Toxique – pervers – manipulateur – négatif – pervers narcissique

Les relations humaines n’ont jamais été aussi difficiles, les idées les plus moches se diffusent et sont reprises par tout le monde.

Dès qu’on formule la parole ,  pour nous elle devient vérité, notre vérité. On sait que les mots soignent les maux..  les mots sont des armes à double tranchant, jamais cela n’a été aussi vrai qu’en ce moment, car avec des mots , nous portons des jugements,  souvent.

Durant les moments  où nous ressassons , tant que certaines choses qui nous dérangent n’ont pas été formulées, nous les supportons, mais dès que la parole s’échappe de notre bouche nous ressentons une douleur que nous avions soigneusement couvée. 

Aussi, avant de nous faire souffrir inutilement, avec cette manie de tout qualifier,  , réfléchissons au sens des mots que nous prononçons, évoquons. Ils peuvent aussi nous faire du mal et en faire autour de nous.

Il ne s’agit pas de témoigner pour une offense (violences effectives, harcèlement moral), mais de pouvoir supporter ensuite, le poids de la formulation. Cette manie de tout mettre sur la table peut aussi nous faire du mal intimement, on peut préférer repousser l’idée, la mettre de côté, ne pas vouloir voir une certaine réalité en face, passer outre notre jugement, étouffer notre colère,  notre écœurement, s’aveugler,  parce que sitôt dit, il faudrait reconnaître la désillusion, et la douleur sera alors plus forte qu’avant. Vais-je aller mieux après ?  Les gens qui souffrent trop ne peuvent  pas parler.

J’aime cette personne, mais en vaut-elle la peine ? Tant que je ne fais pas de constat, je peux continuer à l’aimer, mais si je reconnais en elle des choses que je ne peux pas supporter, que va-t-il se passer ? En quoi ai-je eu raison ou tort ?   suis-je fautif de vivre cela ? 

Toxique, pervers narcissique, manipulateur, qui-a-t-il de valable dans tout cela ?  J’attrape au vol des idées qui circulent , des formulations, dont je ne suis pas si sur. Attention de ne pas ouvrir la boite des idées qui font mal !

A l’origine,  le mot toxique est du domaine de la chimie ; il s’agit d’un produit nocif – une matière  dite inerte – pas un organisme doué de pensée et avec une âme donc perfectible – , cet adjectif, a été  repris à l’envi par les médias,  à tort et à travers.

Dire qu’une personne est toxique constitue un « phénomène » de mode.  Ce mot de toxique  donne froid dans le dos . C’est vrai, une relation peut avoir une influence  psychologiquement nocive, pernicieuse, et physiquement destructrice. On pense aux gens qui instillent dans l’opinion, des idées  contraires à notre contrat social, à notre moral, à nos valeurs.

J’ai remarqué que ce mot est prononcé  chaque fois qu’on va devoir faire un effort dans le vivre ensemble : autrefois on aurait dit simplement “personnes  difficiles à vivre”, car heureusement le pervers narcissique est l’exception.

Si vous portez ce jugement de valeur pour un oui ou pour un non,  il se peut que vous soyez dans la subjectivité et le phénomène du miroir (j’ai peur de voir en l’autre quelque chose de moi), il se peut que vous cherchiez un bouc émissaire à cause de vos frustrations, ou pour mettre vos échecs sur le dos de quelqu’un, afin de vous en dédouanez car nous avons tendance chercher  des raisons ailleurs pour nous justifier 

En  reprochant à l’autre,   au lieu de se responsabiliser,  notre esprit cherche un coupable. Se sentir fautif, peut-être  à  la source de l’ accusation que l’on porte contre quelqu’un qui peut , tout à coup,  être qualifié par nous de mauvais.

Tout d’abord, pour qu’un individu ne soit pas équilibré psychologiquement,  il y a souvent  un sentiment de supériorité par rapport aux autres,  assorti d’une peur de ne pas être à la hauteur du masque, qu’il pense devoir endosser. Le résultat est souvent une attitude totalement fausse,  pour se donner le beau rôle, car ceux qui ne se pensent pas à la hauteur, se croient obligés de le paraître, et cela peut suffire à en faire des êtres désaxés, à donner des rapports faussés,  provoquant des ressentis de culpabilité provenant de jugements erronés . “Tu seras un homme, mon fils” a causé beaucoup de dégâts, de la même façon “qu’un homme ne pleur pas “.

Les mots ont un sens et les accoler en fait des épouvantails terrifiants : prenons l’expression “pervers narcissique”. Le narcissisme n’est pas une tare, Freud en a fait  une constituante nécessaire de l’individu qui, à un certain moment dans sa jeunesse, doit avoir un ego pour exister , s’identifier face à l’autre, même sil peut parfois en avoir un peu trop, comme par exemple  un adolescent trop gâté, un artiste, etc.

