Second Attentat de Nice

Cet attentat ou plutôt ces 3 agressions mortelles atroces, ne sont pas une fatalité due aux aspects astrologiques, il est bien évident que le facteur contextuel est primordial. Nous vivons dans le monde, et dans une histoire, dans un pays avec une politique, ses caractéristiques, etc aussi rien ne permet de dire qu’un aspect est en cause directement. Nous arrivons aux événements, nous subissons les cycles dans lesquels nous nous incarnons à un instant t. Les cycles nous indiquent des tendances, des déroulements.

En fond de tableau,  nous avons Neptune en Poissons à 18° qui indique le phénomène religieux  quand il est positif, le progrès théorique d’une spiritualité et négativement les maladies invasives, la prolifération des microbes, l’infiltration insidieuse,  le manque de réalisme, les illusions et les désillusions, le relâchement, la paresse, le manque de vigilance or Neptune est carré au nœud nord et au nœud sud qui sont à 22° ; on peut dire que la communication ne passe pas, puisque l’axe nodal  se situe dans l’axe de la communication, la communication au niveau proche en Gémeaux, type maison  III pratique , et au niveau dit “supérieur”, type maison IX  religieux et spirituel. Nous avons  le poids des trois ténors, qui sont en conjonction et mal aspectés (lire la pleine Lune du 31).

En ce triste moment 29 octobre à 9 h du matin ,  l’ascendant était en Scorpion, le Soleil 6° arrivait en maison XII, l’hôpital, la prison, et  était opposé à la Lune noire corrigée à 3° qui rejoint Uranus 8° en Taureau.

La Lune à 14°33 Bélier a indiqué l’instant t (autour de 9 h à l’ouverture de l’église,  conjointe à Mars rétrograde à 16°52 en Bélier,  Mars qui est opposée à Vénus l’amour, maître de la maison de l’autre (l’église ici)  : ce matin on a voulu tuer l’Amour dans sa maison…

Paraît qu’on s’habitue
À la pire barbarie
Mais jamais j’n’y ai cru
Et pas plus aujourd’hui
Paraît qu’on s’habitue
Aux horreurs qu’on vit là
Mais l’innocent qu’on tue
Je ne m’habitue pas

 

 

Partager avec:

Écrit par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.