Zemmour : “messie” ou Tartuffe :

Eric Zemmour vous plaît ou vous déplaît fortement , au minimum, il vous intrigue, mais il ne laisse pas indifférent.  Il occupe trop le devant de la scéne pour qu’on puisse l’ignorer (comme E Macron en 2017).

Dans une biographie , il est dit que son nom confessionnel est Moïse.  Durant l’exode dans le désert  avec des esclaves  qui fuyaient Pharaon , Moïse fut le prophète  à qui Dieu apparut   et,  à qui il donna les “Tables de la loi”  sur lesquelles sont gravés les dix commandements**.

Les jeunes qui font sa promotion sont ceux de la génération Z  : cela tombe bien il s’appelle Zemmour . Astrologiquement, cette génération Z née entre 1995/2007, a  Pluton en Sagittaire, ce qui produit un désir violent de bouleversements dans les idées,  et un rapport de déconstruction  avec l’étranger, tandis qu’Uranus et Neptune en Verseau véhiculent un idéal romantique de changement,  qui peut virer au fanatisme.

Zemmour est un homme d’ordre,  passionné  d’ histoire et de religion, mais qui n’est ni enseignant, ni historien : né en France en 1958, de parents  venant d’Algérie française , il  est marqué subjectivement de plusieurs cultures qui se confondent.  Faute d’avoir vécu les périodes dont il parle, son intime conviction  vient de la transmission orale  du récit familial de ses grands-parents d’origine berbère, qui ont pu fausser son jugement, puisqu’il a même fait preuve de révisionnisme alors que les faits qu’ils contestent, ont été plus que clairement établis par les survivants ; d’autre part, il se réfère aux lectures  les plus favorables à son idée  de la France , sans faire preuve d’objectivité.

Après avoir obtenu son diplôme à Science po, il échoue deux fois au concours d’entrée à l’ENA,  comme Macron,  ce qui leur fait un second  point commun. Comme on l’empêcha d’aller dans la fonction public ce qui convient généralement au  signe de la Vierge, il se tourna vers « le quatrième  pouvoir » et devint journaliste, essayiste, écrivain,  ce qui  dans un pays démocratique, lui a permis ouvertement  de faire le buzz, avec ses analyses  sur les chaînes de télé,   à la radio, où dans les articles des journaux  (le Figaro ou Valeurs actuelles),  dans ses essais, ses livres.

A  cause de son érudition, petit à petit, il  a grignoté   une large audience faites des  déçus,   qui ont peur,  tout les gens découragés  par l’inertie des différents pouvoirs en place, “incapables” d’assurer suffisamment la sécurité des concitoyens face aux attentats, à la diffusion de la drogue et, à l’essor constant de la “petite délinquance” toujours impunie,  incapables de diminuer l’appauvrissement de la classe ouvrière et paysanne,   des   travailleurs les moins aisés,  mais surtout il ne supporte pas ce qu’il appelle, la décadence de la France, la perte de notre souveraineté face à  Bruxelles, le perpétuel esprit de repentance qui à ses yeux l’affaiblit à la face du monde. 

Avec ce discours, il a le ticket gagnant, car c’est dit avec aplomb, chiffres à l’appui (tant pis s’ ils sont faux). Tous les gens qui attendent un sauveur à droite, sont prêts à le croire. Par contre, il ne fera pas de promesses parce qu’il a une plus haute idée de la fonction présidentielle : il se veut un phare qui éclaire dans la nuit !  Il laisse le côté pratique aux autres, lui dit comme un mantra “chasser les importuns, les exilés”,  cela fera le reste.

Il est né le 31 août 1958,  à 6 h 45 à Montreuil  : son père  était ambulancier, sa mère au foyer élevait les enfants avec sa grand-mère (il a un frère) ; il n’a pas grandi à Versailles mais à Drancy,** un lieu de sinistre mémoire, ce qui pour un enfant ne peut qu’être confondant : c’est à Drancy que se trouve le mur des déportés, le Vélodrome d’hiver,  lieu de la déportation de milliers de juifs “étrangers” (dénaturalisés par la loi du 22 juillet 1940 par Laval).  Vu son discours négationniste,  c’est important.

