, on peut pratiquer la méthode des maisons pour comprendre le déterminisme de notre thème, à la naissance. Je conseille de mettre les aspects et de faire de plus grosse planètes en les mettant à l’extérieur.

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.