Haine ordinaire

Je ne connais ni blancs, ni noirs, ni arabes, ni jaunes, ni mexicains, ni roms, ni ceci, ni cela,

Je ne connais que des hommes,

des femmes, des individualités,

des enfants, des parents, des frères , des sœurs,

des gens qui aiment , rient, souffrent, pleurent…

Mais des coupables d’être ce qu’ils sont,

des êtres humains,

Non.

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.