Le secteur VII, reflet des fidélités familiales inconscientes

Je repasse cet article, c’est la raison pour laquelle vous avez vos anciens commentaires mais j’ai encore ajouté des compléments d’explications.

L’astrologie humaniste a développée des notions qui en astrologie traditionnelle se faisaient par des évaluations systématiques. L’astrologie humaniste s’est enrichie des notions de psychologie transpersonnelle et cognitive développée durant les années soixante-dix à Palo Alto, par des psychanalystes qui commentaient Jung. De là ont émerger une astrologie humaniste plus nuancée, promulguée par Dane Rudhyar, mise en pratique par Alexandre Ruperti, et leurs élèves dont Christian Drouaillet.

L’astrologie traditionnelle ressemblait  peut-être à un joli mot croisé complexe, l’astrologie humaniste contient un supplément d’âme.

En maison VII, il s’agit de contrats, les partenaires de la vie amoureuse sont en maison V.  On les épouse en VII. On reçoit le fruit de cette association en secteur VIII…

Quelquefois le fruit est sec ! On y ajoute la gestation, car c’est en VIII que grâce à la sexualité, on fait les enfants, même si c’est en V qu’on situe les enfants qui sont nés mais  comme chacune doit savoir le signe du Lion n’est pas très fertile...

Aussi pour la fertilité, il faut examiner la maison VIII, son maitre Pluton et le signe du Scorpion, sans sexualité en VIII, point d’enfants ! C’est une chose qu’on voit bien actuellement avec la procréation assistée : il s’agit bien de Scorpion, de maison VIII, de karma, de transformation, car toutes ces tentatives qui s’achèvent par des divorces, des séparations montrent bien la faiblesse de l’amour qui n’arrive pas à se transformer en une descendance désirée ! On touche ici à ce qu’il y a de plus sacré chez l’être humain : le désir d’immortalité par la transmission de la vie.

Finalement, il faut regarder le signe du Lion, donc le Soleil et ses aspects : l‘amour en V allume un feu, le coup d’envoi si je puis dire,  est donné en secteur VIII !

Comme la polarité est au centre de notre existence, la I étant en face de la VII, c’est la partie intérieure de nous même, celle à laquelle nous n’avons pas accès et que nous projetons sur les autres car plus de 99° de ce qu’il y a dans notre cerveau est inconscient. Aussi, la maison VII nous décrit mais aussi notre partenaire, nos préférence en matière d’association.

Vénus est pour un homme le type, l’archétype de femme qu’il aime, sa propre virilité étant décrite par son Mars. C’est la raison pour laquelle un être porte en lui un rêve inconscient qu’il essaie de faire cadrer avec la réalité.

Pour les femmes, on voit en Mars, le type, l’archétype d’homme vers lequel elle va se tourner, dont elle rêve et sa Vénus décrira sa féminité.

Pour les deux Vénus décrit le désir de posséder, le style des possessions et Mars est la manière d’aller le chercher, le conquérir.

Si une femme a Mars en Taureau, elle aimera un compagnon qui lui apporte la sécurité, le coin du feu, la nature, et si  avec, elle possède une Vénus en Bélier elle sera toujours dans le besoin de bouger, d’agir, et d’entreprendre, secouant le compagnon qu’elle aura choisi et impatiente de toujours faire autre chose.

C’est la raison pour laquelle certaines personnes qui sont nées après la conjonction de Vénus-Mars (se produisant environ tout les deux ans), se retrouvent en contradiction avec elle-même lorsqu’elles ont ces deux planètes dans des signes qui se suivent, car lorsque la conjonction se défait  pendant que Mars reste dans le précédent Vénus file dans le signe suivant… et comme les signes qui se suivent ne se ressemblent pas…

Si vous avez beaucoup de planètes en secteur VII, ce sont des moteurs d’évolution : pourquoi ? Parce que les sollicitations sont plus nombreuses, et les contradictions aussi, puisque ces planètes sont opposées à votre ascendant (si en plus vous avez une planète dans l’ascendant…).

Vous devriez apprendre des autres, partager avec les autres, vous occuper des autres. Il s’agit de rapports qui doivent être à égalité de coopération, d’association. Ce sont des challenges parce que ces planètes ne sont pas toujours en accord entre elles, et que ceci provoque ici encore des contradictions. Que fait un Jupiter conjoint Saturne, l’un bloque l’autre, et un Jupiter conjoint Uranus ? ils veulent du changement et de la diversité. Ce ne sont pas vos compagnons qui sont explosifs, ou trop raisonnable, c’est vous !

Nous apprenons ici  à partir de nos projections : plus nous nous approprions nos planètes, plus nous progressons et, comprenons ce que le partenaire apprend sur nous .L’autre dit de nous ce que nous ne voyons pas en nous, ou fait ce dont nous ne nous sentons pas capable et que nous lui attribuons : en le choisissant, nous cooptons quelqu’un qui nous ressemble, il s’agit de partenaires qui nous renvoient un miroir de nous-même.

