Début de quatre nouveaux cycles : nouvelle année 2021

Cet article est le traditionnel : “Que nous arrivera-t-il cette année 2021 des journaux féminins, bien que les changements interviennent  avant, mais au niveau cosmique, on n’est pas à dix jours près. Il n’ est que généraliste, et il faut positionner les transits sur les thèmes personnels, si l’on veut se faire peur !

Aussi , je vous conseille de patienter pour le faire jusqu’au printemps où enfin le ciel s’éclaire (voir thème), avec les conjonctions difficiles qui se défont progressivement.

En attendant, Saturne et Jupiter entrent en Verseau le 18 et le 20 décembre 2020, le Soleil entrant en Capricorne le 21 décembre.

On se réjouit du changement, la réputation du Verseau étant meilleure que celle du Capricorne, signe sec, de terre, de froideur, où à certains moments l’energie cumulée des planètes  était trop importante.

Nous sommes à la fin de 3 conjonctions de planètes lentes , et au début de 3 cycles qui recommencent en même temps,  qui comme pour une Nouvelle Lune ont fini  par une nouvelle conjonction des planètes, avant que celles-ci ne recommencent un nouveau tour de zodiaque.

En effet, la conjonction  de Saturne à Pluton se termine,  pour une durée d’environ 34 ans avant la prochaine,  par l’entrée de Saturne en Verseau laissant derrière Pluton en Capricorne , (la prochaine rencontre  se faisant en 2054 à 12°, dans le signe des Poissons). La conjonction de Saturne à Pluton, avec Saturne fort dans son domicile, était de loin la plus lourde, “elle annonçait des transformations dans la politique, et était porteuse de manifestations anti-gouvernementales dues à un abus de pouvoir, avec épidémie mystérieuse (!), pollution et catastrophes dans l’industrie lourde, dues à la vétusté des installations (Liban), privations etc.” (Astrid Fallon).

Saturne apportait plus de rigueur , en renforçant la répression par des actions et des lois limitantes, restrictives.

La conjonction  de Jupiter à Pluton se termine aussi pour 12 ans et demi, par l’entrée de Jupiter en Verseau, laissant aussi derrière Pluton en Capricorne, (la prochaine rencontre se faisant le 5 février 2033 à 14° en Verseau). 

Elle a été en 2020 la conjonction la plus explosive activant la violence de l’explosion  produite par Pluton dans le signe de la rigueur qu’est le Capricorne: “cette conjonction implique des transformations, dans le monde social, diplomatique, économique, financier, juridique religieux, ou universitaire, avec des remaniements dans des postes à responsabilités, mais elle est moins négative que celle de Saturne à Pluton,  malgré des excès de toute sorte, abus de pouvoir, fanatisme, corruption et restrictions” (Astrid Fallon). .

Le troisième cycle de Jupiter à Saturne se termine ,  la planète rapide Jupiter se sépare progressivement de Saturne qu’elle suit dans le Verseau ces jours-ci, encore en conjonction pour s’éloigner définitivement au début du mois de mars (elle quitte le Verseau en mai  2021 pour entrer en Poissons, réintégrant le Verseau  le 29 juillet en rétrogradation jusqu’à 22° , redevenant directe pour partir définitivement le 30 décembre 2021 en Poissons).

Il s’agit selon A. Ruperti, “de la façon dont l’individu aborde tout au long de sa vie, le problème de relation effective entre son ego conscient Saturne, et les activités sociales de sa communauté avec Jupiter.”

Cette conjonction est le développement d’une destinée sociale et elle se forge au fur et à mesure des transits de Jupiter par rapport à Saturne tout au long de la vie. “Bien aspectée, la conjonction favorise une vague de prospérité générale, une politique intérieure et extérieure respectant les conventions ; il peut y avoir de grandes réalisations. On se bat pour une cause.  Dissonantes, elle peut indiquer des bouleversements politiques, des ruptures, le trouble, le désordre” (Astrid Fallon).

Il ne faut pas oublier le départ de la planète Mars du signe du Bélier, entrant en Taureau le 7 janvier 2021, restée en Bélier quatre mois , en compagnie de la Lune noire,  responsable des actions larvées, des injonctions paradoxales au sujet du Covid et autres, annihilant toute action ; Mars se met immédiatement en conjonction avec Uranus, ce qui ne va pas manquer de donner le désir d’une grande activité qui, si elle se voit réprimée, risque de provoquer sur le plan collectif désordres, fortes violences, émeutes, révoltes, problèmes d’explosions, et même coup d’état (je rappelle que nous ne sommes pas seuls sur la planète). Il faut savoir qu’à ce moment-là , les deux planètes se retrouveront  carrées avec Jupiter et Saturne en Verseau, ce qui n’arrangera pas l’ambiance actuelle !