En fait, ses idéaux n’ont rien de nouveaux : ils sont réactionnaires, c’est le retour vers une certaine idée de la tradition française, en cultivant un panthéon de gloires passées, quitte à mentir sur les faits juridiques, culturels,  sociologiques, historiques, C’est une image d’Épinal des vieux livres d’histoire (Jules Michelet-  1798 / 1874 – se voulait un prophète de la France,  considéré comme le père de l’histoire de France,  cependant contesté pour sa vision romantique, personnifiée et idéalisée),  alors qu’ il est normal pour les historiens actuels de rétablir la vérité : ce n’est pas Napoléon qui a franchi le pont d’Arcole le premier,    malgré le tableau , l’expédition d’Égypte s’est soldée par un fiasco face à la coalition avec les anglais et par l’exécution de  4.000  prisonniers sur la plage de Jaffa  devant St-Jean d’Acre (1) et, la propagation de la peste parmi   ses fidèles grognards, qui  ont durant toutes les guerres   pillé, violé, et assassiné des villages entiers en Europe , pas seulement pour sauver la révolution mais  pour sa propre gloire et celle de sa famille, et  il n’a pas fait fermer un lieu infâme créé par Louis XIV dénommé l’Hôpital Général,(2) mais a continué à maintenir  les enfants et adultes pauvres français, dans un état d’exploitation , de maltraitance même après  son avènement, il a également rétabli l’esclavage pour la créole Joséphine de Beauharnais de La Pagerie, que  l’ancien régime sous Colbert avait codifié jusqu’à l’horreur du “Code noir” et,  plus prés de nous Pétain qui a sauvé la France en 14/18   en envoyant devant des pelotons d’exécution  des soldats épuisés par les attaques répétées sous le feu de l’ennemi,  Pétain  en 1942,  n’aurait  jamais livré les enfants  aux Nazis (qui au début n’en voulaient pas) par les décrets administratifs de 1942 , scrupuleusement suivis par des   fonctionnaires français  qui  avaient créé les numéros de Sécurité Sociale, distinguant  les différentes communautés, pour mieux les démarquer : un ordre  qui plaît à cette Vierge Ascendant Vierge qui préfère les français aux “étrangers” mais  qui n’est lui-même français que depuis deux générations peut-être, comme beaucoup d’autres. D’autre part, il ne peut pas, ne pas connaître le  très officiel “le fichier juif”, paru chez Plon en 1996,  dont je vous met des pages éclairantes sur la question des recensements et des déportations durant l’occupation.

Analysons son thème :

Son axe nodal est en Bélier-Balance, c’est l’axe d’affirmation du “je face au nous”, il y a donc au départ une personne active, qui fonce, mais qui doit aller vers un consensus avec la communauté, les autres. Au nœud sud, se positionne sa Lune noire (le vide, l’absence, la mort des enfants, la castration) ce qui indique un manque en Bélier et une ambition jusqu’ici frustrée qu’ il surcompense  par l’érudition :  son âme en souffre, c’est un complexe   ! Mais il n’a sûrement pas que celui-ci : Sammy Davis Jr en 1968 à Londres, disait  dans son show : “être américain,  noir, juif et borgne , que d’handicaps pour réussir ! “.  Lui avait le sens de l’auto dérision !

La tendance Scorpion se regroupe entre Maison VIII   en analogie avec le Scorpion, lieu où sa Lune noire  est en exaltation et la conjonction Soleil-Pluton,  aspect  que l’on rencontre généralement chez les politiciens.

L’axe nodal en II/VIII indique bien l’ambition de possession,  désir de finances ,  au nœud nord Jupiter en secteur II lui apporte l’argent  qu’il gagne par sa verve de polémiste, son talent de conteur mélodramatique , Neptune conjoint Jupiter en Scorpion opposé nœud sud lune noire lui  donnant ce qu’il serait convenu d’appeler les ressources de la manipulation et une fausse ingénuité – “J’attends le moment pour me déclarer”, qui fait monter la pression , maniant le sous-entendu  en multipliant les interventions et, signatures de son livre qui ne sont pas décomptés dans le temps de parole d’un candidat déclaré. En bonne Vierge, ils ne le fera que quand il sera sur  de ses arrières, et de ne pas “vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué”. Il a peur de faire le pas de trop qui pourrait lui faire tout perdre. 

Un Saturne timoré est en Sagittaire (les étrangers “choisis”, ses idéaux littéraires, philosophiques), et son Mars en Taureau  en Carré avec Mercure  conjoint à Vénus ,  lui donne cette parole doucereusement  piquante : en effet, il élève rarement la voix, mais il est cinglant, il le devient de plus en plus. 

