L’alter ego , l’ autre : maison VII

Notre plus grosse tâche est de nous entendre avec les autres (et avec l’autre nous-même !) alors qu’on ne peut sen passer.*

En astrologie c’est à la Balance qu’on sait qu’on va passer le test de la rencontre entre le Je et le Nous, entre le Bélier et la Balance se noue un dialogue.

Pour certains, avec la Balance en III, c’est dans la vie avec la fratrie qu’on rencontrera une  épreuve, pour d’autres, ce sera avec les racines, la famille en IV, pour d’autres avec les enfants et l’amoureux en V , et avec les associés et partenaires en VII ,  d’autres auront la Balance  en XII  se sentant isolés,  alors qu’en XI, ils ont toutes les chances de devoir au contraire oeuvrer pour les groupes.  

Certaines maisons sont donc  toutes désignées pour nous créer de la difficulté fournissant ainsi  une partie de notre karma – au sens de difficultés à vivre et à surmonter –  souvent concrétisées par une planète mal aspectée ou un point de type  “éprouvant” qui sera implanté là, comme  un nœud sud en III,  un Saturne en V, une planète Mars  en VII, une Lune noire en X où la réussite sociale sera toujours teintée du ressenti de manque, etc. Il ne faudra pas vous étonner de mal vivre certaines situations, ou que les choses se répètent toujours là de la même façon , car c’est ici que vous devrez faire preuve d’intelligence et de patience.

Quelles sont les planètes ou les points qui nous font mal réagir ?

Bien qu’on est redonné en psycho astrologie, une valeur positive à Saturne (rigueur, structuration, patience) . Saturne fait partie des planètes qui indiquent un secteur de vie où il faut faire face à une partie du karma négatif (notre ombre). Tout cela fait un peu peur mais c’est totalement naturel, c’est la leçon du karma qui vient de nos actes du passé, ou ceux de nos ancêtres, dont on a hérité. Elle apporte l’angoisse, le doute, le travail sur nous-même … mais la répétition.

La position de Pluton dans le thème décrit des schémas identitaires pré-existants (des tendances latentes qui nous façonnent à la manière de quelqu’un qui a déjà vécu avant nous), vers lesquels l’individu se dirige dans cette vie : je viens au monde chargé de mes vies antérieures – mon hérédité spirituelle – mon âme n’est pas une page blanche, du coup, j’agis déjà d’une façon personnelle mais je n’oublie pas que je suis dans les fidélités familiales,   qui m’ont été  transmises inconsciemment. Dans cette perspective d’évolution, Pluton n’est pas une planète ogresse qui vient détruire mes fondements, au contraire la planète fait partie de moi, comme l’élément  le plus ancien, le plus immatériel, celui qui me mène vers ce que je vais devenir , pour me réaliser durant mon incarnation avec mes déboires, qui sont des pas vers ma réalisation de vie, vers la conscientisation de mon enfant intérieur avant les changements induits par la société, le milieu, l’éducation. Pour le vivre le mieux possible, je dois agir sur le point de polarité** en face dans l’axe de signes et de maisons sur les  schémas “figés”, c’est le mi-chemin d’une vie en accord avec le nœud nord , noeud dont la place nous indique quelle est la finalité de notre incarnation (pas de gagner au CAC40, mais de faire une fondation avec cet argent !).

L’axe nodal ou axe karmique qui va du karma au dharma dont le nœud sud est le vêtement qu’on enfile en naissant, en quelque sorte le déterminisme de notre incarnation. On ne va pas rester au nœud sud, auquel on est fortement ancré parce qu’on y cherche la facilité des habitudes, le connu, un certain confort.

Le nœud sud en signe et en maison est notre base, tandis que le nœud nord est l’ascendant de la Lune stricto sensu : il nous fait comprendre nos besoins profonds avec l’aide de celle-ci et progressivement on va vers cette polarité opposée, c’est à dire qu’on commence à comprendre une vision différente de la notre.

Quand on le fuit, la lune noire par un biais dont elle a le secret, une privation là où cela fait mal, nous remet sur le chemin, ce qui fait qu’on est obligé de réagir. . On va vers le nœud nord après avoir pris des forces au nœud sud qui nous rassure, pour avancer : en effet, techniquement, on a besoin de réconfort, mais ce sont les difficultés qui nous forment, et notre travail est de les résoudre, pas de les fuir. Pour comprendre tout cela , il faut analyser dans quel secteur cela se situe

Toutes les planètes rétrogrades sont également un problème, qu’on véhicule à cause de  nos vies antérieures pour avoir  fait défaut, (ou pour ceux qui n’y croit pas à cause de nos ancêtres qui ont failli et là on trouve du lourd   à cause des guerres et des migrations ; cela dépend des familles, quelquefois il n’y a pas besoin de remonter si loin).

En outre,  une planète régente karmique (maitre d’un nœud )  rétrograde, nous oblige à  liquider d’anciennes dettes karmiques. Ces planètes rétrogrades  réagissent au passage des nœuds lunaires par transit,  ramenant des affaires du passé au nœud sud. (les nœuds remontent en sens contraire des planètes, donc dans le même sens que les planètes  rétrogrades.) mais liquident des dettes au nœud nord. On peut donc réutiliser positivement les planètes rétrogrades :

Jupiter Rétrograde correspond à un idéal religieux qui n’a pas été exprimé d’une manière satisfaisante, la personne retourne dans des lieux où elle a vécu autrefois, et elle a des idéaux Utilisé dans le ici et maintenant, on peut développer des qualités de guide et pratiquer la communication avec son guide spirituel, on cultive la connaissance de soi et l’honnêteté.

Saturne rétrograde agit sur la structuration et sur le bien fondé ou non des structures anciennes, qui sont peut-être devenues obsolètes.

Uranus rétrograde nous fait travailler sur l’idée de liberté. 

Neptune rétrograde remet sur le feu les affaires religieuses et philosophiques,  Pluton rétrograde nous fait réfléchir au concept de puissance et de manipulation qui peut se cacher derrière un mécanisme de défense suite à la peur : tout cela doit permettre de démonter les apparences, les certitudes.

Chiron a un rôle karmique positif, mais n’est pas exempt de rigueur. C’est une planète qui  symbolise le passeur vers l’ éveil symbolisé par Uranus faisant le lien entre le passé symbolisé par Saturne et le futur, le nouveau, la connaissance intuitive (pas le savoir intellectuel).  C’est un soigneur, un guérisseur, un musicien, un enseignant, et un dieu qui se sacrifie pour les autres (assez christique). Sa place dans le thème indique la source de souffrance (et la joie une fois qu’on a compris ce qu’il voulait nous dire, sans masochisme). Chiron est un outsider qui ne force personne, qui vit sa vie, tandis qu’Uranus casse un peu tout sur son passage, c’est la manière forte. C’ est un face à face entre deux aventuriers qui ont  besoin de liberté.

Comme vous êtes têtu et pugnace, et pas du tout pleurnichard, vous lutterez avec tous les atouts  pour surmonter, et c’est pour cela que le “déterminisme ne sera pas une fatalité.”

* La fameuse phrase de J. P Sartre “L’enfer c’est les autres”

** Jeff Greene, Pluton

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.