La tentative de coup d’État au Capitole

Voilà ce que disait en 2012 , Irène Andrieu  :

il existe des cycles répétitifs de l’histoire inscrits dans ce qui ressemble à une spirale du temps. Même si leurs effets dépendent nécessairement des circonstances de chaque époque, le sens et souvent le type d’événements présentent des similitudes assez troublantes.
Peut-on les prévoir ? On se rappelle de ces mots :

“Il apparaît à la lumière du jeu dans le ciel entre deux planètes lentes, marquant le cycle des révolutions en tous genres, que nous serions effectivement très proches, en 2012, d’un de ces tournants cyclique de l’histoire. Ce dernier relève de l’interaction de Pluton (le début et la fin des choses) et d’Uranus (l’indépendance d’esprit, le sens du risque et de l’engagement personnel). Cet inter cycle (période où les deux planètes entrent en conjonction) est de 120 à 140 ans selon la position de Pluton en périhélie (proche de la terre) ou aphélie (le plus éloignée de la terre), étant donné que les planètes font des élipses et non des cercles.
Le cycle actuel (conjonction totale entre les deux planètes) a commencé en 1966, en Vierge.

Il  a atteint son premier grand tournant – premier carré en astrologie – entre mai 2012 et juillet 2015…A chaque fois, les événements qui en ont résulté ont été de la même nature : dans les trente-quarante années suivantes, sous l’influence des personnes nées à cette époque, se sont produits des bouleversements politiques et sociaux irréversibles liés à l’émergence de nouveaux comportements collectifs.

A ces époques, qui s’étendent sur des périodes de un à trois mois à chaque fois, Pluton fait dans le ciel un carré parfait à Uranus, soit en direct, soit avec l’une des deux planètes en phase de rétrogradation se reproduisant trois fois de suite.
Pluton ayant été (en périhélie) dans le Scorpion, la période a été un peu plus longue (46 ans), pour ce qui est des événements d’après  2012, qui se sont succédées (révolutions en Afrique du nord, en Amérique du sud, guerres au moyen orient)

Historiquement, il existe deux périodes de référence (1751/1753 et 1875/1878) qui présentent, des convergences évidentes avec la nôtre : même type de climat (misère, famines, découvertes scientifiques ou industrielles majeures bouleversant la structure de l’univers du travail), entraînant les mêmes révoltes contre les nantis figés dans leurs privilèges, au point d’ignorer les besoins quotidiens de leurs semblables. Dans le même temps émergent de nouvelles philosophies à coloration humaniste (penseurs de l’Age des Lumières, création de l’Internationale socialiste), et des innovations favorisant la circulation transfrontière des informations.”

“Proche des positions actuelles de 2012/15 de Pluton et d’Uranus, on trouve un carré entre 1756/1757. Sous Louis XV les pamphlets courent les rues. Russie et Prusse s’affrontent pour la conservation ou la conquête de leur territoires mutuels… Certains états créent des flottes de pirates…. Cela bouge, et cela prépare le terrain de futures révolutions celle de 1789 en particulier…”  

Et la guerre d’indépendance des États-Unis contre la Grande-Bretagne qui a précédè la nôtre et se déroula entre 1775-1783… En 1783, Londres reconnait l’indépendance des États-Unis, et ce fut en partie l’action sur mer  de l’amiral  français de Grasse, qui remporta le 5 septembre 1781 à la tête d’une flotte de vingt quatre vaisseaux, devant les caps de Virginie, la victoire navale de la Chesapeake qui interdisant l’arrivée des renforts anglais , permit aux généraux Washington Rochambeau, et la Fayette d’écraser l’armée anglaise de Lord Cornwallis à Yorktown. (J.J.  Antier dans son livre L’amiral de Grasse). A cette période Uranus faisait un quinconce à Pluton en Verseau. C’était un prélude à l’opposition. En 1787, est écrit le premier article de la constitution des États-Unis . Ci-contre, on voit sur le thème de la prise de la Bastille en 1789, l’opposition d’Uranus à Pluton (4°/18°).

Actuellement , au moment où s’est produite une tentative de coup d’état sur le Capitole, le 6 janvier 2021 , pour empêcher l’élection du nouveau président des états-Unis Joe Biden, nous avons cet aspect de carré exact entre Pluton en Capricorne et Uranus en Taureau., mais donnant un aspect positif  entre deux signes de terre, créant une ambiance de trigone, -aspect dit facilitateur- annonçant un espoir  de changements type novateurs Verseau, mais avec une certaine  sécurité,  réunion des valeurs de sérieux entre le Capricorne et de stabilité  Taureau.

Cependant, et c’est assez inquiétant  (Washington DC a été envahi par l’armée cette fois-ci),  le 20, jour d’intronisation de Joe Biden, nous avons des carrés “en veux-tu en voilà” qui partent du Verseau et vont vers le Taureau avec Saturne carré Uranus, conjoint Jupiter carrée Uranus.

Mercure en Verseau s’échappe de la conjonction  par un trigone au nœud nord et un sextil au nœud sud, montrant la qualité de la communication entre l’axe nodal karmique et le signe humaniste de l’éveil et de l’ouverture de conscience du Verseau.

Il est notable   de voir que dans la journée la Lune va rencontrer Mars en Taureau, ajoutant aux carrés cités plus haut, mais se retrouvant au même endroit que dans son théme natal !  cela peut signifier un vraie coup de tonnerre dans la façon de diriger le pays, la lune en taureau étant en exaltation. assurant une amélioration de la protection.

Pluton à 24° Capricorne est sur le point de devenir un trigone (à orbe large) à Uranus 6° en Taureau durant son mandat, c’est surement la bonne nouvelle de son mandat. Pluton entrera en Verseau le 24 mars 2023, puis rétrogradera en Capricorne,  pour entrer de nouveau  le 31 mai 2024, durant son mandat., les choses seront donc serrées, il faudra suivre les transits.

L’arrivée du nouveau président Joe Biden se présente  donc  sous l’hospice des changements Verseau, avec la vice présidente Kamala Harris, première femme à être nommée à ce poste,  mais avec une conjonction Soleil-Saturne (limitante au niveau de la lumière) qui lui fait de l’ombre, et une conjonction Soleil-Jupiter qui soutient ; à midi au moment clé du serment,  l’ascendant Taureau à 10°, met dans son dos, Uranus et Mars  à 6°, ce qui est explosif, ainsi que la Lune noire sur l’AS  , ce qui implique des manipulations et des dissimulations* contre lui. On est, pour le coup, dans une atmosphère de défiance au lieu  de joie,  qui cela plus le covid, attriste ce moment:  il sera d’ailleurs rendu un hommage aux victimes.

 

*“Trump leaves with a legacy of chaos titre CNN”. D. Trump initialise jusqu’au dernier moment, des dizaines de grâces présidentielles pour des inculpés et leur famille, tout en envoyant, jusqu’au dernier moment à la chaise électrique, des prisonniers qui purgeaient leur peine. Il oblige l’organisation de l’intronisation à être totalement revue , notamment pour la passation des codes nucléaires.  utilisant jusqu’au dernier moment Air Force One, l’avion présidentiel, pour se rendre en Floride , au lieu d’accueillir le nouveau président à la Maison blanche).

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.