Vénus conjointe à Mercure est régente karmique de son nœud nord en Balance et,  son Mars implique qu’il se soit dirigé vers la communication, son MC étant aussi en Gémeaux.Mars en Taureau est trigone à l’ amas en Vierge qui sous l’influence du passage actuel d‘Uranus a déjà fait  son effet (il faut noter la force de cette planète qui secoue dès qu’elle arrive dans un signe et une maison, bien avant qu’elle fasse un aspect). 

Sa Lune est à 29°35 en Poissons, à la limite du signe et angulaire en VII , conjointe à sa part de fortune : elle  lui assure sa popularité, le signe du Cancer étant sur la maison XI, les femmes lui sont favorables, il ne serait pas pour leur libération dit-on,  mais forcément,  il les aime. Pour lui l’innovation, c’est la tradition, “la femme dit-il, en 2021,  n’incarnerait pas le pouvoir” malgré les femmes contemporaines Angela Merkel  chancelière d’ Allemagne depuis 2005, 15 ans de Thatcher, et  Indira Ghandi en Indes, Aung San Su Kyi en Birmanie). Si elles n’ont pas été meilleures que les hommes, elles n’ont pas été pires (“sauf peut-être Madame Thatcher” disait Renaud).

Serait-il l’élu ? Son discours est un credo  religieux , Jupiter conjoint Neptune semble le porter, lui faisant perdre toute humilité !

Il est né à la pleine lune, Soleil à 13°- Lune à quasi 29°35, les luminaires sont angulaires dans les signes du service, Vierge-Poissons : il a donc  une tendance naturelle à servir. Sa lune étant décroissante à l’apogée : dans cette situation,  il aurait pu  se défaire de ses subjectivités.

Le Soleil à l’AS, en lui donnant une haute image de lui-même   lui donnant un égocentrisme qui fait qu’il commence toutes ses phrases par : “moi je” en tournant ses mains jointes, vers lui. Il a, à la fois,  la sincérité d’un homme convaincu de ce qu’il dit et, la vanité de penser qu’il va prouver qu’il a raison face à ses interlocuteurs, ce qui est le talent d’un bon débatteur, mais aussi un manque d’ouverture, d’écoute.

En fait, il est formé au débat aussi il aime faire des discours  argumentés, assez paradoxaux,  il ne les fuit pas , il aime se  confronter. Il est difficile de le prendre en défaut, seule une personne aussi bien formée que lui , le pourra.

Son Mercure en Lion, rétrograde Prométhée (ce qui signifie qu’il venait  de faire à la naissance, la conjonction inférieure type nouvelle lune avec le Soleil), est  subjectif,  et  en carré à Mars, cela explique son mordant,  le fait qu’il soit trop direct,    intransigeant. Mercure est en carré avec Mars,  fait un esprit instable, qui ressasse souvent la même chose, comme une obsession,  mais cela est compensé  par un sextil Mercure 25° en Lion-Jupiter 28° en Balance, qui peut analyser les concepts et les appliquer grâce à une pensée claire ; on voit ici qu’en conjuguant les divers aspects, la personnalité  peut se tromper de bonne foi et entraîner vers une vision subjective des solutions pour faire face aux besoins de la population française.

Un   ensemble de sextils formés par des conjonctions Uranus -Vénus- Mercure avec Jupiter-Neptune composent des yods allant vers la Lune en Poissons avec plusieurs quinconces (6) qui partent des sextils conjuguant trop d’ influences entre elles, dans lequel le sextil le plus exact est  Mercure 25°-Jupiter 28°. Ces sextils forment un triangle de l’écriture qui a pour côté l’ensemble de trigone Lune noire – Mercure , et Chiron 17°-nœud nord. 

Chiron en VI, au niveau du travail, le pousse à agir en Vierge, au service de quelque cause qui lui tient à cœur  ; sa rébellion est forte puisque  Chiron est opposé à Uranus, (ce qui est le cas de beaucoup d’entre nous, qui n’ arrivent plus à s’adapter au monde tel qu’il est) ;  elle n’est pas feinte. Comme on pouvait si attendre, on voit que Mercure est la planète qui se signale le plus, comme maître d’AS et, comme maître du Soleil, et du MC. 

