Les configurations d’aspects en triangles

Les aspects sont des angles entre les planètes, qu’ on  représente par des traits  figurés sur le zodiaque – un cercle de 360° divisé en 12 signes de 30°. Ces aspects sont des multiples ou pas de 30°. On dit qu’il existe  des aspects majeurs –  conjonction, trigone, sextil, carré, opposition – et  mineurs – quinconce, sesquicarré, semi carré, semi sextil,  quintil, septil, etc – qui ne le sont pas autant qu’on voulait le dire. Les aspects sont des conventions basées sur la géométrie, mais depuis des millénaires, on a constaté que les mathématiques avaient des propriétés plus qu’intellectuelles. Notre monde et notre ordre vivant est construit sur les mathématiques (la croyance en la puissance des pyramides dans lesquelles se faisaient enterrer les égyptiens peut venir d’une expérience  : de la forme spécifique d’une pyramide émane une radiation extrêmement puissante, le corps d’un défunt (ou d’un animal) mis sous une pyramide (un cône) se conserve.

Les aspects forment la plupart du temps des configurations en triangles. On a quatre grands catégories de configurations : le triangle majeur, le triangle mineur, le triangle rectangle, le yod.Deux triangles assemblés forment d’autres figures :  les deux premiers assemblés font le cerf-volant, les deux suivants  se faisant face de part et d’autre des oppositions en croix, forment le carré “cosmique“, etc (voir les illustrations des livres de P Lassalle ).

On a  également des configurations moins courantes. composées par d’autres assemblages. L’intérêt de ces figures est qu’elles nous ramènent à priori, à des comportements souvent prévisibles,  cela dépend ensuite des éléments des signes en jeu, et de l’occupation par les différentes planètes.

Aussi, la personnalité doit évoluer pour arrêter de se taper contre le mur qu’elle renferme en elle, et bien souvent malgré elle !

On juge que le triangle équilatérale ou configuration en pyramide, avec trois côtés égaux de 120°   nommés trigones,  est un cadeau pour le natif   (sur le zodiaque, en bleu), ce triangle  découpe en 3 le zodiaque de 360°. Or, ce chiffre 3,  est considéré comme “parfait”.  Sa structure est symbolique de l’activité vitale : l’Esprit est le Soleil  passant dans la Forme symbolisée par la Lune – l’âme, afin de produire l’univers manifesté à l‘Ascendant – la matière.

L’étoile de David est composée de deux de ces triangles inversées, un dans le sens de la matière, pointe en bas, l’autre pointé  vers le ciel. Cette figure géométrique date de la nuit des temps, elle n’a rien d’injurieux  au contraire, (c’est la raison pour laquelle les personnes se référant à cette idéologie comme mauvaise,  n’ont rien compris). C’est un symbole d’élévation spirituelle.  Cela confère souvent à l’individu une possibilité d’élévation, notamment mise en action par les sextils de 60° ( 2×30°) qui relient les pointes entre elles – le sextil étant une mise en évidence des qualités contenues dans les signes. Pour qu’il soit parfait, il faut qu’il y ait deux pyramides dans des signes compatibles air/feu, eau/terre. On doit comprendre que l’étoile composée des trigones air et feu est spirituelle et qu’une étoile  eau et terre est plus matérielle. On la trouve   relativement couramment, mais on en la trouve aussi orienté différemment  avec deux signes qui se suivent ne formant pas cette étoile.

Les triangles isocèles eux,  sont faits de deux côté égaux  de 90° (3 x 30° divisant le cercle en 4) dont la base est une opposition de 180° (2×90°)   et sont appelés  T-carrés, par les astrologues (thème du 10-02-2019).) Ils sont en rouge. Ils  sont particulièrement contrariants, étant donné que les trois côtés sont des aspects plus difficiles. En astrologie humaniste holistique, on dit qu’ils sont “karmiques”, mais utiles pour l’évolution aussi, car au contraire des triangles précédents dont la facilité “assoie dans un fauteuil”, celui-ci oblige à se “bouger” : on pense que l’opposition 180° est moins difficile que les côtés en carrés 90°, car il y a un choix possible entre deux énergies qui peuvent s’équilibrer ;  les côtés en carrés, eux,  sont comme des marches à monter, ce qui veut dire de gros efforts à faire, souvent en agissant contre son gré, si le carré est croissant, ou bien en prenant conscience de ce que la vie nous demande, (alors qu’on le refuse) si le carré est décroissant. Il y a tout un travail de décryptage à faire pour interpréter les enjeux , avant de se jeter sur une explication négative.

La résolution du problème de l’opposition des deux planètes vient de la planète au sommet, dans son signe et, dans sa maison, selon le symbolisme attribué à cette planète – à plusieurs niveaux (physique, intellectuel et spirituel).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsqu’il y a une médiatrice,  à savoir une droite qui part du sommet et qui partage la base en 2 segments égaux, on pense que s’il y a une planète en face (ou presque avec un écart ou orbe), elle va se substituer à la planète du sommet,  lieu de réparation du problème : on va agir différemment, on va réussir à se détourner des questionnements posés par les côtés du t-carré et filer dans la direction opposée .  Thème du 28/7/21 avec la médiatrice qui part de Vénus-Mars et va vers Jupiter en opposition). , ici le signe des Poissons va donner la solution, aux problèmes de maison VIII. C’est assez simple : la personne à de grosses dépenses (Mars) et de gros moyens en VIII en Lion (Soleil) ,  ayant des avoirs,   elle devra les partager (Saturne et Jupiter en II en Verseau) , mais il peut aussi s’agir de  connaissance et de philosophie : tout passe par le matériel pour la leçon, mais est résolu par la connaissance, après être passé par des épreuves – les crises apportées par le T-carré – pour évoluer. Il ne s’agit  pas de dire, quand  les épreuves sont terminées que c’est fini  sans rien comprendre, sinon cela se reproduira.

