influence des cycles lents en transit – 1

Je vous fais peut être découvrir le travail de l’astrologue Astrid Fallon  sur les cycles (pg 158) , dans le livre  “cycles  et calculs astrologiques”.

Il s’agit d’un chapitre qui traite des aspects de la pyramide des âges, si je puis dire. Elle donne les aspects que nos planètes lentes forment à elle-même, tout au long de la vie mais jusqu’à 88 ans. (page 158)..Rappelons que selon l’astrologie humaniste , tout cycle se déroule sur le modèle du cycle lunaire avec les aspects de conjonction, sextil, carré, trigone, période d’action, puis  opposition , puis  cycle décroissant pareillement, mais à l’envers, période durant laquelle  il faut alors traiter les informations reçues durant la période croissante.

Je prends quarante ans comme point de départ,  parce qu’on assiste à la mise à la casse de plusieurs classes d’âge, toutes résumées par le mot ainés, anciens ou pire vieux , vue par  une vision du XXe  qui ferait bien d’évoluer , et qu’à 50 on ne trouve plus de travail, donc qu’à 40 on commence à s’affoler.

Ce fourre-tout dans lequel on met les ainés de plus de 60 ans est actuellement désuet étant donné qu’il couvre deux tranches d’âge de vingt ans et plus : de 60 ans à  80 ans (tranche dans laquelle la plupart des gens sont valides) , de 80* à 100 et  (et là tout dépend vraiment de la santé) .

On assimile les personnes fragiles à la tranche d’âge,  si l’on veut bien comparer avec à l’autre versant, les jeunes entre 7 et 28 ans et, 28 et 50 ans (que faire de ceux  qui commencent à avoir des pathologies dès le début de la fin de leur jeunesse à savoir 45 ans. Ces tranches d’âge n’ont rien  à voir l’une avec l’autre ; même si on sait bien que celle de 7 à 25 n’est pas comparable aux autres, mais la sociologie a un coup dans l’aile car les choses évoluent très vite, la société a changé, on ne mange pas de la même façon, et on ne vit pas tous au même endroit donc on n’a pas les mêmes résultats  : comment peut-on comparer la population de la Scandinavie à celle du bassin méditerranéen ? 

Et, je dirais surtout , que certains sont plus raisonnables que d’autres : les ainés ont généralement toujours cuisiné en buvant à table raisonnablement du vin à 12° , fait du sport et des régimes, tandis que depuis les années 80 les jeunes vont au Mac DO, se saoulent à la Vodka,  et prenant inconsidérément du poids, certaines personnes sont de familles de gros mais beaucoup dès le premier enfant se laissent envahir par le gras, qui est , comme on nous le répétè un facteur “de morbidité”.

Nous avons importé le désastreux mode de vie des anglo-saxons et des américains. Ce n’est pas pour rien qu’on recommande le régime méditerranéen. Il se trouve donc des personnes à risque, dans toutes les tranches d’âge,  même si quand même, les facteurs de vieillissement sont un constat évident de fragilité.La fragilité qui a provoqué la mort dans les maisons de retraite ne venait peut-être  pas toujours de l’âge, elle venait peut-être de la vie en vase clos.

Tout cela pour en venir à la réflexion que dans cette affaire d’âge , les astrologues ne font pas mieux ;  l’astrologie dans la plupart des livres  n’analyse pas  au-delà de cinquante neuf ans,  second retour de Saturne,  et je rends hommage à Astrid Fallon qui dans son livre Cycles et calculs astrologiques (paru en 1998) donne les cycles planétaires des transits génériques jusqu’à 88 ans.

Ces repérages des transits difficiles sont intéressants pour comprendre nos moments importants et il est bon de les connaître. En fait, Saturne Chronos le temps, est plutôt calé sur 28 ans, avec la lune pro qui revient à 27 ans : pour être en accord, il faut  faire des tranches de 28 ans minimum, car il  est évident  que nous sommes réglés par des cycles de 28 (4x 7).