La toxicité d’une personne envers une autre peut simplement venir d’une incompatibilité entre elles deux, c’est la relation qui est difficile. Elles se font du mal, mais il y a une attirance magnétique,  et les circonstances font que la vie les a mises en présence dans des situations où elles doivent  (beaux-parents, employés/employeur) ou veulent vivre ensemble (souvent le couple et  parents-enfants)

Mais il y a toutes sortes de personnes difficiles et, on doit différencier  les manipulateurs à l’occasion, des pervers narcissiques qui sont  une catégorie de personnes bien plus dures. D’après une statistique, la personnalité pervers narcissique ne représenterait que  3%  à 5% de la population.  Celles-ci présentent les mêmes comportements que les personnes manipulatrices, à ceci près qu’elles sont conscientes des dégâts qu’elles provoquent, semblent  y prendre un plaisir, n’éprouvent ni empathie, ni remords, car elles sont dans la cruauté et le sadisme.

Les personnes manipulatrices ont un certaine conscience de ce qu’elles font,  elles utilisent l’autre pour obtenir ce qu’elles veulent. Elles peuvent déformer les faits ou les dires de quelqu’un, voire mentir effrontément pour qu’une situation soit à leur avantage, et aiment se poser en victime. De leur point de vue, leur comportement est normal.

La personne manipulatrice n’a pas trouvé d’autres moyens de développer son amour propre, si ce n’est celui-là. Elle  recherche  l’approbation des autres, mais la personne manipulatrice sera peinée de vous voir souffrir à cause d’elle, même si elle ne comprendra pas toujours que c’est son comportement qui l’a provoqué.

Des personnes  pessimistes peuvent être qualifiées de toxiques mais  ces personnes  le sont  malgré elles, il faut essayer de les comprendre et,  faire preuve de tolérance et de compassion, car la négativité est une souffrance. La négativité peut être transmise par une éducation ou induite par la vie et ses épreuves.  Il  suffit de traverser une période longue et difficile de dépression,    pour gêner ceux qui ont envie de vivre sans soucis . On est ici dans deux approches différentes du monde : c’est le verre à moité plein ou à moitié vide.

Si ces individus difficiles se présentent de manière récurrente dans votre vie, cela vous permet d’apprendre des choses sur vous-mêmes afin d’ évoluer , afin de soigner des   blessures de l’enfance, ou transgénérationnelles.

Selon Jung,  tout ce qui n’a  pas décelé et soigné , nous revient un jour  sous la forme du destin (notamment à cause de la répétition à l’œuvre dans nos vies). Ces relations sont majoritairement des répétitions et, c’est en soignant nos propres blessures intérieures, que nous nous libérons des relations difficiles.

Il est facile de  blâmer une personne  en l’accusant de tous les torts, mais on a toujours une part de responsabilité , par exemple par inertie, ou indifférence (les abstentions en politique). Une relation, qu’elle soit amoureuse, amicale, familiale ou professionnelle, c’est toujours deux personnes. Rien n’est jamais totalement la faute de l’un, sans une certaine « responsabilité » de l’autre, notre attitude détermine aussi l’attitude de l’autre. Cette relation difficile  met en lumière notre dépendance affective et notre manque d’amour propre, notre fragilité, notre faiblesse, elle est en miroir.

Naturellement , les circonstances nous mettent dans des situations où quelqu’un peut exploiter cette fragilité et cette faiblesse, parce qu’elle a une position dominante par rapport à nous.  Cela que cela se passe souvent comme cela, donc il est inutile de se flageller de surcroit.

Mais une personne  n’a de pouvoir sur vous, que si vous lui laissez l’opportunité d’en avoir, si vous ne lui imposez pas de limites. Quand vous avez suffisamment d’amour propre et de respect pour vous-même, vous ne laissez pas l’autre vous dominer. Il faut savoir se faire respecter.

Il en va de même des médias et des infos que vous grappiller sur le net : la manipulation est dans celui  qui propage des fausses informations pour vous pousser à être de son avis. Derrière l’écran, il y a des individus avec leur personnalité, et ceux – là aussi n’ont qu’une idée  faire des likes, être des influenceurs, ce nouveau métier qui rapporte des fortunes à certains. Soyez conscients qu’eux aussi sont des manipulateurs.

Faites confiance, à ceux que vous connaissez, que vous pouvez rencontrer, ne vous laisser pas guider par des inconnu(e)s. Vous saurez au moins d’où vient l’information. Lisez de bons livres à la source, plutôt que des journaux pour lesquels la seule chose qui importe est de vendre

    

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.