Diffusion du Covid : aspects

Quand irons nous vers une amélioration, ne cesse-t-on de nous demander ?

Une spécificité de ces aspects lents difficiles, que nous connaissons actuellement est, qu’ils vont disparaître comme ils sont arrivés, doucement et progressivement. Depuis que je parle des trois ténors, vous avez compris que je désigne cette extraordinaire conjonction entre Pluton-Jupiter et Saturne dans le signe du Capricorne.

Par une synchronicité qui fait , qu’on ne peut que saluer la mathématique de l’univers, nous sommes  maintenant encore dans une conjonction exacte de Jupiter- Pluton à 22° comme au moment du pic d’épidémie du mois d’avril (voir zodiaque à la fin) où elles étaient à 25° (entre temps elles ont rétrogradé).  Il faut bien le dire, cette conjonction amplifie la violence létale de Pluton , le seigneur des profondeurs, au sens symbolique.

Actuellement, ces planètes font un carré avec Mercure , régent du nœud nord, indiquant  une tonalité karmique ; l’aspect karmique se situe dans les événements fatals  que nous vivons collectivement. Et ce n’est pas en prenant des boucs émissaires que cela changera quelque chose, la transformation nous est imposée de l’extérieur, nous ne sortirons pas de cet événement, sans changer un peu la mentalité de la société dans laquelle nous vivons tous,  sans exception. 

 

Ces aspects très durs prendront  fin progressivement puisque les planètes avancent lentement  finissant leur marche en

Capricorne, n’y laissant que Pluton. 

Voyez comme c’est étonnant tout d’un coup, après des mois, Saturne et Jupiter en quasi synchronicité entrent en Verseau le 18 et le  20 décembre, puis quinze jours après, Mars entre en Taureau.

 

 

 

 

 

Bien qu’on puisse penser à juste titre que les énergies vont changer, ce qui est le cas, nous aurons encore des carrés, aspects d’efforts. Il n’y aura pas d’effet magique !

La force Verseau, une force d’éveil, sera encore amplifiée avec Jupiter et Saturne passant progressivement de la répression à l’ouverture ,  mais comme les deux planètes , puis une seule, Saturne formeront (toutefois en conjonction dissociée avec Pluton)   des carrés avec leur maître Uranus (et avec  Mars en Taureau), des sursauts de révoltes sont prévisibles (voir carrés du 31 janvier).

Ceci est toujours amplifié aux nouvelles Lunes et aux pleines Lunes, notamment quand se produira la conjonction Soleil Saturne le 26 janvier.

On ne passe pas de l’obscurité à la lumière d’un coup

Il faut patienter car avec l’ entrée du Soleil en Poissons au 18/2 où Pluton est trigone à Mars, malgré les carrés nombreux entre l’amas en Verseau et l’amas en Taureau.  La Lune noire aura cependant quitté Chiron notre appui, notre guérisseur !.

Au moment de l’entrée du Soleil en Bélier le  20/3 et dès l’entrée de Mars en Gémeaux (4 mars), qui fera un trigone aux  planètes lentes en Verseau, il ne subsistera plus que le carré dissocié de Saturne en Capricorne  à Uranus en Taureau , qui déjà est moins méchant puisqu’il s’agit de s’entendre entre signes de terre !

Cette période risque donc, d’être meilleure mais chaotique  d’autant que cela aura duré une année entière

Bien qu’on soit à la recherche d’un vaccin, nous devons encore attendre et surtout jouer collectif, coopérer comme nous le pouvons au lieu de diviser avec des rumeurs stupides  qui ne profitent à personne, des tentatives de déstabilisation qui pousseront plutôt au désespoir les personnes qui vivent seules. 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.