Pluton* restera la seule planète lente en Capricorne ( voir thèmes)  et, l’action des deux autres en Verseau, va élargir nos horizons.

Pluton peut faire tomber les têtes , purger les lois, et faire pourrir les situations , déstabiliser les gouvernements (Capricorne). Mais à partir de cette séquence  là, nous abordons une autre période : la situation va s’alléger, car le propre d’Uranus est de réclamer plus d’intelligence, de lumière !.

Comme Uranus en Taureau est le maître des planètes en Verseau jusqu’en juillet 2025* , les deux planètes Jupiter et Saturne  vont faire route ensemble sur un certains nombres de valeurs communes dans la croix fixe,  même si ces deux planètes,  seront encore en aspect de carrés pour le premier semestre de 2021 , signifiant qu’il y a encore  de grands pas à franchir !

Jupiter s’ajoutant à Saturne augmente l’effet de carré avec Uranus et Mars,  accentuant leur action, dont on verra le résultat : L’accumulation d’énergie provoquée par cette amas des trois planètes en Capricorne  durant l’ année 2020, a été en synchronicité avec tous les mouvements, tous les bouleversements dont nous sommes témoins, que le monde le subit. On constate, en voyant la proximité des dates, que les choses se font en rythme , et en changeant de signes ensemble, l’ambiance du zodiaque change, deux signes qui se suivent ne se ressemblant pas mais apportant quelque chose de plus au précédent.  

Pour notre entrée en 2021, on doit particulièrement veiller sur notre sécurité en Janvier, car les journées ne comporteront quasiment que des aspects difficiles. Le relâchement n’est pas de mise, beaucoup n’auront en vue que l’action. (voir thème de 2018 pour comparer),

Mars, une fois entrée en Taureau à  1°,  va faire une conjonction explosive avec Uranus  rétrograde à 6/7° et à la Lune noire.

Jupiter à 4°47 et Saturne à 2°30 seront en conjonction entre elles,  en carré avec Uranus-Mars, Mercure à 1°55 reliera l’aspect à Pluton en fin de Capricorne à 24°28. Les nerfs seront à vif : ce sera le moment des bilans.

Neptune sera encore carrée à l’axe nodal en Gémeaux-Sagittairejusqu’au mois de mars inclus,  la communication sera toujours floue du fait d’ un sesquicarré entre les planètes en Verseau et le nœud nord en Gémeaux.

Les planètes dites transpersonnelles ont cela d’intéressant qu’elles agissent en creusant leur sillon lentement, mais sûrement. 

Chiron sera toujours en Bélier. Neptune restera en Poissons, quittant ce dernier signe du zodiaque pour entrer en Bélier le 1er avril 2025. On peut parier que rien ne sera clair dans les esprits avant cela !

Le symbole du Verseau, un des rares signes humains du zodiaque, étant celui d’un homme qui verse  la pureté  de la connaissance, il faudra que nous prenions un tournant durant les prochaines années, en évitant la case du fanatisme qui surgit assez vite, lorsque les gens se croient supérieurs. La route peut être longue, une vérité succédant à une autre.

Uranus actuellement en Taureau n’est pas dans son élément, c’est peu de le dire, la terre, c’est bien différent de l’air, le Taureau, signe fixe, rassure en restant aussi prés que possible du connu ; le Taureau  par le biais de Vénus aidant à la formation de l’ego dans le signe fixe du Lion, capital dans la naissance de l’individu, la parole  Gémeaux avec Mercure, venant ensuite.On fixe les acquis de l’énergie de la croix cardinale au profit du Lion, avec l’aide de Vénus en Taureau” – nous dit Germaine Holley).

Donc, nous ne sommes qu’au début de la transformation et, ça commence par la restriction des loisirs. La liberté, qui est le symbole d’Uranus, ne consiste pas à lâcher la bride, mais au contraire à maîtriser ses tendances latentes libertaires. Le Verseau, c’est l’éveil spirituel à la connaissance, qui ne peut se faire que dans un certain silence.