Il faut savoir, que lorsque nous naissons  à un instant T,  les planètes tournent dans leur cycle habituel et incessant , la différence entre nous tient donc au fait que  nous ne soyons pas nés  ni dans le même lieu, et que même si cela se produit (même adresse)  nous ne naissons  ni dans les mêmes circonstances socio-économiques, ni avec la même hérédité, ce qui fait que même si nous avons le même  ascendant , cela ne fait pas de nous des êtres identiques.

Que se passe-t-il dans la manifestation de la vie ?  Les planètes  bougent et font des transits sur les planètes de notre thème. Remontant en sens inverse, les axes des noeuds  en transit (qui sont communs à tout ceux qui sont nés au  même moment) rencontrent nos planètes natales, et faisant des aspects éveillent en nous des alternatives, qui apparaissent comme des fatalités : à ces moments-là, nous faisons face à des moments tests, que nous proposait déjà notre naissance, puisque ces moments sont inscrits dans le déplacement des planètes, dans les  cycles et les inter cycles.

Il va sans dire que les effets seront différents d’une personne à l’autre,  n’ayant pas le même impact, selon les dominantes de tempérament, de santé. Par exemple, un Saturnien est plus affecté par le retour de Saturne qu’un Uranien et n’a pas les mêmes problèmes de santé. Mais il faut aussi savoir que toute interprétation de thème dépend des gérants des planètes, de leur importance dans le thème, même si Saturne est souvent limitateur , Jupiter bénéfique,  Pluton  dévastateur et transformateur , Neptune  rêveur (le rêve à son importance) mais surtout brouilleur, et que d’autres transits peuvent soutenir, influencer, contrarier et contraindre.

Voici les moments  ce que nous avons en commun après 40 ans, le début des ennuis et le milieu de la vie de la plupart des gens :

à 40 ans Jupiter trigone Jupiter, tout va bien, et Saturne opposé Saturne donne des envies de tout plaquer parce qu’on en a assez de la routine, un ancien peut tomber malade ;

à 41 ans, Neptune carré Neptune donne des envies de chemins de traverse ;

à 42 ans : Jupiter opposé Jupiter, des ennuis modérés arrivent, on se sent à l’étroit, Uranus opposé Uranus, donne envie  ou oblige au changement, Saturne quinconce Saturne, crée un malaise intérieur ;

à 43 ans :  la suite des aspects qui durent même s’ils ne sont plus exacts ;

à 44 ans : Jupiter trigone Jupiter arrange un peu les choses, mais saturne opposé saturne , reprend les vieux conflits et quelque fois un deuil peut se produire dans la famille ;

à 45 ans : Saturne  opposé  Saturne et Jupiter carré Jupiter : des déceptions

à 46 ans : suite de l’année précédente en s’estompant ;

à 47 ans Saturne quinconce Saturne encore le malaise ;

à 48 ans : Jupiter conjoint Jupiter entérine le Jupiter natal avec un retour dans la même maison, bon selon les aspects ;

à 49 ans : Uranus quinconce Uranus, pose vraiment le problème de changer ou pas, les deux projets mettant mal à l’aise !

à 50 ans Saturne trigone saturne , on se calme on a surement choisi quelque chose. Chiron conjoint Chiron pour la seconde fois après la naissance, donne un sens à la vie, ou fait chercher un sens ;

à 51 ans, Jupiter carré Jupiter, on peut faire les fous pour gouter encore à la fin de sa prime jeunesse, mais Chiron est encore efficace pour nous guider si on ne  déprime pas (surtout les femmes) ;

à 52 ans Saturne carré Saturne (oups) et Jupiter heureusement trigone Jupiter : on a passé le cap de la cinquantaine, on s’habitue ;

à 53 ans : on attend que le carré se défasse !