Un carré ne laisse jamais la personne tranquille, jusqu’à ce qu’elle est résolu son problème“. Le problème n’est jamais résolu en une seule fois.

Le triangle rectangle avec un angle droit, est moins agressif, car il possède un sextil (2x 30°) et un trigone,(3×30°) qui sont les côtés d’une opposition (souvent l’axe nodal). Dans le thème ci-contre le triangle rectangle est fait par l’opposition Uranus – Chiron (avec les conjonctions Uranus, Jupiter, Pluton) et le sommet est Neptune.

L’opposition, est solutionnée s’il y a un  trigone qui part du sommet , va dans l’hemisphére en face dans le signe du même élément (eau ici) que son trigone.

Comme un trigone n’est pas toujours présent dans un thème, on peut attendre qu’une planète passe par là en transit pour faire l’aspect et  il faut  saisir  ce moment pour y voir plus clair. Ici, il est question de comprendre que la rébellion n’est pas la sagesse, d’aller vers l’ouverture spirituelle avec Neptune en Poissons,   grâce à un aspect de trigone qui irait vers le signe du Cancer (la famille, , le foyer, l’appartenance à un ensemble qui fait famille, la patrie).  S’il n’y a pas ce trigone, il se formera lors d’un transit long au cours des années.

En fait, on commence le travail inconsciemment, quand la Lune passe tous les mois durant deux jours, dans le signe. Dans le thème du 28/7/21, il existe un trigone  est le trigone Lune (sommet) -Soleil., par rapport au  triangle rectangle, Soleil -Saturne -noeud nord (le noeud nord est une finalité  positive qui vise à adopter le type de comportement du signe) .

Ensuite, il existe aussi le triangle mineur très positif, puisqu’il est fait d’une base de trigone 120°, relié à une planète sommet par deux sextils, il est tout sauf mineur puisqu’il est fait de 3 aspects positifs, dont  deux sextils, le rendant  bien plus actif que le triangle majeur-pyramidal, qui donne une facilité pouvant mener à l’immobilité.  Lorsqu’il il y est relié il    forme la configuration en cerf-volant, qu’on voit dans l’étoile de David, très intéressante, car elle possède automatiquement une opposition entre deux planètes,  partant du sommet du triangle mineur.

Il peut paraître étonnant qu’on recherche l’opposition. La raison est toujours la même : les aspects  les plus difficiles,  nous obligent à voir certaines choses qui ne vont pas, ce  qui fait qu’il n’est pas sur que ce soit une bonne chose de  faire le  dos rond, sans affronter la tempête.

Il existe un triangle composé d'un carré de 90° comme base et, deux sesquicarrés de 135°, comme côtés ;  du fait des trois aspects durs, les personnes qui les possèdent sont obstinées, souvent difficiles, et peuvent de ce fait avoir à faire face à tous les défis qui  s'y rapportent,  souvent de leur fait. Ces aspects avec les planètes concernées sont considérés comme karmiques cad qu'ils sont là pour nous obliger à voir certaines choses qui ne vont pas en nous, une certaine arrogance envers les autres, une exigence.

Le yod  est un type  de triangle isocèle  aigu. Il existe plusieurs type de yods, le plus courant est le  “doigt de dieu”    fait d’un sextil de 60°  comme base  – dont les côtés sont des quinconces égaux de 150°, (en vert sur le zodiaque), aspects  considérés comme problématiques psychologiquement , actifs, lors du passage de transits sur ses angles.

Le sommet (où se situe la planète focus) est pointé vers un domaine ou une chose dont on doit prendre conscience et avec qui on doit compter. 

Ce sont les quinconces qui constituent les problèmes : ils posent sans cesse question   à l’intéressé ; on parle de malaise entre les planètes (voir thème du 08/08/21).

Dans le yod,  s’il existe une droite médiatrice qui part du sommet et coupe le sextil en deux parties,  on dit que la figure devient un boomerang, du coup on évite de se focaliser sur le sommet en se focalisant sur la planète en face du sommet, lorsqu’ il y en a une. Ceci fait oublier le problème de la focus, ce qui n’est pas toujours bon. Les 2 quinconces sont des aspects qui soulèvent des problèmes  qui   créés par une tension intérieure,   des questionnements, des ressentis,  qui peuvent provoquer  des dégâts ; dans le yod il y a un quinconce croissant plus psychologique et le quinconce décroissant plus “fatal” :  ce yod qui apporte un jour un souci,  sur la planète au sommet, mais ce problème allait exister avec nous, dés le début. C’est une dualité.

.

Ce que tout ceci vous apprend est que, chaque planète symbolise  beaucoup de choses dans son domaine spécifique, que chaque planète est une énergie qu’il faut apprendre à contrôler,  afin de ne pas revenir sans cesse sur les mêmes schémas existentiels.

La maison où se trouve le signe portant la planète indique la destination des choses les plus marquantes , et vous en dit autant  que le signe, qui est une précision sur le style de ce qui se manifeste au niveau de la planète. Il faut sortir du “tout signe”, les maisons étant ce qui nous est le plus personnel. Il ne s’agit pas en lisant un thème de s’imprégner de la répartition de ses figures, comme on ferait de la cuisine sans peser les éléments mais de les interpréter le plus justement possible. L’astrologie demande un esprit clair, de la précision, même si les humanistes ont tendance à prendre les points et à élargir les orbes pour interpréter la question psychologique car l’astrologie holistique interprète les thèmes en évolution, car cela reflète  l’évolution humaine.

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.