Nous attirons donc, ce dont nous avons besoin, pour évoluer. Il s’agit d’une partie qu’on délègue par procuration (ce qui est souvent le cas des épouses et des compagnes). C’est la raison pour laquelle lorsqu’on évolue, on peut repousser ses partenaires de vie.

Avec les planètes comme le Soleil, Vénus, Mars  qui sont le maitre des  maison I et maison VII symboliques, il faut équilibrer avec la maison I, le Moi,  car avec le Soleil dans la maison VII : «je rayonne quand je suis en relation »,

Avec Vénus en maison VII, vous ressentez l’autre, ses besoins, ses sentiments, cela peut-être fatiguant, un peu comme avec la Lune qui vous fait materner, tout en cherchant une mère.

Avec Mars vous êtes en compétition avec l’autre : la planète Mars, dans son secteur, indique toujours que le sujet doit prendre des initiatives dans les affaires de ce secteur pour l’ordonner, le rendre positif, mais en cas de passivité, que les événements l’obligeront à subir les initiatives des autres, dans les deux cas, cela veut dire qu’il y a un désordre et que quelqu’un – vous- doit rétablir l’ordre. (ceci est cité d’après Ferdinand David)

Mercure dans le secteur VII amène un parfum de  Gémeaux (l’éternel adolescent) : “j’aime parler, faire du shopping, voyager, bouger, j’ai besoin de stimulations, j’ai besoin d’un partenaire intelligent, ce qui m’ennuie ce sont les gens tranquilles. Mon épouse est pointue, elle fait face à tout. J’aime les femmes très jeunes”.

Uranus en secteur VII vous donne des partenaires bizarres, originaux : vous êtes là pour inventer des nouvelles façons d’être en relation. Des partenaires qui sont là un jour, partis le lendemain, aimant un jour, froid le lendemain. Il y a toujours cette instabilité. Uranus, cela peut aussi vouloir dire que vous avez rencontré votre partenaire sur internet, ou d’une manière originale. Cela veut dire  aussi que vous n’êtes pas en contact avec votre Uranus, et combien vous êtes diffèrent des autres et, vous projetez sur les autres combien ils sont géniaux, mais c’est vous qui l’êtes aussi, sans le savoir : vous devez arrêter de penser à ce que les autres pensent de vous, croient de vous, et  pensez par vous-même, sortir du rang et, vous attirerez des gens qui vous montreront comment être vous-même. Si vous avez le signe du Verseau, vous pouvez tomber sur des gens romantiques : vous avez un partenaire qui ouvre votre esprit.

Pluton dans la maison VII, est “mon partenaire essaie de me transformer” si je comprends cela et que j’accepte que ce soit le but de mon incarnation, je peux vivre bien et, comprendre que ce n’est pas lui le responsable de mes problèmes personnels car j’ai besoin de changer, je dois puiser très profond : j’ai une réalité très intense, dans cette relation. Il faut que celui qui a cette planète, accepte de le voir. Il peut être très définitif dans ses détestations, exigeant et destructeur de tous les liens, qui peuvent tisser sa vie, qu’ils soient sociaux ou personnels, d’autant qu’il attire des êtres qui lui ressemblent.

En secteur VII, le karma fonctionne à plein, c’est l’épreuve de l’entrée dans l’hémisphère relationnel, le seuil qui met en contact avec la suite, puisque toutes les maisons sont ici reliées par le même but : vivre ensemble pour en tirer un apprentissage et d’éventuels gains, car on ne peut vivre seul.

Si vous avez le nœud nord en maison VII : “vous êtes mon but de vie, je suis là pour vous. Je suis à vous, je ne peux rien faire sans vous.”

En maison VII, les planètes lentes Saturne, Uranus, Neptune, Pluton, le nœud nord,  la lune noire indiquent l’idée d’une certaine destinée, une partie de notre programme de vie, qu’il va falloir travailler sur ces indications avec plus d’ouverture de conscience et moins de projections.

Ainsi, l’astrologie montre où ça fait mal, mais s’il faut le savoir, il ne faut pas se sentir fautif de ce contexte qui est notre ADN astrologique.

On peut facilement comprendre que malgré notre besoin d’être heureux en couple, en association, nos ancêtres sur plusieurs générations, nous aient légué une peur primaire, qu’eux mêmes avaient reçus de leurs ancêtres : celles des guerres, des migrations, des souffrances.

Certains aspects remontent très loin dans notre clan familial. Le comprendre c’est déjà faire un pas en avant. A cause des guerres où la plupart des jeunes hommes ont disparu, il y a des familles où les femmes marquées par ces deuils ont transmis l’idée “qu’il ne faut être forte, ne pas compter sur les hommes pour vivre”, ceci n’est pas propice à une vie de couple, puisque par fidélité au clan des femmes, l’idée se perpétue, ce qui fait que les épouses portent la culotte, ou bien, décident de ne pas se marier ce qui revient au même pour les fils qui deviennent faibles. (lire “Sans père et sans parole” de Didier Dumas).