à 54 ans : Saturne sextil Saturne, on se dit qu’on n’a pas encore 55, mais Jupiter opposé Jupiter, ce qu’on entreprend ne va pas forcément bien marcher ;

à 55 ans, Neptune est trigone Neptune  on est devenu philosophe ou on boit parce qu’on a envie d’être heureux quoiqu’il arrive maintenant , une autre option est de devenir mystique, ou les deux  ;

à 56 ans, Uranus trigone Uranus, et Jupiter trigone Jupiter ; si on avait su , on se serait moins inquiété ;

à 57 ans Jupiter carré Jupiter, là on ne comprend plus, pourquoi cela ne va plus ;

à 58 ans ou plus, (selon la place de Pluton dans le natal) Pluton trigone Pluton : c’est un sacré levier : des affaires non réglées se règlent, des gens auxquels on tient peuvent partir , on évolue car la vie propose des opportunités ;

à 59 ans, Jupiter conjoint Jupiter et Saturne conjoint Saturne viennent entériner ce que Pluton a commencé ;

à 60 ans : rien de particulier sinon que Jupiter n’est plus en conjonction, n’apportant plus son aide, et Saturne non plus, si on a rien fait, on a l’année prochaine.

61  ans : Saturne semisextil Saturne, Jupiter sextil Jupiter ; on agit avec discernement, structuration et responsabilité,  avec optimisme, c’est un moment agréable comme après toutes les dizaines qui nous font un peu déprimer.

62 ans : Jupiter carré Jupiter, attention à ne pas avoir trop de confiance en soi avant d’agir car ici on peut avoir un grand moment de doute

63 ans : Jupiter trigone Jupiter , Uranus carré Uranus ; Jupiter donne des ailes, et l’on veut faire des changements, on est très agité, pressé, nerveux à cause d’Uranus qui se met en travers

64 ans : Saturne sextil Saturne , action avec discernement, structuration et responsabilité

65 ans : Jupiter opposé Jupiter ; attention à ne pas avoir trop de confiance en soi, on risque l’explosion comme la grenouille

66 ans : Saturne carré Saturne  ; on a des limites ce qui nous gêne,  les lois, les responsabilités nous tombent dessus.

67 ans : Jupiter trigone Jupiter ; Jupiter donne des ailes, et l’on veut faire des changements,

68 ans : Jupiter carré Jupiter ; attention à ne pas avoir trop de confiance en soi avant d’agir comme lors de l’opposition, si l’on peut attendre, attendre le sextil

69 ans : Jupiter sextil Jupiter : optimisme et action ; Saturne trigone Saturne : prises de responsabilités  

Neptune quinconce Neptune : on se pose beaucoup de questions sur les idées, on se sent mal, on est fragilisé par le doute à l’aube du changement de dizaine

70 ans : Uranus sextil Uranus ; tout va bien, on peut faire les changements

71 ans : Jupiter conjoint Jupiter ; on retrouve son Jupiter natal,  optimiste mais pas trop, et finalement on est toujours là, rien n’a changé

72 ans : Saturne quinconce Saturne ; les limites me gênent,  ça me dérange, mais je les respecte, ou pas, après tout si on ne fait pas ce qu’on veut à cet âge…

73 ans : Jupiter sextil Jupiter : ici on peut agir, les choses peuvent être faciles

74 ans : Jupiter carré Jupiter, Saturne opposé Saturne ; ici ne pas forcer les choses, ça ne passe pas

75 ans : Jupiter trigone Jupiter ; on se sent bien (sauf autres aspects), bien que ce soit la tranche

76 ans : Saturne quinconce Saturne ; les limites me gênent mais je les respecte et ça me dérange, j’ai déjà connu ça

77 ans : Jupiter opposé Jupiter : attention à ne pas avoir trop de confiance en soi, on risque l’explosion ; Uranus semi-sextil Uranus : un peu de remue-ménage pour rien

78 ans : Saturne trigone Saturne ; total accord avec soi au niveau de la responsabilité, de l’ordre

79 ans : Jupiter trigone Jupiter : on se sent bien (sauf autres aspects)

80 ans : Jupiter carré Jupiter, Saturne carré Saturne : Moment difficile qui dépend de la place des deux planètes dans le natal, et du ciel à l’extérieur, ici il ne faut pas tomber dans la déprime, l’avenir peut paraitre difficile, c’est la dizaine de la décade qui souvent fait venir ou accentue des fragilités physiques. Les problèmes osseux et circulatoires peuvent nous handicaper.