Uranus, ce sont les idées neuves, aussi il est difficile de faire du nouveau dans un signe de Vénus qui se plait dans la moiteur de ce qu’il connait ; Uranus ici est englouti dans cette atmosphère trop lourde faite de nourriture, de caresses, de plaisirs, de constructions solides. Le Taureau amollit Uranus, les gains par la civilisation des loisirs, ne sont pas en accord avec la nouvelle donne de décroissance préconisée par les climatologues qui prônent l’économie des ressources de la planètes.

La civilisation des loisirs se termine : précipitez-vous, il n’y en aura plus pour tous le monde, disent-ils !  On nous pousse à consommer électrique, alors qu’on ne sait pas comment on va s’en sortir avec le nucléaire, dangereux aussi pour l’environnement, en culpabilisant la population qui ne se laisse pas entraîner sur cette voie ! Déjà, aller traverser en 24 h, la France  qui fait 1200 km, avec une voiture électrique, qu’il faut recharger toutes les deux heures est une impossibilité sans passer par des bornes dont les petits villages ne sont pas équipés, et pour cause, ils n’ont même plus de commerces !

Un nouvel intégrisme de la pensée se manifeste, vouant les idées des autres à la désapprobation, pour donner le champ libre à des essais qui ne sont pas du tout prometteurs. et d’autre part, paradoxalement, on suit la mode de la rue, mais en appliquant les vieilles règles d’économie.

Pour le moment, on n’a pas vu de résultats au niveau des concepts financiers maison II, on  voit les dettes s’accumuler. Uranus essaie de secouer, sans résultats : les mêmes réflexes sont à l’œuvre ; la compression des libertés à cause du Covid, lutte contre un vent de rébellion aussitôt réprimé. Aussi peut-être, aurons-nous une crise grave pour nous faire prendre conscience d’une nécessité de changements et,  qui oblige à la fameuse révolution numérique.

Le Verseau c’est l’attachement versus le non attachement,  c’est au-delà de ce qu’on sait sur le moment, la libération du connu. le non attachement n’est pas le détachement, “je suis attiré par des idées qui sont différentes, c’est tout, je n’ai pas peur, je n’ai pas de but, ni d’agenda, je peux être heurté ou abusé, je peux faire des expériences hasardeuses, mais je continuerais à explorer, je ne veux pas être contrôlé.”

Actuellement, on n’invente pas un nouveau monde, (rappelez -vous 2012) on ne fait que réprimer l’ancien, qui se croit innovant en réprimant à son tour ceux qui veulent vraiment innover. La nouveauté qu’on nous propose a autant de défauts que l’ancienne, elle fonctionne de la même façon. Par exemple, au niveau de la nourriture bio : de grandes structures qui se développent au nom d’une autre agriculture mais qui finalement sont des ensembles voués à un fonctionnement pyramidal, reprenant les idées au profit d’un seul dirigeant, qui applique ses marges, etc. Les petits entrepreneurs  type autoentrepreneurs sont plus nombreux, mais sortiront-ils d’une crise sans argent, argent que les banques ne leur prêteront pas ?

Uranus est dans le signe du Taureau qui résiste, le vieux monde résistera, ne vous faites pas trop d’illusions si le verseau vous attire ! Cependant, le fait que deux planètes soient en Verseau va cependant produire un  petit bond en avant. Nous sommes donc, au seuil de légers changements , qui ne s’accentueront seulement qu’en 2024, avec l’entrée de Pluton en Verseau.

Car « ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas »

** c’est la loi de la nature la plus évidente, de même que nous sommes soumis à la polarité, à la gravitation, à la durée, que nous passons notre temps à négliger, tout imbus que nous sommes du petit pouvoir fait de nos codes sociaux et de nos comptes en banque. 

 

Nota : Pluton entrera en Verseau le 21 janvier 2024, il ira jusqu’au 2e degré jusqu’au 1er septembre puis rétrogradera en Capricorne le 2 septembre 24  et réintégrant de nouveau dans le Verseau le 20 novembre 2024 (deux mois hors du Verseau). Il y restera jusqu’en Mars 2043, (date à laquelle il entrera en Poissons  et où on notera que sa course devient plus lente en s’éloignant de la terre). Saturne transite le Verseau durant deux ans et demi, et entrera en Poissons le 8 mars 2023, en Bélier le 26 mai 2025. Presque en synchronicité avec Uranus, qui entrera en Gémeaux le 8 juillet 2025,

**Dans  la table d’émeraude, Ernest Trismegiste

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.