Pour les hommes, (avant les progrès de la médecine, sommes toutes récents, et encore pas dans tout les coins du monde) cela peut-être : “l’amour fait mal, il ne faut pas aimer les femmes car elles meurent en couche, ce sont des êtres fragiles qui font souffrir, il faut éviter l’enfant qui mettra la mère en danger”. La femme devient une source d’angoisse. Les hommes ont appris à fuir la maternité … N’est-ce pas aussi une cause la cause de la mise à l’écart des femmes dans les religions, qui a fait préférer l’homosexualité à certains. Tout cela se sont des expériences de maison VII … Pour finir le signe de la maison V décrit aussi le genre d’hommes – ou de femmes qui vous plaisent.

Et, le maitre ou propriétaire de la maison  serait dans le lieu où vous devriez le rencontrer, mais j’opte plutôt sur le style de lieu, d’environnement, de circonstances ! Il n’avait pas prévu les applis sur les portables et internet ! Mais ne croyez pas que cela change quelque chose dans votre destinée, tout est synchronicité et sérendipité.

*La maison VII  comme dans tous les secteurs peut démarrer dans un des quatre éléments feu, terre, air, eau.

D’après Un cours de l’ astrologues Humaniste C. Drouaillet, la transgénalogie de Salomon Sellam, Catherine Gestas et Martine Barbault,  psycho-astrologues.

Partager avec:

Écrit par 

4 commentaires sur “Le secteur VII, reflet des fidélités familiales inconscientes”

  1. Bonjour Emma
    Je suis lionne MVIII asc sagittaire (MXII et asc) j aimerais bien savoir ce que peut vouloir dire ma MVII (interceptée) est en cancer (cupside en gémeaux) avec venus trigone a neptune (scorpion)sextile pluton en vierge MVIII , ayant ma MI avec saturne en capricorne conjoint jupiter en verseau (carré a neptune scorpion MX), la cupside de ma MV est en taureau et mon mars est en vierge MIX, si vous pourriez m aider a comprendre tout cela, merci beaucoup pour vos textes si bien expliqués

  2. Bonjour Emma

    Native du Lion ascendant Lion
    Ma maison 7 en verseau est vide, Uranus conjoint Jupiter et Nœud Sud donc est en cancer maison 12 mais carré à Neptune en balance maison 4 (saturne en scorpion avec Lilith en 4)

    Quel vision de mon couple d’après ces informations ?
    Bien à vous et merci pour votre travail

    1. Comme souvent, les lions aiment les types discrets, donc style poissons/capricorne, avec un zeste de verseau, mais juste pour la liberté que ça leur donne, le lion est dans son besoin de reconnaissance et d’amour et l’autre doit lui être dévoué corps et âme or un verseau ne reste pas tellement en couple ; ici votre uranus contrarié par jupiter (besoin de liberté mais besoin de respectabilité, ou gros gros besoin de liberté) fait que caché dans la douze, souvent Uranus va piétiner, mais comme c’est au noeud sud alors peut-être il faut le lâcher, et faire un effort de choix, s’alléger de cette pression (actuellement comme nous avons dans le ciel une opposition jupiter uranus, cela vient faire résonance) s’il est prés de l’as cela devient un trait de caractère, donc bcp plus fort, sinon il y a le bon alliage de jupiter et de la douze qui rend assez spirituel pour aimer suffisamment pour accepter beaucoup. Ce compagnon peut être un amour caché puisqu’il est en douze, et comme il est verseau, on a du mal à le retenir.
      La faille est dans la famille avec lune noire et saturne, désillusion au niveau paternel et peut-être maternel, donc gros besoin de reconnaissance, qui peut-être le motif de la relation de couple, (je préfère prendre uranus pour maitre du versau que saturne sinon ici comme saturne est affligé par la lune noire, on a un pére absent(neptune et dur et peut-être un compagnon absent ou/etdur).
      Le nd nord en six fait ceux qui soignent les autres, dans une relation d’aide en capricorne, avec saturne en scorpion, donc retour aux taches du foyer , il y a besoin d’ouverture sur l’extérieur, même pour du bénévolat. En tout cas la lune noire castre aussi saturne, l’empêche de s’accomplir ou le rend encore plus limitant, la loi n’est pas dite, on s’en moque un peu. Vous ne dites pas où est la lune qui est maitresse d’uranus et
      de jupiter ?
      Le carré oblige à s’occuper du foyer des parents, y a t il un malade au foyer ? en tout cas pour le foyer parental, il y a eu du lourd et forcément, le pauvre lion a eu besoin d’amour (où est votre vénus ?) ; mais si la sept est vide ça peut rouler, rien n’est perdu car Uranus est quand même bien en cancer -exaltation- et en 12, sublimation. Donc, si c’est un gentil gardez-le. Mais tournez la page de la “famille je vous aime”, aussi cruel que cela puisse paraitre car votre noeud nord est en capricorne, signe de solitude tranquille.
      Vous voyez on ne peut pas faire que le couple. Bien sur, là je ne peux dire que ce que je vois. Espérant avoir un peu éclairer votre lanterne, je vous remercie de votre confiance,
      amicalement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.