81 ans : Jupiter sextil Jupiter ; optimisme et action , on a passer le cap des 80 et on est encore là, plus de peur que de mal !

82 ans : Neptune opposé Neptune :  peut donner de l’inspiration, peut donner de la déprime, désillusion,

83 ans : Jupiter conjoint Jupiter ; on retrouve son Jupiter natal donc  optimisme ; avec Saturne sextil Saturne : peut aider à la réalisation de projets, attention parce que c’est le début de l’arrivée en aspect du cycle d’Uranus…

*84 ans : Uranus conjoint Uranus : la violence d’Uranus fait que beaucoup de gens disparaissent à cet âge, c’est un difficile retour sur soi, selon le placement d’Uranus dans le thème, si fort qu’il peut déclencher une révolte que la santé peut ne pas supporter , il faut se raisonner et attendre l’an prochain !

85 ans : Jupiter sextil Jupiter ; ici on peut agir, les choses peuvent être faciles, on dépasse le cap, c’est l’aspect séparant d’Uranus

86 ans : Jupiter carré Jupiter , ici ne pas forcer les choses, ça ne se passe pas comme on voudrait ; 

Saturne semi-sextil Saturne : on peut être raisonnable , tout dépend du lieu de Saturne dans le natal

87 ans : Jupiter trigone Jupiter ; attention à ne pas avoir trop de confiance en soi ,  réfléchir avant d’agir

88 ans : Saturne conjoint Saturne : en paix avec ses idées, ses lois, ses principes, prendre des décisions en confiance.

Nota :

En 2020, on a vu disparaitre énormément de personnes qui avaient dépassé les quatre vingt-ans, qui est l’âge ou Uranus revient à la même place et ou Neptune est en opposition  :  la dessinatrice Claire Bretecher 80 ans, Guy Bedos 85 ans, Michael Lonsdale 89 ans, Juliette Gréco 93 ans, Mady Mesplé 89 ans, Jeanine Reiss la maîtresse de chant des divas, 99 ans, Annie Cordy, 94 ans, Pierre Viot, Président du Centre national du cinéma , Président du festival de Cannes, Président de l’Opéra Bastille, 95 ans,

Pierre Troisgros , célèbre cuisinier à 92 ans, Christian Poncelet , homme politique à 92 ans, Roger Carel à 93 ans, et Diana Rigg à 82 ans, Claude Brasseur 84 ans, Rika Zarai 84 ans, Yvri Glitis 93 ans, Graham Allwright 84 ans, acteurs, musiciens, chanteurs, Valery Giscard d’Estaing et j’en oublie car la liste ne cesse de s’allonger.

 

https://information.tv5monde.com/terriennes/claire-bretecher-une-feministe-incarnee-84443

 

 

 

 

Partager avec:

Écrit par 

2 commentaires sur “influence des cycles lents en transit – 1”

  1. Merci ! Oui en relisant, j’ai vu une belle coquille à la première ligne, Saturne est trigone à Saturne à 40 ans, mais je pense que tu le savais, parce que l’opposition arrive à 44/45 ans ! Oui en regardant en arrière même quand ça allait on avait quand même des soucis ! Ces dates sont plus ou moins exacte à quelques mois prés, selon le signe mais ça colle dans l’ensemble 🙂

  2. Impressionnant decoupage des années, selon les cycles des planetes lentes et leurs transits, mais qui en y reflechissant et en en etant conscient peut nous accompagner dans nos decisions, nos choix et/ou comprendre des attitudes ou décisons passées…

    merci Emma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.