Il possède plusieurs Yods dits doigts du destin, configurations ayant la particularité de signaler des périodes  de la destinée  : 

Un sextil nœud nord 23° en Balance-Saturne 19°Sagittaire pointe vers le sommet du triangle où se situe Mars  à 22° en  Taureau  (planète la plus haute au MC, MC trigone AS),  formant le  yod le plus important pour sa destinée, bien que les yods soient tendancieux, n’apportant pas forcément les résultats qu’on escompte, puisqu’ils soumettent à des crises karmiques :

Son Mars sera contacté par Uranus, le 13 mai 2022 entre les présidentielles (10 et 24/4)  et les législatives (12/6 et 19/6), Uranus de transit en Taureau sur Mars sera alors carré à Uranus natal en Lion. Mais son Mars, est en carré avec son maître Vénus, et son Mercure en Lion,  et Chiron natal en Verseau en VI, forme opposition.

Vénus en XII  nous indique des affaires sentimentales floues, et des choses cachées. L’ amas de planètes  en secteur XII permet de penser qu’il  a beaucoup refoulé  dans son inconscient  des blessures  non cicatrisées, pour lesquels il veut prendre sa revanche (Soleil conjoint Pluton, Jupiter conjoint Neptune).

On peut conclure  du point de vue transgénéalogique et psychologique, qu’avec toutes les planètes en secteur XII (Vénus, Mercure,  Pluton,  même Uranus limite de XI, Soleil en XII limite de I) reliées  par trigones  au nœud sud et à la lune noire (le nœud sud indiquant le passé, et la lune noire,  l’impossibilité de comprendre le sens de la transformation de la VIII, qui est la transcendance de la souffrance),  qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans l’inconscient de cet homme qui déteste des étrangers qui lui sont proches, et des proches qui lui deviennent étrangers.

1: lire “la bataille des anges”, d’Olivier Weber, grand reporter au point et,  Le siège de Saint-Jean-d’Acre d’Ala Hlehel, Actes Sud, 2019,

2: lire La marche rouge, les enfants perdus de ‘hôpital général de Marion Sigaut, historienne, chez Chambon

3 : lire : le fichier juif, rapport de la commission présidée par René Rémond, au premier ministre , chez Plon

*Les dix commandements sont la base de la civilisation  car    ils ont  inspiré notre déclaration des droits de l’homme française, quasi la même que celle de la constitution américaine (hors la question de dieu, supprimé par la France laïque),   écrites par des hommes   humanistes, qui se sont rencontrés des deux côtés de l’Atlantique. On a dit qu’il était inspiré du code d’Hammurabi (redécouvert en 1901-1902 à Suse en Iran),  gravé sur des tablettes .un texte juridique babylonien – daté d’environ 1750 av J.C, gravé sur une stèle de 2,25 mètres de haut comportant la quasi-totalité du texte en écriture cunéiforme et en langue akkadienne, exposée de nos jours au musée du Louvre (salle 227) à Paris. Le corps du texte est composé de 282 articles de droit social. Chacun évoque d’abord un délit (la phrase débutant par si …), puis le châtiment qui en découle. une loi déclare : Si un homme a crevé l’œil d’un notable, on lui crèvera un œil. Une autre établit que Si un homme casse la dent d’un autre homme, il aura la dent cassée. Ces deux lois anticipent de plus de mille ans la loi du talion biblique : Œil pour œil, dent pour dent. Le premier ensemble de lois existant en ancienne Mésopotamie est le Code d’Ur-Nammu (alias Ur-Namma) datant d’environ 2100-2050 avant notre ère et établit dans la ville d’Ur soit par le roi Ur-Nammu (r. 2047-2030 av. JC).

** Drancy : un exemple, Serge Klarsfeld (né en 1936 en Roumanie) échappa à la Gestapo à Nice en 1943, son père Arno, fut interné à Drancy le sous le matricule 5 989 puis déporté de la gare de Bobigny par le convoi no 61 du vers Auschwitz-Birkenau.  (voir listes officielles).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager avec:

Écrit par 

4 commentaires sur “Zemmour : “messie” ou Tartuffe :”

    1. Natalie, Je n’ai pas voulu le mentionner , mais vous avez compris où je voulais en venir, je suppose. Une sorte de double personnalité qu’il a du mal à assumer puisqu’il en arrive à nier des évidences.

    1. Il faut savoir de quoi on parle sur le plan historique , je veux dire et, ne pas gober n’importe quoi parce que c’est dit avec aplomb ! Trop de contre vérités et de propagande circulent…:)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.